B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Fondements idéologiques et législation

Fondements idéologiques
La législation

1. Fondements idéologiques

L’« Euthanasie » telle qu’elle fut pratiquée sous le IIIè Reich tire sa source et ses justifications dans la notion fortement développée dans les années 1920 d’« hygiène raciale » et se situe dans le droit fil de l’idéologie nazie visant l’élimination de « vies indignes d’être vécues », « Vernichtung lebensunwerten Lebens ». Il ne s’agit évidemment pas d’euthanasie au sens contemporain du terme, qui fait du patient lui-même le propre auteur et maître de sa fin, dans le cas d’une maladie incurable, mais d’un euphémisme pour désigner l’élimination systématique des sois disant « Malades héréditaires et malades mentaux, handicapés physique, indésirables sociaux ou raciaux », « Erb- und Geisteskranken, Behinderten und sozial oder rassisch Unerwünschten ». Ce programme comporte également des mesures économiques, telles des allocations familiales, l'allègement des impôts et l'attribution de « colonies » (« Siedlerstellen ») et de fermes à certaines familles ; ces mesures visent à promouvoir « positivement » les familles nombreuses conformes aux critères raciaux. « Négativement », des mesures sont également mises en place pour diminuer la proportion de la population non conforme à ces critères raciaux par élimination des « vies sans valeur ».

Hitler et ses séides prônent la supériorité absolue de la race Aryenne. Ils sont guidés par des principes d'hygiène, de santé et de pureté raciale, reposant sur ces théories de l'eugénisme auxquelles tous les nazis adhèrent. L'un des buts des nazis est bel et bien d'améliorer la race Aryenne et de créer un homme nouveau, qui répondrait à l'« Idealtyp » nazi. Dans ces conditions, les humains souffrant de certaines maladies ou de troubles mentaux ne doivent pas survivre mais au contraire disparaître, afin de ne pas se reproduire. La race Aryenne ne peut absolument pas être entachée. De plus, en temps de guerre et de privations, ces êtres incapables de se battre ou de travailler, ne sont que des bouches inutiles à nourrir... Ce souci d'épuration raciale des hommes inférieurs ou des « aryens déficients », devient un véritable leitmotiv chez les nazis. L'introduction dès 1935 du concept de stérilisation des « Untermenchen » dans les lois raciales de Nuremberg (« Loi sur la protection du sang et de l'honneur allemand » et « loi du Reich sur la citoyenneté allemande » est le fondement même de l’Aktion T4. L’action T4 est donc d’abord inscrite dans la loi et est d’abord l’affaire des légistes du Reichsminister de l’Intérieur, Wilhelm Frick.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)