B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

33. 1945-1948

La bataille des Ardennes, décembre 1944 - janvier 1945
La bataille des Ardennes, décembre 1944 - janvier 1945
01/01/1945
Contre-offensive générale allemande sur le front de l'Ouest : à l'aube, 800 avions passent à l'attaque des terrains d’aviation alliés aux Pays-Bas, en Belgique et dans le nord de la France : près de 200 appareils sont détruits au sol, mais les pertes de la Luftwaffe sont à peu près équivalentes. A l'aube toujours, dans le nord de l'Alsace, sept divisions allemandes, dans le cadre de l'opération « Nordwind » (« vent du nord ») déclenchent une offensive et bousculent le VIè corps d'armée américain obligé de se replier en direction de la Moder.
Décembre 1944: la contre-attaque allemande dans les Ardennes. La dernière carte d’<a class=Hitler'>
Décembre 1944: la contre-attaque allemande dans les Ardennes. La dernière carte d’Hitler
02/01/1945
Contre-attaque allemande en Hongrie pour briser l'encerclement de Budapest par les Soviétiques.
En France l'armée américaine de Patton poursuit sa marche vers l'est et prend Gérimont, Maude-Saint-Etienne et Senonchamps.
03/01/1945
Manteuffel tente une dernière attaque allemande sur Bastogne. Offensive américaine sur Houffalize.
04/01/1945
Echec des dernières attaques allemandes dans la région de Bastogne.
Wissembourg (nord de l'Alsace) est repris par les Allemands.
05/01/1945
La poche allemande de Royan est aux trois quarts rasée par un bombardement massif de la RAF : 2.000 morts.
Julius Leber, 54 ans, d’origine alsacienne (Biesheim) et opposant de toujours au régime hitlérien, est exécuté à Berlin.
06/01/1945
Winston Churchill demande aux Soviétiques d’attaquer sur la Vistule.
07/01/1945
L'offensive allemande, en tenailles vers Strasbourg, crée une situation difficile pour les unités américaines et françaises. Les Allemands progressent jusqu'à Hatten et Rittershoffen, livrant des combats acharnés aux Alliés, qui dans les jours suivant, perdent parfois un village pour le reconquérir aussitôt. DHAL39450008.jpg|Ce qui reste d’Oberhoffen (à quelques kilomètres d’Haguenau) après l’opération Nordwind (début février 1945).}
08/01/1945
Au sud de Strasbourg, la supériorité des Jagdpanzer et des Tigres allemands anéantit les tentatives des blindés alliés en direction de Gerstheim et Obenheim. Les Américains continuent dans les Ardennes leur avance sur Houffalize.
10/01/1945
Dans les Ardennes, la Ière armée américaine déclenche la grande offensive vers Houffalize et Saint-Vith.
11/01/1945
Dans les Ardennes, les Britanniques prennent Saint-Hubert, les Américains Bonneme, Pirompré et Vesqueville.
12/01/1945
Dans les Ardennes, l'armée de Patton prend Amberloup, Lavacherie, Fosset et Sprimont.
Sur le front de l'Est, l'opération « Vistule-Oder » est lancée par le 1er front d'Ukraine commandé par le général Koniev. Avec le 1er front de Biélorussie du général Joukov, il totalise 2,2 millions d'hommes sur les 5,3 millions engagés dans cette nouvelle offensive.
Débarquement Américain à Luçon.
Débarquement américain à Luçon
Débarquement américain à Luçon
13/01/1945
Les Soviétiques encerclent Varsovie.
Nouvelle offensive alliée entre Stavelot et Malmédy. Près de Bastogne, les Américains encerclent Saint-Hubert.
14/01/1945
Les Soviétiques passent à l'attaque dans la zone de Schlossberg près de la frontière nord-est de la Prusse-Orientale. En Pologne, Joukov marche vers Poznan, Radom et Lodz et Koniev vers l'important noeud ferroviaire de Kielce.
16/01/1945
Jonction des armées américaines à Houffalize : l'offensive allemande des Ardennes est brisée. Bilan : Allemagne 24.000 morts, 63.000 blessés et 16.000 prisonniers ; Alliés 8.000 morts, 48.000 blessés, 21.000 prisonniers. L'opération « Blackock » des Britanniques repousse l'avance allemande dans le triangle de Roermond.
En Alsace, attaque des Américains et des tirailleurs algériens vers Gambsheim, au nord de Strasbourg.
En Pologne, l'armée de Joukov prend Radom et marche sur Lodz. Varsovie est investie. L'armée de Koniev a dépassé Kielce et se dirige vers Czestochowa et Cracovie. Hitler installe son QG à Berlin.
La désolation : bataille des Ardennes, hiver 1944-1945
La désolation : bataille des Ardennes, hiver 1944-1945
17/01/1945
L'armée polonaise du général Berling, suivie par l'Armée rouge, entre dans Varsovie en ruines. Au sud, les Soviétiques prennent Czestochowa.
Le centre de mise à mort de Chelmno est liquidé.
18/01/1945
Malgré une résistance allemande acharnée, l'opération « Blackock » continue sa progression.
Les SS commencent à évacuer Auschwitz (31.894 détenus, Birkenau compris) et Monowitz (35.118 avec camps satellites de la périphérie). 58.000 détenus quittent le camp à pied par un froid glacial, les autres sont évacués en train. La marche de la mort débute.
