B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’idéologie de Hitler

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. L’anti-race : le juif

La définition du Juif selon Hitler
Les armes du Juif pour sa lutte de domination du monde
La lutte contre le juif
Evolution de la pensée antisémite hitlérienne

3.3. La lutte contre le juif

La lutte contre le juif est donc plus qu’une tâche nationale, mais une tâche dévolue à l’humanité entière : c’est une mission universelle, « méta nationale », confiée à la race aryenne, mission quasi religieuse, combat apocalyptique sans merci à mener jusqu’à la destruction de l’ennemi.

« Nous pressentons tous que, dans un avenir éloigné, les hommes rencontreront des problèmes que seule sera appelée à surmonter une race suprême, en tant que peuple de seigneurs, appuyée sur les moyens et possibilités de la terre entière. »
Mein Kampf - Adolf Hitler

La mission du peuple allemand, et du Führer en particulier est au centre du combat que mène le « Herrenvolk ». L’antisémitisme de Hitler occupe la position centrale de sa « Weltanschauung » et de son action.

« Si le Juif, Grâce à sa confession de foi marxiste, remporte la victoire sur les peuples de ce monde, sa couronne sera la couronne mortuaire de l’humanité, puis notre planète de nouveau déserte roulera à travers l’éther comme il y a des millénaires... Je crois donc aujourd’hui agir selon l’esprit du Créateur tout-puissant : en me défendant des Juifs, je combats pour l’oeuvre du Seigneur.»

… « Si l’Allemagne se libère de cette étreinte du Judaïsme, on pourra dire que le plus grand danger des peuples a été brisé pour l’univers entier... »

Mein Kampf - Adolf Hitler

Mais comment lutter contre le Juif ?

Par le combat, par la guerre, mais menée mené méthodiquement et surtout légalement. Il ne s’agit pas, comme par le passé, de donner le primat au sentimentalisme, qui en général, dans la lutte contre les Juifs, débouche sur le pogrome, action finalement peu efficace... Il faut une lutte légale, raisonnée, dépassionnée, réfléchie en vue de son but premier : l’extermination de la race Juive.

Le traitement du problème juif doit dans l'esprit des têtes pensantes, faire l'objet d'un traitement légal, rationnel et systématique. Hitler s’élève contre le pogrom. Dès après la nuit de cristal (novembre 1938), la politique juive se dégage de l'antisémitisme traditionnel et devient l'objet d'une action administrative dépassionnée. C'est là que s'enclenche l'irrémédiable : au milieu des feux de la guerre, l'administration allemande ouvre un espace de silence et d'obscurité dans lequel les victimes juives et concentrationnaires s'acheminent vers leurs lieux de destruction. On est à l'opposé de la marche sacrificielle d'une victime émissaire.

« L’antisémitisme, fondé sur des motifs purement sentimentaux, trouvera son expression finale sous forme de progromes (sic). En revanche, l’antisémitisme de la raison doit conduire à une lutte légale méthodique et à l’élimination des privilèges que le Juif possède, à la différence des autres étrangers vivant parmi nous (législation des étrangers). Mais son objectif final et immuable doit être l’élimination des Juifs en général. »
Mein Kampf - Adolf Hitler
« L'antisémitisme, en tant que mouvement politique, ne doit pas et ne peut pas être déterminé par le sentiment, mais par le sens des réalités... L'antisémitisme qui s'inspire uniquement des sentiments s'exprime finalement sous la forme de pogromes. L'antisémitisme rationnel, au contraire, doit conduire à une lutte planifiée et légale et à l'élimination des privilèges que les juifs possèdent chez nous à la différence des autres résidents étrangers (législation des étrangers). Mais son but ultime doit être inébranlablement l'élimination pure et simple des juifs. »
Hitler à Adolphe Gemlich, 16/9/1919, cité par Jäckel et Kuhn, « Hitler », Ecrits divers ; 1905-1924, 1980, p.88ss.

