B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

29. 1941

01/01/1941
Opération « villes mortes » en France à l'appel du général de Gaulle.
L'arrivée d'appareils en provenance d'Allemagne renforce le 10e corps aérien allemand présent en Sicile, qui dispose désormais de 96 bombardiers et de 25 chasseurs. Côté britannique, Malte ne compte que 15 Hurricanes.
Rencontre de Vienne entre Ribbentrop et le premier ministre bulgare Filov pour régler les modalités de passage de la Wehrmacht à travers la Bulgarie. La Bulgarie est prête à céder à la pression allemande et à signer le pacte tripartite.
02/01/1941
Les nazis numérotent leurs camps de concentration de I à III en fonction de la dureté des conditions d'internement :
I. Dachau, Sachsenhausen, Auschwitz ;
II. Buchenwald, Flossenbürg, Neuengamme ;
III. Mauthausen.
Aux Etats Unis, Officialisation du programme de production massive de navires standardisés, les « Liberty ships ».
Camps de concentration, kommandos et centres d’euthanasie dans le Reich
Camps de concentration, kommandos et centres d'euthanasie dans le Reich
03/01/1941
Reprise de l'offensive britannique en Cyrénaïque. Le 13e corps britannique a été renforcé par l'arrivée de la 6è division australienne, qui est venue remplacer la 4e division indienne envoyée au Soudan. Les 16è et 17è divisions britanniques attaquent la place forte italienne de Bardia, sur la frontière égyptienne, avec l'appui des chars et de l'artillerie, à partir de l'ouest et du sud-ouest. Bardia est également bombardée par trois cuirassés britanniques. La progression britannique est extrêmement rapide. Environ 30.000 Italiens sont faits prisonniers au cours des premières 24 heures.
L'état-major de Londres prévient le général Wavell, commandant suprême des forces britanniques au Moyen Orient, de se préparer à envoyer un corps expéditionnaire en Grèce.
04/01/1941
Nouvelle offensive grecque dans le sud de l'Albanie, en direction de l'ouest, vers les villes de Valona, de Berat et de Këlcyrë.
05/01/1941
Prise de Bardia par les troupes Britanniques, qui font près de 40.000 prisonniers et capturent un grand nombre d'armes, des chars et des véhicules. Le général Bergonzoli, commandant de Bardia, réussit à rejoindre Tobrouk avec le reste de ses troupes. Au cours de l'attaque, les forces britanniques ont perdu moins de 400 hommes.
06/01/1941
Dans son message au Congrès, Roosevelt définit en quatre points les principes sur lesquels fonder le monde à venir et mentionne une nouvelle fois les États-Unis comme « l'arsenal de la démocratie ».
Premier parachutage d'un agent en zone occupée française.
Le gouvernement de Vichy promulgue une loi rétablissant l'instruction religieuse, en option, dans les écoles publiques.
Mémorandum de Churchill au conseil des chefs d'état-major donnant comme priorité d'aider la Grèce dans les Balkans, au risque de sacrifier l'avance britannique en Afrique du Nord.
07/01/1941
Les unités britanniques avancées atteignent les défenses extérieures de Tobrouk après avoir pris l'aérodrome d'El Adem au sud. Des patrouilles sont envoyées pour examiner les défenses de la place forte. Tobrouk dispose d'une garnison de 25.000 hommes, de 220 canons et de 70 chars, aux ordres du général Mannella. D'autres unités italiennes sont positionnées plus à l'ouest de la Libye.
Les appareils allemands de reconnaissance basés près de Bordeaux passent sous l'autorité de l'amiral Dönitz.
La corvette britannique « Anemone » coule le sous-marin italien « Nani » au nord-ouest de l'Irlande.
Des tanks anglais « Matilda » dans le désert de Libye, début 1941
Des tanks anglais « Matilda » dans le désert de Libye, début 1941
08/01/1941
En Albanie, essoufflement de la contre-offensive grecque : échec de la percée vers Berat, arrêt de la contre-offensive sur Valona. Les troupes grecques s'emparent cependant de Klisura.
Bombardement anglais sur le port de Naples par les appareils de Wellington : le cuirassé « Giulio Cesare » est gravement endommagé, le « Vittorio Veneto » est légèrement touché.
