B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.4. La lutte de la bourgeoisie contre l’évêque

Le développement de la ville et le premier statut municipal
Le déclin du pouvoir épiscopal
Le second statut et le conseil du municipe
Walther (Gauthier) de Hohen-Geroldseck
Hausbergen, l'heure de la liberté pour la ville

2.4.4. Walther (Gauthier) de Hohen-Geroldseck

Après 1258 la lutte devient plus âpre entre l'évêque et le Conseil des bourgeois au sujet de leurs droits respectifs. D’autant que la mort de Frédéric II fin 1250 avait ouvert une crise de successions sans précédent dans l’empire. Parmi les prétendants, le prince anglais Richard de Cornouailles exerce depuis 1256 une influence prépondérante dans les affaires d’Alsace. Il s’allie l’appui de l’évêque de Strasbourg, le rétablit dans ses prérogatives de comte de Strasbourg et le nomme bailli impérial à Haguenau : comme de plus, l’évêque est « de jure » landgrave d’Alsace, ce cumul des pouvoirs inquiète non seulement les bourgeois de Strasbourg, mais toutes les villes d’Alsace récemment indépendantes… L’évêque de Strasbourg est alors au faîte de sa puissance : outre ses possessions temporaires (12 baillages et trois comtés avec plus de 150 000 habitants, 41 châteaux, 4 000 cavaliers et 12 000 fantassins)…

La situation se tend encore en 1260 : le chapitre cathédral élit à la succession de Stahleck le prévôt Walther (Gauthier) de Hohen-Geroldseck, 29 ans, un jeune ambitieux qui entend mettre à raison non seulement les bourgeois de Strasbourg, mais aussi ceux de Colmar et de Mulhouse, et rétablir ainsi une autorité absolue digne de son ambition sans bornes. Contre l’avis de son oncle, lui aussi membre du chapitre, Henri de Geroldseck, qui recommande la sagesse et préconise l’entente avec les bourgeois. Sitôt installé sur le trône épiscopal, Gauthier lance, en allemand, un manifeste de griefs à l'égard des bourgeois, véritable déclaration de guerre : il veut rétablir dans toute leur rigueur ses droits temporels de comte-burgrave de Strasbourg. Pour ce faire, il menace d’user de tous les moyens de contrainte que lui confère son autorité épiscopale, au premier rang desquels l’interdit et l’excommunication.

Blason de Walter de Geroldseck
Blason de Walter de Geroldseck

Voici quelques unes de ces prérogatives édictés en 982 à Salerne par l'empereur Othon II au bénéfice des comtes-évêques de Strasbourg, que Gauthier entend rétablir :

  • Article 88 : « Les négociants de la ville fourniront 24 messagers à cheval pour faire les courses du comte-évêque. Les bourgeois seront tenus d'héberger et de nourrir à leurs frais les destriers de la cavalerie épiscopale et les chevaux de l'empereur et de sa suite, toutes les fois que le monarque passe à Strasbourg.
  • Tous les bourgeois devront cinq jours de corvée à l'évêque. »
  • Article 102 : « Les pelletiers seront chargés de confectionner et de réparer les fourrures dont le seigneur-évêque a besoin, à charge au maître de cette corporation de faire les achats de peaux sur les marchés de Mayence et de Cologne.
  • Lorsque l'évêque entre en campagne, chaque maréchal-ferrant devra lui livrer gratuitement 4 fers à cheval avec les clous nécessaires ainsi que 300 flèches d'archers et leur corporation sera tenue d'exécuter sans rémunération tous les travaux de ferronnerie dans le château épiscopal. »
  • Articles 108 et 109: « Obligation sera faite aux cordonniers de fabriquer gratuitement des étuis en cuir noir et aux gantiers des étuis en peau blanche pour le transport de l'argenterie lorsque l'évêque se rend à la Cour impériale. Les selliers fourniront à cette occasion 2 selles de bât et 4 quand l'évêque part en guerre. »
  • Article 111 : « Les armuriers devront polir les casques, les cuirasses et fourbir les armes de guerre et de chasse à l'usage du comte-évêque et de ses hauts fonctionnaires. Les fabricants de gobelets seront appelés à livrer à leurs frais tous les objets de vaisselle des châteaux épiscopaux et des cantines de guerre. »
  • Article 113 : « Les tonneliers de la ville seront tenus de fabriquer gratuitement à l'évêque (ainsi qu'à l'empereur et à l'impératrice de passage) les tonneaux, cuves, vannes de bains, etc... qu'on exigera d'eux. Les marchands de vin et les gourmets auront à charge l'entretien des celliers et des greniers épiscopaux. »
  • Article 115 : « Chaque lundi de la semaine les charpentiers seront requis d'office pour les travaux de constructions épiscopales.
  • Lors d'une visite de l'empereur, toutes les réquisitions d'objets, de denrées, et de prestations de services seront imposées de droit à tous les ressortissants de la classe laborieuse. »…


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)