B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le camp de concentration de Jasenovac, lÂ’Auschwitz des Balkans

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. La création du camp et de son complexe

Le camp de Jasenovac est ouvert début septembre 1941. La ville de Jasenovac se situe au confluent de la Save et de l’Una, à 100km au nord de Zagreb le long de la voie de chemin de fer reliant Zagreb à Belgrade. La ville possède une grande briqueterie « Ciglara » et une usine de métallurgie, « Loncara ». La région, assez humide est soumise chaque printemps et chaque automne à d’importantes inondations.

Il se développe rapidement pour devenir un complexe de 5 grands et 3 petits camps occupant une superficie de 24 km2. Au dessus de la porte principale, une inscription : « Tout pour le Führer » (ainsi était appelé Pavelic, « Poglavnik – Führer ») et en dessous « Camp de rassemblement N°III – Service du travail de la défense de l’Ustasa ». L’ensemble des camps a une capacité d’accueil de 7.000 détenus, mais n’en contiennent en général que 3 ou 4.000. Glaise von Horstenau l’a visité une fois et l’a nommé « Sommet de la répulsion » (« Das Gipfel des Widerwärtigkeit »).

Le camp I et le camp II ne subsistent que quelques mois, alors que le camp III, ouvert à partir de novembre 1941 va rester en activité durant 4 années. Ce camp, entouré sur trois côtés d’un mur de 3 mètres de haut, comprend les baraques de détenus et de nombreux ateliers de travail. L’entrée du camp se situe côté ouest sur la route reliant le long de la Save les localités de Kosutarica à Jasenovac et continuant sur Stara Gradiska. Coté sud, le camp est limité par le fleuve, qui empêche toute évasion. Ce camp III a une superficie d’environ 1,5 km2. Près de la porte d’entrée principale se trouvent la direction du camp, les bâtiments administratifs ainsi qu’une tour haute de 24 mètres (tous ces bâtiments seront dynamités par les Oustachis à la fin de la guerre). Il y a encore une raffinerie et une baraque de stockage de cloches prises dans les églises serbes orthodoxes, baraque qui sera transformée en lieu de torture où les Oustachis laisseront mourir de faim de nombreux détenus.

Dans la localité de Jasenovac se trouve le camp IV (rue Dimitrijeva), ancien bâtiment industriel transformé en ateliers travaillant le cuir. Les détenus employés sont des professionnels du métier. Ils y sont mieux traités et mieux nourris, car l’armée a grand besoin d’eux pour ses équipements en cuir.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)