Ordre de Roosevelt de compléter progressivement jusqu'à leur effectif de guerre les équipages des bâtiments de la marine. Roosevelt présente son budget au Congrès. Sur les 17,5 milliards de dollars de dépenses, 10,8 milliards seront consacrés à la défense.
09/01/1941
Tobrouk est entièrement encerclé par les troupes britanniques.
Les Forces Françaises Libres perdent le sous-marin « Narval » qui saute sur une mine.
10/01/1941
Rudolf Hess effectue sa première tentative pour gagner l’Angleterre en avion et y négocier la paix. Mais, deux heures après son décollage, le mauvais temps l’oblige à rentrer à Augsbourg. Il parvient à garder sa tentative secrète.
Début des attaques aériennes germano-italiennes sur Malte : à la suite de l'attaque de deux contre-torpilleurs italiens contre un convoi britannique en route pour Malte au large de l'île de Pantelleria, le torpilleur italien « Vega » est coulé. Le convoi britannique, qui n'a pas subi de pertes, est alors attaqué par 40 appareils du 10e Fliegerkorps allemand, basé en Sicile, qui endommagent le porte-avions « Illustrious » et le croiseur « Southampton ». L'« Illustrious » se retire vers Malte. Violentes attaques de l'aviation germano-italienne sur Malte, dont la défense est renforcée par l'arrivée de 18 chasseurs et de nouvelles troupes. Le destroyer anglais « Gallant » coule après avoir sauté sur une mine dans le détroit de Sicile.
Le porte avions britannique « Illustrious »
Le porte avions britannique « Illustrious »
L’Illustrious vient d’être touché par un obus
L’Illustrious vient d’être touché par un obus
Signature par Molotov et Von der Schulenburg, ambassadeur du Reich, d'un accord sur la délimitation des frontières entre les deux pays qui se déclarent également prêts à accroître leurs échanges commerciaux, l'Allemagne fournissant des équipements industriels contre de la nourriture et des matières premières. Enfin les deux pays s’entendent pour que les Allemands des pays baltiques puissent être transférés dans le Reich.
Les troupes du général Cunningham pénètrent en Somalie italienne.
Rencontre entre Hitler et Mussolini. Hitler reproche à son allié les défaites italiennes en Libye et dans les Balkans.
Les forces grecques prennent Klisura après le repli des quatre divisions italiennes qui contrôlaient le secteur.
Introduction de la loi « prêt-bail » au Congrès pour y être votée. Elle suscite une forte opposition, notamment celle des sénateurs Wheeler et Nye, de l'ancien ambassadeur Kennedy et de Charles Lindbergh.
Un JU87 « Stuka » au dessus de Malte en janvier 1947
Un JU87 « Stuka » au dessus de Malte en janvier 1947
11/01/1941
Le Reich, fortement éprouvé par l’hiver, souffre d’une pénurie de charbon.
Le gouverneur de Hollande Seyss-Inquart ordonne le recensement des juifs des Pays Bas. Ils sont 140.000, ainsi que 20.000 « Mischlinge ».
Dans sa directive n°22, Hitler ébauche ses plans pour limiter l'emprise britannique en Méditerranée. La directive comprend la décision de créer l'Afrikakorps.
Arrestation de résistants à Hauteville, dans l'Ain.
Les croiseurs britanniques « Southampton » et « Gloucester » quittent Malte pour rejoindre Gibraltar, mais sont attaqués par des Stuka qui endommagent le « Gloucester » et coulent le « Southampton ».
12/01/1941
Raid de l'aviation anglaise en provenance de Malte sur l'aéroport de Catane, en Sicile. Les Britanniques espèrent ainsi repousser une attaque des avions de l'Axe sur Malte où le porte-avions « Illustrious » est en cours de réparation.
13/01/1941
La Luftwaffe lance des bombes incendiaires sur Plymouth.
Martin Bormann ordonne en qualité de chef d’état major de Rudolf Hess la transformation des couvents, de foyer de formation et des foyers de loisirs en établissements d’Etat.
Le Service de Sécurité de la SS fait part de nombreuses plaintes des Allemands au sujet de la pénurie de charbon
14/01/1941
Les bombardiers de la RAF attaquent la base sous-marine de Lorient durant la nuit.
