B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le Rhin

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le fleuve

Le cours du Rhin
Le régime hydrologique
Les crues
Les étiages

2.1. Le cours du Rhin

Le Rhin, long de 1 350 km, naît dans le massif du St Gothard et se jette dans la Mer du Nord. Il court le long de l’Alsace sur 180 km entre Bâle et Lauterbourg et forme aujourd’hui frontière entre France et Allemagne.

On subdivise le cours du Rhin en cinq tronçons principaux, bien différenciés :

  • le Rhin alpin, des sources au lac de Constance ;
  • le haut Rhin de Constance à Bâle ;
  • le Rhin supérieur entre Bâle et Bingen ;
  • le Rhin moyen de Bingen à Cologne ;
  • le Rhin inférieur entre Cologne et le delta où il est rejoint par la Meuse.

2.1.1. Le Rhin alpin et le haut Rhin

Le Rhin alpin naît en Suisse de la réunion de deux branches, le « Vorderrhein » (Rhin antérieur) et le « Hinterrhein » (Rhin postérieur). Le Rhin antérieur, le plus long, naît au lac de Toma à 2 344m d'altitude, dans le massif du Saint-Gothard.

Tomassee : le Vorderrhein forme un superbe canyon dans les Alpes des Grisons
Tomassee : le Vorderrhein forme un superbe canyon dans les Alpes des Grisons
Tomassee : le Vorderrhein
Tomassee : le Vorderrhein

Le Rhin postérieur, grossi de l'Averserrhein, est issu du massif de l'Adula, à 2 216m au pied du Rheinwaldhorn. Les deux torrents se joignent à Reichenau à une altitude d'environ 600m. Les pentes sont très fortes, de l'ordre de 15 à 25 mètres au kilomètre.

Le Rheinwaldhorn (3402m) d’où sourd le Hinterrhein
Le Rheinwaldhorn (3402m) d’où sourd le Hinterrhein
Le Rheinwaldhorn (3402m) et la vallée du Hinterrhein
Le Rheinwaldhorn (3402m) et la vallée du Hinterrhein
Après 170 km de parcours, le Rhin pénètre dans le lac de Constance à Bregenz, à 394m d’altitude. Dans ce grand lac de 542 km², les eaux se clarifient et s'apaisent y déposant par an 3 à 4 millions de tonnes de matériaux. Le fleuve se dirige alors vers l'Ouest et dévale sur les calcaires du Jurassique aux célèbres chutes de Schaffhouse.

Vaduz-Sevelen : le pont de bois sur le Rhin entre Suisse et Lichtenstein
Vaduz-Sevelen : le pont de bois sur le Rhin entre Suisse et Lichtenstein
Constance : pont sur le Rhin
Constance : pont sur le Rhin
Constance : le lac
Constance : le lac
Schaffhouse : les chutes du Rhin
Schaffhouse : les chutes du Rhin
Schaffhouse : les chutes du Rhin
Schaffhouse : les chutes du Rhin

En rive gauche, le haut Rhin est grossi des rivières dévalant des Alpes de l'Unterwald et des Alpes bernoises : la Thur et surtout l'Aar. L'Aar, et ses affluents, la Reuss et la Limmatt, drainent la haute chaîne alpine dominée par le Finsteraarhorn (4274m) et dont le domaine glaciaire y est beaucoup plus étendu que celui du Rhin alpin. Les débits élevés des ces torrent sont pondérés par plusieurs lacs (Thoune, Brienz, Quatre Cantons, Bienne...).

Bad Säckingen en amont de Bâle, côté allemand : pont en bois sur le Rhin, 1785
Bad Säckingen en amont de Bâle, côté allemand : pont en bois sur le Rhin, 1785
Tomassee – lac Toma dans les Grisons : le Vorderrhein
Tomassee – lac Toma dans les Grisons : le Vorderrhein
Le lac de Thoune et le lac de Brienz, au fond. Entre les deux, la ville d’Interlaken
Le lac de Thoune et le lac de Brienz, au fond. Entre les deux, la ville d’Interlaken

Entre la confluence de l'Aar et Bâle, la pente moyenne tombe à environ 1 mètre par km. De nombreux lacs occupent une surface de 1 219km² et contrôlent 69% du bassin, ce qui entraîne une remarquable pondération du régime hydrologique. La surface totale des glaciers est estimée à 500 km², mais leur extension a considérablement régressé durant le dernier siècle, puisqu'elle était de 663km² vers 1875.

