B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art roman en France

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le second âge roman

Les nouveautés
Ile de France, Vermandois, Champagne
Alsace Lorraine
Normandie
Pays de Loire, Maine
Bretagne
Aquitaine
Limousin
Auvergne
Velay et Forez
Languedoc et Midi pyrénéen
Roussillon
Eglises des routes de pèlerinage
Bourgogne et pays adjacents
Alpes, Corse et Provence

Dès la fin du XIè siècle et au début du suivant, les efforts des premiers Capétiens pour organiser leur royaume, encore peu étendu mais qui s'agrandira rapidement, et y ramener la prospérité, commencent à porter leurs fruits. L'union intime de la royauté capétienne et du clergé régénéré permet au magnifique mouvement religieux réformé de se manifester dans la construction de grandes et belles églises, non seulement dans les villes, mais aussi dans les campagnes.

L’âge roman « classique » se caractérise essentiellement par ses voûtes appareillées et par le choix de solutions internes à l'édifice pour absorber et dévier les poussées engendrées par ces voûtes. Elle se distingue selon des variétés régionales (Demi berceaux sur tribunes en Auvergne et Bourgogne, berceaux brisés en Provence, absence de voûtement en Normandie…) mais aussi en fonction des routes de pèlerinages (Saint Sernin et Saint-Jacques de Compostelle sont construites sur le même modèle) et parfois en fonction des ordres auxquels elles sont affiliées (Cluny, Cîteaux…)

2.11. Languedoc et Midi pyrénéen

Carte du Midi roman
Carte du Midi roman

2.11.1. Caractéristiques générales

Cette vaste région s'étend de la Garonne au Rhône, du Massif Central aux Pyrénées et compte une majorité de petites églises assez simple sans beaucoup de caractères propres qui reflètent les courants distinctifs des provinces voisines : Auvergne, Velay, Saintonge, Limousin… D'autres, plus grandes, dans l'archevêché de Narbonne et en Roussillon, sont en rapport étroits avec la Catalogne, alors que dans le Midi pyrénéen et en Béarn les relations avec le nord de l'Espagne sont assez étroites. Aussi existe-t-il une infinie diversité d’édifices.

Le plan basilical avec nef et collatéraux est fréquent. Les collatéraux sont assez larges et assez bas, le transept peu saillant et le déambulatoire absent (sauf dans les églises de pèlerinage). La coupole en avant du chœur ou sur le carré du transept est assez fréquente.

Les nefs sont voûtées de berceaux plein cintre coupés par des doubleaux ; les collatéraux sont eux aussi en plein cintre avec doubleaux ; plus rarement à voûtes d'arêtes (La Sauve Majeure, Saint Aventin), à demi berceaux (Saint Michel de Lescure, Saint Béat, Saint Just de Valcabrère) et exceptionnellement à berceaux transversaux (cathédrale de Lescar, Saint Dalmazy).

Lescure (Tarn) : église saint Michel. La nef
Lescure (Tarn) : église saint Michel. La nef
La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Les absides du chevet
La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Les absides du chevet
Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : la nef et le bas côté sud
Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : la nef et le bas côté sud
Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. La nef
Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. La nef

En élévation, les arcs sont généralement en plein cintre ; de même sont élevés des arcs de décharge le long de la façade, de la nef et du chevet à l'intérieur comme à l'extérieur ; on utilise plus rarement les bandes lombardes (Saint Martin de Londres, Saint Aventin). Les grandes arcades reposent sur des piles carrées ou cruciformes à quatre colonnes engagées, sur un socle le plus souvent circulaire. Des colonnes géminées reçoivent les doubleaux de la voûte (Fontfroide, Castelnau Pégayrolles) ou les retombées des grandes arcades (Nant, Flaran). L'alternance est rare (Bozouls, Saint-Nazaire de Carcassonne). Pas de tribunes, sauf à Burlats et Alet, à l'image des églises des routes de pèlerinage. Exceptionnellement, à Saint Paul les Dax, le chevet s'orne d'une arcature et d'une frise sculptée. Une série d'arcades portant sur des colonnettes à chapiteaux peut décorer le chœur (Le Bourg, Saint Macaire, Sainte Croix d'Oloron).