Rencontre à Athènes entre le général Wavell, le maréchal de l'air Longmore, le général Metaxas, premier ministre grec, et le commandant en chef de l'armée, le général Papagos, en vue de préparer l'intervention du futur corps expéditionnaire britannique. Les Grecs demandent 9 divisions et un soutien aérien conséquent. Ils disposent de 13 divisions qui combattent contre les Italiens en Albanie, et de 4 qui sont disposées sur la frontière bulgare.
De leur côté, les Allemands ont alors 12 divisions en Roumanie et encore plus en Bulgarie. La Roumanie propose enfin son soutien militaire au Reich en cas de guerre contre l’Union Soviétique.
15/01/1941
Raid nocturne de 76 bombardiers anglais sur Wilhelmshaven.
Au cours de la nuit, le Négus Hailé Selassié rentre en Éthiopie.
16/01/1941
Attaque de 80 Stukas contre le port de La Valette, à Malte, dans l'objectif de couler l'« Illustrious ». Les bombardements causent de nombreux dégâts aux installations portuaires. Le porte-avions est touché une nouvelle fois, de même que le croiseur « Perth ».
17/01/1941
Début de la guerre Franco-thaïlandaise : bataille de Koh-Chang au cours de laquelle une escadrille française attaque des navires thaïlandais dans le sud de la mer de Chine. Trois navires sont coulés.
18/01/1941
Promulgation par Vichy de la loi portant obligation pour tous les jeunes Français d’effecteur un stage de huit mois dans les « Chantiers de la Jeunesse ».
Rencontre entre Pétain et Laval à La Ferté Hauterive.
Nouvelle attaque de la Luftwaffe sur Malte, contre les aéroports de Luka et d’Hal Far.
 Un chantier de jeunesse en 1942
Un chantier de jeunesse en 1942
19/01/1941
Hitler et Mussolini se rencontrent de nouveau à Berchtesgaden pour étudier la situation critique des armées italiennes. Le Duce refuse tout renfort allemand en Albanie mais accepte une aide pour l’Afrique du Nord. Hitler annonce qu'il attaquera la Grèce s'il lui semble que les Britanniques risquent d'intervenir.
En Allemagne le groupe de résistance communiste Günther-Schmidt-Sas est démantelé.
Les 7.500 juifs du Pays de Bade et de Sarre Palatinat sont internés dans le camp de Gurs sous l'autorité de Vichy. Il en mourra 800 pendant l'hiver 1941-1942. 12.500 autres juifs venus du Reich et du Protektorat, d'Autriche et de Pologne sont internés dans les camps de Rivesaltes, Noé, Récébédou, Le Vernet et Les Milles.
Installation d'un institut d'euthanasie à Hadamar.
Début de l'offensive du général anglais Platt en Érythrée contre les troupes italiennes du général Frusci, regroupées dans la région de Kassala et sur les points d'appui de la frontière. Les troupes britanniques comprennent la 4è et la 5è divisions indiennes et des unités des Forces de défense du Soudan. Les Italiens disposent sur les frontières d'environ 17.000 hommes aux ordres du général Frusci, et à l'intérieur, de l'équivalent de quatre divisions. Kassala est prise immédiatement par les troupes de Platt.
Nouveau raid de Stukas contre Malte. Le porte-avions « Illustrious » est encore touché.
Les camps français d’internement, décembre 1940
Les camps français d'internement, décembre 1940
20/01/1941
En Roumanie, putsch manqué de la Garde de Fer contre le général Antonescu. Il est réprimé sur ordre d'Antonescu avec le soutien de l'armée roumaine et des troupes allemandes présentes dans le pays.
L’Etat-major britannique décide de renoncer à occuper l'île de Pantelleria, à la suite de l'installation de la Luftwaffe en Sicile.
21/01/1941
Le gouvernement Britannique interdit deux journaux communistes qui s.étaient prononcés contre la poursuite de la guerre.
En Ethiopie, prise de Kassala, à l'ouest de la frontière entre le Soudan et l'Érythrée par les troupes britanniques. Les Italiens se replient sur Agordat, puis sur Keren.
Attaque de la 6e division d'infanterie australienne contre Tobrouk. La ville est entièrement isolée par l'avance de la 7e division blindée britannique vers Martuba et Mechili. L'angle sud-est de la position italienne est pris d'assaut et après d'intensifs bombardements, les défenses sont percées. Plus tard dans la journée, les Britanniques prennent Fort Palastrino et capturent le général Mannella.
