B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les « Primitifs » italiens (Histoire de l'art)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.2. Peintres et œuvres

Les premières oeuvres
Maître de Saint François Bardi (actif entre 1240 et 1270)
Coppo di Marcovaldo
Maître inconnu
Maître du retable de Sainte Claire
Le Maître de l’arrestation
Le Maître de la Madeleine
Le maître de Marguerite de Cortone
Palmerino di Guido
Cimabue
Grifo di Tancredi
Le Maître de Sainte Cécile
Gaddo Gaddi
Buffalmacco Bounamico
Giotto di Bondone
Capanna Puccio
Bernardo Daddi
Jacopo del Casentino
Maso di Banco
Nardo di Cione
Orcagna (Andrea di Cione)
Taddeo Gaddi
Giotto di Stefano (Giottino)
Giovanni da Milano
Le Maître de l’oratoire de Mocchirolo
Andrea di Bonaiuto (Andrea da Firenze)
Meliore di Jacopo
Niccolo di Tommaso
Maître de la Miséricorde
Giovanni del Biondo
Gaddi Agnolo
Don Silvestro dei Gherarducci
Jacopo di Cione
Spinello Aretino
Starnina Gherardo di Jacopo
Cenni di Francesco « Ser Cenni »
Niccolo di Pietro Gerini
Lorenzo Monaco
Mariotto di Nardo

2.2.34. Spinello Aretino

Spinello Aretino ou Spinello di Luca Spinelli (Vers 1345-1410) est un peintre italien originaire d'Arezzo où sa famille gibeline, florentine d’origine, est venue se réfugier ; il est probablement formé à Florence, sous Agnolo Gaddi, et devient l'élève de Jacopo del Casentino et subit l’influence d’Andrea Orcagna, lui-même disciple de Giotto di Bondone et de l'école siennoise. Rapidement il est le plus prolifique des « muralistes » de son temps et travaille dans toute la Toscane.

A Lucques il achève en 1384 le polyptyque de San Ponziano (dispersé entre les musées Fogg Art Museum de Cambridge aux USA, de l'Ermitage et de Parme) ; entre 1390 et 1391 il réalise un polyptyque pour une église de Rome et réalise au Campo Santo de Pise les fresques avec les scènes de la vie de saint Ephysius. Il séjourne à plusieurs reprises à Florence, où il décore à fresque la sacristie de San Miniato al Monte (Scènes de la vie de saint Benoît), l'église Santa Maria del Carmine (Scènes de la vie de saint Jean-Baptiste, fragments dispersés à la National Gallery de Londres, aux musées de Rotterdam, Pavie, et Liverpool, et au Camposanto de Pise), l'oratoire degli Alberti à Antella (Scènes de la vie de sainte Catherine) une chapelle de l'église San Michele Visdomini (Quatre docteurs de l'Église sur la voûte et des scènes de la vie de saint Zanobi, datée des environs de 1400)...

A Sienne, il peint en 1407-1408 les fresques avec des scènes de la vie du pape Alexandre III dans la salle du Conseil au Palazzo Pubblico. À Arezzo subsistent de nombreux témoignages de son activité (fresques à San Domenico, Santa Annunziata et San Francesco). Son fils Parri Spinelli (mort en 1452) l’assiste souvent.

Spinello peint également de nombreux polyptyques, représentant généralement la Madone entourée de Saints : deux sont conservés à l'Accademia de Florence (1391 et 1401), un autre, sans doute le plus remarquable, est peint pour Monte Oliveto en 1385 et est aujourd'hui démembré (musée de Budapest, pinacothèque de Sienne, Fogg Art Museum de Cambridge aux USA). Remarquable également, une bannière de procession conservée au Metropolitan Museum (Madeleine, Flagellation du Christ).

L'art de Spinello Aretino est d'abord de tendance archaïsante, ignorant les réformes d'Orcagna puis et cherche à redécouvrir les grandes valeurs du début du trecento (ainsi que la sculpture d'Andrea Pisano). Puis rapidement il intègre des éléments gothiques d'origine septentrionale, introduits en Toscane dans la seconde moitié du XIVè par l'intermédiaire de Giovanni da Milano et des Bolonais. Ces caractères ont fait apparaître dans les meilleures œuvres de Spinello des rythmes annonçant, en Toscane, le Gothique international et l'art de Lorenzo Monaco, tandis qu'une figuration plus souple et plus vive l’écarte définitivement de la rigidité académique d'Orcagna.

