B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

31. 1943

01/01/1943
La Wehrmacht commence à battre en retraite dans le Caucase.
02/01/1943
Prise de Buna par les Américains en Nouvelle-Guinée.
05/01/1943
Les Soviétiques reconquièrent des villes clés, comme Mozdok et Naltchik.
La Bulgarie promet son soutien aux forces de l’axe au cas où les Alliés tenteraient une offensive dans les Balkans.
06/01/1943
Pour accélérer la construction des U-Boote, Adolf Hitler ordonne l’arrêt des constructions de grands navires de guerre.
Progression soviétique en direction de Rostov : des avant-gardes arrivent à 40 km de la ville. Le groupe blindé de Von Roth défend avec acharnement le couloir de Rostov contre les attaques conjointes des IIè, XXVIIIè et LIè armées soviétiques.
09/01/1943
Le général de Lattre de Tassigny est condamné à 10 ans de prison par un tribunal français pour « abandon de poste et tentative de trahison » pour avoir voulu s'opposer à l'occupation allemande de la zone sud en novembre 1942.
10/01/1943
Rokossovski, qui commande le front du Don, et Voronov, le représentant de la Stavka, appellent Friedrich Von Paulus à se rendre. Comme le général refuse la capitulation de la VIè armée enfermée dans Stalingrad, l’Armée Rouge commence le siège de la ville. La VIè armée dispose encore de troupes importantes mais elle est à court de ravitaillement et les soldats sont affaiblis par le manque de nourriture et le froid. Rokossovski lance l'assaut final. La progression est forte dans le secteur des LXIIè et LXIVè armées, à l'est et au sud-est. Les principales forces soviétiques engagées, les LXVè et XXIIè armées, attaquent à l'ouest. La première ligne allemande est enfoncée, les Soviétiques progressent de 5 à 6 km, le périmètre encore aux mains de la VIè armée allemande est réduit.
Le Conducator roumain Ion Antonescu (1882-1946) rencontre Hitler pour des pourparlers dans la « Wolfsschanze » (tanière du loup) à Rastenburg.
Ruines de Stalingrad, 1943
Ruines de Stalingrad, 1943
11/01/1943
Au nord du front de Russie, les armées soviétiques des fronts de Leningrad et du Volkhov percent les lignes allemandes à la suite d'une action coordonnée, ouvrant un étroit couloir au sud du lac Ladoga permettant d'apporter du ravitaillement à Leningrad’
Dans le Caucase, le repli allemand se poursuit ; les Soviétiques réoccupent Piatigorsk, Georghievsk, Mineralnye et Pyatigorsk.
12/01/1943
Consolidation du couloir ouvert par les troupes soviétiques au sud du lac Ladoga. Celui-ci, soumis durant un an au feu de l'artillerie allemande, sera surnommé « le couloir de la mort ».
Le front de Voronej du général Golikov et le front de Briansk attaquent respectivement la IIè armée hongroise et la IIè armée allemande. Les défenses hongroises sont rapidement brisées et les Soviétiques avancent vers Kharkov.
Au sud, le groupe d'armées du Don de Von Manstein est soumis aux attaques des Soviétiques qui tentent d'atteindre Rostov et d'isoler le groupe d'armées A dans le Caucase.
La colonne du général Leclerc soumet le Fezzan.
13/01/1943
Décret secret d'Adolf Hitler : Le Führer prépare la mobilisation totale, avec la réquisition de femmes et d’enfants pour la défense du Reich.
Sauckel « demande » 250.000 travailleurs français.
A Stalingrad les troupes allemandes encerclées ont perdu plus d'un cinquième de leur périmètre défensif.
14/01/1943
Conférence de Casablanca. Roosevelt et Winston Churchill parlent de la poursuite de la guerre. Ils demandent une capitulation sans conditions de l’Allemagne.
Les autorités italiennes d'occupation dans le sud de la France s'opposent à la déportation des Juifs.
Conférence de Casablanca : de gauche à droite, Giraud, Roosevelt, De Gaulle, Churchill
Conférence de Casablanca : de gauche à droite, Giraud, Roosevelt, De Gaulle, Churchill
16/01/1943
Les troupes Allemandes lancent une vaste offensive contre les résistants Yougoslaves.
Ordre d’Hitler d'engager les destructions des vieux quartiers du port de Marseille.
A Stalingrad, les Allemands ont perdu la moitié du périmètre défensif qu'ils défendaient cinq jours plus tôt. Les troupes soviétiques ne sont plus qu'à 10 km du centre ville.
Violent raid nocturne de la R.A.F. sur Berlin, le premier depuis novembre 1941.
18/01/1943
Suite à la visite de Himmler à Varsovie, les Allemands décident de reprendre les déportations de Juifs vers les camps d'extermination : ils ne réussissent pas à saisir plus de 6.500 Juifs. Des pelotons allemands sont pris pour cible par des résistants armés. Une trentaine de soldats allemands sont tués. 1.171 Juifs sont tués à l'intérieur du ghetto. La résistance blesse un capitaine de la police.
L’Armée Rouge réussit à briser l’encerclement de Leningrad par la Wehrmacht
19/01/1943
La Roumanie propose à Mussolini de prendre contact avec les Alliés à l’Ouest au nom des forces de l’Axe.
20/01/1943
Joachim Von Ribbentrop et l’ambassadeur du Japon signent dans la Wolfsschanze un accord de coopération économique.
Combats d'arrière-garde des troupes de Von Kleist dans le Caucase, qui poursuivent leur retraite.
21/01/1943
A Stalingrad, les Soviétiques prennent l'aéroport de Gumrak, isolant complètement la VIè armée allemande, qui n'est plus ravitaillée.
Himmler nomme le SS-Gruppenführer Ernst Kaltenbrunner remplaçant de Heydrich à la tête du Bureau central de sécurité du Reich (RHSA), qui contrôle les SS et les camps de la mort.
Les troupes germano-italiennes d’Afrique du Nord se retirent de Tripoli.
Stalingrad : reddition d’un soldat allemand
Stalingrad : reddition d’un soldat allemand
22/01/1943
Hitler relève Hjalmar Schacht de ses fonctions au gouvernement. Depuis 1937 Schacht faisait partie du cabinet, mais sans portefeuille.
Début de l'offensive ultime des Soviétiques contre la VIè armée allemande par un massif barrage d'artillerie, suivi d'attaques de l'infanterie. Les troupes soviétiques avancent de 10 à 12 kilomètres et atteignent le centre de Stalingrad.
Stalingrad : le tombeau de l’armée allemande
Stalingrad : le tombeau de l’armée allemande
23/01/1943
Les Anglais de Montgomery s’emparent de Tripoli. Ils sont rejoints par les Français du général Leclerc.
Les blindés anglais à Tripoli, 1943
Les blindés anglais à Tripoli, 1943
24/01/1943
La population des vieux quartiers de Marseille (25.000 personnes) est expropriée brutalement et conduite majoritairement au camp de Fréjus.
Les troupes allemandes de Stalingrad sont coupées en deux par une offensive soviétique. Hitler refuse une nouvelle fois de céder à l'ultimatum des Soviétiques. Il écrit à Paulus : « Je vous interdis de capituler. La VIè armée tiendra jusqu'au dernier homme et jusqu'à la dernière cartouche ». Pour galvaniser les défenseurs, il multiplie envers eux les titres et les décorations.
