B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Alsace : la maison alsacienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Parcours régional

La maison d’Alsace Bossue
La maison d’Outre Forêt
La maison du pays de Hanau
La maison du Kochersberg
La maison du Ried Nord ou Uffried
La ceinture de Strasbourg et la Grande Plaine
La maison du Ried
La maison du Val de Villé
La maison du vignoble
La maison de la plaine de Haute Alsace
La maison de montagne
La maison du Sundgau
La maison de la ville

5.6. La ceinture de Strasbourg et la Grande Plaine

Hoerdt : pièce en fer forgé dominant le portail d’une ferme et portant le nom du propriétaire. (La maison alsacienne)
Hoerdt : pièce en fer forgé dominant le portail d’une ferme et portant le nom du propriétaire. (La maison alsacienne)

Une série de villages et de petites villes sont souvent méconnues, au point de vue de leur patrimoine bâti, car situés à l'écart des grands axes routiers et difficilement classables dans telle ou telle sous région alsacienne : c’est le cas de Saverne, Marmoutier ou Wasselonne qui n'appartiennent ni au Kochersberg ni au Piémont ; c’est le cas de Weyersheim, Brumath, Vendenheim, Lampertheim, Eckwersheim, les Hausbergen, Schiltigheim, Hoenheim, Souffelweyersheim, Wolfisheim, Breuschwickersheim, Entzheim...villages de la grande ceinture strasbourgeoise dont le centre recèle mainte ferme caractéristique.

C’est enfin le cas de la grande plaine agricole dite d'Erstein, coincée entre Ried et vignoble, traversée par le Bruch de l’Andlau et dont certains villages sont remarquables : Geispolsheim, Hindisheim, Valff, Krautergersheim, Kertzfeld, Matzenheim...

Schiltigheim: le centre du vieux village. (La maison alsacienne)
Schiltigheim: le centre du vieux village. (La maison alsacienne)
Weyersheim: la symbolique de la maison à colombage… (La maison alsacienne)
Weyersheim: la symbolique de la maison à colombage… (La maison alsacienne)

5.6.1. Types de maisons

5.6.1.1. La maison archaïque ou archaïsante

Weyersheim : la maison du XVè. (La maison alsacienne)
Weyersheim : la maison du XVè. (La maison alsacienne)

C’est la maison antérieure au XVIIIè (Weyersheim en possède la plus ancienne avec Geispolsheim, du XVè) ou la maison de simples manouvriers et ouvriers agricoles, très souvent postérieure au XVIIè. Elle se caractérise par des poteaux corniers d’un seul tenant (« bois longs »), un toit à bâtière, un seul étage, un poutrage parcimonieux et sans recherche d’harmonie, des fenêtres distribuées souvent au hasard. Quelques-unes de ces maisons possèdent cependant des décors intéressants et démontrent une véritable recherche d’esthétique (Hindisheim, Geispolsheim…)

5.6.1.2. La grande ferme à bois courts

Brumath: la vieille ville le long de la Zorn. (La maison alsacienne)
Brumath: la vieille ville le long de la Zorn. (La maison alsacienne)

Le second type est la grande ferme à « bois courts » : son soubassement maçonné est important et tient souvent lieu de rez-de-chaussée. La maison est en général construite sur une cave. Le poutrage est harmonieux, tant par la proportion des pièces de bois que par leur disposition. La double sablière haute du pignon et l’entrait sont ornés de plinthes moulurées. Sur le gouttereau, les abouts des solives sont apparents. Souvent, un auvent est disposé sur l’entrait… L’ornementation reste sobre (rarement le losange ou le losange barré).

5.6.2. Description de la maison

5.6.2.1. Disposition de l'habitation et des dépendances agricoles

Rue Principale. Au premier plan, une des deux maisons de la Dîme que compte le village. (La maison alsacienne)
Rue Principale. Au premier plan, une des deux maisons de la Dîme que compte le village. (La maison alsacienne)

A certaines variantes près, il y a unité de style entre les exploitations rurales de la ceinture de Strasbourg et celles de la grande plaine agricole, étant entendu que les communes situées à la lisière de sous régions alsaciennes fortement typées (Ried, Kochersberg, Vignoble se ressentent forcément de cette proximité dans le style de leurs fermes.

Vendenheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
Vendenheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)

La maison d'habitation et les bâtiments d'exploitation sont disposés le plus souvent en fer à cheval autour d'une cour plus petite que celle du Kochersberg ou du Pays de Hanau. Cette cour est en général fermée par un portail à encadrement de bois avec porte cochère et portillon. Les montants, s’ils sont en grès, sont carrés, souvent coiffés d’un bulbe et gravés de cartouches. C'est la richesse des éléments ornementaux de ce portail qui différencie la plupart du temps les fermes entre elles et constitue une sorte de hiérarchie sociale.

