B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art roman en France

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le second âge roman

Les nouveautés
Ile de France, Vermandois, Champagne
Alsace Lorraine
Normandie
Pays de Loire, Maine
Bretagne
Aquitaine
Limousin
Auvergne
Velay et Forez
Languedoc et Midi pyrénéen
Roussillon
Eglises des routes de pèlerinage
Bourgogne et pays adjacents
Alpes, Corse et Provence

Dès la fin du XIè siècle et au début du suivant, les efforts des premiers Capétiens pour organiser leur royaume, encore peu étendu mais qui s'agrandira rapidement, et y ramener la prospérité, commencent à porter leurs fruits. L'union intime de la royauté capétienne et du clergé régénéré permet au magnifique mouvement religieux réformé de se manifester dans la construction de grandes et belles églises, non seulement dans les villes, mais aussi dans les campagnes.

L’âge roman « classique » se caractérise essentiellement par ses voûtes appareillées et par le choix de solutions internes à l'édifice pour absorber et dévier les poussées engendrées par ces voûtes. Elle se distingue selon des variétés régionales (Demi berceaux sur tribunes en Auvergne et Bourgogne, berceaux brisés en Provence, absence de voûtement en Normandie…) mais aussi en fonction des routes de pèlerinages (Saint Sernin et Saint-Jacques de Compostelle sont construites sur le même modèle) et parfois en fonction des ordres auxquels elles sont affiliées (Cluny, Cîteaux…)

2.9. Auvergne

Carte de lÂ’Auvergne, du Forez et du Velay romans
Carte de lÂ’Auvergne, du Forez et du Velay romans

2.9.1. Caractéristiques générales

Les églises d'Auvergne constituent un groupe restreint fortement caractérisé et localisé dans le Puy-de-Dôme. Ces églises n’ont subi que des influences isolées, bourguignonnes au nord, languedociennes au sud, et on marqué des édifices au Cantal, en Velay et en Forez jusqu'à Saint Rambert et Champdieu dans la Loire.

Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Nef romane de quatre travées
Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Nef romane de quatre travées

Il reste peu de traces d’édifices du XIè, notamment celles de l’édifice majeur du Xè-XIè, la cathédrale de Clermont (consacrée le 2 juin 946). L’ensemble des églises remonte au XIIè.

Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Tour de croisée
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Tour de croisée

2.9.1.1. L’intérieur

Ces églises sont construites en arkose, roche sédimentaire détritique très dure provenant de l’altération des granites et de gneiss permettant dans certains édifices de jouer avec les couleurs naturelles de la pierre.

Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le bras sud du transept
Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le bras sud du transept

Elles sont massives, trapues, de petites dimensions, mais bien proportionnées, avec une nef étroite couverte d'une voûte en berceau de blocage, sans doubleau, sans fenêtres hautes, contrebutée par la voûte en quart de cercle des collatéraux ou des tribunes qui sont au-dessus. Les petites églises ont une nef avec des collatéraux sans tribunes, un transept non débordant et un chœur en hémicycle sans déambulatoire ni chapelles rayonnantes.

Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le bas-côté
Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le bas-côté

Les grandes églises sont en quelque sorte des modèles réduits des grandes églises de pèlerinage : La nef à collatéraux avec grand transept sur lequel donne un chœur à déambulatoire. Le chœur possède 4 chapelles rayonnantes lorsque l'église est consacrée à la Vierge, et 5 lorsque l'église est consacrée à un saint, la chapelle axiale étant alors consacrée à la Vierge. Ces chapelles sont rondes, sauf trois à Artonne et la chapelle d'axe de Saint Paul - Saint Austremoine d'Issoire qui sont carrées. Le déambulatoire de Saint Saturnin est sans chapelles rayonnantes.

Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin. Le chevet
Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin. Le chevet

Sous le chœur une crypte voûtée reproduit le plan de celui-ci. A l'ouest un narthex voûté, surmonté d'une tribune ouvrant largement sur la nef est une réminiscence des édifices carolingiens.

La nef centrale est en général voûtée en plein cintre (sauf Issoire et à Riom, voûte brisée) ; les collatéraux, carrés, sont voûtés d’arêtes et les tribunes qui les surmontent en quart de cercle. En l’absence de tribunes, les voûtes sont en quart de cercle, supprimant l’éclairage direct de la nef.

Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le chœur
Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le chœur

Sur le carré du transept s'élève une coupole sur trompes épaulée par une voûte en quart de cercle prolongeant les voûtes des collatéraux ou des tribunes et prise, à l'extérieur, dans un grand massif rectangulaire d'où naît le clocher octogonal qui surmonte la croisée.

Le déambulatoire est couvert de voûtes d'arêtes et, dans la partie tournante, d'un berceau annulaire sans doubleau avec pénétration de lunettes. Tous ces arcs sont en plein cintre, même dans la deuxième moitié du XIIè siècle.

Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chapiteau des Vents
Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chapiteau des Vents

Le chœur est éclairé par les fenêtres percées sous le cul-de-four de l'abside ; il possède un décor soigné où les chapiteaux à personnages sont souvent plus nombreux que dans la nef.