Le gouvernement Polonais de Lublin s'installe à Varsovie.
Evacuation du complexe d’Auschwitz et marches de la mort, 20-23 janvier 1945
Evacuation du complexe d'Auschwitz et marches de la mort, 20-23 janvier 1945
19/01/1945
L'opération « Vistule-Oder » se poursuit rapidement : Joukov prend Lodz, Koniev prend Cracovie et Petrov enlève Gorlice. En Alsace, les Allemands reprennent Sessenheim et assurent la jonction avec leurs forces autour de Gambsheim.
L'écrivain collaborateur Robert Brasillach est condamné à mort par la Cour de Justice. Il sera fusillé le 6 février.
20/01/1945
La Hongrie fait la paix avec les Alliés et se joint aux combats contre l'Allemagne.
En France, la 1ère Armée française attaque la poche de Colmar sur l'axe Cernay-Ensisheim dans une tempête de neige qui rend la progression difficile.
Les Allemands de la poche de La Rochelle reprennent Marans.
Evacuation de Ravensbrück par les SS.
21/01/1945
Le général soviétique Koniev pénètre en Haute-Silésie allemande ; Rokossovski prend Tannenberg.
Contre-attaque allemande de Gambsheim vers Strasbourg et également dans la poche de Colmar vers Cernay.
22/01/1945
En Alsace, attaque alliée entre Sélestat et Ostheim dans le cadre de la bataille de la poche de Colmar.
Dans le secteur de Roermond en Ardennes, l'intervention massive de l'aviation alliée inflige de lourdes pertes de matériel aux Allemands qui doivent battre en retraite au-delà de l'Our. L'avance alliée se poursuit entre Houffalize et Saint-Vith. Les Américains franchissent la frontière luxembourgeoise.
Les Allemands de la poche française de La Rochelle sont expulsés de Marans. DHAL39450012.jpg|Bennwihr, 27 décembre 1944. Il ne restera aucune maison intacte de ce village totalement détruit lors de la bataille de la poche de Colmar. (NA)}
23/01/1945
Les forces de Koniev atteignent la ligne Oder-Neisse, près de Breslau, et Joukov conquiert Brombreg (Bydgoszcz). Les Allemands contre-attaquent en Hongrie, cherchant à conserver les gisements pétrolifères à l'ouest du pays, indispensables au ravitaillement de la Wehrmacht. Hitler nomme Himmler à la tête du groupe de la Vistule.
Le comte Helmuth James von Moltke, 38 ans, chef des résistants du cercle de Kreisau, est exécuté.
Dans les Ardennes, les Américains prennent Saint-Vith.
En Alsace, les Français s'emparent de trois ponts sur l'Ill entre Sélestat et Ostheim, les Américains prennent Ostheim.
24/01/1945
En Alsace, les Alliés renforcent leurs têtes de pont au-delà de l'Ill, et progressent en direction de Wittelsheim en prenant la mine de potasse Else.
Ouverture du procès de Charles Maurras devant la Cour de Justice de Lyon. Le 27, il est condamné à la réclusion perpétuelle. Il s'écrie : « C'est la revanche de Dreyfus ! »
L'Armée Rouge s'empare de Gleiwitz.
25/01/1945
Echec d’une offensive soviétique contre Budapest, ville toujours tenue par les Allemands.
Sur le front de l'Ouest, l’ultime tentative d'offensive allemande vers Saverne et Strasbourg se solde par un échec. Devant la difficulté des combats dans la poche de Colmar, De Lattre reçoit l'aide d'unités américaines supplémentaires.
Parution du premier journal allemand en zone occupée par les Alliés, « Aachener Nachrichten » (« Les Nouvelles d’Aix-la-Chapelle »).
26/01/1945
Fin de l'opération « Blackock » qui aura permis en dix jours d'éliminer l'avancée allemande entre la Meuse et la Ruhr.
En Alsace, les Alliés prennent Jebsheim.
27/01/1945
Les troupes soviétiques de Koniev entrent dans Auschwitz-Birkenau, le plus grand des camps d'extermination allemands, qui ne compte plus que 5.000 déportés malades (tous ceux capables de marcher ayant été transférés depuis quelques jours).
Les troupes de Joukov traversent l'Oder à Leuben.
Poznan est prise par les Russes. Tcherniakowski conquiert la Prusse-Orientale.
28/01/1945
L'armée soviétique de Bagramyan enlève la quasi-totalité de la poche allemande de Memel, libérant le reste de la Lituanie.
Ayant détruit la résistance allemande dans les Ardennes, la 1ère armée américaine attaque la ligne Siegfried.
29/01/1945
L'armée soviétique de Joukov pénètre en Poméranie, province maritime qui s'étend de Dantzig à Stettin.
Violentes contre-attaques allemandes à Grussenheim et Jebsheim (poche de Colmar).
L’armée soviétique à Dantzig
L’armée soviétique à Dantzig
30/01/1945
Les unités américaines continuent l'attaque des défenses de la ligne Siegfried.
Au nord-ouest de Bromberg en Pologne, l'Armée rouge franchit la frontière à plusieurs endroits. Elle prend Stolzenburg à l'ouest de Poznan et de se trouve plus qu'à 110 kilomètres de Berlin.
Dernier discours radiodiffusé d’Hitler. Il nomme Josef Goebbels « défenseur de Berlin ».
