B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les châteaux d’Alsace

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3.1. L’histoire du château

Le premier château
La construction du nouveau château : 1258-1273
Le siège de 1293
L’Ortenbourg sous les Mullenheim
La domination bourguignonne : 1469-1474
Le retour des Mullenheim
La guerre de Trente ans et ses conséquences
Le château ruiné

3.1.4. L’Ortenbourg sous les Mullenheim

Le 15 janvier 1315, le Grand Chapitre ratifie l'achat. Mais peu après, les Habsbourg exigent des Mullenheim la restitution des domaines engagés pour le profit de l'évêque qui promet de leur payer le montant de la vente. Les citoyens de la Ville refusent et le différend traîne jusqu'au 14 février 1324. Henri de Mullenheim se déclare prêt à la cession, mais l'Évêché, à court d'argent ne peut effectuer le rachat. Les Mullenheim restent maîtres de l’Ortenbourg et de la seigneurie pendant près de deux siècles.

Les Mullenheim confient le château à un « Burgvogt », ce dernier s'engageant sous serment le garder avec ses hommes, pour lesquels il touche une solde, et à le défendre en temps de guerre avec le concours des habitants du Val de Villé. En 1374, le château est d’ailleurs attaqué par le duc de Lorraine. Des travaux de restauration et de consolidation sont effectués entre 1420 et 1425.

Mais les temps deviennent difficiles et l’entretien du château coûte fort cher. Aussi, en 1440 le château change de statut et devient le siège d’un « ganerbinat », association très fréquente en Alsace dès le XIVè siècle : c’est un système de co-propriété regroupant des membres s'accordant mutuellement le droit d'ouverture de leurs forteresses qui se trouvent ainsi à la disposition de chacun d'eux, soit pour l'offensive, soit pour la défensive. Ce ganerbinat comprend environ une quarantaine de membres, chevaliers et petits seigneurs souvent pauvres. Parmi eux, Hans von Wiger, grand ami des chevaliers Beger de Geispolsheim qui l'introduisent dans le ganerbinat. Hans von Wiger occupe le château, recrute une bande de coquins et se met à ravager le pays, détroussant les voyageurs et interceptant des convois escortés d'hommes d'armes. Il s’associe un autre chevalier brigand, Henri Mey de Lambsheim, dont la concubine Brida de Balmeserin est la fille d’un médecin de la ville de Bâle. A la mort de son père, Brida exige l’héritage (il n’existe pas), mais le Magistrat de Bâle fait sourde oreille. Aussi le 18 septembre 1461 Henri Mey il attaque près de Marckolsheim un convoi de commerçant bâlois revenant de la foire de Frankfort. Sept otages et le butin sont transportés à l’Ortenbourg.

Le Magistrat de Bâle décrète immédiatement la levée de troupes. Mulhouse, Colmar, Sélestat et Strasbourg se joignent à l’expédition avec l’appui du duc d'Autriche qui donne son accord pour l'attaque du repaire des pillards. L'évêque de Strasbourg, voulant rester maître de la situation, rassemble à la hâte son armée et investit la place. Hans von Wiger prend peur, relâche les otages, rend le butin et fait amende honorable. L'évêque lève le siège. Peine perdue, le brigandage continue. Nouveau conflit en 1464 et nouvelle mise à rançon de bourgeois de Bâle en 1467…

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)