B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Art - LÂ’art gothique

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. LÂ’art gothique en Italie

Histoire
Architecture
Sculpture
Objets dÂ’art et gravure
Peinture

5.5. Peinture

5.5.1. Le Decento – XIIIè

La peinture reste encore très byzantinisante et sous l'influence des mosaïstes orientaux, en Italie du Sud et en Vénétie. Mais peu à peu le caractère romain et latin va devenir plus marquant :

5.5.1.1. Rome

Les papes font appel aux Mosaïstes Vénitiens (Chapelle de Saint Sylvestre, Cathédrale d'Anagni, Sacro Speco de Subiaco avec le portrait de Saint François, 1228). Mais les fresques de Saint Laurent Hors les Murs (1216-1217) sont plus romaines.

Le pape Innocent III. Fresque de l’église de Subiaco
Le pape Innocent III. Fresque de l’église de Subiaco

Pietro Cavallini (1250-1330) apporte une impulsion nouvelle dans la majesté des visages et la recherche des volumes : mosaïques de Sainte Marie du Trastevere (1291), fresques de Sainte Cécile du Trastevere (1293), de Saint Georges au Velabre (1296), de Sainte Agnès au Musée du Latran, de Sainte Marie de Naples (Par son école). A Assise travaillent avec lui Jacopo Torriti (Pantocrator de Saint Jean du Latran 1291, couronnement de la Vierge de Sainte Marie Majeure 1295) et Filipo Rusuti ( 1317 ?). A Rome viendront aussi Cimabue (1272) et Arnolfo di Cambio.

Pietro Cavallini : le Jugement dernier, détail : la tête du Christ. 1293. Fresque ; Rome, Sainte Cécile in Trastevere
Pietro Cavallini : le Jugement dernier, détail : la tête du Christ. 1293. Fresque ; Rome, Sainte Cécile in Trastevere
Pietro Cavallini : le Jugement dernier, détail : les apôtres. 1293. Fresque ; Rome, Sainte Cécile in Trastevere
Pietro Cavallini : le Jugement dernier, détail : les apôtres. 1293. Fresque ; Rome, Sainte Cécile in Trastevere
Jacopo Torriti (actif entre 1270 et 1300) : couronnement de la vierge ; Sainte Marie Majeure de Rome
Jacopo Torriti (actif entre 1270 et 1300) : couronnement de la vierge ; Sainte Marie Majeure de Rome

5.5.1.2. Toscane

La peinture Toscane naît surtout à Pise et Lucques : icônes et crucifix Byzantins s'humanisent. Giunta Pisano (1229-1254 ?) annonce avec sa Madone des Servi à Sienne Cavallini et Cimabue.

Le Maître de Saint Martin de Pise (Maesta de Pise 1260 ?) annonce Duccio. A Lucques la transition s'amorce avec les Berlinghieri (Berlinghiero et ses fils Barone et Bonaventura). Jusqu'à Giotto, les chantiers d'Assise seront le lieu de rencontre des fresquistes toscans et romains.

Giunta Pisano (actif entre 1229 et 1254 à Pise) : crucifix de San Domenico de Bologne
Giunta Pisano (actif entre 1229 et 1254 à Pise) : crucifix de San Domenico de Bologne
Giunta Pisano (actif entre 1229 et 1254 à Pise) : crucifix de Sainte Marie des Anges à Assise
Giunta Pisano (actif entre 1229 et 1254 à Pise) : crucifix de Sainte Marie des Anges à Assise

5.5.1.3. Florence

Le grand maître florentin est Cimabue (Cenni di Pepo, 1272-1302 ?) : il est formé dans la tradition byzantine et travaille à Assise (Vierge et Saint François de l'église inférieure, crucifixion de l'église supérieure), à Rome (1272), au dôme de Pise (Mosaïque de Saint Jean). Ses dernières oeuvres sont la Madone du Louvre et le célèbre crucifix de Santa Croce.