Le paquebot allemand « Wilhelm Gustloff » est coulé par un sous-marin soviétique alors qu'il transporte environ 10.500 personnes qui fuient l'approche des combats à l'Est (de nombreux civils et 918 officiers de marine et marins de la 2ème division-école des sous-marins), depuis Gotenhafen (baie de Dantzig) jusqu'à Kiel. Il y a au moins 9.343 victimes.
Armistice Soviéto-Hongrois.
Le « Wilhelm Gustloff » au temps de sa splendeur. Il sera un cercueil pour plus de 9 000 personnes
Le « Wilhelm Gustloff » au temps de sa splendeur. Il sera un cercueil pour plus de 9 000 personnes
31/01/1945
Les Américains franchissent la frontière allemande dans la forêt de Buchholz. La garnison allemande de Budapest résiste toujours ; l'armée de Talboukine est fortement ébranlée par une contre-attaque de blindés allemands au nord du lac Balaton.
La ville de Königsberg (Kaliningrad) est encerclée par les Soviétiques.
« Première » symbolique à Berlin (et dans la poche de La Rochelle !) du film le plus cher de l’histoire du cinéma allemand (neuf millions de marks), « Kolberg » de Harlan, qui raconte le vain sacrifice d’une forteresse assiégée. Ce larmoyant « Durchhaltefilm » (« film destiné à surmonter les épreuves ») a été commandé par Goebbels.
Ouverture de la route de Birmanie.
700.000 déportés se trouvent dans les camps de concentration ou sur les routes (sans les marches de la mort).
02/02/1945
L'un des principaux conspirateurs du 20 juillet 1944, le conservateur Carl Friedrich Goerdeler, 61 ans, est pendu à Berlin.
500 prisonniers soviétiques s.évadent de Mauthausen.
L'Equateur déclare la guerre à l'Allemagne.
Libération de Colmar. La 1ère armée Américaine franchit la ligne Siegfried.
03/02/1945
Les Allemandes âgées de 16 à 60 ans sont engagées comme auxiliaires dans le Volksturm.
Les Alliés déversent 3.000 tonnes de bombes sur Berlin. Roland Freisler, 53 ans, le sinistre président du tribunal du peuple, est tué lors du bombardement.
Les Américains atteignent les faubourgs de Manille.
<a class=Hitler recrute… Le Volksturm mobilise jeunes et vieux, de 16 à 70 ans'>
Hitler recrute… Le Volksturm mobilise jeunes et vieux, de 16 à 70 ans
Jeunes du Volksturm, de moins de 16ans… Ceux-là ont eu de la chance : ils ont été faits prisonniers
Jeunes du Volksturm, de moins de 16ans… Ceux-là ont eu de la chance : ils ont été faits prisonniers
04/02/1945
Conférence de Yalta, Jusqu’au 11. Elle va façonner le nouveau monde qui va émerger de la guerre. Staline en sort totalement victorieux.
La Turquie et les pays Arabes entrent en guerre contre l'Allemagne et le Japon.
Yalta ou le partage du monde. Déjà, la guerre froide
Yalta ou le partage du monde. Déjà, la guerre froide
05/02/1945
Joukov atteint Kustrin à 75 kilomètres de Berlin.
08/02/1945
Les dernières troupes allemandes évacuent l'Alsace.
09/02/1945
Les détenues de Ravensbrück apprennent que leurs camarades transférées au « camp de jeunes d'Uckermark » ont été gazées.
13/02/1945
Les Soviétiques s’emparent de Budapest (Hongrie).
800 bombardiers lourds anglais puis 450 forteresses volantes écrasent Dresde : 135.000 morts, au bas mot, apparemment inutiles (réfugiés et civils), bien plus que le bombardement atomique de Hiroshima.
Dresde, ville martyre. Le nombre de morts du raid du 13 février 1944 est estimé à plus de 135 000
Dresde, ville martyre. Le nombre de morts du raid du 13 février 1944 est estimé à plus de 135 000
13 février 1945 : Dresde bombardée. Le plus effroyable massacre de la guerre. Sans doute le double de victimes qu’à Hiroshima
13 février 1945 : Dresde bombardée. Le plus effroyable massacre de la guerre. Sans doute le double de victimes qu’à Hiroshima
13 février 1945 : Dresde bombardée. 135 000 morts au moins. Certains historiens parlent de 250 000 victimes
13 février 1945 : Dresde bombardée. 135 000 morts au moins. Certains historiens parlent de 250 000 victimes
14/02/1945
Erich Grimpel et William Colepaugh, espions allemands débarqués d’un U-Boot, sont condamnés à mort à New York.
16/02/1945
Opération aéroportée Américaine sur Corregidor.
Le Chili et le Venezuela déclarent la guerre à l'Allemagne et au Japon.
19/02/1945
Himmler cherche à prendre contact avec les Alliés occidentaux par l’entremise de la Suède (Rencontre avec Bernadotte à Hohenlychen) pour leur proposer un plan de lutte commune contre l’Union soviétique.
Début de la bataille d'Iwo-Jima dans le Pacifique.
Iwo-Jima : les Marines plantent le drapeau sur le mont Suribachi : une des photos les plus célèbres de la guerre
Iwo-Jima : les Marines plantent le drapeau sur le mont Suribachi : une des photos les plus célèbres de la guerre
20/02/1945
Le gouvernement argentin décide l’embargo sur les biens allemands.
