B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les apports « Barbares » et l’art préroman

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. L’art carolingien

Histoire
Architecture
Sculpture
Peinture
Objets d’art
L’effondrement du rêve de Charlemagne

L'art carolingien représente une synthèse des diverses cultures de l'Europe occidentale et un essai de renaissance de l'antiquité romaine.

2.5. Objets d’art

Il se fait une renaissance romaine dans les arts du métal, comme le montrent la Statue de Charlemagne à cheval ou le lion de la porte d'Aix…

L'orfèvrerie évolue : Le cloisonné se fait plus rare (Calice de Tassilon vers 780) et une nouvelle technique apparaît, celle du repoussé, uni à l'ornement appliqué en haut relief. Ainsi la reliure du Codex Aureus de Ratisbonne (880), ou encore la statue - reliquaire de Sainte Foy de Conques (960).

Calice de Kremsmünster offert par le Duc Tassilon. Cuivre fondu et doré, plaques d’argent. Vers 770 ; 22,5 cm de haut, 15,7 cm de diamètre. Abbaye bénédictine de Kremsmünster
Calice de Kremsmünster offert par le Duc Tassilon. Cuivre fondu et doré, plaques d'argent. Vers 770 ; 22,5 cm de haut, 15,7 cm de diamètre. Abbaye bénédictine de Kremsmünster
Charles le Chauve. Codex Aureus d’Emmeram, vers 870. Scènes de la vie du Christ réalisées par Arnulf pour Emmeram. Couverture. Munich, Bayerische Staatsbibliothe
Charles le Chauve. Codex Aureus d’Emmeram, vers 870. Scènes de la vie du Christ réalisées par Arnulf pour Emmeram. Couverture. Munich, Bayerische Staatsbibliothe
Statue – reliquaire de Sainte Foy. Vers 975. Musée de Conques
Statue – reliquaire de Sainte Foy. Vers 975. Musée de Conques
Statue – reliquaire de Sainte Foy. Vers 975. Musée de Conques
Statue – reliquaire de Sainte Foy. Vers 975. Musée de Conques
La châsse dite « de Pépin II » du trésor de sainte Foy de Conques. Musée de Conques. Fin du IXè
La châsse dite « de Pépin II » du trésor de sainte Foy de Conques. Musée de Conques. Fin du IXè

Le plus bel exemple d'oeuvre d'orfèvrerie carolingienne est l'autel en or (824–859) ou Paliotto de San Ambrogio à Milan réalisé par Volvinius entre 824 et 859. Les quatre côtés de l'autel sont décorés avec des images en or et argent repoussés, bordés de filigranes, de pierres précieuses et d’émaux.

Sant’Ambrogio de Milan : le paliotto de l’autel par Volvinius, vue générale. Art carolingien. IXè
Sant’Ambrogio de Milan : le paliotto de l’autel par Volvinius, vue générale. Art carolingien. IXè
Sant’Ambrogio de Milan : le paliotto de l’autel par Volvinius, détail. Art carolingien. IXè
Sant’Ambrogio de Milan : le paliotto de l’autel par Volvinius, détail. Art carolingien. IXè
Sant’Ambrogio de Milan : le paliotto de l’autel par Volvinius, détail : Volvinius couronné par saint Ambroise. Art carolingien. IXè
Sant’Ambrogio de Milan : le paliotto de l’autel par Volvinius, détail : Volvinius couronné par saint Ambroise. Art carolingien. IXè


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)