B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

STOSKOPFF Sébastien

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3.2. La vie de Stoskopff

L’apprentissage
Le séjour parisien
Le retour à Strasbourg
Au service du prince de Nassau Idstein

3.2.4. Au service du prince de Nassau Idstein

Stoskopff Sébastien : Les cinq sens et l’horloge. Nature morte. National Portland Museum, Oregon. (Histoire de l’art)
Stoskopff Sébastien : Les cinq sens et l’horloge. Nature morte. National Portland Museum, Oregon. (Histoire de l’art)
A Strasbourg, Stoskopff fréquente les milieux intellectuels et artistiques ; il reçoit de nombreuses commandes de bourgeois de la ville et de princes allemands. Ainsi, au début des années 1640, il rencontre le comte Jean de Nassau-Idstein, dépossédé de tous ses biens par la guerre de Trente ans et réfugié à Strasbourg. Le comte recouvre de par la volonté impériale ses droits et terres en retourne en décembre 1643 dans sa résidence d’Idstein (Près de Wiesbaden en Hesse). Désirant reconstruire ses domaines ruinés par la guerre et reconstituer son patrimoine, il achète de nombreuses œuvres d’art et fait appel à de nombreux artistes. Parmi eux, Stoskopff avec lequel il entretient par ailleurs de très amicales relations. L’artiste réalise des commandes du prince, et finit par séjourner à Idstein, probablement à partir d’avril 1655.

A Idstein, Stoskopff n’est pas officiellement peintre de la cour du comte et ne loge pas, contrairement à d’autres artistes, dans le château. Il demeure dans une auberge à proximité, « Zum Löwen ». C’est là qu’il meurt brutalement début février 1657. Mort entourée de mystère : les actes de l’église paroissiale d’Idstein rapportent qu’il est enterré le 11 février 1657, très discrètement, car mort sans doute d’un coma éthylique suite à une beuverie « sich an Brandewein zu tod gesoffen »… Cette mort est entachée d’un grand mystère, car mêlée de sorcellerie : de nombreux bruits courent après sa disparition, bruits parlant d’un assassinat de l’artiste par l’aubergiste Balthasar Moyses… Moyses est interrogé, mais n’est pas inquiété outre mesure…

Tragique épisode 20 ans plus tard : accusé de satanisme lors d’un procès en sorcellerie par une veuve elle aussi incriminée, Moyses avoue avoir eu droit aux remerciements de Satan pour avoir tué Stoskopff. L’inquisition le condamne à être brûlé vif.


Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)