B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Le camp de concentration de Flossenbürg

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. Les témoignages

L’évacuation par Margraff et Siergert
Le bettenbau par H. Margraff
L’usine par H. Margraff
L’arrivée au camp par H. Margraff
La vie quotidienne par H. Margraff
La carrière par H. Margraff
Le discours de Fritsch
Les crémations par le pasteur Lenz
Exécutions capitales par M.Bretin
Noël 1944 par L. Poutrain

8.3. L’usine par H. Margraff

« La vie d'usine était par elle-même harassante. Plusieurs kapos s'étaient fait une habitude de tuer chacun leur homme tous les jours : à la moindre incartade (homme surpris à être assis ou en train de fumer), quinze jours de Strafkompanie d'où on ne revenait que par miracle... »
« En outre, le travail à l'usine de Flossenbürg présentait un danger supplémentaire : nous ne travaillions que des alliages spéciaux en duralumin dont la moindre égratignure provoquait un début d'empoisonnement ; chaque blessure nous obligeait à tenir pendant plusieurs semaines le doigt bandé, avec du papier, et souvent, en nous rendant à l'infirmerie pour nous faire soigner, nous étions obligés de repartir sans que l'on se soit occupé de nous étant donné le nombre considérable de blessés. D'ailleurs, l'odeur nauséabonde se dégageant des plaies de toute cette foule qui attendait l'application d'un malheureux pansement était absolument indicible, et ne nous encourageait pas à rester. »
Henri Margraff, Témoignages strasbourgeois ; Paris, Les Belles-Lettres, 1947.


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)