B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Rzeszow

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

6. La liquidation

Le 4 septembre 1943, la plupart des détenus du camp A sont déplacés au camp de travail de Szebnie près de Jaslo, à 129 kilomètres de sud-est d'Auschwitz. Début novembre, quelques 700 de ces prisonniers sont exécutés dans une forêt près du village de Dobrucowa. Le dernier groupe principal (environ 2.800 Juifs) est transféré à Auschwitz le 3 novembre 1943, où la plupart périt. Le 6 novembre 500 Juifs sont tués à Szebnie et le 30 décembre 1943, lors de la liquidation du camp, les 84 derniers Juifs sont transportés à Plaszow avec 1.000 Polonais. Les personnes incarcérées dans le camp B de Rzeszow finissent gazés en novembre à Auschwitz-Birkenau.

Une des survivantes du massacre du 6 novembre à Szebnie, Lotka Goldberg, parvient à atteindre le ghetto de Rzeszow. Le commandant du camp Schupke la laisse en vie, lui affirmant même qu’en d’autres circonstances elle aurait mérité la de croix de fer première classe pour une telle évasion. Le chef du « Jüdischer Ordnungsdienst » (police juive), Gorelik tente d'organiser des évasions, mais il est attrapé par le Gestapo, torturé et tué. Lotka Goldberg réussit avec un groupe de 36 juifs à se cacher dans une cache aménagée dans d’anciens souterrains de la vieille ville de Rzeszow. Elle survit avec 5 autres fugitifs à la liquidation, se recache, est reprise et transférée à Plaszow. Le 14 janvier 1945 elle marche de Plaszow à Auschwitz, et de là à Bergen-Belsen, où elle est libérée par l'armée britannique.

En juillet 1944 il reste environ 600 prisonniers dans le camp A. Quelques uns parviennent à s'échapper et à se cacher dans les forêts voisines jusqu'à ce que le secteur soit libéré par l'armée rouge le mois suivant. Les autres sont été transférés à Auschwitz, où ils disparaissent pour la plupart : le convoi, fort d’environ 500 personnes, abandonne Rzeszow le 17 janvier sous la conduite de Schupke en direction d’Auschwitz.

Le dernier commandant du camp « Flugmotorenwerk » de Lisia Gora est Georg Oester, réputé pour sa brutalité. Lorsqu’en été 1944 l’armée rouge approche du secteur, l'usine est démantelée et les machines envoyées en Allemagne. Les prisonniers sont transférés à Plaszow, puis après un séjour d’environ une semaine, ils sont envoyés à Flossenbürg et de là à Mulhouse, en Alsace, où ils travaillent dans l’usine d’électromécanique Orbis. Devant l’avance des Alliés dans l’est de la France, ils sont évacués à Sachsenhausen et de là dispesrsés par petits groupes dans divers camps du Reich…

De Rzeszow, surnommée avant la guerre la « Petite Jérusalem », moins d’une centaine des 15.000 juifs survivra à la Shoah… Après la guerre arrivent encore 600 Juifs des territoires soviétiques. Mais rapidement, ils quittent la ville pour d’autres destinations, à l’Ouest ou en Israël.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)