5.6.2.2. Poutrage

La disposition du colombage suit l'évolution que l'on peut constater ailleurs en Alsace (excepté le Sundgau) :

  • jusqu'au milieu du XVIIè les formes sont encore à la recherche de leur plénitude et on note des archaïsmes tels que les « bois longs » (Hindisheim, Geispolsheim), un léger encorbellement, des abouts de solive apparents au pignon, des fenêtres parcimonieusement accrochées à des poteaux et disposées sans souci de symétrie, une rareté du décor, des maisons à un étage et demi (« Kniestock »)...
  • à la fin du XVIIè et au XVIIIè, la technique du colombage atteint son apogée. Les formes des maisons sont harmonieuses, de même que les volumes et les proportions des divers éléments du colombage ; les pignons sur rue dénotent une évidente recherche de symétrie et de qualité esthétique. On ne se contente plus seulement de « construire utile » ; le plaisir de l'oeil a désormais son mot à dire. Mais curieusement, des figures comme le « Mann », si abondantes dans la région du Kochersberg, sont ici absentes.
Belle maison à colombage à Weyersheim. (La maison alsacienne)
Belle maison à colombage à Weyersheim. (La maison alsacienne)
Hoerdt : le “Mann”.  (La maison alsacienne)
Hoerdt : le “Mann”. (La maison alsacienne)
Geispolsheim: rune Principale. (La maison alsacienne)
Geispolsheim: rune Principale. (La maison alsacienne)

5.6.2.3. Décor

Les inscriptions sur poteau cornier sont particulièrement nombreuses et intéressantes dans des communes comme Souffelweyersheim (postérieures à 1815, année où le village fut incendié), Vendenheim, Lampertheim, Entzheim, Geispolsheim (Plus de 200), Fegersheim, Weyersheim...

Weyersheim. “Cette maison se tient dans la main de Dieu. Que Dieu la protège du feu et de l’incendie. 1766. Jean Acker et Anna Acker ». Cartouche. (La maison alsacienne)
Weyersheim. “Cette maison se tient dans la main de Dieu. Que Dieu la protège du feu et de l’incendie. 1766. Jean Acker et Anna Acker ». Cartouche. (La maison alsacienne)

Ces inscriptions gravées à la gouge comportent, outre des indications précieuses sur la date d'érection de la maison et sur le couple constructeur, d'autres signes à caractère religieux (croix, ostensoirs, monogrammes du Christ...), symboliques ou de porte-bonheur (coeurs, svastikas...), documentaires (emblèmes professionnels), voire politiques (fleurs de lys, couronnes, bonnet phrygien, allusions à la République (« Im 6ten Jahr der Franken Republik ») ou tout simplement ornementales (fleurs, bouquets, oiseaux ... ).

Dans les communes catholiques - les plus nombreuses dans cette région – on note un grand nombre de niches abritant des piétas ou des statuettes de saints au-dessus du portillon ou encore les frises de losanges ornant mainte sablière d'étage (Fegersheim, Geispolsheim...)

Brumath: poteau cornier à vis d’une maison de 1774 rue Basse. (La maison alsacienne)
Brumath: poteau cornier à vis d’une maison de 1774 rue Basse. (La maison alsacienne)
Geispolsheim cartouche du propriétaire de la maison sur le poteau cornier. (La maison alsacienne)
Geispolsheim cartouche du propriétaire de la maison sur le poteau cornier. (La maison alsacienne)
Vendenheim: ancienne ferme de 1782. (La maison alsacienne)
Vendenheim: ancienne ferme de 1782. (La maison alsacienne)

