B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les châteaux d’Alsace

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3.1. L’histoire du château

Le premier château
La construction du nouveau château : 1258-1273
Le siège de 1293
L’Ortenbourg sous les Mullenheim
La domination bourguignonne : 1469-1474
Le retour des Mullenheim
La guerre de Trente ans et ses conséquences
Le château ruiné

3.1.5. La domination bourguignonne : 1469-1474

Le 21 mars 1469, totalement à court d’argent, le grand-duc Sigismond d'Autriche engage au duc de Bourgogne, le redoutable Charles le Téméraire, les villes « forestières » de Rheinfelden, Säckingen, Laufenburg, Waldshut, les possessions autrichiennes du Sundgau, du Brisgau, du comté de Ferrette et du Landgraviat de Haute Alsace, pour la somme de 80 000 florins or en se réservant le droit de rachat.

Le Téméraire fait une excellente affaire dans son rêve de constitution d’un duché puissant entre France et Saint Empire. L’Ortenbourg lui permet de contrôler une voie de passage essentielle vers la Lorraine, son prochain objectif. Aussi place t-il à la tête de ses possessions rhénane un homme à poigne, le rude chevalier sundgauvien Pierre de Hagenbach. Le premier objectif du bailli est de mettre de l’ordre dans le pays. Il attend donc une bonne occasion pour s’occuper de la forteresse. En été 1470, les brigands Philippe Wetzel et Diebold de Gippich attaquent deux marchands bourguignons qu'ils conduisent à l’Ortenbourg après les avoir dépouillés. Hagenbach exige la mise en liberté immédiate des prisonniers et complète réparation. Heintz de Mullenheim, Henri Beger de Geispolsheim et les autres co-possesseurs s'empressent d'adresser une lettre d'excuse au grand bailli (22 octobre) offrant de rendre toutes les sommes prises aux marchands et de se soumettre au jugement que rendraient les conseillers du grand bailli. De sont côté, le magistrat de Strasbourg intervient auprès du Bailli en faveur de ses ressortissants. Rien ne sert. Le Bailli est décidé à prendre le château, ce qui lui permet en même temps de montrer à cette petite noblesse alsacienne indisciplinée et jalouse de ses libertés qui est le maître.

Étienne de Hagenbach, frère de Pierre rassemble les troupes à Ensisheim. Les États de Haute-Alsace doivent fournir 2 810 hommes de pied et les villes forestières 610 autres. S’y ajoutent 1 200 hommes levés en Bourgogne, 60 artilleurs, maçons, charpentiers. La cavalerie est forte de 449 chevaux et Guillaume de Ribeaupierre fournit ses canons avec 44 boulets de pierre et les servants, alors que l'artillerie bourguignonne envoie plusieurs veuglaires de 4 pieds de long. Cette puissante armée est placée sous les ordres de Jean de Neuchâtel, sire de Montaigu.

Le samedi 17 novembre la troupe franchit Landgraben et marche contre Châtenois, dont elle s’empare sans problème. Le mardi 20, 600 cavaliers pénètrent dans le Val, s’emparent de Villé dont les habitants prêtent le serment au duc de Bourgogne. Le reste de l'armée cerne l’Ortenbourg, défendu par 22 hommes bien pourvus en vivres, munitions et eau. Le lendemain, devant une telle démonstration de force, la place capitule. Aucun coup de canon n'a été tiré.

Satisfait, le Téméraire confie l’Ortenbourg à Hagenbach. Le 23 novembre 1470 Louis Zorn de Bulach reçoit l'investiture de la charge de capitaine sur l’Ortenbourg. Contrôlant désormais le Val de Villé et la vallée de Saint-Amarin, Charles le Téméraire peut envahir la Lorraine à tout moment pour réaliser son rêve. D’Hagenbach fait immédiatement restaurer le château quelque peu délabré, fait hausser la courtine de la basse cour et transformer les archères pour les adapter au tir des arquebuses ; enfin il fait construire une étable qui procurera la viande en cas de long siège ainsi qu’un moulin à bras. La garnison, 10 ou 12 hommes, est habillée aux couleurs de la Bourgogne.

Mais le rêve du Téméraire va s’écrouler : la révolte gronde de tous côtés, surtout en Suisse et en Alsace ou la noblesse et les villes reprennent du poil de la bête, soutenus par l’Empereur et l’argent du roi de France Louis XI. Le 11 avril 1474, le bailli Hagenbach, trahi par ses propres troupes, est fait prisonnier à Brisach. Après un procès expéditif, il est décapité sous les murs de la cité. Aussitôt Strasbourg met son armée sur pied sous le commandement de Philippe de Mullenheim et organise une expédition contre l’Ortenbourg. Le 19 avril, avec l’aide de l’armée épiscopale, Mullenheim prend position sur la croupe dominant le château au nord. Quelques coups de canons, et la forteresse se rend. Le Val de Villé est occupé. Le 5 janvier 1477, Charles le Téméraire est tué devant Nancy. Les prétentions bourguignonnes sur l'Alsace sont définitivement écartées.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)