Saint Aventin (Haute Garonne) : face sud l’église
Saint Aventin (Haute Garonne) : face sud l’église
L’abbaye de Fontfroide : la nef de l’abbatiale
L’abbaye de Fontfroide : la nef de l’abbatiale
Nant en Aveyron : l’église abbatiale saint Pierre. L’intérieur
Nant en Aveyron : l’église abbatiale saint Pierre. L’intérieur
Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. La nef de l’abbatiale
Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. La nef de l’abbatiale
Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste. La nef
Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste. La nef
Carcassonne : cathédrale saint Nazaire et saint Celse. La nef romane
Carcassonne : cathédrale saint Nazaire et saint Celse. La nef romane

Dans quelques églises subsiste de l'art carolingien un massif occidental comprenant le narthex surmonté d’une grande tribune appuyée au mur de façade et ouvrant largement sur la nef (Maguelone).

Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre

L’éclairage reste parcimonieux et il n’y a aucun éclairage direct de la nef. Une corniche à tablette sur modillons court sous une couverture de tuiles ou de lauzes posée directement sur les reins de la voûte.

Les clochers se bornent à un mur dominant la façade ou l'arc triomphal en avant du chœur. Tantôt le mur percé de deux, trois ou quatre baies rangées sur une seule ligne se termine horizontalement (Perse), tantôt il s'amortit en pignon et les baies sont disposées sur deux ou trois rangs (Saint Béat, Montsaunès, Llo). Outre quelques clochers donjons d’églises forteresses, les tours quadrangulaires subsistent soit au devant de la façade (Bessuéjouls, Saint Seurin de Bordeaux, Oloron Sainte Marie), soit en avant du chœur (Aubiac, Carennac, Saint-Just de Valcabrère).

Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : flanc nord
Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : flanc nord
Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers
Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers
Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Façade occidentale et coté sud
Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Façade occidentale et coté sud
Aubiac, sainte Marie (XIIè) : vue du chevet et de la tour lanterne
Aubiac, sainte Marie (XIIè) : vue du chevet et de la tour lanterne

2.11.2. Les Ă©difices

2.11.2.1. Eglises fortifiées

Face aux dangers des razzias des Sarrasins et aux troubles provoqués par les Cathares, certains édifices sont à nef unique avec hautes tours, chemins de ronde et contreforts formant mâchicoulis. Ainsi la cathédrale d’Agde (Hérault), la cathédrale de Maguelone (Hérault), l’église Saint Pons de Thomières (Hérault)…

Agde : la cathĂ©drale saint Etienne. Cette Ă©glise fortifiĂ©e, haute de 35 mètres, est constituĂ©e de hauts murs et d’un donjon faisant office de clocher. Elle date de 1173
Agde : la cathédrale saint Etienne. Cette église fortifiée, haute de 35 mètres, est constituée de hauts murs et d'un donjon faisant office de clocher. Elle date de 1173
Agde : la cathédrale saint Etienne. Coté sud-ouest.
Agde : la cathédrale saint Etienne. Coté sud-ouest.
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre. Le portail occidental. Les éléments décoratifs sont un assemblage de divers éléments ayant appartenu à d’autres tympans
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre. Le portail occidental. Les éléments décoratifs sont un assemblage de divers éléments ayant appartenu à d’autres tympans
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre. Le tympan du portail occidental.
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre. Le tympan du portail occidental.
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre. Saint Paul, partie gauche du portail. Réemploi du grand tympan
Villeneuve les Maguelone (Hérault) : cathédrale saint Pierre. Saint Paul, partie gauche du portail. Réemploi du grand tympan