En France, le ministre de la justice indique que 1.500 condamnations à mort ont été prononcées par les tribunaux.
22/02/1945
Les forces soviétiques franchissent la Vistule.
Décès en Allemagne de Jacques Doriot, collaborateur français, mitraillé par un avion non identifié.
23/02/1945
Propos de Goebbels cités dans le quotidien Das Reich : « Si le peuple allemand déposait les armes, les Soviets occuperaient toute l'Europe orientale et le sud-est européen, ainsi que la plus grande partie du Reich. Un rideau de fer tomberait immédiatement sur cet immense territoire ».
Chute de Poznan.
La Turquie déclare la guerre à l'Allemagne et au Japon, mais sans y prendre une part active (uniquement pour pouvoir être admise aux Nations Unies).
24/02/1945
L'Egypte déclare la guerre à l'Allemagne et au Japon.
27/02/1945
Devant un petit cercle d’industriels réunis au château de Landsberg, Albert Speer s’engage formellement à empêcher la destruction de l’industrielle allemande.
02/03/1945
L'officier SS Arthur Nebe, ancien chef du KRIPO, est pendu pour haute trahison par les nazis.
04/03/1945
Sous la pression des Alliés, la Finlande déclare la guerre à l’Allemagne.
06/03/1945
Offensive Allemande en Hongrie.
07/03/1945
La 1ère armée américaine franchit un pont intact sur le Rhin à Remagen. Prise de Cologne par les Américains.
Le front du Rhin, décembre 1944 - mars 1945
Le front du Rhin, décembre 1944 - mars 1945
10/03/1945
Hitler remplace le maréchal von Rundstedt par le maréchal Kesselring au commandement en chef du front Ouest.
Bombardement Américain sur Tokyo.
12/03/1945
Les Soviétiques franchissent l'Oder.
Anne Frank, jeune juive allemande de quinze ans, meurt au camp de Bergen-Belsen.
14/03/1945
Adolf Eichmann déclare : « Je mourrai heureux en sachant que j.ai participé au meurtre de six millions de Juifs ».
16/03/1945
L'écrivain collaborateur Drieu La Rochelle se suicide.
18/03/1945
Albert Speer informe Hitler de l’état moribond de l’économie et lui dit que la guerre est perdue. Le Führer lui laisse carte blanche.
19/03/1945
« Ordre Néron » : Hitler donne l’ordre de pratiquer la politique de la terre brûlée afin que le potentiel du Reich ne tombe pas aux mains des Alliés.
Constitution par les nazis de commandos « Werwolf » pour exécuter les défaitistes, les déserteurs et les traîtres, et effectuer des coups de main contre les Alliés.
20/03/1945
Prise de Mandalay en Birmanie par les Britanniques.
23/03/1945
En zone d'occupation américaine, le nouveau maire d'Aix-la-Chapelle, le résistant antinazi Franz Oppenhoff, est assassiné par un commando « Werwolf ».
25/03/1945
Le général britannique Montgomery communique à ses troupes qu’il leur est interdit de fraterniser avec la population allemande.
26/03/1945
Martin Bormann demande aux civils de devenir des guérilleros.
27/03/1945
L’Argentine déclare la guerre à l’Allemagne.
28/03/1945
Les Soviétiques atteignent la frontière autrichienne.
Les tensions se multipliant entre les deux hommes, Hitler limoge le général Guderian, chef d'état-major de l'armée de terre.
29/03/1945
Dantzig (aujourd'hui Gdansk) capitule devant les Russes.
31/03/1945
Les divisons algériennes et marocaines de Monsabert et la division coloniale française de Valluy franchissent le Rhin et s'emparent de Karlsruhe.
01/04/1945
Dans le Pacifique, début de la bataille d'Okinawa. Elle sera terrible et verra l’intervention massive des « Kamikazes ».
Okinawa : un Marine court pour échapper aux mitrailleuses japonaise
Okinawa : un Marine court pour échapper aux mitrailleuses japonaise
Okinawa : le cuirassé USS Missouri est attaqué par un kamikaz
Okinawa : le cuirassé USS Missouri est attaqué par un kamikaz
02/04/1945
Hitler dicte son testament « On sera éventuellement reconnaissant au national-socialisme du fait que j'ai exterminé les Juifs d'Allemagne et d'Europe centrale ».
Front ouest: les derniers jours de la guerre, avril - mai 1945
Front ouest: les derniers jours de la guerre, avril - mai 1945
04/04/1945
Plus de 28.000 détenus arrivent à Bergen Belsen. Il en arrivera Jusqu’au 13. La plupart des détenus mourront de faim.
05/04/1945
Intervention du pape Pie XII pour obtenir un cessez-le-feu séparé entre les Occidentaux et les Allemands.
06/04/1945
Echec de l'insurrection de Vienne.
07/04/1945
Evacuation de Buchenwald vers Flossenbürg et Dachau. Des 26.000 déportés évacués (Sur 47.000), plus de la moitié meurent en chemin, et le reste meurt de faim dans des wagons abandonnés près de Dachau.
08/04/1945
Exécution du comploteur Hans von Dohnanyi, 43 ans dans le KL Sachsenhausen. Il avait trempé dans l’attentat de juillet 1944 contre Hitler.
