B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Zamosc

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Les premières déportations

Fin mars et début avril 1942, les rumeurs commencent à circuler dans le ghetto au sujet des déportations en masse des ghettos de la région de Lublin vers le camp d'extermination de Belzec. Garfinkel reçoit un appel téléphonique des membres du Judenrat de Lublin, confirmant les déportations. Il contacte lui-même les communautés juives de Tomaszow Lubelski et de Belzec, qui lui apprennent que 10 à 12.000 juifs arrivaient quotidiennement à Belzec, un camp fortement gardé situé sur une voie ferrée spéciale et entouré de barbelés, et qu’il étaient tués là « d'une façon curieuse ». Mais Garfinkel ne donne pas foi à ces rapports, même lorsqu'il reçoit la confirmation des gazages à Belzec par deux ou trois témoins juifs qui s'étaient échappés du camp…

Le 11 avril 1942, autour du midi, le ghetto est cerné par la police et les SS, commandés par Bruno Meiers, le chef de la Gestapo de Zamosc, secondé sur le terrain par son adjoint le SS Gotthard Schubert. Les Juifs sont rassemblés sur la place du marché, et sont forcés d'attendre sans nourriture ni eau jusqu'à 9 heures du soir. Les Juifs qui se cachent et sont découverts dans le ghetto, aussi bien que les vieilles personnes et les malades, sont immédiatement exécutés dans leurs maisons ou dans les rues. 3.000 juifs sont emmenés à la gare et « chargés » dans 30 wagons à destination de Belzec. Durant cette « Aktion » environ 300 personnes sont tuées dans le ghetto et sur le chemin de la gare.

Le fils d'un fonctionnaire du Judenrat, Lejb Wolsztejn, 13 ans, est parmi les déportés. A Belzec, il parvient à se cacher dans une cuvette de latrine. Il assiste à toute l’opération de tuerie et réussit à sortir de sa cachette et à s'échapper du camp. Il revient à Zamosc le jour suivant et rapporte ce qu'il avait vu à Garfinkel. Son histoire ne sera pas crue….

Au printemps 1942 ont aussi lieu les premières exécutions de masse des membres de l'intelligentsia juive, accusés de collusion avec des communistes. Ces exécutions ont lieu à la « Rotonde » de Zamosc, ancienne porte fortifiée de la ville construite entre 1825 et 1831. Il y aura des milliers d’exécutions à la Rotonde dont les victimes sont principalement les juifs et les Polonais.

Puis arrivent 2.100 déportés du « Protektorat ». Ils sont bientôt rejoints par des Juifs allemands de Dortmund et de Westphalie. Parmi les juifs de Dortmund se trouve Alwin Lippmann, ainsi que ses épouse et fille. Il avait été un pilote célèbre durant la première guerre mondiale et un ami personnel de Hermann Göring. Peu après son arrivée, Lippmann est nommé commandant de la police juive de Zamosc. Le 17 avril 1942, 2 500 Juifs de Zamosc sont déportés à Sobibor. Parmi eux, Moshe Shklarek, pas tout à fait 15 ans, sera l’un des 64 survivants de Sobibor…

Le 17 mai 1942, « l'action personnes âgées » commence à Zamosc. Le Judenrat affiche une proclamation sur les murs des maisons, où il est écrit que juif âgé doit se présenter avec des vêtements et de la nourriture pour trois jours, car ils vont être « reclassés » ailleurs. Les familles tentent de sauver leurs parents et leurs grands parents en les cachant dans leurs maisons. La police juive intervient, arrête les personnes âgées et les interne dans la « prison de Judenrat ». Garfinkel refuse de les libérer, même les parents de ses amis, expliquant que « si les personnes âgées ne sont pas reclassées, tout le monde sera reclassé. » Au cours des 10 jours suivants, les personnes âgées sont envoyées à Belzec. Après cette « Aktion », il reste à Zamosc 4 700 à 4 800 Juifs, dont environ 1.000 juifs de Tchécoslovaquie et d'Allemagne.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)