B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Maly Trostinec

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. La liquidation du ghetto de Minsk

Les tueries on commencé à Minsk dès août 1941. Elles se poursuivent jusqu’à la liquidation du ghetto le 21 octobre 1943. Le 10 novembre 1941, alors que la Wehrmacht est en vue de Moscou, le premier convoi de Juifs arrive déjà du Reich à Minsk, avec 990 personnes de Hambourg : le ghetto de Minsk est ainsi destiné à devenir un camp de transit pour les Juifs voués à la mort. La plupart des Juifs de Hambourg sont amenés directement dès leur arrivée à Maly Trostinec pour être exécutés à Blagowschtschina.

En avril 1942 Heydrich ordonne au commandant de la SiPo et du SD en Russie Blanche, Eduard Strauch, d’exécuter immédiatement tous les déportés après leur arrivée. Arrivent entre mai et octobre 1942 16 convois avec plus de 15.000 juifs d’Allemagne, du « Protektorat », de Pologne, d’Autriche et de France à la gare marchande de Minsk où ils sont installés provisoirement. A partir du 10 mai 42, tous les mardis et vendredis, tôt le matin entre 4 et 5 heures, ils sont extraits de cette gare provisoirement aménagée en lieu d’attente, et « livrés » à Maly Trostinec. A partir d’août 1942, les SS pratiquent des sélections : quelques dizaines de Juifs sont formés en Sonderkommando destinés à s’occuper des corps des suppliciés : rechercher les objets de valeurs sur et dans les corps, jeter les cadavres dans les fosses communes, fermer les fosses. Régulièrement, le Sonderkommando est massacré et aussitôt remplacé par des hommes « frais »…

Parallèlement aux fusillades, les SS emploient quatre camions à gaz dans la région de Minsk. A Maly Trostinec ils sont employés à partir de juillet 1942. La population autochtone nomma ces camions « Dushegubki », « tueurs d’âmes ». Des des dizaines de convois partent pour Maly Trostinec de Berlin, Hanovre, Dortmund, Münster, Düsseldorf, Cologne, Frankfort sur le Main, Kassel, Stuttgart, Nuremberg, Munich, Breslau, Königsberg, Vienne, Prague, Brno et Terezin (Theresienstadt) ; mais aussi de toute la Biélorussie…

De Vienne le premier convoi part le 6 mai 1942 ; huit autres suivent avec 7.500 Juifs viennois et des centaines d’autres Juifs autrichiens de Theresienstadt : en tous ils sont environ 9.000 juifs autrichiens arrivés ici. Seuls 17 survivront… Entre le 14 juillet et le 22 septembre arrivent 5 convois à Maly Trostinec, chacun avec environ 1.000 Juifs de Theresinstadt. L’un de ces convois part le 4 août : 40 juifs sont « sélectionnés » à Minsk. Les 960 autres sont tués dans les camions à gaz. Dans un autre convoi, celui du 24 août, 22 jeunes hommes sont « sélectionnés » pour aller travailler dans une ferme. Deux d’entre eux arrivent à s’échapper et rejoignent les Partisans. L’un sera tué au combat, l’autre survivra.

Maly Trostinec est aussi un des nombreux lieux d’assassinat des Juifs du ghetto de Minsk. C’est certes le plus grand, mais pas le seul. Il est dont très difficile d’estimer le nombre exact de personnes qui y ont été massacrées. On sait seulement qu’en juin 1941, 400.000 Juifs vivent en Biélorussie soviétique, et qu’environ 80% d’entre eux, soit 320.000 vont être éliminés par l’occupant nazi. Comme peu d’entre eux seront déportés dans des camps de travail forcé ou dans des centres de mise à mort polonais, on estime que la plupart ont été tués sur place, c’est à dire à Minsk et dans ses environs.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)