Ordre de Londres au général Wavell de s'emparer au plus vite de Benghazi, et à l'amiral Cunningham de doter Malte des moyens aériens nécessaires à sa défense.
22/01/1941
Prise de Tobrouk par les Britanniques. La garnison italienne se rend après avoir fait sauter les installations du port et coulé le croiseur « San Giorgio ». 25.000 soldats italiens sont faits prisonniers et d'importantes quantités de matériels tombent aux mains des Britanniques. La 7e division blindée britannique avance vers Derna. Les pertes britanniques s'élèvent à moins de 500 soldats tués ou blessés.
En Ethiopie, les Britanniques franchissent la frontière de la Somalie italienne dans la région au-delà de Giuba et prennent Gelib. Les Italiens se replient sur Agordat. Des escarmouches ont également lieu le long de la frontière entre le Kenya et la Somalie italienne.
Le général Wavell reçoit l'ordre de se préparer à aider l'armée grecque avec tous les moyens dont il dispose.
Arrestation à Nantes du résistant Estienne d’Orves, chef du 2e bureau de la France libre.
Le croiseur italien « San Gorgio » en train de flamber dans la rade de Tobrou
Le croiseur italien « San Gorgio » en train de flamber dans la rade de Tobrou
23/01/1941
A Malte, les réparations d'urgence du porte-avions « Illustrious » sont terminées et celui-ci est capable de prendre la mer en direction d'Alexandrie à une vitesse maximum de 24 noeuds. Il sera plus tard envoyé aux États-Unis pour procéder à des réparations plus complètes.
Le Premier ministre bulgare donne son accord à l'entrée de son pays dans le pacte tripartite dès que les accords militaires auront été passés avec l'Allemagne.
24/01/1941
Fondation à Paris, par Marcel Déat (1894-1955) et Eugène Deloncle (1890-1944), du mouvement fasciste « Rassemblement national populaire », le R.N.P.
Affiche du mouvement fasciste français « Rassemblement national populaire » de Marcel Déat
Affiche du mouvement fasciste français « Rassemblement national populaire » de Marcel Déat
25/01/1941
Bataille de chars aux environs d'El-Mekhili, en Cyrénaïque, entre la 7è division blindée britannique et les chars italiens. Les Britanniques restent maîtres du terrain, mais les pertes en chars sont équivalentes des deux côtés. Les forces italiennes en Libye sont désormais séparées, avec un groupe dans le secteur de Mekhili et un autre sur la côte à Derna. La 19è brigade australienne se dirige vers Derna alors que Mekhili est encerclé par les 4è et 7è divisions blindées.
Dans le sud de l'Albanie, de nombreux cas d'engelures sont relevés parmi les troupes de montagne, tant grecques qu'italiennes. Les Italiens souffrent également de la typhoïde.
26/01/1941
Début de la contre-offensive italienne en Albanie ordonnée par Mussolini en vue de reconquérir Këlcyrë. Les Italiens remportent localement quelques succès.
En Libye, les Italiens se retirent de Mekhili. Le blocus de la 4è division blindée britannique est négligemment tenu, ce qui permet aux Italiens de s'échapper.
27/01/1941
A Vichy, les membres du gouvernement et les hauts fonctionnaires doivent prêter serment de fidélité à Pétain.
Arrivée sur le front des Balkans de Ciano, ministre des Affaires étrangères, pour y prendre le commandement d'un groupe de bombardement aérien. Il est accompagné par d'autres membres du gouvernement italien.
L'ambassadeur américain à Tokyo avertit Washington que l'état-major impérial japonais prépare une attaque contre les bases aéronavales américaines du Pacifique.
En Érythrée, la 4è division indienne atteint Agordat, où les d'importants combats sont enclenchés contre les troupes italiennes.
28/01/1941
En Erythrée, les troupes italiennes évacuent Barentou, au sud d'Agordat et se replient dans les montagnes du sud-ouest.
Le capitaine Frenay quitte l'armée d'armistice pour se consacrer aux activités de résistance.
Le sous-marin anglais « Rorqual » largue des mines au large d'Ancône, sur les côtes de l'Adriatique.
29/01/1941
Décès du ministre de la Justice du Reich, Franz Gürtner. Il est remplacé par Franz Schlegelberger (1876-1970).
