B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Les principaux sites de lÂ’Egypte ancienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

52. Thèbes

Thèbes ouest, partie nord : vue satellitaire des principaux monuments. (Site Egypte antique)
Thèbes ouest, partie nord : vue satellitaire des principaux monuments. (Site Egypte antique)
Chef-lieu du nôme du sceptre, aussi appelée « Ouaset » ou « Waset », Het-Amon (le château d'Amon), Nout-Amon (la ville d’Amon) ou aussi No de son nom biblique. Son origine comme capitale remonte à la XIeme dynastie, vers 2150 avant J.C. sous les rois qui portaient le nom d'Antef. Thèbes eut un rayonnement extraordinaire sur le monde connu, et Homère en donne la preuve :
« Achille refuse de prendre les armes, quand même aux richesses offertes on ajouterait toutes celles que renferme Thèbes d'Egypte, dans laquelle il y a beaucoup de trésors cachés et dont chacune des cents portes laisse sortir deux cents hommes avec des chevaux et des chars. »

Elle fut capitale à plusieurs reprises, mais fut surtout une métropole religieuse grâce au culte du dieu Amon. Chaque année, durant le second mois de l'inondation, au moment ou les eaux du Nil sont au plus haut de la crue, la barque divine d'Amon sort du sanctuaire de Karnak, au milieu d'une foule en liesse, accompagnée des prêtres revêtus de peau de panthères et encadrés de porte-éventails : C'est la fête de l'Opet.

Thèbes ouest, partie sud : vue satellitaire des principaux monuments. (Site Egypte antique)
Thèbes ouest, partie sud : vue satellitaire des principaux monuments. (Site Egypte antique)
Sur les deux rives du Nil se multiplient palais, temples dédiés aux dieux et temples funéraires. Avec le Nouvel Empire et l'éviction des Hyksos, les princes thébains pratiquent une politique impérialiste qui les conduit à guerroyer pour assurer la sécurité des frontières. Les victoires augmentent les richesses de la cité et le commerce que génère l'ouverture vers l'est et la Méditerranée amplifie les échanges avec ses voisins. Sur la rive gauche, dans les Vallées de la montagne libyque, les souverains de la XVIIIeme à la XXeme dynastie vont faire tailler leurs tombes ainsi que celles de leurs reines et des grands du royaume.

Les Assyriens la saccagent deux fois au VIIeme siècle avant J.C. Il en reste aujourd'hui deux sites architecturaux majeurs : Karnak et Louxor.







Thèbes – Louxor : la vallée des Rois. (Site Egypte antique)
Thèbes – Louxor : la vallée des Rois. (Site Egypte antique)
Thèbes – Louxor : la vallée des Reines. (Site Egypte antique)
Thèbes – Louxor : la vallée des Reines. (Site Egypte antique)
Thèbes – Louxor : la vallée des Nobles. (Site Egypte antique)
Thèbes – Louxor : la vallée des Nobles. (Site Egypte antique)
Deir el-Médineh : la nécropole. Restitution. (Site Egypte antique)
Deir el-Médineh : la nécropole. Restitution. (Site Egypte antique)
Deir el-Bahari : le temple funéraire de la reine Hatchepsout Maâtkarê.Vue générale de la montagne. Au fond, le temple funéraire de Mentouhotep II (XIè dynastie) (Site Egypte antique)
Deir el-Bahari : le temple funéraire de la reine Hatchepsout Maâtkarê.Vue générale de la montagne. Au fond, le temple funéraire de Mentouhotep II (XIè dynastie) (Site Egypte antique)
Deir el-Bahari : le temple funéraire de la reine Hatchepsout Maâtkarê. Vue générale. (Site Egypte antique)
Deir el-Bahari : le temple funéraire de la reine Hatchepsout Maâtkarê. Vue générale. (Site Egypte antique)
Kôm el-Heitan : les « colosses de Memnon ». (Site Egypte antique)
Kôm el-Heitan : les « colosses de Memnon ». (Site Egypte antique)
Kôm el-Heitan : vestiges du temple d’Aménophis III ou « Aménophium ». (Site Egypte antique)
Kôm el-Heitan : vestiges du temple d’Aménophis III ou « Aménophium ». (Site Egypte antique)
Médinet Habou : le temple funéraire de Ramsès III. Restitution partielle de la première cour à portique. XXè dynastie. Grès Polychrome. (Site Egypte antique)
Médinet Habou : le temple funéraire de Ramsès III. Restitution partielle de la première cour à portique. XXè dynastie. Grès Polychrome. (Site Egypte antique)
Deir el-Bahari : restitution du site des temples de Mentouhotep, Touthmôsis et Hetchepsout.  (Site Egypte antique)
Deir el-Bahari : restitution du site des temples de Mentouhotep, Touthmôsis et Hetchepsout. (Site Egypte antique)
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)