Clôture de la conférence de Casablanca. La décision est prise d'ouvrir un second front en Europe. Un débarquement est prévu en France pour 1944 et Roosevelt donne son accord aux préparatifs de l'opération « Husky » pour le débarquement en Sicile. La priorité est également donnée au ravitaillement de l'U.R.S.S. et à la lutte contre les U-Boote. Est décidée enfin la reprise de l'offensive dans le Pacifique, pour reconquérir les Philippines, ainsi qu'en Birmanie et en Afrique du Nord. Roosevelt et Churchill annoncent le mot d’ordre de la reddition inconditionnelle de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon.
27/01/1943
Conscription civile des femmes dans le Reich.
Pression des troupes soviétiques en direction de Rostov, contraignant Von Kleist à faire reculer le reste de ses troupes dans le Kouban et à préparer une tête de pont défensive dans la zone de Novorossiisk, sur la côte de la mer Noire.
29/01/1943
Von Paulus est fait feld-maréchal par Hitler.
Himmler nomme Kaltenbrunner à la tête du R.H.S.A., Bureau central de sécurité du Reich qui contrôle les SS et les camps d'extermination, en remplacement du défunt Heydrich.
30/01/1943
Le grand amiral Erich Raeder, de plus en plus en conflit stratégique avec Hitler, donne sa démission de commandant en chef de la flotte de guerre. L’amiral Karl Dönitz, 52 ans, commandant en chef de la flotte sous-marine, lui succède. Plus que son prédécesseur, il fait de l’utilisation des sous-marins l’axe majeur de sa stratégie sur mer. L’amiral Hans Georg Von Friedeburg succède à Dönitz comme commandant en chef de la flotte sous-marine.
Un raid de la RAF sur Berlin interrompt les discours de Goering et de Goebbels au dixième anniversaire de la fondation de l’Etat nazi.
Loi créant la Milice française. Joseph Darnand, S.S. français, est nommé secrétaire général de la Milice et Bout de l'An secrétaire général adjoint.
5.022 juifs sont envoyés de Theresienstadt à Auschwitz. 4.092 sont gazés (« Gesondert untergebracht »)
02/02/1943
Von Paulus, commandant de la VIè armée allemande, capitule à Stalingrad avec 91.000 hommes (dont 24 généraux et 2.500 officiers) sur les 300.000 du départ. Les 91.000 soldats allemands faits prisonniers sont envoyés à pied en Sibérie. Plus tard, les autorités soviétiques annonceront avoir trouvé dans Stalingrad 147.000 corps ennemis et 47.000 cadavres soviétiques. De plus, elles évaluent à environ 40.000 le nombre de soldats évacués par air par les Allemands. Sur les 91.000 prisonniers, seuls 5.000 retrouveront l'Allemagne, le dernier en 1955.
Von Paulus, le vaincu de Stalingrad
Von Paulus, le vaincu de Stalingrad
04/02/1943
Le ministre de l’économie Walther Funk ordonne la fermeture des commerces autres que de première nécessité.
05/02/1943
Ciano, Grandi et Bottai essaient de convaincre Mussolini de traiter avec les Anglo-américains. Ils sont exclus du gouvernement. Mussolini prend la charge des affaires étrangères dans le gouvernement italien.
06/02/1943
Directive allemande à l'encontre des Juifs de Salonique : marquage des personnes juives de nationalité grecque et des magasins juifs; mise en ghetto avant le 25 février.
07/02/1943
Staline prend le titre de maréchal des forces armées de l'Union Soviétique.
Les troupes soviétiques atteignent Azov, à l'embouchure du Don, et continuent à avancer sur Rostov.
Joseph Dougachvili, dit « Staline »… un alter-ego du caporal
Joseph Dougachvili, dit « Staline »… un alter-ego du caporal
09/02/1943
Abandon de Guadalcanal par les Japonais.
11/02/1943
Dans le Reich commence le recrutement forcé des jeunes de 15 ans pour le service de la défense anti-aérienne.
12/02/1943
En Grèce occupée, « Définition du juif » et de l'entreprise juive communiquée par le Hauptsturmführer Wiscliceny au Grand Rabbin Koretz, chef de la communauté juive de Salonique. Ordonnance divisant le Ghetto de Salonique en sections indépendantes d'où il est interdit de sortir. Les plus démunis sont parqués dans le secteur « Baron-de-Hirsch », la plus proche de la gare.
13/02/1943
Hitler reconnaît la défaite de Stalingrad.
A Salonique, dans le ghetto, les habitants de la section « Baron-de-Hirsch », sont embarqués dans des convois vers la Pologne. Ceux de la section « Aghia Paraskevi » prennent leur place. Ils seront déportés quelques jours plus tard’
Offensive de la VIIIe armée britannique en Tunisie.
Février 1943 : prisonniers allemands après Stalingrad
Février 1943 : prisonniers allemands après Stalingrad
14/02/1943
Les blindés soviétiques de Rokossovski libèrent Rostov. Pour ne laisser à l’Armée Rouge que des ruines, Hitler ordonne la politique de la « terre brûlée » lors de la retraite de la Wehrmacht.
Tunisie : « opération Frühlingswind » : déclenchement à 4 heures de l'offensive des troupes du général Von Arnim, formées d'une partie de l'Afrika Korps et d'une partie de la Ve armée blindée (10è et 21è Panzerdivisions) contre les positions du 2è corps américain de la Ière armée du général Anderson, à l'ouest de Faïd. Le plan d'attaque, oeuvre de Rommel, prévoit de percer en direction de Kasserine et Tébessa, pour poursuivre ensuite vers Bône et Constantine. Premières victoires des forces de l'Axe, qui occupent Sidi bou Zid et isolent les troupes américaines qui tiennent respectivement le djebel Lessouda et le djebel Ksaïra.
15/02/1943
Evacuation de Kharkov par le SS Panzerkorps de Hausser.
Opération « Morgenluft » : l'Afrika Korps attaque au sud du front et un détachement de la 15è Panzerdivision prend Gafsa. Dans le secteur de Sidi bou Zid, les forces de l'Axe repoussent une contre-attaque américaine. Rommel, désormais à la tête de la Iè armée italienne, se joint à l'offensive. La plupart des troupes de Rommel défendent la ligne Mareth, les restes de l'arrière-garde arrivant de Libye. Dans la nuit, les troupes américaines évacuent le Djebel Lessouda, au nord de Sidi bou Zid.
Char allemand détruit sur la ligne Mareth
Char allemand détruit sur la ligne Mareth
16/02/1943
Le gouvernement de Vichy promulgue une loi française instituant le Service du Travail Obligatoire (STO) pour fournir de la main d'oeuvre à l'effort de guerre allemand’
Libération de Kharkov par les Soviétiques.
Progression des troupes de l'Axe vers Fériana et Sbeïtla, en direction de Kasserine.
18/02/1943
Contre-offensive allemande sur Kharkov.
Célèbre appel de Goebbels au Sportpalast (Palais des Sports) de Berlin : « Voulez-vous la guerre totale ? »
Les étudiants antinazis de la « Rose blanche » Hans et Sophie Scholl sont arrêtés à Munich.
