B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Les petits ghettos

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Lituanie

Birzai, Lituanie
Jubarkas, Lituanie
Kalvartya, Lituanie
Kedainiai, Lituanie
Kelme, Lituanie
Kretinga, Lituanie
Kupiskis, Lituanie
Kybartai, Lituanie
Memel-Klaipeda, Lituanie
Panevezys, Lituanie
Plunge, Lituanie
Raseniai, Lituanie
Rokiskis, Lituanie
Sakiai, Lituanie
Seduva, Lituanie
Siaulai, Lituanie
Taurage, Lituanie
Ukmerge-Vilkomir, Lituanie
Utena, Lituanie
Vilkaviskis, Lituanie
Zagare, Lituanie
Zarasai, Lituanie

3.16. Siaulai, Lituanie

3.16.1. Avant la guerre

Siauliai (Schaulen en Allemand) est la plus grande ville de la région nord-ouest de la Lituanie. La veille de la deuxième guerre mondiale la ville compte 5.360 Juifs. Environ 1.000 d’entre eux parviennent à fuir sur les talons de l’armée rouge quelques jours avant l’arrivée des Allemands le 26 juin 1941. Mais avec l’arrivée de Juifs de Pologne et des villages voisins, la population juive de Siaulai compte en fait 6.500 personnes.

3.16.2. La première vague de massacres et la création du ghetto

Au cours des deux premières semaines du métier, 1.000 juifs sont assassinés par les Allemands et les Lituaniens. Du 25 juillet au 31 août, un ghetto est établi dans les quartiers de Kaukazas et de Trakai. Puis 1.000 juifs supplémentaires sont envoyés à Zagare, où ils sont assassinés entre septembre et décembre, de même que 750 juifs qui avaient été autorisés à travailler dans les villages voisins. En même temps, 1.000 Juifs arrivent dans le ghetto de Siauliai, venant des ghettos des villes voisines où ils avaient réussi à se terrer durant la destruction de ceux-ci, et avaient été repris… Aussi la population du ghetto voisine les 5.000 personnes en septembre 1941. Le Judenrat du ghetto est dirigé par Mendel Leibowich.

3.16.3. Travail forcé et résistance

Début septembre 1941, des groupes de Juifs de Siauliai sont enrôlés pour le travail forcé dans le secteur, oeuvrant principalement à la construction du terrain d'aviation de Zokniai ; à l’extraction de tourbe à Radviliskis, Baciunai, et Rekyva ; aux travaux de manutention dans les entrepôts d’armes de Linkaiciai ; au déchargeant de canne à sucre à Pavenciai… En 1943 d’autres groupes sont envoyés à la briqueterie de Daugialiai, à la carrière de d’Akmene, et à la pépinière de Vidukle. ASiauliai lui-même les juifs travaillent dans les tanneries et les usines textiles, dans les coopératives de « Maistas » et de « Gubernija » et dans divers ateliers.

Fin 1941 une organisation de résistance indépendante voit le jour dans le ghetto, appelée « Masada » et composée des jeunes de tous les mouvements sionistes. En 1942 un second mouvement intègre « Masada » avec d’autres tendances, communiste, Haluts, NETSAH… Il fait passer des armes dans le ghetto et édite des journaux clandestins. Mais aucun soulèvement n'a lieu.

3.16.4. Le camp de concentration et la liquidation

L'histoire du ghetto de Siauliai peut être divisée en quatre phases : La première, de septembre à décembre 1941, est la période des « Aktionen » ; la seconde dure jusqu’en septembre 1943 : c’est une période de calme relatif, sans grandes actions ; la troisième, de septembre 1943 à l'été 1944 est celle du z »camps de concentration » ; la quatrième enfin correspond à la liquidation du camps par déportation en Allemagne le 22 juillet 1944.

En septembre 1943, le ghetto devient un camp de concentration placé sous l’autorité de la SS. Certains Juifs restent azlors sur leurs lieux de travail à l’extérieur, formant des camps-kommandos. Le 5 novembre, une « Aktion » dans les camps rassemble 574 enfants et les personnes âgées. Ils sont déportés dans les camps d’extermination. Le 22 juillet 1944, alors que l’armée rouge s’approche, les Juifs restant sont déportés dans les camps d’Allemagne, principalement celui, proche, de Stutthof. La plupart d’entre eux périront. Seuls 500 Juifs reviennent à Siauliai à la libération, la plupart de retour d’Union Soviétique.



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)