B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Le Seicento – Le XVIIè

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.2. Architecture

Evolution
Les grands architectes
Monuments
Jardins

2.2.3. Monuments

2.2.3.1. Églises

Une bonne vingtaine d’églises sont construites entre 1610 et 1660. La façade a un décor sans rapport avec la structure intérieure, le décor intérieur renonce à la sculpture figurative (Saint Gervais et Protais). Le « style Jésuite » se retrouve dans Saints Paul et Louis (Nef unique, façade à trois ordres, par Martellange). La coupole prend de plus en plus d'importance dans les proportions de la façade (Sorbonne, Invalides), et les églises tendent au plan à croix grecque.

La Sorbonne (J. Lemercier 16275s) est typique du style Louis XIII.

Jacques Lemercier : la Sorbonne
Jacques Lemercier : la Sorbonne

Le Val de Grâce (1645ss) est plus ultramontain et baroque ; y travaillent J. Lemercier, Le Muet, François Mansart, M. Anguier (décor) et Le Bernin (Baldaquin).

Pierre le Muet : le Val de Grâce
Pierre le Muet : le Val de Grâce

Saint Roch (1453) est l'œuvre de J. Lemercier (effet de perspective) et de Robert de Cotte (façade 1736ss).

Robert de Cotte : façade de l’église saint Roch de Paris
Robert de Cotte : façade de l’église saint Roch de Paris

L'Hôtel des Invalides (1671ss) est complété par une Eglise de J.H. Mansart, son chef d'œuvre, et terminée par R.de Cotte : plan grec, base classique à fronton et colonnes, coupole.

Jules Hardouin-Mansart : l’hôtel des Invalides
Jules Hardouin-Mansart : l’hôtel des Invalides

Saint Sulpice, commencé en 1646, est surtout du XVIIIè.

L’église saint Sulpice des Paris
L’église saint Sulpice des Paris

On édifie aussi des palais épiscopaux comme à Bourges (Bullet), Saint Omer, (J.H.Mansart), Strasbourg (De Cotte).

Les hôpitaux se multiplient à Paris (Hôtel Dieu, Sainte Anne, la Salpêtrière, les Invalides), Blois, Saint Germain en Laye, Albi, Toulon.

Paris : hôpital de la Salpêtrière
Paris : hôpital de la Salpêtrière

2.2.3.2. Architecture civile

L’architecture est dominée par la volonté du roi d’achever des palais et d’en édifier de nouveaux.

  • Au Louvre : aménagement de la Grande Galerie, fermeture de la Cour Carrée et pavillon de l'Horloge (J. Lemercier, Le Vau et son gendre d'Orbay), la colonnade (1668 par Perrault après le projet refusé du Bernin), raccord façade Seine avec la colonnade (Le Vau).
  • Paris : le Louvre : pavillon de l’Horloge
    Paris : le Louvre : pavillon de l’Horloge
  • Versailles : le palais est construit à partir de 1624. Le plan en est simple : trois corps de bâtiments autour de la cour de marbre avec une galerie qui sera supprimée par Louis XIV. Autour du château de Louis XIII, le Roi Soleil fait construire deux pavillons et une orangerie (Le Vau, d'Orbay et Le Notre pour le jardin). Puis, dès 1669, il fait ajouter deux ailes autour de la Cour de Marbre et axe le corps central sur les Jardins. A partir de 1678 c'est le Versailles de Jules Hardouin Mansart et de Le Brun, qui évolue vers un classicisme rationnel : grande terrasse horizontale, Galerie des Glaces, Salon de la Paix et Salon de la Guerre, Aile du Midi (1679-1682), aile des Princes (1684), Orangerie (1681-1686), Grand Trianon.
  • Jules Hardouin-Mansart : Versailles : la galerie des Glaces
    Jules Hardouin-Mansart : Versailles : la galerie des Glaces
    Jules Hardouin-Mansart : Versailles : l’orangerie
    Jules Hardouin-Mansart : Versailles : l’orangerie
  • Marly : Le château détruit (J.H. Mansart) groupait autour d'un bâtiment central douze petits pavillons.
  • L'Observatoire de Paris est construit entre 1668 et 1672.

2.2.3.3. Urbanisme

L’urbanisme se développe: rues droites (raison), perspectives monumentales avec convergence (Versailles), alignement et similitude des façades. Les places royales se multiplient (Place des Vosges 1606-1612, place des Victoires par J.H. Mansart, place Vendôme, place de Dijon, place de Montauban).

Jules Hardouin-Mansart : Paris, Place des Vosges, 1606-1612
Jules Hardouin-Mansart : Paris, Place des Vosges, 1606-1612

Les villes de province s'enrichissent : Aix en Provence (cours Mirabeau), Montpellier (Le Peyrou), Arles (Hôtel de ville), Beaucaire (Hôtel de ville). L'influence de Vauban est considérable tant pour les nombreuses fortifications qu'il réalise que par le style des villes fortes qu'il crée (Neuf Brisach). Cependant certains caractères régionaux persistent (Beffrois du Nord, façades baroques de Marseille et Toulon).

Montpellier : promenade du Peyrou
Montpellier : promenade du Peyrou
Vauban : la citadelle de Neuf Brisach
Vauban : la citadelle de Neuf Brisach


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)