B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Struthof, camp de concentration nazi

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Les victimes

Population du camp :

Années

Nombre d’entrées

1941

539

1942

1 465

1943

4 808

1944

23 199

Sept. 1944 à fin mars 1945

19 833

Entre 1941 et 1942, le KL Natzwiller apparaît comme un camp de second ordre ; c’est le temps de l’installation. En 1943 le camp s’agrandit, mais de façon peu significative, mais 1943 constitue un tournant à plusieurs titres : de nouveaux Kommandos apparaissent, le camp établit des liens avec la faculté de médecine de l’Université nazie de Strasbourg, une chambre à gaz est aménagée dans les locaux de Struthof et les arrivées de nouveaux détenus sont plus régulières. De plus, l’année 1943 correspond à l’arrivée, à partir de juin, de nombreux détenus NN d’Europe occidentale : Norvégiens, Néerlandais, Belges et Français. Le passage progressif de la procédure NN des mains de l’Armée à celles du RSHA, donc de la police, qui s’en sert comme d’une arme nouvelle, entraîne une augmentation du nombre de détenus concernés par cette procédure. Robert Steegmann (Thèse d’histoire sur le camp en 2003, Université de Strasbourg) résume les arrivées NN de 1943 comme suit : 369 de Norvège, 239 des Pays Bas, 25 de Belgique, et 353de France. Au total, l’année 1943 voit augmenter la population du camp de Natzwiller de près de 38%, et l’ouverture de sept Kommandos, quatre sur la rive droite du Rhin et trois en Moselle.

Struthof : « Ossa humiliata » : les ossements humiliés… la fosse aux cendres
Struthof : « Ossa humiliata » : les ossements humiliés… la fosse aux cendres

De 1944 à la fin de la guerre, l’augmentation importante de la population témoigne de l’ampleur de la politique répressive du Reich et de l’extension de la sphère d’influence géographique du camp lui-même.

Natzwiller – Struthof : vue générale en 2002
Natzwiller – Struthof : vue générale en 2002

En septembre 1944 on estime à environ 6 000 le nombre de détenus présents au camp principal saturé, sa capacité théorique étant de 3 000 hommes ; parallèlement l’effectif atteint 18 000 détenus dans les Kommandos extérieurs. En tout, 52 000 personnes sont passées par le Camp, sans compter un bon nombre de détenus non immatriculés (Russes, Polonais, NN...) Parmi les détenus, entre 35 000 et 38 000 « Häftlinge » présents dans le complexe Natzwiller ne sont jamais passés par le camp principal.

Natzwiller – Struthof : le camp en 1946
Natzwiller – Struthof : le camp en 1946

Le nombre de victimes « identifiées » avoisine les 11 000 pour le camp principal (3 000) et les Kommandos (8 000) : Français (4 471), Polonais (4 500), Hollandais (508), Luxembourgeois (353), Belges (307), Norvégiens, Danois, Italiens... Parmi les victimes, 1 668 femmes. Il faut y ajouter un nombre important de prisonniers Soviétiques assassinés par les SS, mais non immatriculés ainsi qu’un nombre important de victimes non identifiées ou morte pendant les évacuations. Ainsi, le chiffre total des victimes du complexe de Natzwiller se situe entre 19 000 et 20 000…

Natzwiller – Struthof : le mémorial des victimes au cimetière du père Lachaise à Paris
Natzwiller – Struthof : le mémorial des victimes au cimetière du père Lachaise à Paris
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)