B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les « Primitifs » italiens (Histoire de l'art)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.2. Peintres et œuvres

Les premières oeuvres
Maître de Saint François Bardi (actif entre 1240 et 1270)
Coppo di Marcovaldo
Maître inconnu
Maître du retable de Sainte Claire
Le Maître de l’arrestation
Le Maître de la Madeleine
Le maître de Marguerite de Cortone
Palmerino di Guido
Cimabue
Grifo di Tancredi
Le Maître de Sainte Cécile
Gaddo Gaddi
Buffalmacco Bounamico
Giotto di Bondone
Capanna Puccio
Bernardo Daddi
Jacopo del Casentino
Maso di Banco
Nardo di Cione
Orcagna (Andrea di Cione)
Taddeo Gaddi
Giotto di Stefano (Giottino)
Giovanni da Milano
Le Maître de l’oratoire de Mocchirolo
Andrea di Bonaiuto (Andrea da Firenze)
Meliore di Jacopo
Niccolo di Tommaso
Maître de la Miséricorde
Giovanni del Biondo
Gaddi Agnolo
Don Silvestro dei Gherarducci
Jacopo di Cione
Spinello Aretino
Starnina Gherardo di Jacopo
Cenni di Francesco « Ser Cenni »
Niccolo di Pietro Gerini
Lorenzo Monaco
Mariotto di Nardo

2.2.2. Maître de Saint François Bardi (actif entre 1240 et 1270)

Le « Maestro del San Francesco Bardi » est un peintre anonyme de l'école florentinede la première moitié du XIIIe siècle, actif entre 1240 et 1270. Il est influencé par la culture de Lucques, particulièrement Bonaventura Berlinguieri (dans son « saint François » de Pescia) et celle du Maestro del Bigallo de Florence. Il doit son nom au retable représentant Saint François et des scènes de sa vie à la chapelle Bardi de l'église Santa Croce, où il a sans doute cotoyé Coppo di Marcovaldo.

Maître de Saint François Bardi : Crucifix avec scènes du calvaire. Mi XIIIè. Panneau de bois, 247 x 200 cm. Florence, les Offices
Maître de Saint François Bardi : Crucifix avec scènes du calvaire. Mi XIIIè. Panneau de bois, 247 x 200 cm. Florence, les Offices

Cette croix est tout à fait dans le style de l’iconographie byzantine de la représentation du « Christus patiens ». Cependant, la facture, quoique restant dans la ligné orientale, s’en démarque quelque peu et « s’occidentalise » par son élan de tension dramatique et une vigueur d’inspiration lucquoise.

Maître de Saint François Bardi : Saint François reçoit les stigmates. Vers 1240-1250. Tempera sur bois, 81 x 51 cm. Florence, les Offices
Maître de Saint François Bardi : Saint François reçoit les stigmates. Vers 1240-1250. Tempera sur bois, 81 x 51 cm. Florence, les Offices

Il s'agit d’une œuvre faisant partie d'un diptyque franciscain portable que divers critiques associent à l’école de Berlinghieri de Lucques. En réalité cette œuvre caractérise admirablement une période de l'art florentin représentée par le maître mosaïste de la coupole du Baptistère et par le peintre Coppo di Marcovaldo.

Caractéristique du style de ce Maître sans doute pré-Giottesque, est l’insistence presque véhémente sur la signification de la scène où François reçoit les stigmates. A noter l’environnement naturel de la colline portant le temple et l’attitude presqu’emphatiques du saint à genoux. Ces souci naissant du détail est caractéristique de la jeune peinture florentine. C’est pourquoi Vasari attribua l’œuvre à Cimabue…



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)