2.9.1.2. L’extérieur

La façade principale possède fréquemment un linteau en bâtière ; son décor est assez pauvre, et contraste avec la richesse de l’ornementation extérieure du transept et du chevet : appareil de couleur dessinant rosaces, étoiles, losanges, figures géométriques, marqueterie de pierres alternées noires et blanches, de grès rouges et bruns, de scories volcaniques d'un puissant effet décoratif que viennent encore accentuer les colonnettes portant l'entablement, les archivoltes de billettes, les corniches chargées de damiers, dont la tablette creusée au dessous de fleurettes à quatre pétales, est soulagée par des modillons à copeaux rappelant ceux en bois de la grande mosquée de Kairouan (Xè) et en pierre de la mosquée de Cordoue (IXè-Xè) : l’emprise de l'art arabe sur cette région est nette, emprise plus sensible encore à la cathédrale du Puy.

Saint Nectaire (Puy du Dôme) : détail de l’abside du chevet
Saint Nectaire (Puy du Dôme) : détail de l’abside du chevet

La sculpture romane n'a pas laissé en Auvergne d'ensembles monumentaux comparables à ceux du Languedoc ou de la Bourgogne; le plus important, celui de Conques est en Rouergue. Les artistes ont dû se contenter des étroits linteaux en bâtière, et les proportions des figures se ressentent de la forme écrasée et irrégulière du cadre.

2.9.1.3. La sculpture

Plus lourde qu'en Languedoc et en Bourgogne la sculpture produit des chapiteaux à feuillages ou à personnages, d'une exécution lourde et avec une recherche marquée du pittoresque et de l'expression populaire dans les gestes et les attitudes.

Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : chapiteau de la nef : Michel terrasse le dragon
Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : chapiteau de la nef : Michel terrasse le dragon

Quelques thèmes iconographiques reviennent régulièrement en Auvergne : Antiquité, scènes empruntées à l'Evangile et à la vie des saints, thèmes moraux et condamnation des vices. Ainsi les chapiteaux du tour du chœur de Notre Dame du Port à Clermont-Ferrand (histoire d'Adam et d'Eve associée à celle de la Vierge, la Faute et le Rachat, scènes de la Psychomachie…) chapiteaux signés « Rotbertus me fecit »

2.9.2. Les Ă©difices

2.9.2.1. Les petites Ă©glises

  • En Auvergne : Sainte Martine de Pont-du-Château, Saint-Dier, Bort, Besse en Chandesse, Thiers, Artonne, Etroussat, Veauce, Bellenave, Saint Cerneuf de Billom, prieurĂ© de Ris, Sainte Marie des Chazes, Saint Ilpize, Dore-l'Eglise, La Voulte-sur-LoireÂ…
  • Besse en Chandesse (Puy du DĂ´me) : collĂ©giale saint AndrĂ©. Nef romane de quatre travĂ©es
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Nef romane de quatre travées
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Collatéral
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Collatéral
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Chapiteaux
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Chapiteaux
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Collatéral
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Collatéral
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Chapiteaux
    Besse en Chandesse (Puy du Dôme) : collégiale saint André. Chapiteaux
  • Dans le Cantal : Bredon près de Murat, Ydes, Saint Illide dÂ’Aleuze, saint Cirgues de Dienne, Brageac, Anglards de Salers, Lanobre, Notre Dame des Miracles de Mauriac, Roffiac, Sainte AnastasieÂ…
Lanobre (Cantal) : église paroissiale Notre Dame
Lanobre (Cantal) : église paroissiale Notre Dame
Lanobre (Cantal) : église paroissiale Notre Dame. La nef et le bas-côté
Lanobre (Cantal) : église paroissiale Notre Dame. La nef et le bas-côté
Lanobre (Cantal) : église paroissiale Notre Dame. Chapiteaux
Lanobre (Cantal) : église paroissiale Notre Dame. Chapiteaux
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Ancienne façade occidentale du XVII
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Ancienne façade occidentale du XVII
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail occidental. Vue du portail central et tympan
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail occidental. Vue du portail central et tympan
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail occidental. Le Christ du Jugement du tympan avec les anges et les apĂ´tres au linteau
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail occidental. Le Christ du Jugement du tympan avec les anges et les apĂ´tres au linteau
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail occidental. Le Christ du Jugement du tympan avec les anges et les apĂ´tres au linteau
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail occidental. Le Christ du Jugement du tympan avec les anges et les apĂ´tres au linteau
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail sud.
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Le portail sud.
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Chapiteau du portail sud.
Mauriac (Cantal), Notre Dame des Miracles. Chapiteau du portail sud.
Dienne (Cantal) : l’église saint Cirgues
Dienne (Cantal) : l’église saint Cirgues
Dienne (Cantal) : l’église saint Cirgues
Dienne (Cantal) : l’église saint Cirgues

2.9.2.2. Les grandes Ă©glises

On en dénombre une bonne vingtaine autour de Clermont : Notre-Dame du Port de Clermont-Ferrand, Collégiale Saint Victor et Sainte Couronne d’Ennezat, Saint Paul – saint Austremoine d’Issoire, Notre Dame d’Orcival, Saint Nectaire le Haut, Saint Amable de Riom, Saint Saturnin, Saint Pierre de Mozac, Saint Marcel d’Iguerande, prieuré saint Léger de Royat.