09/04/1945
L'amiral Wilhelm Canaris, 58 ans, le général Hans Oster et le théologien protestant Dietrich Bonhoeffer (beau frère de Hans von Dohnanyi, 39 ans, sont pendus au camp de concentration de Flossenbürg.
Début d’une offensive alliée en Italie du Nord, sur une ligne allant de Ravenne à La Spezia. La domination aérienne alliée est totale.
Environ 20.000 juifs rescapés du Südostwall (ligne de défense du sud-est sur la frontière Hongroise) arrivent à Mauthausen après une marche forcée de la frontière Hongroise à travers les Alpes autrichiennes.
11/04/1945
Les Américains libèrent le camp de concentration de Buchenwald et ses 21.000 déportés.
1.100 déportés d'Ellrich, Niexei et Wieda, kommandos de Dora sont brûlés vifs dans une grange de Gardelegen par les SS et des membres du Volksturm.
Buchenwald : avril 1945 : les civils de Weimar obligés de défiler dans le camp
Buchenwald : avril 1945 : les civils de Weimar obligés de défiler dans le camp
12/04/1945
Mort du président Franklin Delano Roosevelt.
13/04/1945
Les Soviétiques entrent dans Vienne.
14/04/1945
Himmler déclare qu’aucun des prisonniers à Dachau ne devra « tomber vivant entre les mains de l’ennemi ».
15/04/1945
Les Anglais libèrent... Bergen Belsen : à leur arrivée, 13.000 cadavres jonchent le sol au milieu de 60.000 « survivants ».
Libération d'Arnhem.
Bergen-Belsen : l’horreur absolue
Bergen-Belsen : l'horreur absolue
16/04/1945
Les troupes soviétiques atteignent l’Oder. Début de l’offensive soviétique finale sur Berlin : 41.600 canons et mortiers entrent en action.
18/04/1945
Les Américains atteignent Plzen (en allemand Pilsen), en République tchèque, point extrême de leur avancée.
Fin des combats dans la Ruhr.
Les dernières forces allemandes en France capitulent à Royan alors que les premiers déportés survivants du camp de Buchenwald arrivent en France.
18 avril 1945, Leipzig : un des derniers morts de la guerre : soldat américain tué par un tireur isolé. Photo Robert Capa
18 avril 1945, Leipzig : un des derniers morts de la guerre : soldat américain tué par un tireur isolé. Photo Robert Capa
20/04/1945
Anniversaire d’Hitler fêté à la Chancellerie. Dans son discours, Goebbels promet la « victoire finale ». Himmler et Göring voient leur Führer pour la dernière fois. Göring explique qu’il a des affaires plus urgentes à régler dans le sud de l’Allemagne. Il gagne ensuite sa villa, la détruisant lui-même à l’aide d’explosifs, avant de filer sur Berchtesgaden. Speer lui aussi quitte Berlin après la « fête ». Himmler ordonne aux commandos de la SD et de la Gestapo de tirer sur les civils qui tenteraient de fuir Berlin et d’exécuter immédiatement les soldats qui déserteront le front.
Les troupes américaines occupent Nuremberg.
21/04/1945
Himmler trahit son Führer. Il reçoit la visite du représentant du Congrès juif mondial. Il l’accueille avec une formule incroyable : « Soyez le bienvenu en Allemagne, monsieur [Norbert] Masur ! Il est temps que vous autres Juifs et nous, nationaux-socialistes, nous enterrions la hache de guerre ». Le représentant demande la libération de plusieurs milliers de Juifs suédois, français et norvégiens. Himmler promet même plus…
Après une dernière entrevue avec Hitler, l’amiral Dönitz quitte Berlin pour Plön, dans le Holstein, avec la mission de tenir coûte que coûte.
Fin de toute résistance allemande dans la Ruhr : les Américains font 325.000 prisonniers.
Gazage de 684 malades à Mauthausen - Gusen.
Le maréchal Walter Model, 54 ans, se suicide à Duisbourg, lors de la capitulation de ses troupes encerclées dans la Ruhr.
Prise de Stuttgart par les Français.
23/04/1945
Albert Speer, qui avait quitté Berlin depuis trois jours, décolle de Rechlin (Mecklembourg) et atterrit dans la capitale allemande, encerclée. Il s'agit sans doute d'une manoeuvre pour éviter d'être désigné successeur du Führer.
Des détenues malades sont gazées à Ravensbrück.
24/04/1945
Gazage de 1.441 malades à Mauthausen.
Jonction entre les Soviétiques (Koniev) et les Américains (Patton) à Torgau, sur l'Elbe. Berlin est investie par les Soviétiques. La RAF lance des bombes de six tonnes sur le « nid d’aigle » d’Hitler à Berchtesgaden.
Début de la conférence des Nations-Unies à San Francisco, qui fonde l'ONU.
Fraternisation à Torgau. On raconte que Staline fera expédier en Sibérie tous les soldats de l’Armée Rouge entrés en contact avec les Américains… de peur de la contamination
Fraternisation à Torgau. On raconte que Staline fera expédier en Sibérie tous les soldats de l’Armée Rouge entrés en contact avec les Américains… de peur de la contamination
26/04/1945
Venant de Suisse, le maréchal Pétain est arrêté à son entrée en France.
27/04/1945
Retranché à Plön, Dönitz apprend du commandement suprême de la Wehrmacht que « la fin des combats est proche dans la capitale du Reich ».
Les Alliés repoussent l'offre de capitulation partielle proposée par Himmler.
