B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Nazisme: le camp de concentration de Buchenwald (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

4.6. Les Kommandos internes

La vie dans le camp s’organise autour du travail dans les usines et les divers kommandos : il y a les Kommandos traditionnels d’intendance, certains relativement faciles (cuisine, jardin, blanchisserie, cordonnerie, couture, ébénisterie, serrurerie, charpentiers, porcherie …), d’autres beaucoup plus durs comme le « Steinkommado » ou « Kommando de la Carrière » sise à 1,5 km du camp, qui fournit le matériau du camp, ou le pire de tous, le « Scheisskomando », baptisé par les SS « Kolonne 47 11 », nom d’une marque d’eau de Cologne, chargé de récurer les fosses d’aisance et de récupérer les déjections des déportés stagnant dans un marais fétide. Ce Kommando est réservé aux Juifs et aux punis.

Buchenwald : le « Steinkommando », ou « Kommando des pierres », particulièrement meurtrier. Il est notamment chargé de construire la fameuse « Route du Sang »
Buchenwald : le « Steinkommando », ou « Kommando des pierres », particulièrement meurtrier. Il est notamment chargé de construire la fameuse « Route du Sang »

En 1942 est créé un nouveau Kommando, le « Lagerschutz » ou garde intérieure. Il est proposé aux SS par les « rouges » pour soi-disant soulager les SS en organisant un service d’ordre des détenus. En fait, il va servir à aider les détenus. Sa mission est de maintenir l’ordre et la discipline dans le camp pour éviter l’intervention des SS, de surveiller les magasins de vivres, les chambres et tous les lieux collectifs auxquels ont accès les détenus. Dans les derniers jours du camp, il va surtout servir à maintenir une discipline rigoureuse afin d’éviter les exactions des SS, mais aussi à cacher des prisonniers ou des Juifs, cibles prioritaires des nazis.

Buchenwald : kommando construisant une voie ferrée
Buchenwald : kommando construisant une voie ferrée

Il y a enfin et surtout les kommandos qui travaillent dans les trois grandes entreprises installées à coté du camp :

  • La DAW (Deutsche AusrĂĽstungswerke Gmbh), principale entreprise SS qui emploie jusqu'Ă  1.400 dĂ©portĂ©s dĂ©but aoĂ»t 1944 à la production dÂ’armes lĂ©gères ; La D.A.W. est installĂ©e Ă  Buchenwald dès 1940.
  • La Gustloff-Werke II, plus importante, entre en service dĂ©but 1944. Elle emploie 3.000 dĂ©tenus qui se relaient et y travaillent jour et nuit. LÂ’usine est prĂ©vue pour produire environ 55.000 fusils par an. La construction des halls commence le 13 juillet 1942 et coĂ»tera la vie Ă  des milliers de dĂ©tenus particulièrement dans les kommandos de terrassement.
  • La Mibau (ou Mittelbau) qui emploie Ă  la mĂŞme Ă©poque 1.500 dĂ©tenus. LÂ’entreprise se spĂ©cialise notamment dans la fabrication de gyroscopes pour les fusĂ©es A4, les cĂ©lèbres V2.


Féru d’histoire ? Abandonnez un instant les salles de poker pour découvrir l’histoire de ce jeu. Si le poker en ligne est encore relativement jeune, ce jeu a des origines trčs anciennes et une histoire passionnante !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)