B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Introduction
1.1. L’Egypte, un « don du Nil »
1.2. Datation

2. « Avant l’histoire »
2.1. L'Egypte de la préhistoire
2.2. La formation de la civilisation égyptienne : 4500 - 2650

3. L’ancien empire memphite : 2650 – 2033 av. J.C.
3.1. Introduction
3.2. La IIIè Dynastie (2650 - 2575 avant J. C.)
3.3. La IVè dynastie (2575 - 2465 avant J. C.)
3.4. La Vè dynastie (2465 - 2323 avant J. C.)
3.5. La VIè dynastie (2323 à 2150 avant J. C.)

4. La Première Période Intermédiaire (2150 – 2133)
4.1. Généralités
4.2. Les dynasties

5. Le Moyen Empire thébain (2133 – 1786)
5.1. Introduction
5.2. La XIè dynastie (2133 - 1963 avant J. C.)
5.3. La XIIè dynastie (1963 - 1786 avant J. C.)

6. La seconde période intermédiaire (1783 -1550 avant J.C.)
6.1. Les Hyksôs
6.2. Les dynasties
6.3. La fin de la domination Hyksôs (1650 à 1550 avant J. C.)

7. Le nouvel empire (1550 – 1069)
7.1. Introduction
7.2. Reconquête et consolidation
7.3. Vers l’hégémonie
7.4. L’intermède amarnien : Amenophis IV – Akhenaton
7.5. L’empire hégémonique
7.6. Le déclin (1186 – 1069 avant J. C.)
7.7. Les dynasties du Nouvel empire

8. La Troisième période intermédiaire (1069 - 664 avant J.C.)
8.1. Introduction
8.2. La XXIè dynastie de Tanis (1069 – 945)
8.3. La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)
8.4. Les XXIIIè et XXIVè dynasties
8.5. La domination Nubienne : les XXVè et XXVIè Dynasties (715 – 664)
8.6. Les dynasties

9. La basse époque (664 - 330 avant J.C.)
9.1. L’invasion assyrienne : 671-660
9.2. La XXVIè dynastie « saïte » (664 à 525 avant J. C.)

10. L’époque ptolémaïque (332 avant J.C. – 30 avant J.C.)
10.1. Alexandre le Grand (331 à 322 avant J. C.)
10.2. Les Lagides (322-30 avant J.C.)
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Histoire de l’Egypte ancienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

10.2. Les Lagides (322-30 avant J.C.)

Ptolémée Ier Sôter (305-283 av. J.-C.)
Ptolémée II Philadelphe (284 - 246 av. J.-C.)
Ptolémée III Evergète I (246 - 221 av. J.-C.)
Ptolémée IV Philopatôr (221-205 av. J.-C.)
Ptolémée V Epiphane (205-180 av. J.-C.)
Ptolémée VI Philométôr (180-145 av. J.-C.)
Ptolémée VII Neos Philopatôr (145 av. J.-C.)
Ptolémée VIII Evergète II Physcon (145-116 av. J.-C.)
Ptolémée IX Sôter II (Lathyre) (116-80 av. J.-C.)
Ptolémée X Alexandre Ier (Kokkès) (107-88 av. J.-C.)
Ptolémée XI Alexandre II (80 av. J.-C.)
Ptolémée XII Philopatôr II « Aulète » (80-51 av. J.-C.)
Cléopâtre VII Philopator (51 à 30 avant J. C.)
Ptolémée XIV Philopator II (47 à 44 avant J. C.)
Ptolémée XV Césarion
Les Ptolémées

Statue féminine trouvée à Abousir : sans doute Arsinoé ou Isis. Basalte. (Histoire de l’Egypte ancienne)
Statue féminine trouvée à Abousir : sans doute Arsinoé ou Isis. Basalte.
(Histoire de l’Egypte ancienne)
Les lagides vont gouverner l'Egypte jusqu'en 30 av. J.-C. et y développer une civilisation relativement brillante, malgré les vicissitudes politiques, mêlant la tradition pharaonique et l'apport hellénistique. La dynastie compte une quinzaine de souverains qui portent tous le nom de Ptolémée, épousent leur sœur ou une femme de leur famille proche, mais jamais une Egyptienne. Les femmes se nomment le plus souvent nommées Arsinoé, Bérénice ou Cléopâtre. La tradition dynastique voulait d'ailleurs que le souverain ou la souveraine ne règne pas seul. Cléopâtre VII, la célèbre, sera la dernière reine de cette dynastie avant que l'Egypte ne devienne province romaine.

C'est avec Ptolémée II Philadelphe que le royaume lagide connaît son apogée. Son successeur, Ptolémée III Evergète, se contente de profiter des acquis. Après lui, c'en est fini de la grandeur des Ptolémées qu'affaiblissent les troubles sociaux, les révoltes indigènes (soutenues par le clergé), le trafic des monnaies (qui entrave gravement le commerce méditerranéen). Les IIe et Ier siècles ne sont qu'une longue et inévitable décadence, aggravée par l'incurie des souverains et des hauts fonctionnaires, la corruption et l'abandon des terres par les paysans. A la cour se multiplient débauches, intrigues, meurtres et empoisonnements. De tous les souverains lagides, seuls les deux premiers mourront de mort naturelle !

10.2.1. Ptolémée Ier Sôter (305-283 av. J.-C.)

Ptolémée I Sôter, le général d’Alexandre qui reçut l’Egypte en héritage et se fit couronner pharaon. Statue d’époque hellénistique. (Histoire de l’Egypte ancienne)
Ptolémée I Sôter, le général d’Alexandre qui reçut l’Egypte en héritage et se fit couronner pharaon. Statue d’époque hellénistique.
(Histoire de l’Egypte ancienne)
Né vers 367, il est sans doute un fils bâtard de Philippe de Macédoine, le général Lagos assumant la paternité pour son roi. Ami d'enfance d'Alexandre le Grand, il est l'un de ses plus prestigieux lieutenants, et son ascension est rapide. Dès 323, il est satrape d’Egypte et s'empare de la Cyrénaïque. Après l'assassinat de Perdiccas (321) régent successeur d’Alexandre, il refuse la régence. Vers 319-318, il s'empare de la Syrie puis se retire face à l'avancée d'Antigone le Séleucide. En 312, il reprend la Syrie avant de se replier à nouveau l’année suivante en Egypte. En 305, il se proclame Pharaon d’Egypte. En 303-302, avec Lysimaque et Séleucos, Ptolémée se ligue contre Antigone, mais il montre peu d'empressement à combattre et après la bataille d'Ipsos (301), ses alliés lui refusent la Palestine, qui sera désormais l'enjeu d'une dispute permanente entre Lagides d’Egypte et Séleucides de Syrie.

En Egypte, il fonde la colonie de vétérans à Ptolémaïs, au sud de Memphis, et institue comme capitale Alexandrie, dont il est le grand constructeur : il poursuit la construction du phare et lance la construction de la Bibliothèque et du tombeau d'Alexandre. C'est à sa demande que le prêtre Manéthon rédige en grec une Histoire de l'Egypte recensant le nom des pharaons antiques. Il met en place une administration efficace combinant le rationalisme grec et la tradition égyptienne. Il fait restituer au clergé égyptien les statues des dieux, le mobilier et les livres précédemment volés dans les temples par Xerxès et récupérés depuis la conquête macédonienne. Pour marquer son appartenance aux coutumes Egyptiennes, il fait célébrer sa « fête Sed ». A sa mort, il laisse une Egypte florissante. Lors de son enterrement, le corps d'Alexandre est rapatrié de Memphis à Alexandrie.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre PrécédentChapitre suivant >>>

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)