Les troupes de Von Arnim entrent dans Sbeïtla, évacué par les troupes alliées, et poursuivent leur avancée vers Kasserine.
<a class=Goebbels: « Wollt ihr den totalen Krieg ? » - voulez-vous la guerre totale '>
Goebbels: « Wollt ihr den totalen Krieg ? » - voulez-vous la guerre totale
21/02/1943
Le général Guderian, limogé en décembre 1941 après son échec devant Moscou, est rappelé et nommé inspecteur général des unités blindées.
Au nord-ouest de Tébessa, la 10è Panzerdivision continue à progresser vers Thala avant d'être stoppée, dans la soirée, par les blindés britanniques à environ 5 kilomètres au sud de la ville. A l'est de Tébessa, la 1ère division blindée américaine repousse une attaque de diversion de la 15è Panzerdivision. La progression de la 21è Panzerdivision vers Sbiba est bloquée.
Soldats américains à la passe de Kasserine. Kasserine sera le premier combat des Américains contre les Allemands. Le GI.s subiront de lourde pertes. Il faudra l’énergie d’un Patton pour galvaniser les troupes
Soldats américains à la passe de Kasserine. Kasserine sera le premier combat des Américains contre les Allemands. Le GI.s subiront de lourde pertes. Il faudra l’énergie d’un Patton pour galvaniser les troupes
22/02/1943
A Munich, les étudiants résistants de la Rose Blanche, Hans (25 ans) et Sophie (22 ans) Scholl sont condamnés à mort par Freisler. L’exécution a lieu à la hache dans les heures qui suivent.
Apprenant l'arrivée de renforts de la 6è division blindée britannique, et d'un régiment d'artillerie américain, conduit par le général Irwin depuis Oran, Rommel renonce à lancer ses blindés contre Sbiba et Thala et ses troupes se replient dans l'après-midi.
23/02/1943
Les troupes allemandes et italiennes sont réunies sous un même commandement, celui du Generalfeldmarschall Erwin Rommel, pour former le groupe d’armées d’Afrique du Nord.
24/02/1943
Sur ordre de Hitler, les soldats de la Wehrmacht refusant d’obéir à un ordre devront être exécutés sur le champ.
« Cela ne serait pas s’il n’y avait pas <a class=Hitler » : feuille volante de la propagande soviétique après Stalingrad'>
« Cela ne serait pas s'il n'y avait pas Hitler » : feuille volante de la propagande soviétique après Stalingrad
25/02/1943
Fin de la bataille de Kasserine : la ville est occupée par les anglo-américains.
26/02/1943
L’amiral Dönitz réussit à convaincre Hitler de continuer à faire intervenir des navires de guerre comme le « Scharnhorst » ou le « Tirpitz ». Le Führer se désintéresse de plus en plus de sa marine.
Premières arrivées de Tziganes à Birkenau.
05/03/1943
Discours du commissaire allemand en Ukraine Erich Koch : il déclare que le pays sera exploité « jusqu'à l'extrême limite », la population ukrainienne devant travailler « encore et encore » et que « le plus infime des travailleurs allemands a sur le plan racial et biologique mille fois plus de valeur que n'importe quel membre de cette population-ci ».
Les Alliés commencent les bombardements massifs sur le bassin de la Ruhr.
Échec de la tentative d'offensive de Rommel contre la VIIIè armée britannique à l'est de la ligne Mareth. L'attaque contre Médenine, débutée à 9 heures, se termine à 12 heures par le repli des troupes de l'Axe face à la puissance de l'artillerie antichar britannique. Elle est renouvelée dans l'après-midi, et échoue une nouvelle fois.
Le colonel de La Rocque est arrêté et déporté.
10/03/1943
Une manifestation oblige le roi Boris III à retirer son décret d'expulsion des Juifs bulgares.
11/03/1943
Koniev reprend Ouman (Ukraine) aux Allemands.
12/03/1943
Les USA prolongent leur loi du prêt-bail pour soutenir l’effort de guerre des Alliés.
Début d'exécution du plan de Montgomery par la 2è division et la 8è brigade blindée néo-zélandaises, qui avancent secrètement au sud de Médenine pour surprendre sur leurs arrières les troupes de l'Axe dans la plaine d'El Hamma.
13/03/1943
Le général Henning Von Tresckow et le juriste conservateur Fabian Von Schlabrendorff tentent de supprimer Hitler en faisant sauter son avion, mais la bombe ne fonctionne pas, le froid ayant gelé le liquide du détonateur.
Liquidation du ghetto de Cracovie, Lemberg, Czestochowa, Bialystok, Minsk et Wilno.
Cracovie : liquidation du ghetto de Cracovie, mars 1943
Cracovie : liquidation du ghetto de Cracovie, mars 1943
15/03/1943
Von Manstein prend l'offensive en URSS et reprend Kharkov avec les Waffen SS. Les Soviétiques reprennent Viazma.
Fin provisoire des activités de gazage à Chelmno.
Jusqu’en août, quelques 20 trains spéciaux transportent plus de 45.000 juifs de Salonique - Egée est vers Auschwitz et quelques centaines vers Bergen Belsen.
16/03/1943
Début de la bataille de la ligne Mareth, à la frontière lybio-tunisienne.
18/03/1943
Libération de Gafsa par les troupes du 2è corps américain du général Patton, qui progressent également vers El Guettar.
Mussolini, cédant aux pressions allemandes, transfère aux autorités françaises les pouvoirs de police sur les Juifs dans sa zone d'occupa- tion.
19/03/1943
Fin de la contre offensive allemande sur Koursk. Les troupes allemandes ont pratiquement retrouvé leurs positions de l'hiver 1941 et le front sud est restauré. les Soviétiques ont perdu 40.000 hommes et au moins 600 chars. Mais un large saillant soviétique se maintient au nord, centré autour de Koursk. Au cours des semaines suivantes, la boue, consécutive à l'arrivée du printemps, ralentit fortement la mobilité des troupes des deux camps.
20/03/1943
Dans l’Atlantique du Nord les U-Boote coulent lors de la plus grande attaque en meute 21 navires des Alliés.
Cargo allié coulé par un U-Boot, Atlantique 1943
Cargo allié coulé par un U-Boot, Atlantique 1943
21/03/1943
Échec de l'attentat contre Hitler du colonel Von Gersdoff au musée de l'armée à Berlin.
Les troupes de Von Manstein liquident les poches de résistance soviétique de Bielgorod. Dans la zone d'Orel, les Allemands réussissent à entrer à nouveau en contact avec les troupes de Von Kluge.
22/03/1943
Le Crématorium IV d'Auschwitz-Birkenau entre en activité.
23/03/1943
Protestation officielle de l'archevêque d'Athènes monseigneur Damaskinos contre la déportation des Juifs.
26/03/1943
Les troupes germano-italiennes évacuent la ligne Mareth dans le sud tunisien.
Dans une lettre secrète aux généraux de l’armée, Carl Friedrich Goerdeler propose un coup d’état contre Hitler.
30/03/1943
Albert Speer visite le camp de Mauthausen.
31/03/1943
Von Manstein rejette les Russes à l'est du Donets.
A cette date, 49.906 juifs ont été déportés de France.
Le Crématorium II d'Auschwitz-Birkenau entre en activité.