  • Clermont-Ferrand : Notre-Dame du Port
  • Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le chevet
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le chevet
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le côté sud
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le côté sud
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : la tour de croisée
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : la tour de croisée
    Clermont Ferrand, Notre Dame du Port : la coupole de croisée sur trompes
    Clermont Ferrand, Notre Dame du Port : la coupole de croisée sur trompes
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : portail du transept sud
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : portail du transept sud
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : la nef
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : la nef
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : la nef
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : la nef
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le chœur
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : le chœur
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : chapiteau du chœur : les vices terrassés
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : chapiteau du chœur : les vices terrassés
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : chapiteau du chœur : psychomachie
    Clermont Ferrand : Notre Dame du Port : chapiteau du chœur : psychomachie
  • Issoire : Saint Austremoine
  • Issoire (Puy du DĂ´me), saint Austremoine : le chevet de lÂ’Ă©glise
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le chevet de l’église
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le transept nord
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le transept nord
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : tour de croisée
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : tour de croisée
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chevet
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chevet
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : la nef
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : la nef
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le chœur et la croisée du transept
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le chœur et la croisée du transept
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le bras sud du transept
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : le bras sud du transept
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : la crypte
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : la crypte
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chapiteau du chœur : le portement de la croix
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chapiteau du chœur : le portement de la croix
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chapiteau du chœur. Le bon pasteur
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chapiteau du chœur. Le bon pasteur
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chapiteau du chœur
    Issoire (Puy du Dôme), saint Austremoine : chapiteau du chœur
  • Orcival : Ă©glise saint Pierre - saint Paul
  • Orcival (Puy du DĂ´me) : lÂ’Ă©glise prieurale Notre Dame : cĂ´tĂ© sud
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : côté sud
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : côté sud et tour de croisée
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : côté sud et tour de croisée
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : le chevet
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : le chevet
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : la nef
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : la nef
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : collatéral nord
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : collatéral nord
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : le transept nord
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : le transept nord
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : la croisée du transept
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : la croisée du transept
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : chapiteau de la nef
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : chapiteau de la nef
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : chapiteau du porteur de mouton
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : chapiteau du porteur de mouton
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : chapiteau de la nef : l’avarice
    Orcival (Puy du Dôme) : l’église prieurale Notre Dame : chapiteau de la nef : l’avarice
  • Saint Nectaire : Ă©glise Notre Dame
  • Saint Nectaire (Puy du DĂ´me) : vue gĂ©nĂ©rale de lÂ’Ă©glise du prieurĂ©
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : vue générale de l’église du prieuré
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : Le chevet
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : Le chevet
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : détail du décor extérieur.
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : détail du décor extérieur.
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : vue générale de la nef et du chœur.
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : vue générale de la nef et du chœur.
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : la croisée
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : la croisée
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : le chœur et le déambulatoire.
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : le chœur et le déambulatoire.
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : chapiteau du Jugement dernier : anges sonnant de la trompette
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : chapiteau du Jugement dernier : anges sonnant de la trompette
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : chapiteau de la passion du Christ : le baiser de Judas
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : chapiteau de la passion du Christ : le baiser de Judas
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : chapiteau de l’Apocalypse : ange et élus
    Saint Nectaire (Puy du Dôme) : chapiteau de l’Apocalypse : ange et élus
  • Saint Saturnin
  • Saint Saturnin (Puy du DĂ´me) : lÂ’Ă©glise saint Saturnin
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin. Flanc nord
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin. Flanc nord
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin. Le chevet
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : l’église saint Saturnin. Le chevet
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : décor du croisillon nord
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : décor du croisillon nord
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la nef
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la nef
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la nef
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la nef
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la nef
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la nef
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la crypte
    Saint Saturnin (Puy du Dôme) : la crypte
  • Mozac : lÂ’abbatiale saint Pierre
  • Mozac (Puy du DĂ´me) : lÂ’abbaye saint Pierre. Le clocher de lÂ’abbatiale
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le clocher de l’abbatiale
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chevet de l’abbatiale
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chevet de l’abbatiale
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. La nef de l’abbatiale
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. La nef de l’abbatiale
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le déambulatoire
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le déambulatoire
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le tympan de la Vierge (entrée de l’ancien cloître)
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le tympan de la Vierge (entrée de l’ancien cloître)
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chapiteau de la résurrection : les saintes femmes se rendent au tombeau avec les onguents
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chapiteau de la résurrection : les saintes femmes se rendent au tombeau avec les onguents
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chapiteau des Atlantes
    Mozac (Puy du Dôme) : l’abbaye saint Pierre. Le chapiteau des Atlantes
  • Royat : le prieurĂ© saint LĂ©ger
  • Royat (Puy du DĂ´me) : le prieurĂ© saint LĂ©ger. Face sud
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. Face sud
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. Face sud
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. Face sud
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. La nef
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. La nef
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. La nef
    Royat (Puy du Dôme) : le prieuré saint Léger. La nef


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)