B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Lwow-Lemberg

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Avant lÂ’occupation

Lwow possède avant la guerre la troisième communauté juive de Pologne. Avant 1939 environ 110.000 juifs vivent dans la ville. L'Allemagne envahit la Pologne le 1 septembre 1939 et les Soviétiques le 17 septembre, suite au pacte Hitler - Staline. Lwow capitule rapidement et reste sous contrôle soviétique jusqu'au 30 juin 1941. Durant cette période, le nombre de résidents juifs à Lwow grimpe à 160.000 : en effet, environ 100.000 juifs habitant la Pologne occupée par les Allemande se réfugient à Lwow et dans ses environs. Sous contrôle soviétique, les Juifs ont officiellement le même statut que les autres nationalités. Certains collaborent avec les autorités soviétiques, mais d'autres sont poursuivis : En avril 1940 des centaines de Juifs de Lwow et de Juifs réfugiés sont déportés en Sibérie pour avoir refusé de prendre la citoyenneté soviétique.

2. Les débuts de l’occupation

Les forces allemandes occupent Lwow le 30 juin 1941. La population ukrainienne accueille les Allemands avec joie en installant des bannières et des arcs de triomphe... Immédiatement après, les antisémites polonais et ukrainiens (Avec une majorité d’Ukrainiens) organisent un pogrom à Lwow, avec l’appui des membres de l'Einsatzgruppe C. Les nationalistes ukrainiens informent la population de la ville que ces exécutions en masse sont un châtiment pour les exécutions en masse par le NKVD dans les prisons de Lwow durant les derniers jours de l’occupation soviétique. Les Ukrainiens accusent les Juifs d'avoir aidé le NKVD lors des arrestations et des exécutions des « patriotes ukrainiens ». Dans les faits, la majorité des victimes de la police secrète soviétique étaient des nationalistes et des intellectuels polonais, bien qu'il y ait eu également des Ukrainiens et des Juifs parmi les victimes. Durant ce pogrom qui se poursuit sur environ 4 semaines, environ 4.000 juifs sont tués à Lwow. Certaines de ces exécutions sont le fait des Einsatzgruppen. Parmi les victimes figurent aussi de nombreux enseignants polonais de l’université de Lwow.

En juillet 1941 les juifs de Lwow sont obligés de porter l’étoile bleue de David et un Judenrat est constitué. Son premier président est l'avocat Josef Parnes. Il sera exécuté par la Gestapo en novembre 1941 pour son refus de sélectionner des juifs pour le travail obligatoire. Son successeur est Henryk Landsberg.

Le 25 juillet 1941 les nationalistes ukrainiens organisent un nouveau à pogrom à Lwow - les « journées de Petlioura » ainsi baptisées du nom de l’hetman (chef) de l'Ukraine qui avait organisé en 1919 un pogrom en Ukraine qui fit 50.000 victimes juives (Petlioura sera assassiné en 1929 à Paris par l’anarchiste juif Samuel Schwartzbard). Durant trois jours, des militants ukrainiens battent la campagne dans les divers districts de Lwow, rassemblent les juifs dans les cimetières ou dans la prison Lunecki de Lwow et les fusillent. 2.000 juifs sont tués durant ces journées.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)