B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Przemysl

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. La ville après Barbarossa

Lorsque les Allemands réoccupent toute la ville de Przemysl le 28 juin 1941, environ 16.500 juifs (25% de la population) tombent sous leur coupe. Sur leur propre initiative, les Juifs créent un comité représentatif, dirigé par le Dr Ignatz Duldig. En quelques jours la Gestapo impose toute la batterie de mesures anti-juives et les étendent à la Galicie Orientale. Le Judenrat est placé sous l’autorité de Duldig et les Juifs forcés de s’enregistrer. Les nazis enrôlent immédiatement des Juifs pour le travail obligatoire. Des jeunes juives du lycée sont forcées de nettoyer les rues, d’enlever les ordures avec des chariots à main… Partout sur les murs fleurissent des affiches comparant les Juifs à des microbes et à des poux…

En août 1941, la Galicie avec sa capitale Lwow est incorporée au Generalgouvernement. La ville de Przemysl est administrativement réunie sous son ancien nom. Avec les municipalités environnantes elle forme la « Kreishauptmannschaft Przemysl » du district de Cracovie. Przemysl devient le quartier général du chef de la zone et de ce fait un important centre administratif. Le chef de la zone est le Dr Heinisch, remplacé en été 1942 par un avocat, Paul. Leur représentant est le Dr Herbig. Przemysl gagne encore en importance car elle devient une base d'approvisionnement du groupe d'armées sud et accueille un certain nombre d’entreprises militaires. La ville accueille diverses unités de police : Le Grenzpolizeikommissariat (GPK) Przemysl, un département de la police de sécurité (Sicherheitspolizei - Sipo) et un département de recherche de police sous la direction du SS-Untersturmführer Weichelt. Ces trois départements siègent en des lieux différents mais ont un commandement unifié sous les ordres du commandant de la police de sécurité et du SD de Cracovie. En outre Przemysl est le siège de la gendarmerie (Gendarmeriezug Przemysl) commandée par le capitaine Haasler avec un peloton commandé par le lieutenant Pferr et un peloton de police commandé par le lieutenant Schaller. La police de sécurité et la gendarmerie dépendant de l’Ordnungspolizei (Orpo) et utilisent des auxiliaires polonais et ukrainiens.

Après l’occupation la ville entière en juin 1941, le département de GPK Przemysl occupe un immeuble de plusieurs étages sur la rive occidentale du San, près du fleuve. Son responsable est jusqu'en mai 1941 Friedrich Preuss, puis jusqu'à l'automne 1942 le SS-Untersturmführer Adolf Benthin ; ce dernier est remplacé par le SS-Sturmscharführer Rudolf Heinrich Bennewitz (qui a servi a Zakopane comme SS-Hauptscharführer) auquel succède début 1944 le SS-Hauptsturmführer Weichelt, qui reste en poste jusqu'à la dissolution du département en juillet 1944. Le département est divisé en trois sections : la section « politique » (III A), la section « résistance » (Widerstandsbekämpfung – III B) et la section « contrespionnage » (Spionageabwehr – III C). A partir de l'été 1941, la section politique s’occupe de la population juive dans Przemysl et s’appelle suvent « Judenreferat ». Le GPK est l'autorité compétente pour la surveillance des juifs à Przemysl, alors que la gestion des affaires économiques juives relève de l'autorité de zone (Kreishauptmannschaft). En outre, la section juive du GPK (en particulier sous la direction du SS Richard Timme) est également responsable des affaires juives…

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)