B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les « Primitifs » italiens (Histoire de l'art)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.2. Peintres et œuvres

Les premières oeuvres
Maître de Saint François Bardi (actif entre 1240 et 1270)
Coppo di Marcovaldo
Maître inconnu
Maître du retable de Sainte Claire
Le Maître de l’arrestation
Le Maître de la Madeleine
Le maître de Marguerite de Cortone
Palmerino di Guido
Cimabue
Grifo di Tancredi
Le Maître de Sainte Cécile
Gaddo Gaddi
Buffalmacco Bounamico
Giotto di Bondone
Capanna Puccio
Bernardo Daddi
Jacopo del Casentino
Maso di Banco
Nardo di Cione
Orcagna (Andrea di Cione)
Taddeo Gaddi
Giotto di Stefano (Giottino)
Giovanni da Milano
Le Maître de l’oratoire de Mocchirolo
Andrea di Bonaiuto (Andrea da Firenze)
Meliore di Jacopo
Niccolo di Tommaso
Maître de la Miséricorde
Giovanni del Biondo
Gaddi Agnolo
Don Silvestro dei Gherarducci
Jacopo di Cione
Spinello Aretino
Starnina Gherardo di Jacopo
Cenni di Francesco « Ser Cenni »
Niccolo di Pietro Gerini
Lorenzo Monaco
Mariotto di Nardo

2.2.26. Andrea di Bonaiuto (Andrea da Firenze)

2.2.26.1. Biographie

Andrea da Firenze (Andrea Bonaiuti ou Andrea di Bonaiuto), est un peintre italien de l'école florentine actif entre 1343 et 1377. A partir de janvier 1346, il est inscrit dans la corporation de l'Arte dei Medici e Speziali à Florence. Les plus anciennes peintures qu’on lui connaît suggèrent qu'il a sans doute été formé dans l'atelier d'Andrea di Cione. Le petit triptyque portable de la Vierge à l'Enfant avec des saints et des anges (Panneau central au Statens Museum for Kunst de Copenhague ; panneaux latéraux de la Nativité et de la Crucifixion au Museum of Fine Arts de Houston), montre l'influence de Banco di Maso et du maître de la chapelle Strozzi au Chiostrino dei Morti de Santa Maria Novella à Florence.

L’œuvre majeure d’Andrea da Firenze sont les fresques de la salle capitulaire du couvent de l'église de Santa Maria Novella, appelé ensuite Cappellone degli Spagnoli de Santa Maria Novella de Florence, réalisées vers 1365. Il s'agit d'une église de l'Ordre des Dominicain, et les fresques illustrent le Triomphe de la Foi et de la doctrine dominicaine, œuvre de propagande et de renforcement idéologique des Dominicains.

Œuvres :

  • Tabernacle de la Madone trônant avec l’enfant et Sainte Apollonia. Florence, Via San Gallo ;
  • Fresques de la « Cappellone degli Spagnoli », Santa Maria Novella, Florence : Pentecôte, résurrection, navicelle (attribuée à un élève), triomphe de l’ordre des Dominicains ;
  • Cycle de la vie de San Ranieri au Camposanto de Pise (1377) : Conversion de San Ranieri, le saint renonce à ses biens, tentation et miracles du saint, voyage et retour du saint, miracle de Messine…

2.2.26.2. Fresques de la « Cappellone degli Spagnoli »

La passion et la résurrection.

Andrea di Bonaiuto : Crucifixion. 1365-1368. Fresque, largeur : 11,6 m. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Crucifixion. 1365-1368. Fresque, largeur : 11,6 m. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella

Cette grande scène de la Passion et de la Résurrection du Christ se trouve sur le mur en face de l'entrée de la chapelle. Plutôt que de peindre de petits panneaux racontant chacun une scène différente, à la manière de Giotto, Andrea da Firenze choisit de relater le récit de la Passion dans un mode continu, comme dans un film, commençant le récit par le portement de la croix, en bas à gauche. Dans cette scène, les croix des deux larrons créent des axes dans l'espace.