Le nombre des déportés juifs Hollandais est de 52.403 depuis le début des déportations. Ils seront 105.000 à la fin de la Guerre. 5.000 seulement reviendront.
Auschwitz-Birkenau : le KII durant la guerre
Auschwitz-Birkenau : le KII durant la guerre
01/04/1943
Durant des pourparlers de trois jours à Rome, le président du conseil hongrois demande à Mussolini de proposer aux Alliés une paix séparée.
03/04/1943
Arrivée de Léon Blum à Buchenwald.
04/04/1943
Le crématorium V d'Auschwitz-Birkenau entre en activité.
Message radiodiffusé de Pétain : « Il faut choisir. Les chefs rebelles ont choisi l'émigration et le passé. J'ai choisi la France et son avenir... Ma volonté est de donner à la France le régime d'autorité que conseillent la raison des plus sages et le bon sens du grand nombre... »
Violents bombardements, particulièrement meurtriers, de l'aviation alliée sur Syracuse, Palerme, Carloforte en Sardaigne, Naples, Trapani, Marsala et Porto Empedocle.
05/04/1943
Le pasteur, théologien évangélique et résistant allemand Dietrich Bonhoeffer, 37 ans, est arrêté. Il est incarcéré à Tegel’
Vichy annonce officiellement le transport en Allemagne de Daladier, Reynaud, Mandel et Gamelin, livrés aux autorités allemandes. Blum est conduit dans un camp de concentration.
07/04/1943
Après la fin des convois, on supprime à Chelmno toute trace des exterminations.
En Tunisie, les troupes américaines et anglaises opèrent leur jonction et encerclent l’Afrikakorps.
Lors d’une rencontre à Salzbourg Mussolini pousse à nouveau Hitler à la paix avec l’Union Soviétique.
Le colonel Von Stauffenberg est grièvement blessé par l'explosion de sa voiture sur un champ de mines. Au cours de sa longue convalescence, ses méditations le conduiront à décider d'éliminer Hitler pour « sauver l'Allemagne ».
10/04/1943
Goebbels visite des villes bombardées par les Alliées et organise des convois pour aider les sinistrés.
En Tunisie, le repli des troupes de l'Axe se poursuit.
« Guerre totale, guerre la plus courte ! »: affiche de la propagande de <a class=Goebbels, 1943'>
« Guerre totale, guerre la plus courte ! »: affiche de la propagande de Goebbels, 1943
12/04/1943
En Tunisie, l'Anglais Montgomery prend Sousse.
Le chef de la chancellerie du Reich, Martin Bormann, 43 ans, est nommé au poste de secrétaire du Führer.
Le général Vlassov (fait prisonnier par les allemands en juillet 42) publie un programme nationaliste antibolchévique. Il fonde la Comité de libération russe de Smolensk et l'Armée de libération russe (ROA), qui n'auront que très peu de pouvoirs.
13/04/1943
Près de Katyn, les Allemands découvrent les restes de 4.150 officiers polonais et accusent les Soviétiques de ce massacre. Soucieux de maintenir la cohésion du front antihitlérien, les Alliés occidentaux soutiennent la thèse stalinienne d’un crime perpétré par les Allemands.
Le charnier de Katyn. Soviétiques et nazis s’accuseront mutuellement. Mais c.est bien le « petit père des peuples » qui a ordonné le massacre
Le charnier de Katyn. Soviétiques et nazis s’accuseront mutuellement. Mais c.est bien le « petit père des peuples » qui a ordonné le massacre
14/04/1943
Dans le camp de concentration de Sachsenhausen meurt le fils aîné de Staline, Josef W. Staline. Peu avant encore, Staline avait nié que son fils ait été emprisonné.
17/04/1943
Bombardements de jour de la 8è force aérienne américaine contre les usines de Brême. Sur les 115 avions B-17, 16 sont abattus au cours de la mission.
Rencontre entre Hitler et le régent Horthy : Hitler exige que les Juifs hongrois soient internés.
18/04/1943
Le chef de la SS pour Varsovie, Sammern-Frankenegg, donne l’ordre de déporter tous les Juifs du ghetto en trois jours.
L’armée italienne se désengage du front de l’Est.
L’US Air Force abat l’avion de l’amiral Yamamoto.
19/04/1943
Révolte du ghetto de Varsovie (56.000 Juifs survivants, 200 reçoivent une arme). A trois heures du matin, des bataillons de la Waffen-SS, de la police, de la Wehrmacht et des unités ukrainiennes, lettones et lituaniennes, du général SS Jürgen Stroop encerclent le ghetto.
Début de la grande offensive finale des Alliés en Tunisie.
Ghetto de Varsovie : la révolte
Ghetto de Varsovie : la révolte
20/04/1943
La firme Krupp d’Essen planifie la construction d’une usine près du camp d’Auschwitz.
Premières expériences médicales pratiquées sur les déportés d'Auschwitz.
Mesures visant à recruter de la main d'oeuvre : 200.000 prisonniers de guerre français sont « transformés » en travailleurs civils, avec l'accord du gouvernement de Vichy. Le Reich réclame également le retour des 300.000 prisonniers de guerre hollandais qui avaient été libérés, pour venir travailler en Allemagne.
Travailleurs forcés polonais pendus en Allemagne, 1943
Travailleurs forcés polonais pendus en Allemagne, 1943
21/04/1943
Le ministre de la justice Otto Georg Thierack ordonne la déportation des prisonniers juifs et polonais des prisons des camps.
22/04/1943
Le maréchal Rommel, incapable de contre l’avance alliée en Afrique du Nord, est rappelé par Hitler. Le général Von Arnim prend le commandement des troupes germano-italiennes en Tunisie.
23/04/1943
A Berlin, Himmler, qui suit de près la situation à Varsovie et s'impatiente, ordonne de « nettoyer le ghetto de Varsovie avec la plus grande sévérité et une inlassable persévérance ».
24/04/1943
Début des opérations des SS contre le ghetto insurgé de Varsovie. Les Allemands font sauter et incendient des immeubles. Les insurgés se réfugient dans les décombres et dans les égouts pour continuer le combat.
Varsovie : le général Stroop au milieu de sa garde pendant la révolte du ghetto
Varsovie : le général Stroop au milieu de sa garde pendant la révolte du ghetto
25/04/1943
L’Eglise catholique allemande condamne l’assassinat des Juifs.
27/04/1943
Circulaire de Glücks aux commandants des camps : seuls les détenus malades mentaux seront désormais gazés dans les instituts d'euthanasie.
28/04/1943
Pétain s'adresse aux chefs de la Légion des Combattants : « Miliciens et légionnaires, aidez-moi à montrer le vrai visage de la France ! »
29/04/1943
Entrevue Hitler-Laval. Hitler exige plus de travailleurs français « volontaires »…
L'action des navires corsaires allemands est arrêtée. Goebbels tente de refondre les structures gouvernementales.
30/04/1943
Le Reichskommissar Arthur Seyss-Inquart décrète en Hollande l’état d’exception suite à une grève générale déclenchée après l’internement de force de travailleurs.
Attaque alliée contre la ligne de défense de l'Axe sur les hauteurs dominant Tunis. Au nord, la 9è division américaine enfonce le front.
