B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L'opération Reinhard

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1.2. La décision

Trois mois après le début de l’offensive Barbarossa, et contrairement aux apparences, contrairement à la foudroyante avancée de la Wehrmacht et aux centaines de milliers de prisonniers soviétiques (condamnés pour la plupart à mourir de faim), la campagne militaire n’avance pas aussi vite que le Führer l’avait prévu. Moscou est encore loin, et malgré d’énormes pertes, les « Rouges » se battent, et se battent bien. Hitler est désormais certain que la guerre sera longue… et qu’il est même possible que le Reich ne l’emporte pas… et que ce soit dont l’« internationale judéo bolchevique » qui ait le dernier mot de ce combat « apocalyptique ». Il faut donc que les Juifs payent, et jusqu’au bout : ce combat là, Hitler fait le pari de le gagner. Début septembre 1941 vraisemblablement, il décide le génocide systématique. Himmler, le « treue Heinrich » et l’exécuteur des hautes œuvres met la machine en route pour « l’assaut final »…

Il est certain qu'Hitler décide donc de passer à la dernière phase de l'extermination au moment où il va attaquer l'Union Soviétique. Il est de même peu vraisemblable qu'il ne décide de l'extermination des Juifs Soviétiques sans décider de celle de tous les Juifs d'Europe. Sa vision de la « question juive » l'empêche de ne faire que la moitié du travail. Ce ne sera qu'une affaire de logistique et de calendrier.

La décision prise, l’ordre donné oralement, les questions matérielles du génocide sont prises en mains par l’« état SS » et son administration pléthorique mais redoutablement efficace. De nouvelles institutions viennent occuper le devant de la scène : brigades de tueurs, chambres à gaz, camps de concentration et de travail. La guerre contre l'Union soviétique a très rapidement son parallèle : l'élimination des Juifs, d’abord des terres conquises à l’est, et très rapidement le processus va concerner tous les pays sous la botte nazie.

Le 20 janvier se réunit à Berlin la conférence de Wannsee, déterminante pour la mise en place de la « Sonderbehandlung ». Le 30 janvier 1942, dans le célèbre discours au Sportplast, Hitler réaffirme aux Allemands sa prophétie de l'avant guerre : une guerre mondiale entraînerait la destruction de la juiverie. Le 2 février 1942, il déclare en privé à Himmler et à d'autres invités : « Aujourd'hui nous devons conduire le même combat que Pasteur et Koch. La cause d'innombrables maladies est un bacille : le Juif. Nous retrouverons une bonne santé si nous éliminons le Juif »

Deux mois plus tard Hitler fait complètement sien le vaste plan d'Himmler de « germanisation » de l'est européen. D'après l'ancien Obergruppenführer-SS et chef du Bureau central de la SS, Gottlob Berger, qui le tenait d'un témoin de la scène, Hitler déclare à un groupe d'officiers qu'il décorait de la croix de fer avec feuille de chêne : «Je sais exactement jusqu'où je peux aller, mais de telle façon que tout l'Est devienne et demeure allemand - intrinsèquement allemand [« urdeutch »]... Nous n'avons pas besoin d'exprimer nos idées sur ce sujet maintenant. C'est cela que j'ai confié à Himmler et qu'il est déjà en train d'accomplir.» (Berger à Himmler, 10 Avril 1942, NA RG 242, T-175/R 127/2649922). On y voit le politicien calculateur qui s'arrange pour confier le sale travail à ses subordonnés, travail dont la nature ne deviendrait rapidement que trop claire.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)