Abandon de Derna par les troupes italiennes, qui se préparent à évacuer toute la Cyrénaïque pour s'établir sur une nouvelle ligne de défense à El-Agheila, à la frontière de la Tripolitaine. Raid des Forces françaises libres sur Mourzouk.
En provenance du Kenya, les troupes aux ordres du général Cunningham, comprenant les 11è et 12è divisions est-africaines et la 1ère division sud-africaine, entrent en Somalie italienne.
En Grèce, mort du général Metaxas. Koryzis, gouverneur de la Banque hellénique, devient premier ministre. Mais celui-ci, moins résolu que Metaxas, n'a pas de bonnes relations avec le général Papagos, commandant en chef de l'armée grecque.
Colonne de prisonniers italiens en Libye
Colonne de prisonniers italiens en Libye
30/01/1941
Le Reich déclare que tout navire transportant des marchandises pour l'Angleterre sera coulé, quelque soit sa nationalité.
Les troupes de la 19è brigade australienne occupent Derna en Libye.
31/01/1941
A Berlin, le haut commandement a achevé la mise au point de l’opération Barberousse, plan d’invasion de l’Union soviétique.
Hans Frank, gouverneur de la Pologne occupée, affame les Juifs dans le ghetto de Varsovie.
01/02/1941
Réorganisation des forces navales américaines en trois flottes : une pour le Pacifique, une pour l'Asie et une pour l'Atlantique. L'amiral King est chargé de commander la nouvelle flotte de l’Atlantique où la présence navale américaine est considérablement renforcée.
En Libye, évacuation de Benghazi par les troupes italiennes. Mussolini se voit contraint de demander l'aide du Reich pour sa campagne d'Afrique.
En Ethiopie, après trois jours de violents combats, les troupes de Platt s'emparent d'Agordat, en Érythrée. Les soldats de Frusci, qui ont subi des pertes importantes, se replient sur les montagnes autour de Keren. Au sud, les troupes indiennes s'emparent de Barentu.
Début du transfert des Juifs polonais vers le ghetto de Varsovie.
Le croiseur lourd « Amiral Hipper » quitte Brest pour l'Atlantique Nord.
02/02/1941
Les forces australiennes ont rapidement avancé vers l'ouest de Derna sur la côte, sans se heurter aux Italiens, qui se replient tout aussi rapidement.
Le général Wavell autorise le général O'Connor, commandant des troupes en Libye, à envoyer la 7e division blindée au centre de la Cyrénaïque pour couper la retraite des Italiens qui se replient sur la Tripolitaine. La retraite italienne est tellement rapide que la division blindée doit s'élancer sans avoir pu regrouper toutes les réserves nécessaires.
Le porte-avions britannique « Formidable » qui rejoint la Méditerranée pour remplacer l'« Illustrious » endommagé, envoie ses appareils attaquer les installations portuaires de Mogadiscio.
03/02/1941
Une colonne de blindés anglais intercepte à Beda Fomm les italiens battant en retraite au sud de Benghazi en Libye. Benghazi est prise par les Australiens ; parmi les prisonniers italiens, six généraux. La bataille s’achève le 12. C.est un véritable désastre pour l’Italie.
Le général Graziani donne l'ordre de retraite général vers la Tripolitaine. Le commandement suprême allemand décide d'envoyer les premiers contingents de l'Afrika Korps en Libye.
Les plans d'invasion de l'U.R.S.S. sont présentés à Hitler. Le Führer insiste une nouvelle fois sur la nécessité de relativiser l'importance donnée par les planificateurs allemands à la poussée centrale sur Moscou.
En Erythrée, l'offensive britannique est stoppée au camp retranché italien de Keren.
Rencontre à Paris entre l'amiral Darlan, Laval et l'ambassadeur Abetz. Celui-ci convainc les représentants du gouvernement de Vichy de collaborer plus étroitement avec le Reich.
Occupation de Tseng-Tsing, à l'est de Canton par les forces japonaises débarquées dans la région de Houeiyang.
Char britannique à Beda Fomm
Char britannique à Beda Fomm
04/02/1941
Les croiseurs de bataille allemands « Scharnhorst » et « Gneisenau », aux ordres de l'amiral Lutjens, se lancent dans une campagne d'attaque de convois alliés dans l'Atlantique Nord, et passent le détroit du Danemark au cours de la nuit.
