B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Bialystok

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7. La liquidation du ghetto

Dans la nuit de 15 au 16 août 1943, la police allemande, les unités de SS et les auxiliaires ukrainiens encerclent le ghetto. Barasz est convoqué par la Gestapo et informé que les habitants du ghetto vont être déplacés à Lublin. Le ghetto se réveille pour découvrir l'annonce par le Judenrat de la déportation placardée sur les murs. Mais au moment où des milliers de juifs s’apprêtent à se rendre au point de rassemblement de la rue de Jurowiecka, la révolte armée éclate. Ce n'est pas le premier acte de la résistance dans Bialystok, car lors des déportations de février 1943, le « Bloc No.1 » avait fait une première tentative de résistance armée, vite noyée dans le sang et décapitée de son chef, Borak expédié à Treblinka pour y être gazé. Mais maintenant, le « Bloc No.1 » et le « Bloc No.2 », unis depuis juillet 1943, se battent avec l’énergie du désespoir.

À 10 heures du matin les diverses cellules secrètes ont pris leurs positions avec leurs armes. Le plan est de se rendre maître du barrage de la rue Smolna, d’y ouvrir une brèche et de s'échapper par la forêt. Pendant cinq jours, les résistants, mal armés et en trop petit nombre face à l’accablante puissance de feu allemande, tentent en vain de forcer un passage. Ils finissent par se barricader dans un de leurs bunkers de la rue Chmielna, que les Allemands assiègent le 19 août. Tous les 72, sauf un combattant y sont tués. Le jour suivant les dernières positions de résistance tombent. Tenenbaum et Daniel Moskowicz qui avaient conjointement mené le soulèvement, se donnent la mort. La résistance du ghetto de Bialystok fut aussi héroïque que celle de Varsovie

La déportation commence le 18 août et se poursuit durant 3 jours : 7.600 juifs sont transportés à Treblinka pour y être immédiatement gazés ; des milliers d’autres sont envoyés à Majdanek, où ont lieu des sélections : les « sursitaires » sont envoyés à Poniatowa, Blizyn et Auschwitz. Plus de 1.200 enfants âgés de 6 à 15 ans sont envoyés à Terezin (Theresienstadt) le 23 août. Beaucoup vont y mourir et les survivants seront expédiés à Auschwitz - Birkenau quelques semaines plus tard pour y être gazés le 7 octobre en compagnie des 53 adultes qui s’étaient offerts de les accompagner…

Au cours de la liquidation du ghetto, les Allemands sélectionnent le 16 août 43 personnes, dont Zalman Edelman et Shimon Amiel. Ils seront bientôt versés dans le « Sonderkommando 1005 », chargé de l'exhumation et de l'incinération des corps des victimes massacrés pars les Einsatzgruppen. Enchaînés les uns aux autres pour empêcher toute évasion, ils sont traînés d'un endroit à l'autre dans la région de Bialystok pour accomplir leur horrible tâche : trois fosses à Augustow avec 2.100 cadavres, des fosses à proximité de Grodno, près de Staraya Krepost, à Novoshilovki, Kidl, et Golnino près de Lomza… Avant qu'ils n’aient réussi leur évasion le 15 mai 1944, Edelman et Amiel étaient les deux seuls survivants de leur groupe d’irigine de 9 membres....

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)