Spinello Aretino : Scènes de la vie d’Alexandre III. 1407. Fresque. Sienne, Palazzo Publico
Spinello Aretino : Scènes de la vie d’Alexandre III. 1407. Fresque. Sienne, Palazzo Publico
Spinello Aretino : Le pape Alexandre III reçoit un ambassadeur. 1407. Fresque. Sienne, Palazzo Publico
Spinello Aretino : Le pape Alexandre III reçoit un ambassadeur. 1407. Fresque. Sienne, Palazzo Publico

En 1407 les prieurs du Palazzo Pubblico commandent à Spinello la décoration des murs de leur salle de réunion, la « Sala dei Priori ». L'objet de la fresque qui couvre les quatre murs de la chambre, porte sur la campagne siennoise du pape Alexandre III Bandinelli (Vers 1159-1181), sujet choisi suite à la visite du pape Grégoire XII (1406-1415) à Sienne, et destiné à rappeler au titulaire de la chaire de saint Pierre qu’un citoyen siennois qui avait été pape avait réussi à mettre le grand Barberousse à genoux. Pour cette grandiose œuvre, Spinello a sans doute été secondé par son fils, Parri Spinelli.

Spinello Aretino : Histoires de la légende de saint Benoît. 1387. Fresque. Florence, San Miniato al Monte
Spinello Aretino : Histoires de la légende de saint Benoît. 1387. Fresque. Florence, San Miniato al Monte

La vie de celui qui est nommé en latin Benedictus Cassinensis et en italien Benedetto da Norcia, est aussi historique que légendaire, comme celle de beaucoup de saints. Les principaux renseignements sur la vie de ce saint se trouvent dans le chapitre II des « Dialogues » attribués à Grégoire le Grand (540-604). C'est d'après les paroles de quatre disciples de Benoît que l'auteur prétend avoir transcrit ces récits. La Légende dorée de Jacques de Voragine rapporte les multiples miracles accomplis par Benoît. Surnommé le Patriarche des moines d'Occident, Benoît est né vers 480 à Nursie (Norcia, prés de Spoleto), ville épiscopale d'Ombrie.

Spinello Aretino : Histoires de la légende de saint Benoît. 1387. Fresque. Florence, San Miniato al Monte. La scène représente un exorcisme de saint Benoît
Spinello Aretino : Histoires de la légende de saint Benoît. 1387. Fresque. Florence, San Miniato al Monte. La scène représente un exorcisme de saint Benoît
Spinello Aretino : Les quatre Evangelistes. 1387. Fresque. Florence, San Miniato al Monte. La fresque de la voûte de la sacristie représente les quatre évangélistes
Spinello Aretino : Les quatre Evangelistes. 1387. Fresque. Florence, San Miniato al Monte. La fresque de la voûte de la sacristie représente les quatre évangélistes
Spinello Aretino : Saint Nemesius et Saint Jean Baptiste. 1385. Tempera sur panneau de bois, 194 x 95 cm. Budapest, Musée des Beaux Arts
Spinello Aretino : Saint Nemesius et Saint Jean Baptiste. 1385. Tempera sur panneau de bois, 194 x 95 cm. Budapest, Musée des Beaux Arts

Cette œuvre est le panneau gauche du triptyque prévu pour le cloître de Santa Maria Nuova au Forum de Rome. Les deux autres panneaux se trouvent au Fogg Art Museum de Cambridge (USA). Saint Jean-Baptiste est facilement identifiable grâce à son manteau de poil de chameau, à ses pieds nus, au rouleau de parchemin déroulé. Saint Nemesius, le tribun romain, est vêtu par Spinello Aretino d’un habit de chevalier contemporain.

Spinello Aretino : Le festin d’Hérode détail du panneau de Saint Nemesius et Saint Jean Baptiste. 1385. Tempera sur panneau de bois, 35 x 34,3 cm. Budapest, Musée des Beaux Arts
Spinello Aretino : Le festin d’Hérode détail du panneau de Saint Nemesius et Saint Jean Baptiste. 1385. Tempera sur panneau de bois, 35 x 34,3 cm. Budapest, Musée des Beaux Arts

La partie droite de la prédelle du panneau gauche du triptyque (Saint Nemesius et Saint Jean Baptiste) prévu pour le cloître de Santa Maria Nuova au Forum Romanum à Rome se trouve dans le musée de Budapest. Elle représente saint Nemesius et saint Jean-Baptiste. Sur cette prédelle sont représentés les martyrs des deux saints. Ici, décapitation de saint Jean-Baptiste. Les formes, les lignes décoratives et les couleurs montrent l'influence du trecento siennois.

Spinello Aretino : Saint Michel donne la bannière à saint Ephèse. 1391-1392. Fresque. Pise, Campo Santo
Spinello Aretino : Saint Michel donne la bannière à saint Ephèse. 1391-1392. Fresque. Pise, Campo Santo

Dans une série de fresques du Campo Santo de Pise Spinello Aretino dépeint l'histoire de Saint Ephèse et de saint Potitus, deux saints de la Sardaigne, enterrés dans la cathédrale de Pise.



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)