Laufenburg en Argovie : la centrale sur le Rhin
Laufenburg en Argovie : la centrale sur le Rhin
Le Rhin à Bâle
Le Rhin à Bâle
Le Rhin à Eglisau-Tösseg (canton de Zurich), à quelques kilomètres en aval de Schaffhouse. Une centrale y est aménagée sur le fleuve
Le Rhin à Eglisau-Tösseg (canton de Zurich), à quelques kilomètres en aval de Schaffhouse. Une centrale y est aménagée sur le fleuve
Le Rhin à Eglisau (canton de Zurich) : la centrale sur le Rhin
Le Rhin à Eglisau (canton de Zurich) : la centrale sur le Rhin

2.1.2. Le Rhin supérieur

A Bâle, le fleuve s'oriente vers le Nord et coule jusqu'à Mainz (Mayence), dans le fossé rhénan, sur plus de 300km de long et environ 40km de large. Le Rhin sert de frontière sur plus de 180km et draine avec la Moselle (qui conflue à Koblenz-Coblence) 23 500km² de territoire français.

La vallée de la Moselle en Allemagne. Une région viticole et touristique de premier plan
La vallée de la Moselle en Allemagne. Une région viticole et touristique de premier plan
Fessenheim : le vieux Rhin sauvage. Un paradis naturel
Fessenheim : le vieux Rhin sauvage. Un paradis naturel
Istein en Bade : la barre sur le Rhin
Istein en Bade : la barre sur le Rhin
Le Taubergiessen. Un paradis naturel où revit l’ancien Rhin
Le Taubergiessen. Un paradis naturel où revit l’ancien Rhin

Dans la plaine d'Alsace - Bade, le Rhin coule sur un épais manteau d'alluvions, souvent supérieur à 200m, qu'il a déposé au cours du quaternaire. Cet immense « cône de déjection » constitue un des réservoirs aquifères les plus importants d'Europe. Autrefois, le fleuve divaguait largement dans ce secteur, en étendant son lit majeur sur plusieurs kilomètres de large. Mais à présent, les chenaux ont fait place à un tracé rectiligne, depuis les aménagements menés selon les plans de Tulla au XIXè siècle, et achevés au XXè siècle. Ces aménagements, par suite du raccourcissement de 32km, ont provoqué une forte reprise de l’érosion qui conduisit à la construction du « grand canal d'Alsace » entre 1929 et 1959, doublant le Rhin sur une longueur de 52km.

Marckolsheim : la centrale sur le bief du Rhin
Marckolsheim : la centrale sur le bief du Rhin
Fessenheim : le canal de navigation
Fessenheim : le canal de navigation
Chalampé. Le Grand Canal d’Alsace
Chalampé. Le Grand Canal d’Alsace

En aval de Brisach, les ingénieurs ont adopté la solution des « aménagements en festons » (barrages hydro-électriques de Marckolsheim, Rhinau, Gerstheim, Strasbourg, Gambsheim, Iffezheim). Mais chaque intervention repousse vers l'aval la reprise de l'érosion, et la stabilisation du lit ne sera réalisée qu'après un aménagement complet sur l'ensemble du parcours, ce qui représente une grave menace pour l'équilibre naturel déjà très compromis.

La Wantzenau : le long de l’Ill
La Wantzenau : le long de l’Ill
Iffezheim. La centrale et l’écluse vues par satellite
Iffezheim. La centrale et l’écluse vues par satellite
Rhinau : la centrale électrique
Rhinau : la centrale électrique

Entre Bâle et Lauterbourg, la pente du fleuve passe de 1 mètre à 0,5 mètre par kilomètre. Le Rhin reçoit peu d'affluents : l'Ill et de petites rivières issues des Vosges et de la Forêt-Noire (Moder, Lauter, Kinzig, Murg...). Après avoir quitté la France, il poursuit son chemin entre les massifs de la Haardt à l'Ouest et de l'Odenwald à l'Est, alors que la pente ne cesse de diminuer (0,20 m/km). A Mannheim, le fleuve est grossi du Neckar qui draine l'Odenwald. Puis, c'est dans le dernier tronçon du Rhin supérieur que conflue le Main (à Mayence), l'un de ses principaux affluents. A l'aval de Mayence, le fleuve oblique vers l'Ouest dans le Rheingau et son lit s'élargit, enserrant de nombreuses petites îles.

