B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Introduction
1.1. L’Egypte, un « don du Nil »
1.2. Datation

2. « Avant l’histoire »
2.1. L'Egypte de la préhistoire
2.2. La formation de la civilisation égyptienne : 4500 - 2650

3. L’ancien empire memphite : 2650 – 2033 av. J.C.
3.1. Introduction
3.2. La IIIè Dynastie (2650 - 2575 avant J. C.)
3.3. La IVè dynastie (2575 - 2465 avant J. C.)
3.4. La Vè dynastie (2465 - 2323 avant J. C.)
3.5. La VIè dynastie (2323 à 2150 avant J. C.)

4. La Première Période Intermédiaire (2150 – 2133)
4.1. Généralités
4.2. Les dynasties

5. Le Moyen Empire thébain (2133 – 1786)
5.1. Introduction
5.2. La XIè dynastie (2133 - 1963 avant J. C.)
5.3. La XIIè dynastie (1963 - 1786 avant J. C.)

6. La seconde période intermédiaire (1783 -1550 avant J.C.)
6.1. Les Hyksôs
6.2. Les dynasties
6.3. La fin de la domination Hyksôs (1650 à 1550 avant J. C.)

7. Le nouvel empire (1550 – 1069)
7.1. Introduction
7.2. Reconquête et consolidation
7.3. Vers l’hégémonie
7.4. L’intermède amarnien : Amenophis IV – Akhenaton
7.5. L’empire hégémonique
7.6. Le déclin (1186 – 1069 avant J. C.)
7.7. Les dynasties du Nouvel empire

8. La Troisième période intermédiaire (1069 - 664 avant J.C.)
8.1. Introduction
8.2. La XXIè dynastie de Tanis (1069 – 945)
8.3. La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)
8.4. Les XXIIIè et XXIVè dynasties
8.5. La domination Nubienne : les XXVè et XXVIè Dynasties (715 – 664)
8.6. Les dynasties

9. La basse époque (664 - 330 avant J.C.)
9.1. L’invasion assyrienne : 671-660
9.2. La XXVIè dynastie « saïte » (664 à 525 avant J. C.)

10. L’époque ptolémaïque (332 avant J.C. – 30 avant J.C.)
10.1. Alexandre le Grand (331 à 322 avant J. C.)
10.2. Les Lagides (322-30 avant J.C.)
Bas de boite

Diffusé par CashTrafic

Histoire de lÂ’Egypte ancienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7.1. Introduction

Karnak . Relief des courtisans du IXè pylône. Règne d’Horemheb, XVIIIè dynastie. (Site Egypte antique)
Karnak . Relief des courtisans du IXè pylône. Règne d’Horemheb, XVIIIè dynastie. (Site Egypte antique)
Pour contrer les Asiatiques, qui l'avait subjuguée lors de la domination Hyksôs, l'Égypte, qui a retrouvé sa puissance, va à son tour envahir l'Asie. Dans la réalisation de ces profits, qui avaient pour but d'affirmer la conquête de la Palestine et de la Syrie, elle va se heurter à des puissances rivales qui convoitent elles-mêmes ces possessions. L'Égypte leur impose ses volontés. Sous la XVIIIè dynastie, il lui revint le rôle d'arbitre et d'agent capital de l'histoire de l'ancien Orient. Mais, intimement liée aux événements qui se déroulent dans la proche Asie et dans le monde égéen, elle en subit, à partir de la XXè dynastie, tous les contrecoups malencontreux.

De ce contrat constant avec les civilisations orientales naissent des courants d'influence artistique et intellectuelle, qui mirent en communion plus intime les différentes civilisations du bassin méditerranéen. Thèbes devient la capitale du monde où s'entassent les tribus des peuples de l'Asie et des peuples du haut Nil. Cette richesse fabuleuse, ajoutée à une main-d'œuvre innombrable, fournie par les prisonniers de guerre, permet aux rois du Nouvel Empire d'entreprendre la construction de temples gigantesques, qui, avec les prodigieuses tombes de la Vallée des Rois, attestent jusqu'à aujourd'hui la puissante civilisation de cette époque.

La XVIIIè dynastie compte parmi les mieux connues et les plus grandioses de l'Egypte ancienne. Les Ahmosides donnent naissance à une lignée de souverains (quatre Thoutmosis et trois Aménophis, sans oublier la célèbre Hatchepsout) qui marquent l'histoire. La reconquête du pays est suivie de sa réorganisation. Libérée et réunifiée, l'Egypte part à la conquête des pays ennemis qui l'entourent afin de couper court à tout risque de menace extérieure. Les campagnes d'expansion et d'appropriation vont assurer plusieurs décennies de prospérité. L'ouverture sur le Proche-Orient entraîne la reprise de l'importation de matières premières, notamment l'argent et l'or d'Asie et de Nubie, le lapis-lazuli d'Asie centrale, la turquoise du Sinaï. Des alliances avec des souverains vassaux permettent d'étendre l'influence du Nouvel Empire jusqu'aux rives de l'Euphrate.

Carte de l’Egypte au Nouvel Empire, sous les règnes de Séthi I, Ramsès II et Ramsès III. (Histoire de l’Egypte ancienne)
Carte de l’Egypte au Nouvel Empire, sous les règnes de Séthi I, Ramsès II et Ramsès III.
(Histoire de lÂ’Egypte ancienne)
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)