B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Struthof, camp de concentration nazi

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Vie et mort

Le quotidien
Les sévices
La mort
La chambre à gaz
Les expériences médicales

3.5. Les expériences médicales

Au Struthof on été réalisées des expériences pseudo médicales pratiquées soit au camp, au Revier, dans la chambre à gaz, dans la chambre de dissection, soit à la Faculté de Médecine de Strasbourg.

Natzwiller – Struthof : le crématoire : la salle des dissections et la table de dissection
Natzwiller – Struthof : le crématoire : la salle des dissections et la table de dissection

La plus connue des ces expérimentation est celle du Doktor SS Hauptsturmführer August Hirt, directeur de l’institut anatomique de Strasbourg : il est chargé par l’Ahnenerbe de recherches sur la race, alors très en vogue. Il veut réunir une « collection de crânes de commissaires bolcheviks juifs ». Il s’en ouvre à Sievers, chef de l’Ahnenerbe, qui s’adresse à l’Obersturmbannführer SS Brandt de l’Etat major de Himmler. Ordre est donné le 21 août 1943 à Eichmann de transférer d’Auschwitz à Natzwiller les « spécimens » sélectionnés en raison de l’épidémie régnant à Auschwitz. Début août 1943, 80 internés arrivent d’Auschwitz. Joseph Kramer lui-même se charge de les gazer. Le lendemain, les cadavres sont transportés à Strasbourg, à l’institut d’anatomie. Kramer refait deux fois encore la même opération quelques jours plus tard. Les cadavres servent donc aux médecins SS pour finir dans la collection de l’Ahnenerbe. Mais tous ne seront pas « traités », faute de temps : à leur arrivée, le 23 novembre, les troupes alliées trouvent dans l’institut une cuve d’alcool remplie de 17 cadavres partiellement disséqués (dont ceux de 3 femmes)...

Le professeur Von Haagen, avec la complicité des SS, pratique des injections de lèpre, de peste et d’autres maladies sur les détenus de manière à observer les effets de ces contaminations ; plusieurs traitements sont essayés pour une même maladie. L’expérience terminée, si les sujets ne sont pas morts, ils sont exterminés et incinérés. Ainsi, en 1944, 200 personnes sont mises à la disposition du docteur Von Haagen et 150 sont alors immunisées contre le typhus exanthématique, 50 étant « réservés » comme témoins. À l’ensemble des 200 est alors inoculé du virus typhique (déposition de Melle Schmidt, assistante du professeur von Haagen).

Natzwiller – Struthof : le crématoire : la chambre « des cobayes 
Natzwiller – Struthof : le crématoire : la chambre « des cobayes 


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)