B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

STOSKOPFF Sébastien

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. L’interprétation des natures mortes de Stoskopff

Stoskopff Sébastien : Nature morte à la carpe, aux légumes et à l’étain. Huile sur toile, 74x98cm. Galerie Nationale de Lubljana, Slovénie. (Histoire de l’art)
Stoskopff Sébastien : Nature morte à la carpe, aux légumes et à l’étain. Huile sur toile, 74x98cm. Galerie Nationale de Lubljana, Slovénie. (Histoire de l’art)

Charles Sterling « Les peintres de la réalité en France au XVIIe siècle » (1934)

« Le Strasbourgeois Stoskopff est un poète des reflets et des scintillements fugitifs : les amas de verre, dont il avait la passion, prennent pour lui un aspect fantastique et sorcier et dans le fond noir qui paraît les absorber on croit sentir le souffle du docteur Faust. »

Pour Hans Haug une grande partie des natures mortes de Stoskopff révèlent le thème central de la vanité, de la fugacité et de la fragilité de l’être.

Birgit Hahn-Woernle y voit aussi une symbolique religieuse et protestante, dans la mesure ou de nombreux objets peints par l’artiste sont des symboles religieux : le poisson, le pain, les boites en copeaux de bois (contenant les hosties), renvoyant ainsi à la mort sacrificielle du Christ…

Stoskopff Sébastien : Nature morte au butor. (Histoire de l’art)
Stoskopff Sébastien : Nature morte au butor. (Histoire de l’art)

Par contre d’autres comme Jacques Thuilliers (« Pour un portrait de Stoskopff ») ou encore Michèle Caroline Heck mettent en doute ces interprétations moralisante des peintres de nature morte en général et de Stoskopff en particulier, préférant mettre en avant les qualités optiques et les jeux de lumière des œuvres de l’artiste…

La représentation artistique des objets offre au spectateur, outre des sensations optiques, une autre manière de voir ces objets. L’intérêt artistique de Stoskopff et en lien étroit avec l’idée concrète de l’objet. La perfection de l’artiste n’est pas uniquement due au rendu précis des objets, mais aussi à la manière dont il dispose les objets et à la manière dont il les colorie et les éclaire : il leur confère ainsi une présence et une monumentalité qui renvoie bien au-delà, à l’origine divine de l’objet représenté.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant >>>

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)