B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Nazisme : le camp de concentration de Mauthausen (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. Témoignages

Mauthausen, par le P. Riquet
L’arrivée à Mauthausen, par M. de Bouard
Assassinats dÂ’aviateurs, par M. Lampe
Les Juifs hollandais en 1941, par M. Lampe
Les gazages, par Kandhut et Scoops
Sévices, par M. de Bouard
Une journée de travail, par M. de Bouard
Morts de froid, par M. de Bouard
Exécutions de 72 Yougoslaves et de 87 Juifs, par M. de Bouard
L’organisation clandestine et tentative de révolte, par M. de Bouard
Le Revier, par R. Labram
Expériences médicales à Gusen, par E. Le Chène
Ebensee, par E. Le Chène
Déposition du commandant Ziereis, par E. Le Chène
Métamorphose, par Miquel Serra i Grabulosa
Les Espagnols de Mauthausen, par André Lacaze

8.4. Les Juifs hollandais en 1941, par M. Lampe

« Le transport des gens de Buchenwald arriva à minuit. Au matin, les occupants du camp de Mauthausen n’eurent pas l’autorisation de sortir de leurs baraques. 50 juifs nouvellement arrivés furent chassés du bain, tout nus, à travers tout le camp, puis furent jetés dans la clôture électrique. Tous les autres furent mis dans un block... Le lendemain de leur arrivée, les juifs furent poussés dans la carrière de pierres. On ne leur permit pas de descendre les 148 marches qui menaient jusqu’au fond, mais ils durent glisser dans les éboulis, ce qui pour beaucoup signifia la mort ou au moins de graves blessures. »

« On plaça alors sur leurs épaules les planches destinées au transport des pierres, et deux détenus furent chargés de poser sur la planche des pierres ! Certains laissèrent tomber leurs pierres qui écrasèrent les pieds de ceux qui suivaient. Chaque juif qui perdait sa pierre était roué de coups, puis on replaçait la pierre sur ses épaules. Dès le premier jour, un grand nombre de juifs poussés au désespoir, se suicidèrent en se jetant du haut de la falaise. Le troisième jour, la SS ouvrit « la porte de la mort » : sous une grêle de coups terribles, on poussa les Juifs jusqu’au delà du cordon des sentinelles, et ils furent fauchés en grand nombre par les mitrailleuses placées sur les tours de garde. »

« Le jour suivant, les Juifs désespérés ne se suicidèrent pas un à un mais ils se donnèrent la main : le premier de la chaîne entraînait 9 à 12 camarades dans la mort. Il ne fallut pas six semaines, mais à peine trois, pour que le block fut entièrement vidé...»

Maurice Lampe (NCA VI p.185-186).


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)