B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Histoire : 1900, l’Europe domine le monde

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3.8. Etats-Unis : naissance d’une nation

Le « melting pot »
La première économie du monde
Une vie politique calme
L’impérialisme américain

Cartes des Etats-Unis en 1914
Cartes des Etats-Unis en 1914

3.8.2. La première économie du monde

3.8.2.1. Les causes

Les causes de l’opulence américaine sont nombreuses, et tiennent autant des dons de la nature que du système capitaliste mis en place :

  • Les richesses naturelles sont aussi abondantes que variées : houille, fer, pétrole, minéraux de toutes sortes…
  • L’agriculture est riche et exportatrice : blé, maïs, coton, viande…
  • Le réseau ferré compte à lui seul 1/3 du kilométrage mondial avec les lignes transcontinentales comme la North, South et Western Pacific ou l’Union Pacific…
  • Les capitaux affluent en Amérique, surtout de l’Europe…
  • Le système économique mis en place est celui du libéralisme : l’Etat soutien une totale liberté d’entreprise, à laquelle s’ajoute le peu de poids de l’artisanat traditionnel…
  • L’économie est concentrée en trust et holdings possédant le monopole dans un secteur de production, monopole qui entraîne le contrôle des prix…
  • Le dynamisme personnel et le travail forcené des « self made man » comme Carnegie (Acier), Du Pont de Nemours (chimie), Rockefeller (Pétrole), Vanderbild, Ford (automobile), Morgan…
  • L’organisation scientifique de la production grâce au machinisme, à la standardisation, à la spécialisation, au travail à la chaîne (Taylorisme…)
  • Une population abondante et motivée : le chiffre de la population américaine triple entre 1861 (32 millions d’habitants) et 1900 (100 millions), avec souvent une main d’œuvre peu exigeante mais motivée, formée d’immigrants pauvres…
Le « gratte ciel » Singer construit à New York en 1908 : le symbole de la puissance américaine
Le « gratte ciel » Singer construit à New York en 1908 : le symbole de la puissance américaine
L’économie américaine, la première du monde, se fonde sur le taylorisme qui prône la production en série et le travail à la chaîne : travail aux Usine Ford de Detroit. Tableau de Diego Rivera. 932. Detroit, Art Institute
L’économie américaine, la première du monde, se fonde sur le taylorisme qui prône la production en série et le travail à la chaîne : travail aux Usine Ford de Detroit. Tableau de Diego Rivera. 932. Detroit, Art Institute
Fruit du taylorisme, la célèbre « Ford T » : première automobile fabriquée en série, donc à coût modéré, elle connaît un immense succès : plus de 15 millions d’exemplaires sortent des usines de Detroit entre 1908 et 1927
Fruit du taylorisme, la célèbre « Ford T » : première automobile fabriquée en série, donc à coût modéré, elle connaît un immense succès : plus de 15 millions d’exemplaires sortent des usines de Detroit entre 1908 et 1927
L’esprit d’aventure, le dynamisme personnel la liberté sont un autre facteur essentiel de la puissance américaine : chercheurs d’or en Alsaka dans les années 1900
L’esprit d’aventure, le dynamisme personnel la liberté sont un autre facteur essentiel de la puissance américaine : chercheurs d’or en Alsaka dans les années 1900

3.8.2.2. Quelques chiffres

En 1914, les USA sont la première puissance économique du monde, bien à l’abri derrière un tarif douanier protecteur. En 1913, les USA produisent 60% du maïs dans le monde, 30% du coton, 43% de la houille, 41% de l’acier, 64% du pétrole…

Entre 1860 et 1914 la production augmente de 2000% et le capital investi de 4000%. En 1913 Morgan et Rockefeller contrôlent à eux deux 20% du capital américain avec 341 grandes entreprises et 22 milliards de dollars de capital !

La construction de l’Union Pacific en 1868
La construction de l’Union Pacific en 1868
Andrew Carnegie (1835-1919), le roi de l’acier
Andrew Carnegie (1835-1919), le roi de l’acier
John Pierpont Morgan (1837-1913), un magnat des finances à l’influence redoutable
John Pierpont Morgan (1837-1913), un magnat des finances à l'influence redoutable
John Davison Rockefeller (1839–1937) fait fortune dans l’industrie du pétrole et est considéré comme l’homme le plus riche de l’ère moderne. Portrait de John Singer Sargent (1917
John Davison Rockefeller (1839–1937) fait fortune dans l'industrie du pétrole et est considéré comme l'homme le plus riche de l'ère moderne. Portrait de John Singer Sargent (1917

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)