Cimabue (1240/50-1302) : Crucifix (1280-1283).Fresque, 350 x 690cm ; Assise, église supérieure saint François
Cimabue (1240/50-1302) : Crucifix (1280-1283).Fresque, 350 x 690cm ; Assise, église supérieure saint François
Cimabue (1240/50-1302) : Le baiser de Judas (détail). Fresque, Assise, église supérieure saint François
Cimabue (1240/50-1302) : Le baiser de Judas (détail). Fresque, Assise, église supérieure saint François
Cimabue (1240/50-1302) : Crucifix (1268-1271). Tempera sur bois, 336 x 267cm, Arezzo, San Domenico
Cimabue (1240/50-1302) : Crucifix (1268-1271). Tempera sur bois, 336 x 267cm, Arezzo, San Domenico
Cimabue (1240/50-1302) : Crucifix (détail, 1268-1271), bois, 64,5 x 53cm ; Arezzo, San Domenico
Cimabue (1240/50-1302) : Crucifix (détail, 1268-1271), bois, 64,5 x 53cm ; Arezzo, San Domenico
Cimabue (1240/50-1302) : La Maestà, Madone en majesté (1285-1286), panneau, 385 x 223cm, Florence, galerie des Offices
Cimabue (1240/50-1302) : La Maestà, Madone en majesté (1285-1286), panneau, 385 x 223cm, Florence, galerie des Offices

5.5.1.4. Sienne

La première moitié du siècle voit œuvrer Guido di Sienna, mais le grand initiateur de la peinture siennoise et Duccio di Buoninsegna (1278-1319 ?). L'hiératisme byzantin est chez lui dominé par la grâce, la lumière, l'expression sensible. Son chef d'oeuvre (seule oeuvre sûre) est le retable de la Maesta (1308-1311) dispersé dans le monde. La madone Rucellai qu'on lui a attribuée est plus florentine.

Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : la madone Rucellai. Florence, les Offices
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : la madone Rucellai. Florence, les Offices
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : Le retable de la Maestà. Le christ fait prisonnier. Sienne Musée du Dôme
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : Le retable de la Maestà. Le christ fait prisonnier. Sienne Musée du Dôme
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : Le retable de la Maestà. Jésus devant Pilate. Sienne Musée du Dôme
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : Le retable de la Maestà. Jésus devant Pilate. Sienne Musée du Dôme
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : Le retable de la Maestà. Sienne Musée du Dôme
Duccio di Buoninsegna (v. 1225-v. 1319) : Le retable de la Maestà. Sienne Musée du Dôme

5.5.2. Le Trecento – XlVè

5.5.2.1. Florence

Le grand maître de la peinture Florentine est Giotto di Bondone (1266 ? -1337) : Volonté savante de la forme, composition claire et recherche de la lumière reflètent chez lui le premier art moderne. Giotto se forme à Rome (Navicelle de Saint Pierre, 1295) et Assise (Vie de Saint François de l'église supérieure, 1290-1300). Son chef d'oeuvre est à Padoue : Vie du Christ et de la Vierge de la Chapelle de l'Arena, 1305. Il travaille à Naples pour Anjou (1330-1333) puis à Florence (Campanile, Santa Croce) où son influence fut énorme par ses élèves.

Giotto di Bondone (1266 environ - 1337). Saint François. Fresque d’Assise
Giotto di Bondone (1266 environ - 1337). Saint François. Fresque d’Assise
Giotto di Bondone (1266 environ - 1337). Nativité. Fresque d’Assise
Giotto di Bondone (1266 environ - 1337). Nativité. Fresque d’Assise
Giotto di Bondone (1266 environ - 1337). La fuite en Egypte. Fresque dÂ’Assise
Giotto di Bondone (1266 environ - 1337). La fuite en Egypte. Fresque dÂ’Assise

Ceux-ci créent un académisme giottesque : Taddeo et Agnolo Gaddi, Bernardo Daddi, Maso di Banco, Giottino, Nardo di Cione, Orcagna, Andrea da Firenze, Spinello Aretino et les fresquistes du Campo Santo de Pise.

