B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Konskie

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. La catastrophe

La relative sécurité au regard d’autres ghettos ne dure pas bien longtemps. La relocalisation des juifs de la région de Konskie dans le ghetto au printemps et à l'été de 1942 signifie le début de la liquidation du ghetto. Suite à cette concentration, le nombre de résidants du ghetto s’élève à 7.250 personnes en juin 1942 puis à 9.000 en octobre - novembre 1942. Même durant la liquidation de Konskie, d’autres Juifs y sont amenés de Radoszyce ou de Gowarczow…

La liquidation du ghetto de Konskie commence en novembre 1942, avec deux « Aktionen » consécutives, l’une les 3 et 4 novembre, l’autre les 7, 8 et 9 du même mois. Pendant ces actions, quelques douzaines de juifs sont tués sur place, mais la grande majorité des habitants du ghetto est expédiée à Treblinka. Il existe quelques détails sur la seconde action : La nuit, la police allemande, polonaise et ukrainienne cerne le ghetto ; le matin, dans les fermes alentour, des charrettes sont réquisitionnés. Les Juifs sont rassemblés sur la place du marché et sont obligés d’abandonner tous leurs bagages. Tous sont emmenés, certains sur les charrettes, d’autre à pied sous bonne garde à Szydlowiec, ville « Judenrein », dont les juifs avaient déjà été déportés. Un groupe de jeunes qui travaillent dans le domaine de la Feitung ainsi que ceux qui sont parvenus à se cacher dans le ghetto ou du côté d'Aryen de la ville restent à Konskie.

A Szydlowiec, où arrivent des juifs d'autres villages des environs, les déportés sont logés dans les ruines et les bâtiments vides de la tannerie, qui sont gardés de très près (seuls quelques Juifs arrivent à s’échapper, aidés par des Polonais de Konskié qui ont suivi les déportés). Les conditions de vie y sont terribles ; la famine aidant, une épidémie de typhus se déclare immédiatement. Après quelques jours, les juifs sont envoyés à Treblinka.

Les quelques juifs de Konskie qui sont parvenus à s'échapper retournent rejoindre le groupe d'ouvriers de la Feitung. Après la seconde « Akion », le ghetto de Konskie est officiellement liquidé. Les ouvriers de la Feitung sont concentrés sur le domaine. Au cours des semaines suivantes, les Allemands procèdent à des « chasses aux juifs » visant tous ceux qui ont réussi à échapper d’une manière ou d’une autre à la déportation, les emmènent sur le domaine agricole et les y exécutent. A la ferme, même, il reste une cinquantaine de « juifs du travail » et quelques « juifs illégaux » ayant réussi à échapper à toute poursuite. Uns espèce de camp de travail se constitue, comportant un seul bâtiment où logent les Juifs. Ils travaillent sur le domaine agricole mais également à Konskié où ils détruisent le cimetière juif, chargent et déchargent le fret à la gare et effectuent d’autres travaux d’entretien. Puis une partie d’entre eux est amenée à Konskié. Ils logent dans un grand immeuble où ils sont rejoints par d’autres Juifs pris par les Allemands lors de leurs « Judenjagd ». Probablement le 24 novembre 1942 a lieu une sélection, opérée sans doute par le police juive : 70 jeunes juifs physiquement forts sont envoyés dans le camp de travail de Skarzysko Kamienna au profit de l’entreprise Hasag. Après cette sélection, 700 juifs restent dans le bloc.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)