B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Zamosc

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. Les autres victimes

Les juifs ne sont pas les seules victimes de la politique génocidaire des nazis dans la région de Zamosc. Après que la population juive ait été décimée, le 12 novembre 1942 la région de Zamosc est déclarée « première zone de reclassement » du Gouvernement Général. Les Allemands évacuent 300 villages, déracinent 110.000 paysans polonais pour faire de la place pour que des « Volksdeutsche » et des SS puissent s’y établir. 10.000 personnes périssent au cours de ce « nettoyage ethnique ». Les survivants sont envoyés dans les camps de Zamosc et deZwierzyniec, à Auschwitz ou à Majdanek, en Allemagne pour le travail forcé, ou dans les villages de la région de Lublin et de Varsovie. Plus de 30.000 enfants sont enlevés à leurs parents. Certains de ces enfants sont morts à Auschwitz ou au cours de leur déportation ; d'autres, considéré comme possédant les caractéristiques « aryennes » appropriées pour la récupération au « sein de la race » (un processus appelé « Eindeutschung »), sont « réservés » et proposés à l'adoption par les membres du parti nazi et les SS. Zamosc est un des lieux de sélection de ces enfants. On leur dit que leurs parents sont morts, ce qui est souvent vrai, et on les soumet à un lavage de cerveau. On leur donne un nom allemand et ils sont soumis à un endoctrinement systématique destiné à leur inculquer la fierté de leur nouvelle identité raciale. Très peu de ces enfants enlevés retrouveront leurs vrais parents. Approximativement 4.500 d’entre eux sont envoyés dans des centres « Lebensborn ». Parmi les enfants déportés à Auschwitz, beaucoup sont tués par injection de phénol dans le coeur. A Majdanek beaucoup meurent de faim et de soif.

Plus de 50.000 Polonais de la région de Zamosc sont envoyés en Allemagne pour le travail forcé en 1942 et 1943. De nombreux villages sont complètement détruits. Dans plusieurs villages, les Allemands procèdent à des exécutions massives. Mais ce « reclassement » des Polonais de la région de Zamosc marque aussi le début de la résistance de masse à la loi nazie. Même l'administration allemande surnomme cette résistance le « soulèvement de Zamosc ». D’après les projets SS, Zamosc, comme ville principale de la région, devait être « germanisée ». Globocnik suggère de rebaptiser la ville « Himmlerstadt », mais le Reichsführer refuse le « cadeau », arguant du fait que Hitler soi-même n’a pas de ville en son nom… Les Allemands changent alors le nom de Zamosc en « Pflugstadt » (Pflug signifie « charrue »).

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)