Le camp de prisonniers de guerre de Bergen-Belsen est transformé en camp de concentration.
Rencontre entre Hitler et Laval à Berchtesgaden.
02/05/1943
Appel de Pétain aux travailleurs : « Depuis trois ans nous payons, vous et moi, les fautes de ceux qui nous ont précédés, de ceux qui nous ont menti... »
Le bateau de ligne allemand « Gneisenau » coule dans la Baltique après avoir sauté sur une mine largué par un appareil de la R.A.F.
07/05/1943
Les Alliés libèrent Tunis et Bizerte, en Tunisie. Les troupes allemandes sont coupées en deux.
 Tunisie, mai 1943 : la fin de l’Afrikakorps
Tunisie, mai 1943 : la fin de l'Afrikakorps
08/05/1943
Ghetto de Varsovie : Mordechai Anielewicz, chef de la résistance juive est tué. Suicide collectif d'une partie des insurgés survivants.
En Tunisie, repli des troupes de l'Axe sur la péninsule du Cap Bon.
10/05/1943
La résistance du ghetto de Varsovie s'épuise. Environ 80 rescapés du ghetto s'enfuient par les égouts. La majorité d'entre-eux seront capturés.
12/05/1943
Suicide à Londres du représentant du Bund Arthur Zygielbojm, pour protester contre l'indifférence de l'opinion et des gouvernements alliés après l'extermination des Juifs de Varsovie.
13/05/1943
Capitulation de toutes les troupes de l'Axe en Afrique du Nord (Tunisie) : 250.000 prisonniers, cent canons et 250 chars.
Prisonniers de l’Afrika Korps près de Mateur en Tunisie, après la reddition
Prisonniers de l’Afrika Korps près de Mateur en Tunisie, après la reddition
Tunisie, mai 1943 : la fin de l’Afrikakorps
Tunisie, mai 1943 : la fin de l'Afrikakorps
16/05/1943
Après quatre semaines de combats, la résistance du ghetto de Varsovie se termine : Les 56.065 survivants sont exécutés ou déportés directement dans les chambres à gaz de Treblinka. « Le quartier juif a cessé d'exister », déclare le général SS Stroop. Le Ghetto est rasé. Toutefois, les combats continuent jusqu'à la fin du mois. Dynamitage de la synagogue Tlomacki dans le secteur « aryen » de Varsovie.
Ghetto de Varsovie, mai 1943
Ghetto de Varsovie, mai 1943
17/05/1943
Destruction des barrages sur la Möhne et l'Eder dans la Ruhr par la RAF. Ils seront très rapidement réparés. Les Britanniques perdent 8 des 19 appareils engagés dans l'opération.
Opération « Schwarz ». Déclenchement de la 5è offensive majeure des Allemands, conduits par le général Luters, contre les partisans de Tito. Au total, les troupes de l'Axe comprennent environ 120.000 hommes contre, au plus, 20.000 partisans yougoslaves.
22/05/1943
Poursuite de la bataille de la Ruhr. Plus de 2.000 tonnes de bombes sont lâchées sur Dortmund.
24/05/1943
Le niveau des pertes devenant insupportable, l’amiral Dönitz ordonne l’arrêt provisoire de la bataille de l’Atlantique. La marine allemande a perdu en un mois 41 sous-marins. 2.000 matelots, dont le propre fils de l’amiral Donitz, y ont laissé leur vie
Josef Mengele devient le médecin attitré du camp d’Auschwitz.
25/05/1943
1.000 Tziganes Tchèques sont gazés à Auschwitz. Déportation des Juifs restant dans le camp de Danica.
26/05/1943
Rencontre à Paris entre Laval et Sauckel. Ce dernier réclame de nouveaux contingents d'ouvriers pour l'Allemagne.
27/05/1943
A Paris l’occupant brûle 500 oeuvres d’art, dont des oeuvres de Paul Klee, Max Ernst et Pablo Picasso.
Première réunion du C.N.R. à Paris, 48 rue du Four, sous la présidence de Moulin. Participent trois représentants des M.U.R., un pour « Ceux de la Libération », un pour l'« Organisation civile et militaire », un pour « Libération-Nord », un pour le « Front National » et un pour « Ceux de la Résistance ». Adoption d'une charte sur le rétablissement du « gouvernement de la France » sous la présidence de de Gaulle. Le C.N.R. se prononce en faveur d'un accord entre les généraux Giraud et de Gaulle.
Les troupes de Tito sont attaquées depuis dix jours par les forces de l'Axe regroupant des soldats allemands, italiens et bulgares. Elles se concentrent pour rompre l'encerclement.
Le Conseil National de la Résistance à la libération. Au centre, George Bidault, le président qui a remplacé Jean Moulin
Le Conseil National de la Résistance à la libération. Au centre, George Bidault, le président qui a remplacé Jean Moulin
01/06/1943
A Varsovie, les détenus de la prison Pawiak sont fusillés.
03/06/1943
Formation à Alger du Comité Français de Libération Nationale, le C.F.L’N., présidé par le général De Gaulle et le général Henri-Honoré Giraud (1879-1949), et comprenant notamment Massigli, Monnet et Philip, se définissant comme un « pouvoir central français » prenant en charge les intérêts et la défense de la France jusqu'à la formation d'un gouvernement provisoire « conformes aux lois de la République ».
04/06/1943
Arrestation à Lyon de Juifs d'origine française.
05/06/1943
Speer et Goebbels organisent ensemble une manifestation devant les « travailleurs de l’Armement » au Palais de Sports de Berlin. L’événement est retransmis par la radio. Goebbels y prône l’élimination des Juifs.
Allocution de Pierre Laval : « Il est des Français qui combattent en Russie. Ils sont partis comme volontaires. Ils incarnent nos meilleures traditions militaires et ils défendent le véritable intérêt français... »
1.250 enfants de moins de 16 ans sont déportés des Pays Bas vers Sobibor et gazés.
07/06/1943
Le Reichsführer SS Heinrich Himmler est informé des résultant des expérimentations médicales sur des détenus. A Ravensbrück des femmes – cobayes sont utilisées pour des expériences sur la stérilisation.
Hitler autorise Pavelic à mener une politique de terreur contre les partisans yougoslave.
10/06/1943
Les Alliés débutent les bombardements coordonnés sur l’Allemagne : les Anglais bombardent de nuit, les Américains de jour.
Extraordinaire cliché d’un B17 américain touché et en perdition lors d’une mission de bombardement
Extraordinaire cliché d’un B17 américain touché et en perdition lors d’une mission de bombardement
11/06/1943
Himmler ordonne la liquidation de tous les ghettos de l’Est de l’Europe : la plupart se soulèvent avant d’être anéantis.
Reprise des activités de Chelmno.
15/06/1943
Des centaines d’écoles sont fermées dans le Reich à cause du danger des bombardements. L’évacuation des enfants devient massive.
19/06/1943
Goebbels annonce que Berlin est « libéré des Juifs ».
21/06/1943
La Gestapo arrête, à Caluire, le chef de la résistance française, Jean Moulin. Georges Bidault devient président du CNR.
Himmler ordonne la transformation dans l'Ostland des ghettos en camps de concentration. Himmler ordonne la suppression des ghettos en Pologne. Le chemin des Juifs se termine dans les chambres à gaz.
