B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale

Koscian
Owinska
Kobierzyn
Les autres actions en Pologne

3. Kobierzyn

Il y a plus de 1.000 patients dans l'hôpital Babinski à Kobierzyn quand la guerre éclate. La ville prise, les Allemands installent à la direction de l’hôpital un certain Zweck (un commerçant) jusqu'en à octobre 1940 puis Aleksander Kroll (un fonctionnaire du service de santé de Varsovie) jusqu'en septembre 1942. Dès que Kroll prend la direction en main, les patients voient leurs rations habituelles de nourriture diminuer de moitié. En septembre 1941, la moitié des patients sont morts de dénutrition. A cette date, les Allemands déplacent tous les patients juifs, plus de 90 personnes, dans l'hôpital Zofiowka àOtwock près de Varsovie. Ces patients subissent le même destin que les autres Juifs d'Otwock : ils sont gasés le 19 août 1942 à Treblinka.

Les préparations de la liquidation finale de l’hôpital démarrent en mai 1942. Les SS-Obergruppenführer Wilhelm Krüger et le chef de la Hitlerjugend Axmann visitent l’hôpital : Axmann en a en effet besoin pour le transformer en home pour sa « Hitlerjugend »… Rapidement, un lieu pour la fosse commune est choisi dans le cimetière. Les 18 juin, les médecins polonais travaillant à l'hôpital reçoivent ordre de partir pour l’hôpital de Drewnica près de Varsovie et se voient interdire l’accès aux dossiers de leurs patients. Le 23 juin arrive le docteur Werner Beck en compagnie de SS commandés par le SS-Sturmbannführer Karl Meyer et le SS-Standartenführer Max Hammer. Le reste du personnel polonais est enfermé dans les bâtiments du vieux théâtre durant toute l’action. 30 patients, qui se trouvent en séjour de réadaptation dans un couvent catholique tout proche, sont chargés sur un camion et transférés les premiers à la gare de de Swoszowice. Puis les SS s’occupent des autres : transférés eux aussi à la gare, ils sont envoyés avec les 30 à Auschwitz-Birkenau où ils sont gazés dans le Bunker I. Soit en tout 535 personnes. 30 autres patients, incapables de marcher, sont tués par injections mortelles, probablement par Beck lui-même, et enterrés dans le cimetière, ainsi que 25 juifs de Skawina, exécutés par balles. Une patiente, Maria Szames, qui travaillait comme employée de maison au service de Kroll, est plus tard assassinée dans le cimetière par un SS aidé de Kroll et de Zipper.

Des 700 victimes assassinées de l'hôpital de Kobierzyn, seul a survécu Wanda Bialonska, qui s'est cachée derrière les toilettes pendant l'action. La demande du transport a été retrouvée dans les dossiers de la gare de Swoszowice ainsi que la facture de l’Ostbahn pour le transport de 535 passagers de Skawina vers Auschwitz. Kroll n'a été jamais été jugé. Son cas a été écarté par le bureau du procureur de Munich en 1971 pour insuffisance de preuves.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)