2.11.2.2. Eglises à chevets polygonaux ou tréflés

  • Eglise Saint-Jacques de BĂ©ziers (HĂ©rault), Ă©glise de Perse Espalion (Aveyron), Ă©glise de Montjaux (Aveyron), Ă©glise de Castelnau PĂ©gayrolles (Aveyron), Ă©glise dÂ’Alet (Aude), Ă©glise de Bozouls (Aveyron) Ă  chevets polygonaux.
  • Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste. Vue gĂ©nĂ©rale
    Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste. Vue générale
    Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste
    Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste
    Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste. Chapiteaux de la nef, du chœur et du porche
    Bozouls (Aveyron) : Sainte Fauste. Chapiteaux de la nef, du chœur et du porche
  • Eglises dÂ’Allenc (Lozère), de Saint-Martin-de-Londres (HĂ©rault), dÂ’Aubiac (Lot et Garonne) et de Saint-Macaire (Gironde) Ă  chevets trĂ©flĂ©s.
  • Aubiac, sainte Marie (XIIè) : façade et portail
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : façade et portail
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : la nef
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : la nef
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : la tour - lanterne
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : la tour - lanterne
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : la tour - lanterne
    Aubiac, sainte Marie (XIIè) : la tour - lanterne
  • LÂ’Ă©glise de Rieux-Minervois (Aude) prĂ©sente un polygone Ă  sept pans entourĂ© par un autre Ă  quatorze cĂ´tĂ©s et celle de Villeneuve dÂ’Aveyron (Aveyron) est en forme de rotonde sur laquelle ouvrent trois absides Ă©gales avec une courte nef.
  • Rieux Minervois (Aude) : Ă©glise sainte Marie
    Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie

2.11.2.3. Eglises Ă  plan basilical

  • En Aude : cathĂ©drale dÂ’Alet, cathĂ©drale de Carcassonne, Ă©glise abbatiale de Fontfroide, Ă©glise de Rieux Minervois avec ses belles sculptures ;
    • Alet les Bains : abbaye-cathĂ©drale
    • Alet les Bains (Aude) : Abbaye – cathĂ©drale, XIIè – XIVè siècles. Abside de la cathĂ©drale-abbatiale
      Alet les Bains (Aude) : Abbaye – cathédrale, XIIè – XIVè siècles. Abside de la cathédrale-abbatiale
      Alet les Bains (Aude) : Abbaye – cathédrale, XIIè – XIVè siècles. Ruines de la cathédrale
      Alet les Bains (Aude) : Abbaye – cathédrale, XIIè – XIVè siècles. Ruines de la cathédrale
    • Carcassonne : cathĂ©drale saint Nazaire et saint Celse
    • Carcassonne : cathĂ©drale saint Nazaire et saint Celse. La nef romane
      Carcassonne : cathédrale saint Nazaire et saint Celse. La nef romane
      Carcassonne : cathédrale saint Nazaire et saint Celse. Chapiteau
      Carcassonne : cathédrale saint Nazaire et saint Celse. Chapiteau
    • Fontfroide : lÂ’abbaye
    • LÂ’abbaye de Fontfroide : vue gĂ©nĂ©rale.
      L’abbaye de Fontfroide : vue générale.
      L’abbaye de Fontfroide : le chevet de l’abbatiale.
      L’abbaye de Fontfroide : le chevet de l’abbatiale.
      L’abbaye de Fontfroide : collatéral de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : collatéral de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : croisée et transept de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : croisée et transept de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : chœur et collatéral nord de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : chœur et collatéral nord de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : le collatéral nord de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : le collatéral nord de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
      L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
      L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
      L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
      L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye, galerie nord
      L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye, galerie nord
      L’abbaye de Fontfroide : la salle capitulaire
      L’abbaye de Fontfroide : la salle capitulaire
      L’abbaye de Fontfroide : le chauffoir
      L’abbaye de Fontfroide : le chauffoir
    • Rieux Minervois : Ă©glise sainte Marie
    • Rieux Minervois (Aude) : Ă©glise sainte Marie. La porte sud
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. La porte sud
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. La coupole heptagonale
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. La coupole heptagonale
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. Le chapiteau de l’assomption, sans doute de la main du « Maître de Cabestany »
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. Le chapiteau de l’assomption, sans doute de la main du « Maître de Cabestany »
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. Chapiteaux
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. Chapiteaux
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. Chapiteaux
      Rieux Minervois (Aude) : église sainte Marie. Chapiteaux
  • En Aveyron : Ă©glise de Nant en Rouergue, Ă©glise de Saint-Dalmazy, Ă©glise de BessuĂ©jouls, Ă©glise de Lassouts ;
  • Nant en Aveyron : lÂ’Ă©glise abbatiale saint Pierre. Le clocher-porche
    Nant en Aveyron : l’église abbatiale saint Pierre. Le clocher-porche
    BessuĂ©jouls (Aveyron) :l’Ă©glise Saint-Pierre. Le clocher porche, face sud.
    Bessuéjouls (Aveyron) :l'église Saint-Pierre. Le clocher porche, face sud.
    Lassouts (Aveyron) : tympan roman du Jugement dernier
    Lassouts (Aveyron) : tympan roman du Jugement dernier
  • En Lot et Garonne : cathĂ©drale Saint-Caprais dÂ’Agen, Ă©glise de Moirax en Agenais, Ă©glise de Monsempron ;
    • Agen : cathĂ©drale saint Caprais
    • La cathĂ©drale Saint-Caprais d’Agen a Ă©tĂ© Ă©difiĂ©e au XIIe siècle sur l’emplacement d’une basilique Ă©piscopale construite au VIe siècle, saccagĂ©e par les Normands en 853 puis restaurĂ©e, elle constituait initialement une collĂ©giale. Le chevet
      La cathédrale Saint-Caprais d'Agen a été édifiée au XIIe siècle sur l'emplacement d'une basilique épiscopale construite au VIe siècle, saccagée par les Normands en 853 puis restaurée, elle constituait initialement une collégiale. Le chevet
      La cathĂ©drale Saint-Caprais d’Agen. La façade.
      La cathédrale Saint-Caprais d'Agen. La façade.
      La cathĂ©drale Saint-Caprais d’Agen. Abside et transept nord.
      La cathédrale Saint-Caprais d'Agen. Abside et transept nord.
      La cathĂ©drale Saint-Caprais d’Agen. Abside et transept sud.
      La cathédrale Saint-Caprais d'Agen. Abside et transept sud.
    • Moirax : prieurĂ© Notre Dame
    • Moirax (Lot et Garonne) : prieurĂ© Notre Dame. Vue gĂ©nĂ©rale
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Vue générale
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Le chevet
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Le chevet
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Ensemble chevet et côté nord
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Ensemble chevet et côté nord
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. La coupole sur trompes du chœur
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. La coupole sur trompes du chœur
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Chapiteaux
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Chapiteaux
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. La nef et son élévation
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. La nef et son élévation
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Le bas côté sud
      Moirax (Lot et Garonne) : prieuré Notre Dame. Le bas côté sud
    • Monsempron Libos : Ă©glise prieurale saint GĂ©raud
    • Monsempron Libos (Lot et Garonne) : Ă©glise prieurale saint GĂ©raud. Façade et cĂ´tĂ© sud
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. Façade et côté sud
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. Chevet et tour
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. Chevet et tour
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. Absidiole
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. Absidiole
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. La nef
      Monsempron Libos (Lot et Garonne) : église prieurale saint Géraud. La nef
  • Dans le Tarn : Saint Salvi dÂ’Albi, Saint-Michel de Lescure, Ă©glise de Burlats ;