Débarquement Américain en Nouvelle-Géorgie.
22/06/1943
Devant le Sacré-Collège, à Rome, le pape Pie XII exprime son angoisse devant la barbarie nazie.
Au camp de Stutthof, premiers gazages dont sont victimes des Biélorusses et des Polonais.
Stutthof : la chambre à gaz
Stutthof : la chambre à gaz
23/06/1943
En Galicie, les ghettos sont dissouts : à l'exception des camps, tout le district est considéré comme « purgé des Juifs ». Le nombre des victimes est évalué à 430.329.
25/06/1943
Le crématorium III d'Auschwitz-Birkenau entre en activité.
26/06/1943
L’ensemble de la production militaire, hors aéronautique, est confié à Speer.
27/06/1943
Arrivée du premier grand convoi de déportés français à Buchenwald.
28/06/1943
La cathédrale de Cologne est gravement endommagée par un bombardement.
31/06/1943
Après négociations avec les Alliés, le comité de libération de la France libre ordonne que les navires de guerre français se trouvant à Alexandrie se joignent aux forces navales alliées.
01/07/1943
Un décret de Vichy soumet les Juifs à la police judiciaire et les livre ainsi à la Gestapo sans aucune protection judiciaire.
Premier bombardement massif de la Ruhr.
05/07/1943
Début de la bataille de blindés de Koursk (Ukraine) : Von Manstein décide de prendre le saillant de Koursk en tenaille avec toutes ses réserves blindées (opération « Citadelle »). Les Allemands mettent en service le nouveau char Tigre. C.est l’ultime grande offensive de la Wehrmacht sur le front de l’est.
Juillet-août 1943 : la bataille de Koursk fut la plus grande bataille de blindés sur le front est durant la seconde guerre
Juillet-août 1943 : la bataille de Koursk fut la plus grande bataille de blindés sur le front est durant la seconde guerre
07/07/1943
Dans la Wolfsschanze de Rastenburg (Prusse orientale), Albert Speer présente au Führer un film en couleurs sur le décollage d’un V2. Hitler s’emballe pour cette nouvelle arme.
10/07/1943
Opération « Husky » : les armées alliées de Patton (Etats-Unis) et Montgomery (Grande- Bretagne) – 150.000 soldats alliés – débarquent sur les plages de la côte sud de la Sicile.
Discours de Pierre Laval : « Je porte devant l'Histoire une très lourde responsabilité, puisque j'ai accepté l'armistice et que non seulement j'accepte de faire une politique de réconciliation et d'entente avec l'Allemagne, mais que je souhaite pouvoir faire cette politique... Montoire, c'était une grande espérance ! »
Débarquement en Sicile de la 65è armée américaine
Débarquement en Sicile de la 65è armée américaine
Les Américains débarquent à Gela
Les Américains débarquent à Gela
11/07/1943
Circulaire de Martin Bormann « Lorsqu'on traite en public de la question juive, on doit éviter toute allusion à une future solution d'ensemble ».
12/07/1943
Contre-attaque Soviétique au nord de Koursk et sur Orel.
Le front de l’est, juillet 1943 - avril 1944
Le front de l'est, juillet 1943 - avril 1944
13/07/1943
Constitution à Krasnorgosk, près de Moscou, du « Comité national Allemagne libre » par des officiers allemands en captivité, des communistes et des intellectuels en exil : publication d’un manifeste diffusé par radio Moscou.
14/07/1943
Débâcle de l'armée allemande à Koursk. Début de la grande contre-offensive soviétique d'été. Les Allemands n'auront plus jamais l'initiative.
Chars russes, juillet 1943, lors de la terrible bataille de Koursk
Chars russes, juillet 1943, lors de la terrible bataille de Koursk
15/07/1943
Par représailles contre les partisans, les Allemands détruisent des villages et assassinent des habitants du district de Bialystok.
16/07/1943
Arrêt de l'offensive Allemande à Koursk.
Bataille de Koursk : contre attaque soviétique
Bataille de Koursk : contre attaque soviétique
17/07/1943
Les troupes de l’Axe évacuent la partie occidentale de la Sicile.
20/07/1943
Hitler rencontre Mussolini à Feltre, en Italie du Nord, et l’assure de son soutien.
22/07/1943
Décret signé Laval autorisant les Français à s’engager dans les Waffen SS pour combattre les Bolcheviques.
Prise de Palerme par les Alliés.
22/07/1943
Des unités de l’US Army entrent dans Palerme.
24/07/1943
Début du bombardement massif de Hambourg par les Alliés (pendant neuf jours).
Un des quartiers résidentiels de Hambourg dévasté par les bombardements
Un des quartiers résidentiels de Hambourg dévasté par les bombardements
25/07/1943
Le Grand Conseil fasciste italien destitue et arrête Mussolini, remplacé par le maréchal Badoglio. L’état-major allemand se réunit pour analyser la nouvelle situation et Hitler provoque une grande surprise en faisant l’éloge de Göring, qu’il considérait pourtant jusque-là comme l’un des responsables des échecs militaires.
Premiers envois de Français au camp du Struthof en Alsace au nom de l'ordonnance « Nacht und Nebel ».
26/07/1943
Gustav Krupp est terrassé par une crise cardiaque quand il voit son usine dévastée par un raid de la RAF.
27/07/1943
Le nouveau président du conseil italien, le maréchal Pietro Badoglio (1871-1956) dissout le parti fasciste et le Grand Conseil fasciste. Le lendemain, il décide de la poursuite de la lutte contre les Alliés.
Plan de la conquête de la Sicile
Plan de la conquête de la Sicile
31/07/1943
Les troupes allemandes relèvent les Italiens dans l'occupation du sud de la France.
Rome est déclarée « Ville ouverte ».
01/08/1943
Goebbels demande à tous les Berlinois qui ne sont pas employés dans les industries de guerre de quitter la ville.
Bombardement sur les raffineries de Ploesti en Roumanie.
Des unités de la Wehrmacht passent la frontière italienne et se préparent à prendre le pouvoir en Italie du Nord et Italie centrale.
1 août 1943 : les alliés bombardent les raffineries de Ploesti
1 août 1943 : les alliés bombardent les raffineries de Ploesti
02/08/1943
200 détenus se révoltent dans le camp de Treblinka. Environ 70 survivent.
03/08/1943
Fin des bombardements massifs de Hambourg : en dix jours la ville a été rasée par 2.600 avions alliés. On compte près de 44.000 morts.
05/08/1943
L'armée soviétique reprend Orel, sur l'Oka.
07/08/1943
A Hambourg, dans le « train de l’euthanasie », plus de 500 malades mentaux sont déportés vers la mort.
09/08/1943
Raids aériens alliés sur Mannheim, Ludwigshafen et Nuremberg.
12/08/1943
A Lisbonne, des représentant italiens négocient les conditions d’un cesser le feu avec les Alliés.
14/08/1943
Entrevue houleuse à la Wolfsschanze entre Hitler et Boris III de Bulgarie : le Führer rappelle tout ce que le roi doit à l’Allemagne, sans qu’aucun retour n'ait encore eut lieu. Il est vrai que depuis le début de la guerre, la Bulgarie n’a pas beaucoup participé au conflit, se contentant d’envoyer en octobre 1941 un convoi sanitaire sur le front de l’Est. Hitler exige donc du roi qu’il ouvre un nouveau front au sud-ouest, dans l’espoir d’une dispersion des efforts soviétiques, et l’engage à livrer les Juifs bulgares. Le tsar refuse et sort du bureau, trois quarts d’heure plus tard, totalement abattu.