5.5.2.2. Sienne

Sienne reste gibeline et se ressent de l'influence française (courant courtois) avec Simone Martini surtout (1284-1344). On lui doit la Maesta du Palais communal de Sienne (1315), le condottiere Guidoriccio (1328), la Chapelle Saint Martin de l'église inférieure d'Assise (1320-1330), la Madone des Doms à Avignon, l'Annonciation d'Anvers (1339), la miniature du Virgile de Pétrarque. Son chef d'oeuvre est l'Annonciation des Offices (1333). Il meurt en Avignon. Son principal élève est Lippo Memmi.

Pietro ( 1348) et surtout Ambrogio ( 1348) Lorenzetti introduisent à Sienne l'influence de Giotto. Pietro est connu par le polyptyque de la vierge d'Arezzo (1320), la Pala du Carmine (1329), la Naissance de la Vierge du Dôme de Sienne, sous l'influence de Martini et Duccio. Puis il travaille dans l'église inférieure d'Assise (Cinq scènes de la Passion) et y subit l’influence de Giotto. Ambrogio est fameux par ses fresques du Palais public de Sienne (Allégorie du Bon et du Mauvais gouvernement, l'oeuvre la plus naturaliste du XIVè).

Bernardo Daddi :Polyptique de saint Pancrace. Musée des Offices, Florence
Bernardo Daddi :Polyptique de saint Pancrace. Musée des Offices, Florence
Taddeo Gaddi (1300-1366) : vie de la vierge (1328-1330). Fresque. Chapelle Baroncelli, Santa Croce, Florence
Taddeo Gaddi (1300-1366) : vie de la vierge (1328-1330). Fresque. Chapelle Baroncelli, Santa Croce, Florence
Agnolo Gaddi triomphe de la croix fresque Santa croce florence
Agnolo Gaddi triomphe de la croix fresque Santa croce florence
Giottino (Giotto di Stefano, Florence, 1324 - 1369. Fils de Giotto di Bondone) : la  Pietà de San Remigio. Florence, les Offices
Giottino (Giotto di Stefano, Florence, 1324 - 1369. Fils de Giotto di Bondone) : la Pietà de San Remigio. Florence, les Offices
Nardo di Cione (1320-1365) : Madone et enfant avec saint Pierre et saint Jean l’évangéliste. Washington, national Gallery.
Nardo di Cione (1320-1365) : Madone et enfant avec saint Pierre et saint Jean l’évangéliste. Washington, national Gallery.
Andrea da Firenze: l’Eglise militante et triomphante (détail). Chapelle Spagnuolo, Santa Maria Novella, Florence
Andrea da Firenze: l’Eglise militante et triomphante (détail). Chapelle Spagnuolo, Santa Maria Novella, Florence
Orcagna (Andrea di Cione, v.1320-1368): Polyptique de la chapelle des Strozzi (1354-1357) Tempera sur bois, 190 x 296 cm. Eglise Santa Maria Novella, Florence
Orcagna (Andrea di Cione, v.1320-1368): Polyptique de la chapelle des Strozzi (1354-1357) Tempera sur bois, 190 x 296 cm. Eglise Santa Maria Novella, Florence
Spinello Aretino (Vers 1345 – 1410) : Légende de saint Benoît. Vers 1387. Fresque de l’église  San Miniato al Monte, Florence
Spinello Aretino (Vers 1345 – 1410) : Légende de saint Benoît. Vers 1387. Fresque de l’église San Miniato al Monte, Florence
Spinello Aretino (Vers 1345 – 1410) : Légende de saint Benoît. Vers 1387. Fresque de l’église  San Miniato al Monte, Florence
Spinello Aretino (Vers 1345 – 1410) : Légende de saint Benoît. Vers 1387. Fresque de l’église San Miniato al Monte, Florence
Spinello Aretino (Vers 1345 – 1410) : Légende de saint Benoît. Vers 1387. Fresque de l’église  San Miniato al Monte, Florence
Spinello Aretino (Vers 1345 – 1410) : Légende de saint Benoît. Vers 1387. Fresque de l’église San Miniato al Monte, Florence
Simone Martini (Vers 1284 – 1344). Portrait équestre de Guidoriccio da Fogliano (1328-30), détail. Fresque, 340 x 968 cm. Sienne, Palazzo Pubblico
Simone Martini (Vers 1284 – 1344). Portrait équestre de Guidoriccio da Fogliano (1328-30), détail. Fresque, 340 x 968 cm. Sienne, Palazzo Pubblico
Simone Martini (Vers 1284 – 1344). Maestà (Madone avec anges et saints) ; 1315 Fresque, 763 x 970 cm Palazzo Pubblico, Sienne
Simone Martini (Vers 1284 – 1344). Maestà (Madone avec anges et saints) ; 1315 Fresque, 763 x 970 cm Palazzo Pubblico, Sienne
Lippo Memmi (Sienne, 1285-1361) : crucifixion
Lippo Memmi (Sienne, 1285-1361) : crucifixion
Ambrogio Lorenzetti (V.1290 - v.1348) : allégorie des effets du bon gouvernement, 1337-1340, Sienne Palazzo publico
Ambrogio Lorenzetti (V.1290 - v.1348) : allégorie des effets du bon gouvernement, 1337-1340, Sienne Palazzo publico
Ambrogio Lorenzetti (V.1290 - v.1348) : Annonciation; 1344 Tempera sur bois, 127 x 120 cm. Sienne, Pinacothèque Nationale
Ambrogio Lorenzetti (V.1290 - v.1348) : Annonciation; 1344 Tempera sur bois, 127 x 120 cm. Sienne, Pinacothèque Nationale
Pietro Lorenzetti (1280-1348) : la naissance de la Vierge. 1342, tempera sur bois, 188 x 183 cm. Sienne, musée du Dôme
Pietro Lorenzetti (1280-1348) : la naissance de la Vierge. 1342, tempera sur bois, 188 x 183 cm. Sienne, musée du Dôme

