B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Alsace : l’Alsace au temps des « malgré nous »

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

12. Le retour à la France

Introduction
L’épuration
Le gouvernement provisoire
Le procès de Bordeaux

12.4. Le procès de Bordeaux

Lammerding, le bourreau d’Oradour, mourra dans son lit en 1971
Lammerding, le bourreau d’Oradour, mourra dans son lit en 1971
Nombreux sont les Limousins -et Français- qui continuent de classer l'Alsace d'alors parmi les « suppôts du nazisme » malgré la publication de livres essayant d'établir la vérité sur le « procès de Bordeaux », au cours duquel furent jugés les acteurs de ce crime. Des accusations justifiées par la présence, au sein de la division SS qui perpétra le crime d’Oradour, des « Malgré Nous » alsaciens. La mort de 642 hommes, femmes et enfants dans cette commune martyre, fait partie des atrocités emblématiques de la fureur nazie.

Au lendemain de la guerre, ces 14 alsaciens (13 « Malgré Nous » alsaciens incorporés de force, et un Alsacien engagé volontaire) sont retrouvés puis traduits en justice. Seul de simples exécutants sont jugés ; aucun donneur d'ordre ne se retrouve sur le banc des accusés, particulièrement le commandant de la division, Hans Lammerding. Le procès est difficile et très controversé : la population réclame un jugement de vengeance, les avocats des Alsaciens invoquent la contrainte qui a pesé sur les incorporés de force, menacés, eux ou leurs familles, de déportation s'ils désobéissaient à leurs ordres d'incorporation.

Procès de Bordeaux : arrivé des « Malgré Nous » alsaciens.
Procès de Bordeaux : arrivé des « Malgré Nous » alsaciens.
Ce procès soulève en Alsace un immense mouvement de protestation. Comment peut-on ne pas tenir compte du sort des « Malgré Nous » ? Si une majorité s'accorde sur la nécessité de juger les auteurs du massacre, la question est cependant de savoir s'il faut les juger selon les mêmes règles et le même droit que les soldats allemands, ou s'il faut tenir compte de leur cas particulier d'incorporés de force. La question n'était pas simple car différencier les Allemands des Alsaciens revenait à juger chacun d'eux en fonction de sa nationalité, et non de sa culpabilité individuelle. Ne pas dissocier le cas des Alsaciens de ceux des Allemands revient à les considérer coupables au même titre que les Allemands, et donc entériner ce qu'Hitler souhaitait obtenir : intégrer l'Alsace à l'Allemagne. Le jugement entraîna d'interminables débats et se termina par un refus du tribunal de dissocier le cas des Alsaciens à celui des Allemands. Le parlement fut amené à voter en urgence une révision de la loi de 1948 de façon à supprimer la notion de responsabilité collective qui pesait sur ceux qui avaient été contraints de force à s'engager dans l'armée allemande.

Ainsi tombe le verdict du jugement rendu le 11 février 1953. Les soldats du rang sont condamnés à des peines de travaux forcées et le procès des Malgré-nous est jugé avec la même sévérité. Le sergent volontaire est condamné à mort et les autres accusés à de lourdes peines de travaux forcés. Le verdict obtient l'assentiment de la majorité de la population limousine, mais déclenche d'énormes protestations en Alsace, à tel point que le spectre de l'autonomie alsacienne se fait ressentir. Des manifestations constituées de militaires, parlementaires et religieux se multiplient dans toute l'Alsace et la Lorraine. Une mobilisation réclamant la réhabilitation des condamnés, et avec eux, de tous les « Malgré Nous » dont le malheur d'avoir été incorporé de force est maintenant renforcé par l'opprobre jetée sur eux.

Suite à ces manifestations qui donnent lieu à d'âpres discussions, le gouvernement est amené à faire voter en urgence une loi d'amnistie, valable pour tous les « Malgré Nous ». Après de nombreux allers-retours au sein du parlement très divisé sur la question, la loi est votée le 21 février, et les « Malgré Nous » libérés.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre PrécédentChapitre suivant >>>


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)