16/08/1943
Dans le Ghetto de Bialystok, les juifs se révoltent en vain contre la déportation.
17/08/1943
Les troupes américaines de Patton prennent Messine : la Sicile est tombée.
Magnifique photo de Robert Capa de la campagne de Sicile. 4 ou 5 août 1943
Magnifique photo de Robert Capa de la campagne de Sicile. 4 ou 5 août 1943
18/08/1943
Le maréchal Rommel est chargé d'arrêter l'avance alliée en Italie.
Bombardement sur Peenemünde.
22/08/1943
Dans les actes relatifs à la conférence sur « l’Armement », Speer note : « Le Führer ordonne que toutes les mesures soient prises pour accélérer, en collaboration avec le Reichsführer SS et grâce à une mobilisation accrue des camps de concentration, la construction d’usines et la fabrication des A4, autrement dit des fusées V1 et V2. Hitler exige que, pour des raisons de sécurité, on utilise des grottes » (à Dora par exemple).
23/08/1943
Prise de Kharkov par l’Armée Rouge. Les forces blindées allemandes sont détruites.
Raids aériens alliés sur Berlin.
Fin août 1943 : prisonniers allemands quelque part en Ukraine
Fin août 1943 : prisonniers allemands quelque part en Ukraine
24/08/1943
Himmler est nommé ministre de l’Intérieur à la place de Wilhelm Frick. Il lance la construction d’usines souterraines utilisant de la main d’oeuvre concentrationnaire.
Les USA et la Grande Bretagne reconnaissent le gouvernement en exil de De Gaulle.
56 hommes et 30 femmes, sont transférés d'Auschwitz à Struthof-Natzweiler pour y être gazés afin de constituer une « collection de squelettes » pour le professeur Hirth à Strasbourg.
26/08/1943
Début de la campagne de libération de l’Ukraine par l’Armée rouge.
27/08/1943
Entretiens Pétain - Von Rundstedt à Vichy.
28/08/1943
Décès soudain du roi de Bulgarie, Boris III. Ce décès « opportun » reste aujourd'hui encore très controversé. Certains n'hésitent pas à accuser Hitler d'avoir fait empoisonner le souverain récalcitrant, dans l'espoir de l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement plus conforme à ses vues. Il est cependant probable que Boris III soit décédé des suites d'une attaque cardiaque, due au stress qu’il endurait ces derniers temps.
29/08/1943
Insurrection populaire au Danemark. En raison de sabotages, les Allemands exigent un état d'exception : le gouvernement danois refuse. Le roi est prisonnier dans son château, les Allemands instituent des cours martiales.
02/09/1943
Albert Speer, déjà ministre de l'Equipement et des Munitions, devient aussi ministre de l'Industrie, pour l'Armement et la Production de guerre.
03/09/1943
Le maréchal Badoglio signe l’armistice à Syracuse entre l'Italie et les Alliés. Il entrera en vigueur le 8 septembre. Les Anglais débarquent en Calabre.
Rafles « Grossaktionen » des Juifs de Bruxelles et d'Anvers. Le total des déportations pour l'ensemble de la Belgique est d'environ 25.000 juifs. Il y aura environ 1.500 rescapés.
Le maréchal Badoglio (1871-1956)
Le maréchal Badoglio (1871-1956)
08/09/1943
Capitulation de l'Italie. Les Allemands désarment les troupes Italiennes et l'Italie devient un pays occupé. La « Grèce italienne », l'Albanie, le Monténégro passent sous contrôle Allemand. Mise en place immédiate de l'appareil de destruction des Juifs en Italie.
Les Allemands commencent l’évacuation du bassin du Donets.
09/09/1943
Débarquement américain à Salerne (Italie), prise de Tarente et repli allemand sur Naples.
10/09/1943
Dans un discours radiodiffusé, Hitler appelle les Italiens à rester fidèles à Mussolini et à poursuivre la lutte contre les Alliés.
12/09/1943
Un commando allemand, dirigé par le capitaine SS Otto Skorzeny, délivre Mussolini à Gran Sasso.
12 septembre 1943 : les paras d’Otto Skorzeny délivrent le Duce au Gran Sasso
12 septembre 1943 : les paras d’Otto Skorzeny délivrent le Duce au Gran Sasso
13/09/1943
Les troupes françaises de De Gaulle débarquent en Corse.
15/09/1943
Mussolini proclame à Milan une République sociale italienne (fasciste) dont le gouvernement, protégé les Allemands, s'installent à Salo sur lac de Garde.
17/09/1943
Les installations des fusées V1 et V2 à Peenemünde sont endommagées par l’aviation alliée.
21/09/1943
La Wehrmacht désarme les unités de l’armée italienne. En Grèce, se désarmement se heurte à la résistance des troupes. Plus de 4.000 soldats italiens sont tués par les Allemands.
23/09/1943
Hitler dit à Goebbels qu’il veut la paix et ajoute qu’il « serait heureux d’être à nouveau en contact avec les milieux artistiques ».
Himmler incite les SS à des efforts plus vigoureux, demandant qu'on ne se contente pas de détruire les Juifs, mais aussi leurs femmes et leurs enfants afin qu'ils n'en reste pas un.
25/09/1943
Les Russes reprennent Smolensk.
Fondation du « Comité Allemagne Libre pour l’Ouest » (CALPO), antenne française du « Comité national Allemagne libre » (NKFD) fondé en URSS en juillet.
01/10/1943
Les Alliés prennent Naples.
Au Danemark, les Allemands tentent d’arrêter les 8.000 Juifs danois pour les déporter. Mais la plupart des Juifs arrivent à s.échapper en Suède avec l’aide des Danois.
Jacques Doriot reçoit la Croix de Fer.
02/10/1943
Les Allemands fusillent 51 otages au Mont-Valérien, en représailles de l'attentat contre un allemand.
04/10/1943
Bastia est libérée par l’armée française. La libération totale de la Corse suit peu après.
Discours de Himmler à Posen, devant des dignitaires SS, sur l'interdiction de parler librement de l'extermination des Juifs, « une page glorieuse qui n'a jamais été écrite et ne le sera jamais ».
<a class=Himmler à Poznan'>
Himmler à Poznan
06/10/1943
Les agents de Goebbels pillent systématiquement les trésors artistiques de Rome.
Suspension de l’état d’exception au Danemark.
09/10/1943
Les Soviétiques libèrent le Caucase.
Les chefs résistants français Albert Morel et Raby sont exécutés à la hache à Cologne.
12/10/1943
La Vè armée américaine réussit à établir des têtes de pont sur la rive droite du Volturno, en Italie.
En France, comparution de 47 personnes appartenant au mouvement « Combat » devant un tribunal allemand. 23 d'entre-elles seront condamnées à mort.
13/10/1943
L'Italie du maréchal Badoglio déclare la guerre à l'Allemagne.
14/10/1943
Himmler annonce « l'évacuation » (c'est-à-dire l'extermination) des juifs sous domination allemande.