Evacuation du reste des détenus de Stutthof par la mer vers Neustadt (Nord de Lübeck) et Kiel.
28/04/1945
Adolf Hitler épouse sa maîtresse depuis 1932, Eva Braun dans son bunker de Berlin. La radio britannique publie le bulletin suivant : « Le Reichsführer SS (Heinrich Himmler) considère que le Führer est mort et qu’il se trouve, de fait, être son successeur ». En apprenant la nouvelle, Hitler devient fou de rage. Il s’estime « victime de la plus grande trahison de tous les temps » et ordonne à la Luftwaffe de rechercher le traître et de le faire prisonnier. Ne pouvant régler lui-même ses comptes au « fidèle Heinrich », il s’en prend à son officier de liaison, retranché lui aussi dans le bunker : Hermann Fegelein, mari de la soeur d’Eva Braun, est accusé de complicité de trahison et, sur les ordres du Führer, abattu dans les jardins de la Chancellerie.
Les Américains libèrent le camp de concentration de Dachau, au nord-ouest de Munich.
Mussolini est arrêté par la résistance italienne, à Dongo. Il est fusillé avec sa maîtresse avant d'être pendu par les pieds et exposé à la vindicte populaire à Milan.
28 avril 1945 : après avoir été exécuté par des partisans italiens, Mussolini est pendu par les pieds en compagnie de sa maîtresse, Clara Petacci, à Giuliano di Mezzegra près du lac de Côme
28 avril 1945 : après avoir été exécuté par des partisans italiens, Mussolini est pendu par les pieds en compagnie de sa maîtresse, Clara Petacci, à Giuliano di Mezzegra près du lac de Côme
29/04/1945
Les Soviétiques transportent à Berlin Walter Ulbricht et une petite équipe de communistes allemands ayant pour mission d'installer une nouvelle administration municipale, apparemment démocratique, et de reconstruire le KPD.
Le général Heinrich von Vietinghoff signe la capitulation des armées allemandes d’Italie et d’Autriche à Caserte (Campanie). Hitler exclut du parti nazi l’ex-maréchal du Reich Hermann Göring.
A Penzberg, en Bavière, un commando Werwolf dirigé par l’écrivain Hans Zöberlein assassine par pendaison 16 personnalités civiles qui ont chassé la municipalité nazie et veulent remettre la ville intacte aux mains des Américains. Zöberlein sera condamné à mort ; sa peine sera commuée en prison à vie et il sera libéré en 1958 pour motif de santé Jusqu’à sa mort en 1964.
Formation à Vienne d’un gouvernement provisoire autrichien, dirigé par Karl Renner, ancien chancelier. Il proclame aussitôt l’indépendance de l’Autriche.
30/04/1945
Adolf Hitler et sa femme Eva Braun se suicident dans leur bunker de la chancellerie à Berlin. Les troupes américaines entrent dans Munich. A Berlin, les Soviétiques hissent le drapeau rouge sur le Reichstag.
<a class=Hitler après son suicide ? La photo, de source soviétique, n’est peut-être pas authentique'>
Hitler après son suicide ? La photo, de source soviétique, n'est peut-être pas authentique
Marche de la mort : 11.000 déportés de Bergen Belsen, Sachsenhausen et Stutthof sont rassemblés à Lübeck. Il en meurt 1.000 en 3 jours. Les 10.000 survivants sont embarqués sur le « cap Arcona », le « Thielbek » et l’« Athen » et bombardés par erreur par les Anglais le 3 mai. Il en meurt 8.000.
Le cap Arcona : une terrible tragédie des derniers jours de la guerre
Le cap Arcona : une terrible tragédie des derniers jours de la guerre
01/05/1945
L’amiral Karl Dönitz, 54 ans, commandant en chef de la flotte désigné par Hitler dans son testament comme son successeur, prend le pouvoir. Il rencontre Himmler mais refuse de lui confier un poste. Le gouvernement de Dönitz ne comptera pas non plus Goebbels, comme le souhaitait pourtant Hitler. Dönitz déclare que le seul intérêt de la poursuite des combats est de pouvoir rapatrier à l’Ouest les réfugiés allemands menacés par les Soviétiques.
Joseph Goebbels et sa femme se suicident dans le bunker de la Chancellerie après avoir empoisonné leurs cinq enfants.
Martin Bormann, 45 ans, secrétaire et exécuteur testamentaire d'Hitler, est vraisemblablement tué lors d'une tentative de sortie de la chancellerie à Berlin.
Dans un village de Bavière tombé aux mains des Alliés, Jean Alexis Moncorgé (alias l’acteur français Jean Gabin), tankiste dans la division Leclerc, retrouve Marlène Dietrich, venue soutenir les Américains.
Suicide de <a class=Goebbels avec son épouse… après qu’elle eut empoisonné leurs 5 enfants'>
Suicide de Goebbels avec son épouse… après qu’elle eut empoisonné leurs 5 enfants
02/05/1945
Berlin tombe complètement aux mains des Soviétiques (20% des bâtiments détruits, 50% endommagés ; 100.000 tués). Le nouveau gouvernement se situe à Flensburg. Président du Reich, l'amiral Dönitz affecte le comte Schwerin von Krosigk, ministre des Finances du Reich, au poste de ministre des Affaires extérieures, le charge de constituer le gouvernement et de prendre contact avec les Occidentaux pour une lutte commune contre l'URSS. Albert Speer est nommé ministre de l'Economie. Le maréchal von Rundstedt est fait prisonnier par les alliés près de Munich.