5.6.3. A voir en plaine d’Erstein et bordure de Strasbourg

5.6.3.1. Les incontournables

  • Benfeld : Très ancien bourg fortifié sur l'Ill, appartenant dès le VIIIè siècle à l'évêché de Strasbourg. Partiellement sinistrée en 1945, la commune conserve néanmoins quelques belles maisons à colombage dont le curieux hôtel de ville (1531) au toit élevé, au pignon orné de huit «Mann» assez étroits.
  • Benfeld, une rue du centre ville. (La maison alsacienne)
    Benfeld, une rue du centre ville. (La maison alsacienne)
    L’ancienne briqueterie de Benfeld. (La maison alsacienne)
    L’ancienne briqueterie de Benfeld. (La maison alsacienne)
  • Blaesheim : Nombreuses maisons à colombage. Anciens moulins.
  • Breuschwickersheim : village pittoresque par ses fermes à pans de bois apparents, surtout le long de la rue principale.
  • Dachstein : maisons Renaissance et à colombage. Emblèmes professionnels.
  • Dachstein; ferme Willem au 99 rue du Couvent, du XVIIIè. Une des plus belles maisons traditionnelles du village.  (La maison alsacienne)
    Dachstein; ferme Willem au 99 rue du Couvent, du XVIIIè. Une des plus belles maisons traditionnelles du village. (La maison alsacienne)
  • Duppigheim : maisons à mi - chemin entre la ferme classique et la maison vigneronne. Portails cintrés.
  • Eckwersheim : fermes rappelant le style du Kochersberg voisin. Galeries sculptées. Portails imposants.
  • Geispolsheim village : commune très pittoresque avec des rues entières bordées de maisons anciennes à pans de bois (Rue principale, rue Jeanne d’Arc). La plus vieille serait du XVè siècle. Frises de losanges sur certaines plinthes- moulurées. Près de 200 maisons ornées de belles inscriptions sur le poteau cornier. La plus ancienne maison datée est de 1631. Balcons aux gardes - corps très ouverts servant au séchage du maïs.
  • Geispolsheim : la rue Sainte Jeanne d’Arc. (La maison alsacienne)
    Geispolsheim : la rue Sainte Jeanne d’Arc. (La maison alsacienne)
    Geispolsheim : fermes paysannes de la rue Sainte Jeanne d’Arc. (La maison alsacienne)
    Geispolsheim : fermes paysannes de la rue Sainte Jeanne d’Arc. (La maison alsacienne)
  • Hindisheim : village pittoresque, sur le « Bruch » ou « Ried » de l'Ehn et de l’Andlau qui traversent la plaine agricole. Nombreuses maisons à pans de bois apparents du XVIè au XIXè dans quelques belles rues bien valorisées. Plusieurs maisonnettes construites suivant la technique des « bois longs ». Dans le cimetière, chapelle à clocheton en pans de bois apparents.
  • Schaeffersheim : fermes à colombage typiques de la plaine agricole.
  • Souffelweyersheim : Village complètement rasé en 1814-1815. Belles maisons à colombage avec inscriptions, édifiées à partir de 1816, dans le centre village.
  • Vendenheim : plusieurs maisons restaurées avec goût dont certaines assez anciennes (XVIIè). Garde corps des balcons ornés de croix de saint André barrant des losanges (au centre) et de simples croix aux vides remplis de torchis (sur les cotés). Portillons surmontés de losanges ouverts.
  • Vendenheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
    Vendenheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
    Vendenheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
    Vendenheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
    Figure de “Mann” dans une maison de Weyersheim. (La maison alsacienne)
    Figure de “Mann” dans une maison de Weyersheim. (La maison alsacienne)
  • Weyersheim : village pittoresque grâce à ses maisons à pans de bois le long de la Zorn et dans le centre, bien rénovées. Maison bloc de style archaïque (bois longs, poutrage fortement dissymétrique) du XVè siècle (la plus ancienne sans doute de la plaine agricole). Deux maisons dîmières.