  • Lescure (Tarn) : Ă©glise saint Michel. Vue gĂ©nĂ©rale
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Vue générale
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Le chevet
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Le chevet
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Le portail occidental
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Le portail occidental
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Voussures du portail occidental
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Voussures du portail occidental
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Chapiteaux de l’ébrasement nord du portail occidental
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. Chapiteaux de l’ébrasement nord du portail occidental
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. La nef
    Lescure (Tarn) : église saint Michel. La nef
  • Dans le Tarn et Garonne : Ă©glise de Varen en Rouergue, Ă©glise de Saint Pierre de Moissac, un des hauts lieux de lÂ’art roman français ;
  • Moissac (Tarn et Garonne) : lÂ’abbaye saint Pierre. Vue de lÂ’abbatial du cĂ´tĂ© sud et du cotĂ© nord (cloĂ®tre)
    Moissac (Tarn et Garonne) : l’abbaye saint Pierre. Vue de l’abbatial du côté sud et du coté nord (cloître)
    Moissac (Tarn et Garonne) : l’abbaye saint Pierre : porche et portail sud
    Moissac (Tarn et Garonne) : l’abbaye saint Pierre : porche et portail sud
    Moissac (Tarn et Garonne) : l’abbaye saint Pierre : la nef gothique
    Moissac (Tarn et Garonne) : l’abbaye saint Pierre : la nef gothique
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Vue d’ensemble
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Vue d’ensemble
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Le tympan
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Le tympan
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Le trumeau : face latérale droite du pilier : le prophète Jérémie, détail
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Le trumeau : face latérale droite du pilier : le prophète Jérémie, détail
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Les piédroits : à gauche, saint Pierre ; à droite, saint Paul
    Moissac, abbaye saint Pierre : le portail du porche sud. Les piédroits : à gauche, saint Pierre ; à droite, saint Paul
    Moissac, abbaye saint Pierre : ébrasement est du portail sud ; le cycle la Vierge Marie : l’annonciation
    Moissac, abbaye saint Pierre : ébrasement est du portail sud ; le cycle la Vierge Marie : l’annonciation
    Moissac, abbaye saint Pierre : l’intérieur du porche sud
    Moissac, abbaye saint Pierre : l’intérieur du porche sud
    Moissac, abbaye saint Pierre : le cloître, angle nord - ouest
    Moissac, abbaye saint Pierre : le cloître, angle nord - ouest
    Moissac, abbaye saint Pierre : le cloître, galerie ouest : David et Goliath
    Moissac, abbaye saint Pierre : le cloître, galerie ouest : David et Goliath
    Moissac, abbaye saint Pierre : le cloître, galerie sud : Jérusalem
    Moissac, abbaye saint Pierre : le cloître, galerie sud : Jérusalem
  • En Lozère : Ă©glise de Chirac en GĂ©vaudan ;
  • Dans le Lot : Ă©glise de Carennac en Quercy, Ă©glise du Bourg ;
  • Carennac en Lot : Ă©glise saint Pierre
    Carennac en Lot : église saint Pierre
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Le portail
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Le portail
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Le portail
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Le portail
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Le Tympan
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Le Tympan
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Chapiteaux du portail, intérieur du narthex
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Chapiteaux du portail, intérieur du narthex
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Nef et absidiole
    Carennac en Lot : église saint Pierre. Nef et absidiole
  • Dans les PyrĂ©nĂ©es occidentales : Ă©glise de l'HĂ´pital Saint Blaise, Ă©glise Sainte-Croix d'Oloron (coupoles sur nervures influencĂ©es par l'art arabe) ;
  • LÂ’HĂ´pital Saint Blaise (PyrĂ©nĂ©es Atlantiques) : lÂ’Ă©glise romane
    L’Hôpital Saint Blaise (Pyrénées Atlantiques) : l’église romane
    L’Hôpital Saint Blaise (Pyrénées Atlantiques) : l’église romane
    L’Hôpital Saint Blaise (Pyrénées Atlantiques) : l’église romane
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. Le chevet
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. Le chevet
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. Le chevet et le portail
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. Le chevet et le portail
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. Nef, chœur et coupole de croisée
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. Nef, chœur et coupole de croisée
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. La coupole nervurée sur trompes
    Oloron Sainte Marie (Basses Pyrénées) : église Sainte Croix. La coupole nervurée sur trompes
  • En Haute Garonne : Ă©glise de Saint Aventin, Ă©glise de Saint-BĂ©at, Ă©glise Saint-Just de Valcabrère ;
    • Valcabrère : basilique Saint Just
    • Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : vue gĂ©nĂ©rale
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : vue générale
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : vue générale
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : vue générale
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : le chevet
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : le chevet
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : la nef et la croisée
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : la nef et la croisée
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : le portail nord
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : le portail nord
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : le tympan du portail nord
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : le tympan du portail nord
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : portail nord, ébrasement ouest : sainte Hélène (à gauche) et saint Pasteur
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : portail nord, ébrasement ouest : sainte Hélène (à gauche) et saint Pasteur
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : portail nord, ébrasement ouest : sainte Hélène (à gauche) et saint Pasteur
      Valcabrère (Haute Garonne) : basilique saint Just : portail nord, ébrasement ouest : sainte Hélène (à gauche) et saint Pasteur