Le dernier grand Siennois est Barna.

Michelono da Besozzo (connu de 1388 à 1445) : le mariage mystique de Sainte Catherine. Jean Baptiste et saint Antoine. Vers 1420 Tempera sur bois, 75 x 58 cm. Sienne, Pinacothèque Nationale
Michelono da Besozzo (connu de 1388 à 1445) : le mariage mystique de Sainte Catherine. Jean Baptiste et saint Antoine. Vers 1420 Tempera sur bois, 75 x 58 cm. Sienne, Pinacothèque Nationale
Barna de Sienne: le mariage mystique de Saint Catherine; 1340. Museum of Fine Arts, Boston
Barna de Sienne: le mariage mystique de Saint Catherine; 1340. Museum of Fine Arts, Boston

5.5.2.3. Pise, Ravenne, Rimini

A Pise il y a les fresques anonymes du Campo Santo (Triomphe de la mort, jugement dernier, vie des ermites 1360) à éléments toscans et bolognais. Le grand Pisan est Francesco Traini (1344) et ses allégories des Trois Morts et des Trois Vifs du Campo Santo.

Francesco Traini (actif entre 1321 et 1363) : le triomphe de la mort (détail). Vers 1350. Fresque du Campo Santo de Pise. (Œuvre aussi attribuée à Buonamico Buffalmacco)
Francesco Traini (actif entre 1321 et 1363) : le triomphe de la mort (détail). Vers 1350. Fresque du Campo Santo de Pise. (Œuvre aussi attribuée à Buonamico Buffalmacco)
Francesco Traini (actif entre 1321 et 1363) : le triomphe de saint Thomas d’Aquin. Vers 1340. Tempera sur bois, 375 x 258 cm. Pise, église sainte Catherine.
Francesco Traini (actif entre 1321 et 1363) : le triomphe de saint Thomas d’Aquin. Vers 1340. Tempera sur bois, 375 x 258 cm. Pise, église sainte Catherine.