Libération de Ravensbrück.
Reddition de la Wehrmacht en Italie.
03/05/1945
Le gouvernement Dönitz quitte Plön et s’installe dans l’école de la marine de Mürwick.
Les SS et les marins allemands tirent sur les détenus de Stutthof qui tentent de débarquer des navires « Adler » et « Bussard » et d'autres bateaux venant de Neuengamme.
04/05/1945
Signature de la capitulation partielle sur le front britannique, en Allemagne du nord-ouest, aux Pays-Bas et au Danemark. L'ancien président de la Banque centrale du Reich et ministre de l'Economie, Hjalmar Schacht, ainsi que le ministre de l'Intérieur Wilhelm Frick sont fait prisonniers par les Alliés. Les commandants de sous-marins reçoivent l'ordre de cesser le combat. De nombreux équipages de sous-marins détruisent leurs bâtiments, bien que Dönitz l’ait expressément interdit.
Dönitz fait demander par le général Jodl un délai de quatre jours pour la capitulation totale allemande. Eisenhower n’accorde qu’un délai de deux jours. Les spahis de la 2ème DB française s'emparent de Berghof, le repaire du Führer à Berchtesgaden. Soulèvement de Prague contre l’occupant allemand.
05/05/1945
A Sonderburg, onze jeunes marins accusés de mutinerie sont fusillés. Ils avaient neutralisé leur officier avant de tenter de rejoindre leur famille.
Les Américains libèrent Mauthausen et ses 78.000 hommes (Dont 50.000 d'autres camps). 9.000 déportés y sont morts durant le seul mois d'avril.
Mauthausen : la libération du camp
Mauthausen : la libération du camp
06/05/1945
Göring propose à Dönitz d’entrer en contact « de maréchal à maréchal » avec Eisenhower afin d’obtenir « une paix divine pour le Reich ». L’amiral ne daigne pas lui répondre. De même, il annonce à Himmler qu’il est limogé. Ce dernier parle pourtant encore de mettre sur pied un gouvernement national-socialiste au Schleswig-Holstein et dont il assumerait la direction. Arrestation par les Alliés des dirigeants nazis Frank, Funk, Ley, Neurath, Schirach, Ribbentrop, Rosenberg, du maréchal Keitel et de l'industriel Krupp.
07/05/1945
Göring est fait prisonnier avec sa femme et sa fille par les troupes américaines près de Radstadt.
08/05/1945
A 02h41, le général allemand Jodl signe la capitulation sans conditions de la Wehrmacht à Reims (France), au QG d'Eisenhower (installé dans une école technique). Signent le document Jodl, Bedell-Smith (Américain), Susloparov (Russe), Sevez (Français).
A 15 h, proclamation officielle de la capitulation dans les pays occidentaux ; entrée en vigueur à 23h01. Les combats sont suspendus pour toutes les armées allemandes.
Le drapeau rouge flotte sur Berlin
Le drapeau rouge flotte sur Berlin
09/05/1945
De 0h06 à 0h45, la capitulation allemande est signée à Berlin-Karlhorst au QG soviétique par les maréchaux allemand (Keitel), soviétique (Joukov) et anglais (Tedder représentant Eisenhower), et à titre de témoins, les généraux De Lattre de Tassigny (France) et Sperez (Etats-Unis).
Reddition de la garnison Allemande de Dunkerque. Libération de Prague.
Berlin, 9 mai 1945 : le maréchal Keitel signe l’armistice
Berlin, 9 mai 1945 : le maréchal Keitel signe l'armistice
10/05/1945
Après 277 jours de siège, le général allemand Fahrmbacher et les 26.000 soldats de la poche de Lorient (Bretagne) se rendent aux Américains du général Kramer. Même chose à Saint-Nazaire. Ce résultat a été facilité par l'action systématique de démoralisation psychologique des troupes d'occupation par les antifascistes allemands du CALPO.
Libération du camp de Theresienstadt, près de Prague.
22/05/1945
Des soldats britanniques prennent d'assaut l'école navale de Flensburg. Albert Speer, le général Jodl et les amiraux Dönitz et von Friedeburg sont arrêtés dans les formes par une commission anglo-américaine avec les autres membres du gouvernement Dönitz (300 personnes).
Non loin du village de Barnstedt, à mi-chemin entre Bremerhaven et Hambourg, une patrouille britannique arrête plusieurs hommes qui cherchent discrètement à rejoindre la Bavière. Il s’agit en fait de Himmler, déguisé en caporal de la police militaire secrète, et de ses plus proches collaborateurs (Kiermayer, Rudolf Brandt, Grothmann, Karl Gebhardt et sept autres SS). Ils sont internés au camp 031.
23/05/1945
La Commission de contrôle alliée prend le contrôle de l'Allemagne. Dissolution du gouvernement allemand et du parti nazi.
Heinrich Himmler, 45 ans, s'empoisonne avec une capsule au cyanure dans sa cellule de Lüneburg.
L’amiral von Friedeburg, cinquante ans, commandant en chef de la marine allemande, se suicide à Flensburg.
<a class=Himmler vient de se suicider'>
Himmler vient de se suicider
25/05/1945
Raid aérien sur Tokyo.