    • Saint Aventin : lÂ’Ă©glise
    • Saint Aventin (Haute Garonne) : lÂ’Ă©glise
      Saint Aventin (Haute Garonne) : l’église
      Saint Aventin (Haute Garonne) : façade occidentale et chevet de l’église
      Saint Aventin (Haute Garonne) : façade occidentale et chevet de l’église
      Saint Aventin (Haute Garonne) : face sud l’église : tympan du portail : le Christ du Jugement
      Saint Aventin (Haute Garonne) : face sud l’église : tympan du portail : le Christ du Jugement
      Saint Aventin (Haute Garonne) : face sud l’église : La vierge sur le piédroit du portail
      Saint Aventin (Haute Garonne) : face sud l’église : La vierge sur le piédroit du portail
      Saint Aventin (Haute Garonne) : la nef
      Saint Aventin (Haute Garonne) : la nef
    • Saint BĂ©at : Ă©glise saint Cyriaque
    • Saint BĂ©at (Haute Garonne) : Ă©glise saint Cyriaque. Face sud
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. Face sud
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. Face sud et chevet
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. Face sud et chevet
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. Portail sud et nef
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. Portail sud et nef
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. La nef et le collatéral sud
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. La nef et le collatéral sud
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. La nef et le chœur
      Saint Béat (Haute Garonne) : église saint Cyriaque. La nef et le chœur
  • En Gironde : lÂ’Ă©glise de La Sauve Majeure, Ă©glise Saint-Seurin de Bordeaux, Ă©glise de la Lande de Fronsac ;
  • La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Façade occidentale et chevet
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Façade occidentale et chevet
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Absidiole nord et arcature donnant sur l’abside principale.
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Absidiole nord et arcature donnant sur l’abside principale.
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Bas-côté sud
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Bas-côté sud
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Chapiteaux
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Chapiteaux
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Chapiteau
    La Sauve Majeure (Gironde) : abbaye Notre Dame de la Grande Sauve. Chapiteau
    Bordeaux : la basilique saint Seurin. Porche du XIIè
    Bordeaux : la basilique saint Seurin. Porche du XIIè
    Bordeaux : la basilique saint Seurin. La crypte
    Bordeaux : la basilique saint Seurin. La crypte
    La Lande De Fronsac (Gironde) : tympan de l’Eglise
    La Lande De Fronsac (Gironde) : tympan de l’Eglise
    La Lande De Fronsac (Gironde) : portail de l’Eglise
    La Lande De Fronsac (Gironde) : portail de l’Eglise
  • En PyrĂ©nĂ©es Atlantiques : cathĂ©drale de Lescar ;
  • Lescar (PyrĂ©nĂ©es Atlantiques) : la « cathĂ©drale » Notre Dame
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. Le chevet
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. Le chevet
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. Le chevet
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. Le chevet
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. Chapiteaux
    Lescar (Pyrénées Atlantiques) : la « cathédrale » Notre Dame. Chapiteaux
  • Dans lÂ’HĂ©rault : Ă©glise de Saint-Martin-de-Londres ;
  • Saint Martin de Londres (Gard) : lÂ’abbaye
    Saint Martin de Londres (Gard) : l’abbaye
    Saint Martin de Londres (Gard) : l’abbaye
    Saint Martin de Londres (Gard) : l’abbaye
    Saint Martin de Londres (Gard) : l’abbaye
    Saint Martin de Londres (Gard) : l’abbaye
  • Dans le Gers : Ă©glise abbatiale de Flaran ;
  • Plan de lÂ’abbaye cistercienne de Flaran en Gascogne
    Plan de lÂ’abbaye cistercienne de Flaran en Gascogne
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le chevet de l’abbatiale
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le chevet de l’abbatiale
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. L’abbatiale
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. L’abbatiale
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître. Partie romane
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître. Partie romane
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître. Partie gothique
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître. Partie gothique
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître. Partie gothique
    Flaran (Gers) : abbaye cistercienne. Le cloître. Partie gothique
  • Dans les Landes : Ă©glise Saint-Paul-les-Dax ;
  • En Haute Garonne : lÂ’Ă©glise de Saint BĂ©at, lÂ’Ă©glise de Montsaunès ;
  • Montsaunès (Haute Garonne) : Ă©glise saint Christophe des Templiers. Le chevet
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le chevet
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le portail nord (à gauche) et le portail sud (à droite)
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le portail nord (à gauche) et le portail sud (à droite)
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le portail sud : chapiteaux de l’ébrasement gauche : martyre de saint Pierre
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le portail sud : chapiteaux de l’ébrasement gauche : martyre de saint Pierre
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le portail nord : chapiteaux de l’ébrasement gauche
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. Le portail nord : chapiteaux de l’ébrasement gauche
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. La nef
    Montsaunès (Haute Garonne) : église saint Christophe des Templiers. La nef
  • Dans les PyrĂ©nĂ©es Orientales : lÂ’Ă©glise de Llo ;
  • Llo (PyrĂ©nĂ©es Atlantiques) : Ă©glise saint Fructueux. Le chevet
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Le chevet
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Côté sud et détail de l’ébrasement des piédroits du portail sud
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Côté sud et détail de l’ébrasement des piédroits du portail sud
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Détail de l’ébrasement du portail sud
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Détail de l’ébrasement du portail sud
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Le chœur et détail du chevet.
    Llo (Pyrénées Atlantiques) : église saint Fructueux. Le chœur et détail du chevet.