L'influence giottesque se transmet vers le nord par Ravenne et Rimini avec Giovanni Baronzio (1350), Giovanni da Rimini, Pietro da Rimini (Fresques de Saint Augustin à Rimini) et plus tard vers 1415 avec les traits plus gothiques de Jacopo Salimbeni et de son frère Lorenzo à Urbino.

Pietro da Rimini (actif entre 1300 et1350) : la déposition de la croix. 1330. Bois, 43 x 35 cm. Paris, Musée du Louvre
Pietro da Rimini (actif entre 1300 et1350) : la déposition de la croix. 1330. Bois, 43 x 35 cm. Paris, Musée du Louvre
Giovanni da Rimini: scènes de la vie du Christ ; vers 1305. Tempera sur panneau ; 52,5 x 34,5 cm. Galleria Nazionale d’Arte Antica, Rome
Giovanni da Rimini: scènes de la vie du Christ ; vers 1305. Tempera sur panneau ; 52,5 x 34,5 cm. Galleria Nazionale d'Arte Antica, Rome

5.5.2.4. Bologne

L'influence des miniatures francisantes se marque clans la fresque dégagée de la leçon toscane : Vitale de Bologna ( 1360 ?, fresques de Mezzarata), Tomaso de Modena qui travaille à Trévise (Chapitre des Dominicains, 1352) et en Vénétie.

Vitale da Bologna (1289/1309-1359/69) : Madone. Vers 1345. Tempera sur bois, 155 x 73 cm. Imola. Musée d’art et d’industrie
Vitale da Bologna (1289/1309-1359/69) : Madone. Vers 1345. Tempera sur bois, 155 x 73 cm. Imola. Musée d’art et d’industrie
Tommaso da Modena (1325-1379) : Saint Albert le Grand. 1352. Fresque du cloître des Dominicains, San Niccolo, Trévise
Tommaso da Modena (1325-1379) : Saint Albert le Grand. 1352. Fresque du cloître des Dominicains, San Niccolo, Trévise

5.5.2.5. Lombardie

L'influence française et Rhénane est nette à la cour des Visconti, accentuant les caractères gothiques : Giovanni da Milano ( 1369?) est le plus grand peintre avec Giovannino de Grassi ( 1398) et Michelino da Besozzo.

Giovanni da Milano (actif entre 1350 et 1369) : Polyptique avec la Madone et les Saints 1355.Civic Museum, Prato
Giovanni da Milano (actif entre 1350 et 1369) : Polyptique avec la Madone et les Saints 1355.Civic Museum, Prato
Giovanni da Milano (actif entre 1350 et 1369) : Saint François d’Assise ; vers 1360. Bois peint, 113 x 39 cm Musée du Louvre, Paris
Giovanni da Milano (actif entre 1350 et 1369) : Saint François d’Assise ; vers 1360. Bois peint, 113 x 39 cm Musée du Louvre, Paris
Giovanni da Milano (actif entre 1350 et 1369) : naissance de la Vierge ; 1365 Fresque de la chapelle Rinuccini, église Santa Croce, Florence
Giovanni da Milano (actif entre 1350 et 1369) : naissance de la Vierge ; 1365 Fresque de la chapelle Rinuccini, église Santa Croce, Florence

5.5.2.6. Padoue et VĂ©rone

L'école est fondée par Altichiero ( 1390), formé par les miniaturistes lombards et bolognais, et subissant Giotto. Son élève Stefano da Zevio témoigne d'une connaissance des manuscrits français et Rhénans (Vierge à la Roseraie), annonçant Gentile da Fabriano et Pisanello.

