B&S Encyclopédie

Diffusť par CashTrafic

Belzec

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

10. Témoignages

De la destruction des Juifs, par Goebbels
Description du camp par Stanislaw Kozak
L’extermination, par le SS Alfred Schluch
La nouvelle chambre à gaz, par Rudolf Reder
L’exhumation et la crémation, par le SS Gley
Le rapport Gerstein
Odilo Globocnick, par Breitman

10.7. Odilo Globocnick, par Breitman

¬ę¬†Belzec fut le premier camp d'extermination, au sens strict du terme, √† commencer √† fonctionner dans la r√©gion. Il ne s'y trouvait, √† un moment donn√©, que quelques centaines d'ouvriers juifs, pour la plupart utilis√©s au sein des installations de mise √† mort, √† la r√©cup√©ration des v√™tements et des objets de valeur des victimes. Les premiers SS ont √©t√© envoy√©s √† Belzec en octobre 1941 pour recruter des ouvriers du b√Ętiment afin de construire les installations. Le bureau d'Himmler avait rendu compte des progr√®s de Globocnik √† Oswald Pohl, chef de ce qui dev√ģnt bient√īt le Bureau principal SS de l'administration et de l'√©conomie (WVHA), pr√©parant ainsi Pohl √† coop√©rer avec Globocnik. Le bureau de Pohl avertit Himmler qu'il ne pouvait plus obtenir suffisamment de v√™tements ou de tissu pour les Waffen SS et les camps de concentration. Himmler r√©pondit qu'il pouvait disposer d'une grande quantit√© de mat√©riau brut pour les v√™tements, et il confia √† Globocnik la responsabilit√© de les distribuer.¬†¬Ľ

¬ę¬†Leurs propri√©taires ne seraient pas en √©tat de protester. Les gazages commenc√®rent √† Belzec en mars 1942 sous la direction du son premier commandant, Christian Wirth. Quatre-vingt-onze autres membres de la chancellerie du F√ľhrer qui avaient travaill√© avec lui sur l'euthanasie par gazage rejoignirent Belzec, Sobibor ou Treblinka - tous ces camps √©taient destin√©s au gazage des Juifs sous la supervision de Globocnik. Les experts en gazage vivaient s√©par√©ment des autres SS et de la police, et ils n'√©taient pas inscrits sur la liste des troupes r√©guli√®res de Globocnik.¬†¬Ľ

¬ę¬†Avant que les chambres √† gaz ne soient construites, Globocnik avait r√©alis√© beaucoup en utilisant des m√©thodes d'assassinat plus traditionnelles. En octobre 1941 le Capitaine Kleinschmidt, chef de compagnie de l'unit√© de transport, se rendit dans les baraquements de Lublin et ordonna √† 15 hommes de venir avec lui. Ces 15 hommes furent chacun dot√©s d'un camion qu'ils devaient conduire dans le camp de concentration tout proche. L√† il charg√®rent environ 30 personnes dans chaque camion - environ 450 juifs au total - et les amen√®rent √† un a√©roport abandonn√© situ√© approximativement √† quarante kilom√®tres de Lublin. Les prisonniers devaient creuser une fosse de six m√®tres cube. Apr√®s avoir fini ces fosses, 10 des victimes retir√®rent leurs v√™tements¬†; on leur donna des chemises en carton qui leur arrivaient √† mi-cuisse. Le fond des foss√©s √©tait recouvert de paille. Les victimes eurent l'ordre, de s'allonger t√™te-b√™che, dix √† la fois, dans les fosses. Puis les hommes de Globocnik lanc√®rent des grenades dans les fosses, et bient√īt, t√™tes, bras et jambes furent projet√©s hors des fosses. Les troupes tiraient sur tous ceux qui bougeaient encore apr√®s l'explosion. Puis ils √©tendaient de la chaux vive sur les restes, et une nouvelle couche de paille √©tait √©tendue sur la chaux. Trois ou quatre couches de corps, dix dans chaque couche ont √©t√© empil√©es dans de tels tombeaux. Durant les ex√©cutions les autres victimes devaient regarder et attendre leur tour. Les femmes recevaient des coups de pied dans l'estomac et dans la poitrine, les enfants √©taient fracass√©s contre les rochers. Selon un t√©moin oculaire de cet √©pisode particulier, les hommes de Globocnik ont tu√© environ 75.000 juifs de cette mani√®re. Mis √† part les meurtres sadiques √† la main, on ne pouvait aller plus loin en mati√®re de rationalisation du processus d'assassinat de masse sans recourir √† une technologie plus avanc√©e.¬†¬Ľ

Richard Breitman. Himmler, p. 198-201.


Diffusť par CashTraficLe jeu de stratťgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croÓtre votre influence sur la scŤne internationale par le biais d'alliances ou de dťclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŗ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dťcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)