B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les châteaux d’Alsace

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.3. Les châteaux d’Alsace dans l’histoire

Introduction
Origine des châteaux
Sous les saliens
« Querelle des investitures » et guerre en alsace
Le système castral des Hohenstaufen :
Les châteaux des Landgraves et les Hohenstaufen
Le petit interrègne :1197-1214
Frédéric II et la création du front ouest
Puissance et chute de l'évêque de Strasbourg
La lente agonie des châteaux
La « grande mort » des châteaux

2.3.2. Origine des châteaux

Les châteaux sont probablement d’origine franque. A la fin du VIè, en Alsace, les Francs dominent les Alamans qui forment l’essentiel de la population locale. Les Francs sont la classe dominante, et bientôt « émergent » quelques grandes familles en lien avec la royauté mérovingienne qui forment la future « noblesse » d’Alsace. Parmi ces familles, la plus puissante est celle des Etichonides d’Obernai.

Les premiers « châteaux » forts sont probablement ces demeures franques de ces paysans libres (« Bauernburgen »), mottes féodales construites en bois sur des bases en pierre, sur les hauteurs pour se défendre contre les invasions hongroises au cours des IXè et Xè siècles. Avant l'an mil il n'y a que peu de mentions de ces châteaux : le Wasenbourg est cité au IXè siècle, le Rothenbourg, près Philipsbourg en Moselle, existe en 912, le Wangenbourg en 880, Dabo en 890, Morimont (Castrum Morsperg) dans le Sundgau en 797, et l'Isenbourg, le plus ancien, aurait été offert par Dagobert II à l'évêque Arbogast en 656. De ces castels rien n'est resté.

L'Alsace faisant partie de l'empire germanique, seul le roi a le droit d'élever un château. Il peut donner ce droit à un vassal. Mais dès le XIè siècle, aussi bien les comtes que les abbayes et les évêchés usurpent ce droit, et souvent sur terrain d'autrui. Ces usurpations deviendront courantes aux XIIIè et XIVè siècles.

Le morcellement politique consécutif à la mort de Charlemagne et aux invasions hongroises contribue à rendre indépendants ces fortins. La nécessité de contenir la poussée des Slaves et de mettre fin aux raids magyars font de la Saxe la zone clé de l’empire. Dans l’Alsace délaissée, une noblesse de souche locale prospère rapidement en et les premières familles nobles apparaissent : les Ortenbourg, Ferrette, Hunebourg, Frankenbourg, Eguisheim…

De plus, dans cette situation d’insécurité, à partir du IXe siècle, certains hommes libres deviennent les vassaux d'un seigneur riche et puissant en acceptant de perdre leur liberté afin d'être protégés et d'avoir une terre pour se nourrir. Par la suite, ce « vassal » se fait « l'homme » du seigneur par la cérémonie de l'hommage. Il lui jure aide et fidélité en échange d'une terre, le fief : c’est la naissance de la féodalité.

Les rois de France ne sont les vassaux de personne et exigent « l'hommage-lige » de tous les seigneurs. Le roi est le suzerain de tous les seigneurs. En Allemagne, les empereurs du Saint-Empire romain germanique sont élus, mais leur pouvoir est contesté par les princes allemands, par les villes italiennes et par le pape.

Petit à petit une hiérarchie s'établit parmi les nobles : les plus petits d'entre eux sont les barons (« Freiherr »). Plus haut, les vicomtes, les comtes (« Graf ») et ducs (« Herzog ») dont les fiefs sont nombreux ou étendus. Le marquis (« Markgraf »), entre le duc et le comte, est préposé à la garde d'une marche territoriale. Enfin, au sommet, il y a le roi, chef suprême de la hiérarchie féodale. Tous ces nobles sont de véritables souverains sur leurs terres : ils font la guerre, lèvent les impôts, rendent la justice et battent monnaie.



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)