Andrea di Bonaiuto : la Crucifixion 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la Crucifixion 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Crucifixion 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Crucifixion 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le portement de la croix. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le portement de la croix. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la descente du Christ dans les limbes. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la descente du Christ dans les limbes. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la descente du Christ dans les limbes, détail. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la descente du Christ dans les limbes, détail. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella

Le triomphe de l’Eglise.

Andrea di Bonaiuto : le triomphe de l’église et la Navicella 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de l’église et la Navicella 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella

Intérieur de la salle capitulaire de Santa Maria Novella à Florence. La salle est aujourd’hui connue sous le nom de « Chapelle des Espagnols » en raison de son utilisation au XVIè par la communauté des Espagnols de Florence. Les fresques ont été commandées par Buonamico Guidalotti.

Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella

On retrouve dans ces fresques d'Andrea da Firenze l'oeuvre terrestre de l'Eglise, symbolisée en bas à gauche par la cathédrale de Santa Maria del Fiore, alors en construction et qu'Andrea a représentée d'après le modèle proposé en 1367, sans oublier d'exalter le rôle des dominicains, représentés par le fondateur, saint Dominique, au centre du panneau.

Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise, détail. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise, détail. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise, détail : les vices et les péchés. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise, détail : les vices et les péchés. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise, détail : les vices et les péchés. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : Le chemin du salut ou le triomphe de l’Eglise, détail : les vices et les péchés. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences, détail : l’allégorie des sciences sacrées. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences, détail : l’allégorie des sciences sacrées. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences, détail : l’allégorie des sciences profanes. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences, détail : l’allégorie des sciences profanes. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences, détail : Averroès sous le trône de saint Thomas. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : le triomphe de saint Thomas et l’allégorie des sciences, détail : Averroès sous le trône de saint Thomas. 1365-1368. Fresque. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la descente du saint Esprit. 1365-1368. Fresque de la voûte au dessus du triomphe de saint Thomas. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella
Andrea di Bonaiuto : la descente du saint Esprit. 1365-1368. Fresque de la voûte au dessus du triomphe de saint Thomas. Florence, Cappella Spagnuolo de Santa Maria Novella

2.2.26.3. Œuvres diverses

Andrea di Bonaiuto : crucifixion. 1370-1377. Tempera sur bois, 33 x 22 cm. Vatican, Pinacothèque
Andrea di Bonaiuto : crucifixion. 1370-1377. Tempera sur bois, 33 x 22 cm. Vatican, Pinacothèque

Au centre du petit groupe, le Christ cloué à la croix surmontée du panneau « INRI » Sa tête tombe sur l'épaule droite et des traces de la couronne d'épines avec du sang suintant de ses plaies sont visibles. La figure du Christ sur la croix est très similaire à celle de la fresque de la chapelle des Espagnols de Santa Maria Novella à Florence.

Marie est à la gauche de la croix, ses mains jointes dans un geste inhabituel, presque résigné, les yeux rivés sur son fils. A droite saint Jean l'Évangéliste est représenté dans une posture un peu plus active : il a joint ses mains devant sa poitrine, et son regard vers le Christ exprime sa tristesse et son incrédulité. Un moine dominicain est à genoux au pied de la croix et ses lèvres semblent baiser les pieds du Christ.

Deux anges pleurent de chaque côté de la croix. Celui de gauche couvre son visage avec une partie de son vêtement, et celui de droite soutient sa tête de sa main. Les anges capables d'exprimer des émotions ont été peints pour la première fois par Giotto. Cette mode sera très courante au Trecento.

Andrea di Bonaiuto : Scènes de la vie de Saint Rainieri, détail. 1377. Fresque. Pise, Campo Santo
Andrea di Bonaiuto : Scènes de la vie de Saint Rainieri, détail. 1377. Fresque. Pise, Campo Santo


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)