500 détenus se révoltent à Sobibor. 300 s'enfuient après avoir tué neuf SS. Une trentaine survivra. Le camp est fermé et détruit.
15/10/1943
« Aktion » à Rome : 1.000 victimes sont expédiées à Auschwitz.
L’Eglise protestante allemande condamne l’assassinat des Juifs.
16/10/1943
Un attentat contre Fernand de Brinon échoue.
Les départs pour le S.T.O. sont provisoirement suspendus.
Condamnation par le synode de l'Église évangélique de Vieille-Prusse du meurtre des vieux, des malades et des races « prétendument inférieures ».
18/10/1943
Début de la déportation des 1.000 Juifs de Rome à Auschwitz.
19/10/1943
Le général SS Globocnik met fin à l’action Reinhard : 1.750.000 victimes en Pologne et en Tchécoslovaquie depuis la mort de Reinhard Heydrich (mai 1942).
Pohl acquiert la moitié des installations du camp de prisonniers de guerre de Bergen Belsen, pour y créer un camp d'internement.
Lors d’une rencontre entre les ministres des affaires étrangères de l’Union Soviétique, des USA et de la Grande Bretagne à Moscou, il est décidé de créer un tribunal international pour juger les criminels nazis.
Oswald Pohl : l’architecte de l’Opération Reinhard. Ici, en visite officielle à Auschwitz, en compagnie de Richard <a class=Baer'>
Oswald Pohl : l’architecte de l’Opération Reinhard. Ici, en visite officielle à Auschwitz, en compagnie de Richard Baer
30/10/1943
Les Allemands n’ont plus qu’une tête de pont à l’est du Dniepr.
Les habitants du ghetto de Minsk sont exterminés dans des camions à gaz mobiles.
01/11/1943
Débarquement Américain à Bougainville.
Une offensive Soviétique sur le Dniepr isole la Crimée du reste des troupes allemandes.
03/11/1943
Début de l'opération d'anéantissement total des juifs sous domination allemande, ce qui va amener un conflit entre Himmler et Speer, ministre de l'Armement, cette liquidation entraînant une carence de main-d'oeuvre, au moment où Hitler et Himmler parlent de la nécessité de 14.500.000 esclaves à déporter vers l'Allemagne.
Opération « Erntefest » : à Lublin, sur ordre de Himmler, après la fermeture de 5 entreprises gérées par les SS, 17.000 « Juifs du travail » sont massacrés. Avec les kommandos de Lublin Maïdanek, ils seront 43.000 victimes.
Les ruines du ghetto de Lublin après les massacres de l’Erntefest
Les ruines du ghetto de Lublin après les massacres de l’Erntefest
04/11/1943
Goebbels déclenche une campagne haineuse contre les « défaitistes ».
05/11/1943
Le prêtre Bernhard Lichtenberg, condamné à deux ans de prison pour « »abus de chaire », meurt à Hof alors qu'on le conduit à Dachau.
06/11/1943
Les Russes reprennent Koursk et Kiev.
Appel de Darnand à l'engagement de miliciens dans la Waffen SS
07/11/1943
Dans un discours, le général Jodl, chef du bureau des opérations de l'OKW, ne doute pas de la victoire de l'Allemagne « sans laquelle l’histoire du monde perdrait son sens ».
08/11/1943
Le Liban abolit le mandat français. Troubles à Beyrouth.
09/11/1943
A Munich, Hitler demande au peuple allemand de ne pas perdre confiance.
Giraud s.étant retiré, De Gaulle devient le chef unique du « Comité français de libération ».
11/11/1943
Manifestations de masse et grève dans les grandes villes de France. A Grenoble, 400 personnes sont arrêtées et déportées. Les maquisards de l'Ain défilent dans Oyonnax.
Arrêt temporaire des exterminations à Chelmno.
17/11/1943
Liquidation du camp de Treblinka.
18/11/1943
Violents raids aériens sur Berlin durant une semaine.
20/11/1943
Débarquement Américain à Tarawa dans le Pacifique.
Tarawa : un débarquement sanglant
Tarawa : un débarquement sanglant
25/11/1943
Rafle des universitaires de Strasbourg repliés à Clermont Ferrand depuis 1940. Ils seront déportés en Allemagne dans divers camps.
Arrivée du général Juin en Italie.
28/11/1943
Conférence de Téhéran entre Roosevelt, Churchill et Staline. Les bases d’un nouvel ordre européen sont jetées.
Staline, Roosevelt et Churchill lors de la conférence de Téhéran
Staline, Roosevelt et Churchill lors de la conférence de Téhéran
29/11/1943
En France, création des « forces françaises de l'intérieur », les FFI.
Josip Broz Tito est nommé par le conseil des Partisans chef du « Comité national pour la libération de la Yougoslavie ».
La république fasciste italienne de Salo ordonne l'arrestation et l'internement de tous les Juifs, ainsi que la confiscation de leurs biens.
01/12/1943
Le maréchal Rommel est chargé de prendre toutes les dispositions nécessaires pour refouler un éventuel débarquement allié en France.
Rudolf Höss n’est plus le commandant du camp d’extermination d’Auschwitz.
Jacques Doriot, dirigeant de l'organisation fasciste P.P.F. et qui a revêtu l'uniforme S.S., est décoré de la Croix de Fer.
02/12/1943
Des miliciens de Vichy assassinent Maurice Sarraut, ancien président du Parti Radical.
10/12/1943
Le ministre de l’Armement, Albert Speer, se rend sur son chantier le plus important, à savoir l’usine - camp souterraine Dora, près de la petite ville de Nordhausen, dans le Harz. Elle est destinée à la fabrication en série par les concentrationnaires des fusées V1 et V2.
Les Italiens créent le camp de transit de Fossoli di Capri, près de Modène. Il sera placé en mars 1944 sous commandement allemand. De février à août 1944, 6 convois partiront pour Auschwitz (22 février, 5 avril, 16 mai, 26 juin, 1 août) et pour Bergen Belsen (2 août).
15/12/1943
Premier procès de criminels de guerre allemands à Kharkov.
23/12/1943
Hitler charge Albert Speer de planifier la reconstruction des villes allemandes.
24/12/1943
Le général Eisenhower devient le chef suprême pour le projet d’invasion de la France.
26/12/1943
Lors d’un engagement en Mer du Nord autour du convoi JW-55B, le « Scharnhorst » est atteint à plusieurs reprises par le croiseur « Duke of York » et coule au large du cap Nord, faisant 1.803 victimes. Seuls 36 membres d'équipage sont sauvés. Avec lui disparaît le dernier navire de guerre lourd allemand qui menaçait les convois alliés dans l'Arctique.
30/12/1943
Le front allemand en Ukraine est percé à plusieurs endroits par l’Armée Rouge.
31/12/1943
Laval fait entrer des collaborateurs au gouvernement : Darnand, qui devient secrétaire d'État au maintien de l'ordre, Henriot, nommé secrétaire d'État à l'information et à la Propagande, Brinon et Gabolde. Mais Laval refuse de fournir à l'Allemagne les 500.000 ouvriers réclamés pour le STO.
La Milice et son chef, Darnand, avec Oberg et Knochen
La Milice et son chef, Darnand, avec Oberg et Knochen
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)