Lauterbourg : la base Nautique
Lauterbourg : la base Nautique
Ludwigshafen-Mannheim : le pont Schumacher sur le Rhin
Ludwigshafen-Mannheim : le pont Schumacher sur le Rhin
Les bras morts du Rhin à Leopoldshafen en Bade, au nord de Karlsruhe.
Les bras morts du Rhin à Leopoldshafen en Bade, au nord de Karlsruhe.
Les bras morts du Rhin à Leopoldshafen en Bade, au nord de Karlsruhe.
Les bras morts du Rhin à Leopoldshafen en Bade, au nord de Karlsruhe.
Le monument du Niederwald près de Rüedisheim dominant le Rhin : « Die Wacht am Rhein »
Le monument du Niederwald près de Rüedisheim dominant le Rhin : « Die Wacht am Rhein »
Le Rhin à Walluf près de Wiesbaden
Le Rhin à Walluf près de Wiesbaden

2.1.3. Le Rhin moyen

A partir de Bingen, où conflue la Nahe, le Rhin change brusquement de physionomie et entame sa « Trouée héroïque » à travers le Massif schisteux rhénan, sur une longueur de 113km jusqu'à Bonn. Le lit se rétrécit, la pente s'accélère (3 à 8 mètres au kilomètre par endroits) et les eaux roulent sur un fond rocheux, dangereux pour la navigation. Entre Bingen et Coblence, le fleuve évolue dans des gorges aux versants raides et le plus souvent tapissés de vignes. Il contourne, peu avant Saint-Goar, le célèbre rocher de la « Lorelei ». Au niveau de Coblence, il reçoit successivement la Lahn en rive droite et la Moselle en rive gauche, son principal affluent. A la hauteur de Bonn, les rives s'écartent à nouveau, la pente retombe aux alentours de 0,24 m/km et la plaine d'inondation réapparaît.

Bacharach sur le « Rhin romantique », entre Bingen et Coblence
Bacharach sur le « Rhin romantique », entre Bingen et Coblence
Le Rhin à Coblence
Le Rhin à Coblence
Le rocher de la Lorelei entre Saint Goar et Bacharach, sur le « Rhin romantique »
Le rocher de la Lorelei entre Saint Goar et Bacharach, sur le « Rhin romantique »

2.1.4. Le Rhin inférieur

A l'aval de Cologne, le Rhin amorce son dernier tronçon dans la plaine de l'Europe du Nord. Les eaux s'écoulent lentement au coeur de vastes méandres, recevant successivement en rive droite la Ruhr, l'Emscher, et la Lippe. Peu après Emmerich, le Rhin courbe vers l’ouest et entre aux Pays-Bas. Il se divise ensuite en trois bras principaux, l'Ijssel vers le Nord, le Lek et le Waal vers l'Ouest.

Le delta qu’il formait étendait autrefois ses innombrables ramifications auxquelles venaient s'ajouter les bras de la Meuse, multipliant les risques d'inondation. Face à cette menace, les Hollandais ont doté la Meuse d'une embouchure différente, et le fleuve est contraint aujourd'hui de se jeter dans l'estuaire du « Hollandsch Diep ». La plupart des terres environnantes sont situées au-dessous du niveau de la mer, et constituent un paysage de polder très particulier.

Le Rhin à Nimègue
Le Rhin à Nimègue
Le Rhin aux Pays Bas
Le Rhin aux Pays Bas
Le Waal près de son embouchure à Millingen, aux Pays Bas.
Le Waal près de son embouchure à Millingen, aux Pays Bas.
Le Rhin à Emmerich, sur la frontière des Pays Bas
Le Rhin à Emmerich, sur la frontière des Pays Bas
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)