Et même si la guerre est perdue (momentanément), le but suprême est et reste l’élimination de l’anti-race juive. A une lutte qui concerne l'humanité dans son ensemble, il faut un adversaire répandu dans l'humanité dans son ensemble. Il faut tirer le « bon grain de l'ivraie » et donc mobiliser tout l'appareil de l'Etat : juristes, fonctionnaires, biologistes, médecins, physiologistes, historiens, églises (délivrance de certificats de travail)... d'où les travaux complexes et épineux sur la définition des Juifs et surtout des « Mischlinge »... dont beaucoup devront aux difficultés de définition d'avoir la vie sauve.

L’élimination des Juifs est clairement pour Hitler un but de guerre. Elle va prendre un tour de plus en plus radical et universel, au point de surpasser en importance la guerre elle même comme le montrent une série de textes « Prophétiques » de Hitler : il prophétise à maintes reprises que les Juifs seraient anéantis si « la finance juive internationale devait parvenir, encore une fois, à précipiter les peuples dans une guerre mondiale... » : ainsi le 30 janvier 1939 dans son célèbre discours au Reichstag et le même jour au Palais des Sports de Berlin ; ainsi les 1 janvier 1942, 24 février 1942, 30 mars 1942, 8 novembre 1942.

« Le verrou le plus solide et la prison la plus sûre ne sont pas sûrs au point que quelques millions d’individus ne puissent finalement réussir à les ouvrir. Il n’y a qu’un seul verrou qui ne puisse pas être ouvert, et c’est la mort. » … « Nous avons décidé que le jour venu, nous n’arriverons pas avec des « si », des « et », ou des « mais » : quand la solution sera proche, il faudra aller jusqu’au bout. »…
Discours, 1920.
« Aucun peuple n’écarte le poing (du juif mondial impitoyable) de sa gorge autrement que par le glaive. L’internationale mise en esclavage des peuples ne peut être défiée que par le rassemblement, la concentration des forces d’une passion nationale se cabrant avec vigueur. Mais un tel processus est et reste sanglant. »
Mein Kampf - Adolf Hitler
« Si la finance juive internationale en Europe et hors d'Europe parvenait à jeter une fois de plus les peuples du monde dans une guerre mondiale, le résultat ne sera pas la bolchevisation de la terre et donc la victoire du judaïsme, mais l'extermination de la race juive en Europe. »

Ce qui signifie en langage décodé : « J’ai l’intention de faire la guerre et de tuer les Juifs européens ».

Discours au Reichstag, 30 janvier 1939
« Ma prophétie trouvera son accomplissement. Ce n'est pas l'humanité aryenne qui sera anéantie par cette guerre, mais le juif qui sera exterminé. Quoi que puisse apporter ce combat, quelle que soit sa durée, ce sera là son résultat final. »
Discours, 24 février 1942
« On sera éternellement reconnaissant au national-socialisme d’avoir effacé les Juifs en Allemagne et en Europe centrale. »
Notes de Bormann, 2/4/45
« J’ai lutté contre les Juifs à visage découvert. Je leur ai adressé un dernier avertissement, au début de la guerre. Je ne leur ai pas laissé ignorer que s’ils précipitaient à nouveau le monde dans la guerre, cette fois ils ne seraient pas épargnés, que la vermine serait définitivement extirpée de l’Europe... J’ai percé le furoncle juif comme les autres. L’avenir nous en sera éternellement reconnaissant. »
Notes de Bormann 15/2/45

« Le peuple allemand foulé aux pieds doit s'efforcer, dans son impuissance, de respecter les lois de la science raciste que nous lui avons données. Dans un monde de plus en plus contaminé par le poison juif, un peuple immunisé contre lui retrouvera finalement la supériorité. Sous cet aspect, on sera éternellement reconnaissant au national-socialisme du fait que j'ai exterminé les juifs d'Allemagne et d'Europe Centrale. »…

… « Je fais une obligation au gouvernement de la nation et au parti de l’observation scrupuleuse des lois raciales, et de la résistance impitoyable au judaïsme international, empoisonneur mondial de tous les peuples. »

Testament, 29/4/1945

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)