5.6.3.2. Autres villages

  • Bourgheim : vieilles maisons à pans de bois apparents le long de la Kimeck. Ancienne maison dîmière de 1696.
  • Eckbolsheim : fermes à pans de bois encore assez nombreuses dans le centre du bourg.
  • Entzheim : quelques maisons rurales à colombage avec inscriptions.
  • Hoenheim : quelques maisons à colombage sur la rue principale, près de l'église et de la mairie. Leur style se rapproche de celui du Ried Nord tout proche.
  • Holtzheim : quelques maisons à pans de bois apparents au centre du village.
  • Lampertheim : Nombreuses et belles fermes alsaciennes à colombage, d'un style voisin de celui du Kochersberg proche ; portails cintrés ou rectangulaires, inscriptions, balcons sur pignon.Mundolsheim : malgré un incendie en 1815 et le déplacement du centre du village, la commune conserver un centre agricole avec de grandes et belles fermes à pans de bois. Portails ressemblant à ceux du Kochersberg voisin. Belles galeries. Inscriptions sur plaques de pierre polychromes.
  • Lampertheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
    Lampertheim : ferme du XVIIIè. (La maison alsacienne)
    Lampertheim : cartouche sur montant central d’un Mann. (La maison alsacienne)
    Lampertheim : cartouche sur montant central d’un Mann. (La maison alsacienne)
  • Niedernai : village typique de la plaine agricole avec plusieurs fermes à cour fermée. Mairie au rez-de-chaussée maçonné mais dont l'étage est à pans de bois apparents (losange barré sur le pignon). L'escalier est logé dans une tourelle. Corps de garde XVIè siècle.
  • Geudertheim : quelques fermes à pans de bois- apparents.
  • Hangenbieten : fermes à colombage- caractéristiques de la grande plaine agricole.
  • Oberhausbergen, Mittelhausbergen, Niederhausbergen : communes de la proche banlieue de Strasbourg, au pied de la colline de Hausbergen. Malgré l'extension, conservation du caractère villageois, quelques fermes à colombage dans les centres villages dont très peu sont encore exploitées.
  • Hoerdt : belles maisons à colombage, dans un style proche de celui du Ried Nord. Superbe ancien relais de la Poste.
  • L’ancien relais de Poste de Hoerdt, XVIIIè. (La maison alsacienne)
    L’ancien relais de Poste de Hoerdt, XVIIIè. (La maison alsacienne)
    L’ancien relais de Poste de Hoerdt, XVIIIè. (La maison alsacienne)
    L’ancien relais de Poste de Hoerdt, XVIIIè. (La maison alsacienne)
    L’ancien relais de Poste de Hoerdt, XVIIIè. Puits à balancier. (La maison alsacienne)
    L’ancien relais de Poste de Hoerdt, XVIIIè. Puits à balancier. (La maison alsacienne)
  • Huttenheim : village de la plaine agricole avec ses fermes caractéristiques.
  • Illkirch-Graffenstaden : nombreuses maisons et maisonnettes à pans de bois. Clocher de l'église protestante à colombage.
  • Kertzfeld : maisons anciennes à pans de bois apparents.
  • Kogenheim : fermes typiques de la grande plaine agricole.
  • Kolbsheim : fermes typiques. Emblème professionnel de charpentier et rarissime inscription bilingue (allemand -hébreu) sur deux poteaux corniers.
  • Krautergersheim : « Capitale » de la choucroute. Gros bourg caractéristique de la plaine agricole. Mairie avec portique, XVIè
  • siècle.
  • Limersheim : nombreuses termes typiques de la grande plaine agricole.
  • Matzenheim : fermes à pans de bois apparents (XVIIè - XIXè siècles), au style proche de celui du Ried. Décor parfois inhabituel (losanges barrés d'une diagonale presque verticale).
  • Meistratzheim : nombreuses habitations et exploitations à colombage.
  • Mommenheim : fermes anciennes à pans de bois apparents.
  • Ostwald : quelques maisons à pans de bois apparents.
  • Reichstett : belles maisons anciennes dans le centre de la commune. Plusieurs maisons récemment peintes.
  • Rottelsheim : fermes à pans de bois ; sur l’une d'elles, dessins au badigeon de chaux.
  • Schiltigheim : quelques maisons anciennes à colombage (XVIIè-XVIIIè siècles) dans le vieux centre restauré.
  • Schiltigheim: le centre du vieux village. (La maison alsacienne)
    Schiltigheim: le centre du vieux village. (La maison alsacienne)
    Schiltigheim: autour de la rue Principale. (La maison alsacienne)
    Schiltigheim: autour de la rue Principale. (La maison alsacienne)
    Brumath: la vieille ville le long de la Zorn. (La maison alsacienne)
    Brumath: la vieille ville le long de la Zorn. (La maison alsacienne)
  • Sermersheim : belles maisons alsaciennes.
  • Schwindratzheim : Nombreuses fermes à pans de bois apparents.
  • Sermersheim : village classique de la grande plaine agricole.
  • Stotzheim : village viticole situé dans la plaine agricole. Les maisons à colombage et certains porches se ressentent de cette proximité.
  • Uttenheim : demeures à colombage, dont une du XVIIè siècle très richement ornée (n°64).
  • Valff : village en bordure lu Bruch de l'Andlau. Maisons à pans de bois apparents.
  • Westhouse : maisons à pans de bois apparents caractéristiques de la grande plaine agricole.
  • Wittisheim : maisons à colombage apparent.
  • Wolfisheim : ancien bailliage du comté de Hanau- Lichtenberg. Malgré son extension, a conservé une allure de gros village. Quelques belles fermes au poutrage abondant.
  • Wolxheim : village viticole pittoresque de la plane agricole, mais ne faisant pas officiellement partie de la Route du vin d'Alsace. Belles maisons au poutrage apparent.

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)