2.11.3. Le décor

En général les églises ont un décor rare et pauvre, sauf dans quelques lieux où l’on dispose de bonne pierre calcaire. Ainsi en est-il des superbes porches de Moissac, Carennac, Souillac, Cahors, Lassouts...

Moissac, abbaye saint Pierre : l’intérieur du porche sud
Moissac, abbaye saint Pierre : l’intérieur du porche sud

Dès la fin du XIè siècle, la sculpture prend un magnifique essor à Toulouse où elle parvient à un étonnant degré de perfection. La ville est le foyer d’une brillante culture où le goût du luxe et de l'élégance s'allie à celui des arts et des lettres. La sculpture romane s’épanouit principalement à Saint Sernin et aux cloîtres de la Daurade et de la cathédrale Saint Etienne aujourd'hui détruits.

Souillac (Lot) : abbatiale sainte Marie : portail intérieur, piédroit du portail : saint Joseph
Souillac (Lot) : abbatiale sainte Marie : portail intérieur, piédroit du portail : saint Joseph

Cette sculpture languedocienne va au cours du XIIè siècle se répandre dans tout le Midi. Son influence s'étend des Pyrénées (Saint Aventin, Saint-Béat) à l'Auvergne (Ydes, Notre Dame des Miracles à Mauriac) et au Limousin (Collonges, La Graulière et surtout le porche de Beaulieu qui rappelle par bien des points celui de Moissac) ; elle se maintient jusqu'au XIIIè siècle et se fait parfois sentir encore un peu plus tard.

Beaulieu sur Dordogne. Le porche du côté sud de l’abbatiale. Le trumeau du portail
Beaulieu sur Dordogne. Le porche du côté sud de l’abbatiale. Le trumeau du portail
Beaulieu sur Dordogne. Le porche du côté sud de l’abbatiale. Le tympan
Beaulieu sur Dordogne. Le porche du côté sud de l’abbatiale. Le tympan

Dans le Sud Ouest, l'art languedocien, auquel se rattachent les chapiteaux de la cathédrale de Lescar, de la crypte d'Hagetmau et d'autres églises des Landes et du Gers, se retrouve encore à Bordeaux (porche de Saint Seurin, croisée du transept de Sainte Croix) et même dans certains éléments sculptés à la façade de la cathédrale d'Angoulême ; il se mêle aux courants artistiques venus d'Espagne et de Saintonge (façade de Sainte-Croix de Bordeaux).

Bordeaux : l’abbaye de Sainte Croix : le chevet
Bordeaux : l’abbaye de Sainte Croix : le chevet
Bordeaux : l’abbaye de Sainte Croix
Bordeaux : l’abbaye de Sainte Croix


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)