Altichiero da Zevio : la mort de sainte Lucie; 1379-1384. Fresque, 237 x 290 cm. Oratoire de saint Georges, Padoue.
Altichiero da Zevio : la mort de sainte Lucie; 1379-1384. Fresque, 237 x 290 cm. Oratoire de saint Georges, Padoue.
Altichiero da Zevio : Scènes de la vie de saint Jean. 1376-79 Fresque ; basilique saint Antoine, Padoue
Altichiero da Zevio : Scènes de la vie de saint Jean. 1376-79 Fresque ; basilique saint Antoine, Padoue
Stefano da Zevio (V. 1375-1451) : L’adoration des Mages. 1435 Tempera sur panneau, 72 x 47cm. Milan Pinacoèque Brera
Stefano da Zevio (V. 1375-1451) : L’adoration des Mages. 1435 Tempera sur panneau, 72 x 47cm. Milan Pinacoèque Brera
Stefano da Zevio (V. 1375-1451) : Madone au rosaire, vers 1410. Tempera sur bois, 129 x 95cm. Vérone, musée de Castelvecchio
Stefano da Zevio (V. 1375-1451) : Madone au rosaire, vers 1410. Tempera sur bois, 129 x 95cm. Vérone, musée de Castelvecchio
Guariento di Arpo (actif entre 1338 et 1368 à Padoue) : Ange provenant de la chapelle du palazzo Carrara de Padoue. Vers 1354. Tempera sur panneau ; Padoue, Museo Civico
Guariento di Arpo (actif entre 1338 et 1368 à Padoue) : Ange provenant de la chapelle du palazzo Carrara de Padoue. Vers 1354. Tempera sur panneau ; Padoue, Museo Civico

5.5.2.7. Venise

Les fondateurs de l'école sont le padouan Guariento ( 1378 ?) et Paolo Veneziano (Maestro Paolo 1360) : Venise marque des tendances au byzantinisme (revers de la Pala d'Oro de St Marc) et au gothique avec un goût précieux de la couleur (Lorenzo Veneziano). Le style gothique international entre à Venise avec les travaux du Palais ducal (Guariento et Gentile da Fabriano 1408).

Lorenzo Veneziano (actif entre 1356 et 1372). Madone et enfant. 1372. Bois peint, 126 x 56 cm Musée du Louvre, Paris
Lorenzo Veneziano (actif entre 1356 et 1372). Madone et enfant. 1372. Bois peint, 126 x 56 cm Musée du Louvre, Paris
Lorenzo Veneziano (actif entre 1356 et 1372). Le polyptique Lion, 1357-59. Tempera sur panneau, 258 x 432cm. Venise, Gallerie dell’Accademia
Lorenzo Veneziano (actif entre 1356 et 1372). Le polyptique Lion, 1357-59. Tempera sur panneau, 258 x 432cm. Venise, Gallerie dell'Accademia
Paolo Veneziano (v. 1300-1360) : la madone avec deux donateurs. Vers 1325. Tempera sur panneau, 142 x 90 cm. Venise, Gallerie dell’Accademia
Paolo Veneziano (v. 1300-1360) : la madone avec deux donateurs. Vers 1325. Tempera sur panneau, 142 x 90 cm. Venise, Gallerie dell'Accademia
Paolo Veneziano (v. 1300-1360) : Polyptique. Vers 1350 Tempera sur panneau, 167 x 285 cm.  Venise, Gallerie dell’Accademia
Paolo Veneziano (v. 1300-1360) : Polyptique. Vers 1350 Tempera sur panneau, 167 x 285 cm. Venise, Gallerie dell'Accademia
Paolo Veneziano (v. 1300-1360) : Crucifixion. Vers 1340. Tempera sur panneau, 31,8 x 37,5 cm. Washington, National Gallery of Art
Paolo Veneziano (v. 1300-1360) : Crucifixion. Vers 1340. Tempera sur panneau, 31,8 x 37,5 cm. Washington, National Gallery of Art


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)