26/05/1945
Des soldats britanniques brûlent la dépouille d’Himmler. Ses cendres sont dispersées dans une petite forêt, non loin de Lünenburg. Elles finissent de façon anonyme, comme celles des millions de victimes dont il avait été le bourreau.
05/06/1945
Création officielle de la Commission de contrôle alliée.
09/06/1945
Constitution de l'administration militaire soviétique.
10/06/1945
Débarquement Allié à Brunei.
22/06/1945
Fin des combats à Okinawa.
« Zéro » japonais kamikaze touché à Okinawa
« Zéro » japonais kamikaze touché à Okinawa
Okinawa : il a fallu nettoyer chaque bunker au lance flammes
Okinawa : il a fallu nettoyer chaque bunker au lance flammes
26/06/1945
Fondation à l'Est de la CDU (Union démocrate-chrétienne).
01/07/1945
Les troupes américaines évacuent la Saxe et la Thuringe.
05/07/1945
Fondation à l'Est du Parti libéral démocrate (LDP).
09/07/1945
Traités d'alliance entre l'URSS, la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie, la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie.
11/07/1945
Les Soviétiques remettent la moitié ouest de Berlin aux occupants américains et britanniques.
14/07/1945
Le KPD (communistes), le SPD (socialistes), le LDP (Parti libéral - démocrate), et le CDU (Union chrétienne-démocrate) forment le « Bloc démocratique ».
16/07/1945
Explosion de l'engin expérimental atomique « Trinity ».
17/07/1945
Début de la conférence de Potsdam, où Truman, Churchill et Staline scellent le sort de l'Allemagne.
Conférence de Potsdam : Churchill, Truman et Staline
Conférence de Potsdam : Churchill, Truman et Staline
23/07/1945
Début du procès du maréchal Pétain.
01/08/1945
Clôture de la conférence de Potsdam : la ligne Oder-Neisse devient la nouvelle frontière entre la Pologne et l’Allemagne.
06/08/1945
Bombardement atomique sur Hiroshima.
Hiroshima : après l’homo erectus et l’homo sapiens sapiens, voici l’homo atomicus
Hiroshima : après l’homo erectus et l’homo sapiens sapiens, voici l’homo atomicus
09/08/1945
Bombardement atomique sur Nagasaki.
L'URSS déclare la guerre au Japon
Nagasaki après la bombe
Nagasaki après la bombe
15/08/1945
Capitulation Japonaise.
Le maréchal Pétain est condamné à mort. Sa peine est commuée en détention à perpétuité
17/08/1945
Accord polono-soviétique sur la frontière Oder-Neisse. Le sous-marin allemand U-977 est le dernier à se rendre, en capitulant en Argentine.
L’U-977
L’U-977
23/08/1945
L’URSS occupe Port-Arthur.
29/08/1945
Des plaintes pour crimes de guerre sont déposées contre Hermann Goering.
04/10/1945
Ouverture du procès Laval.
Pierre Laval lors de son procès
Pierre Laval lors de son procès
10/10/1945
Exécution de Darnand.
13/10/1945
Exécution de Laval.
24/10/1945
Exécution de Quisling en Norvège.
04/12/1945
Une troupe de météorologues stationnée au Spitzberg est la dernière « force » allemande à capituler.
07/12/1945
Création, lors de la conférence de Paris, d'une Agence internationale des réparations allemandes.
09/12/1945
Ouverture de la Conférence de Paris sur les réparations imposées par les Alliés à l'Allemagne.
12/12/1945
Début d'une réforme agraire, en zone d’occupation soviétique : expropriation des propriétaires possédant plus de cent hectares et des responsables nazis et des criminels de guerre ; réforme judiciaire.
13/12/1945
Le Conseil de contrôle allié demande l’arrêt immédiat de l’immigration venant de l’est de l’Allemagne.
20/12/1945
Ouverture à Nuremberg du procès des criminels de guerre nazis (dont Goering, Hess, Keitel, Ribbentrop, Rosenberg...). Il va durer Jusqu’au 1er octobre 1946.
Le conseil de contrôle des Alliés confère aux gouverneurs militaires le pouvoir de juger les criminels de guerre.
Procès de Nuremberg : Göring, Hess, Rosenberg et Keitel au premier rang
Procès de Nuremberg : Göring, Hess, Rosenberg et Keitel au premier rang
21/12/1945
Fin de la Conférence de Paris sur les réparations dues par l'Allemagne.
03/05/1946
Début du procès de Tokyo.
01/06/1946
Exécution du maréchal Antonescu.
02/06/1946
Référendum italien en faveur de la République.
17/07/1946
Exécution du général Mihaïlovic sur ordre de Tito.
15/09/1946
Proclamation de la République Bulgare.
01/10/1946
Verdicts à Nuremberg.
15/10/1946
Suicide de Goering.
16/10/1946
Exécution des condamnés du procès de Nuremberg.
30/12/1946
Abdication du roi Michel de Roumanie.
12/11/1948
Verdicts à Tokyo.
Le procès de Tokyo
Le procès de Tokyo
23/12/1948
Exécution des condamnés du procès de Tokyo.
Les Juifs d’Europe en 1933
Les Juifs d'Europe en 1933
Bilan de l’holocauste: victimes juives en Europe entre 1939 et 1945
Bilan de l'holocauste: victimes juives en Europe entre 1939 et 1945
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant >>>

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)