Les Britanniques se lancent à l'attaque de la position fortifiée de Keren, défendue par 30.000 soldats italiens. Au cours de la première phase d'attaque, jusqu'au 17 février, la 11è brigade indienne réussit à prendre la crête Cameron mais échoue devant d'autres positions en raison des contre-attaques italiennes.
Arrivée des premiers renforts anglais, en provenance de Tobrouk, à El-Melkhili Les forces britanniques commencent à traverser la Cyrénaïque, prennent Msus et se dirigent vers Antelat. Au nord, la retraite italienne se poursuit.
Les croiseurs de bataille allemands « Scharnhorst » et « Gneisenau » en 1939. De redoutables prédateurs
Les croiseurs de bataille allemands « Scharnhorst » et « Gneisenau » en 1939. De redoutables prédateurs
05/02/1941
La colonne italienne qui se dirige vers Agedabia est coupée par la 4è brigade blindée anglaise et le 11è régiment de hussards. Les troupes d’O.Connor pénètrent profondément en Cyrénaïque orientale et se dirigent vers l'ouest, les véhicules blindés et les chars légers atteignant la côte à proximité de Beda Fomm, rapidement suivies par les chars lourds. 5.000 soldats italiens sont faits prisonniers. Au nord, les troupes australiennes prennent Barce.
Lettre de remontrances d’Hitler à Mussolini quant à la conduite des opérations en Afrique du Nord. Il propose le soutien d'une division blindée allemande, à la condition que les troupes italiennes ne se replient pas jusqu'à Tripoli.
06/02/1941
Hitler ordonne d’intensifier le blocus de la Grande Bretagne par la guerre commerciale.
Les troupes australiennes entrent à Benghazi. Les forces italiennes refluent sur la route de la côte vers Beda Fomm. De violents combats sont déclenchés par les Italiens en retraite contre les blindés britanniques le long de la route entre Benghazi et Beda Fomm. Les attaques italiennes sont repoussées mais la force avancée britannique est contrainte de céder du terrain. Hitler reçoit le général Rommel à Berlin et lui remet le commandement de l'Afrika Korps.
Début de la Conférence de paix de Tokyo entre la France et la Thaïlande, sous l'égide du Japon.
Le Congrès américain remet en discussion la loi prêt-bail pour pouvoir aider le Royaume-Uni.
07/02/1941
En Cyrénaïque, les troupes de la Xè armée italienne sont encerclées à Beda Fomm. Plus de 25.000 Italiens sont faits prisonniers, avec 200 canons et 120 chars. Dans la soirée, les Britanniques s'emparent d'Agedabia, au sud de Beda Fomm. Le reste des troupes italiennes prend position sur la route côtière d'Agedabia à El-Agheila, à la frontière entre la Cyrénaïque et la Tripolitaine. Depuis le début de la campagne deux mois plus tôt, les deux divisions britanniques sont venues à bout de 10 divisions italiennes, ont fait 130.000 prisonniers. Côté britannique, les pertes s'élèvent à 555 morts et 1.400 blessés. Poussés à bout, un grand nombre de véhicules britanniques ont désespérément besoin de réparations.
En France, reparution de l'hebdomadaire d'extrême droite « Je suis partout », sous la direction de Robert Brasillach.
Page de garde de « Je suis partout » de Robert Brasillach
Page de garde de « Je suis partout » de Robert Brasillach
08/02/1941
Churchill donne l'ordre de préparer le corps expéditionnaire britannique pour intervenir rapidement en Grèce.
Création du ghetto d'Amsterdam.
Le général Graziani, commandant en chef des forces italiennes en Afrique du Nord, demande son rappel à Mussolini.
Dans l'Atlantique Nord, le « Scharnhorst » et le « Gneisenau » approchent du convoi HX-106 mais ne l'attaquent pas en raison de la présence du vieux cuirassé « Ramillies » parmi l'escorte.
La chambre des représentants approuve la loi prêt-bail par 260 voix contre 165.
Bombardement du port et de la zone industrielle de Gênes par la Force H britannique venue de Gibraltar, comprenant le cuirassé « Malaya » et le croiseur de bataille « Renown ». Cinq navires sont coulés dans le port de Gênes, 18 autres endommagés. Bombardements de Pise, de La Spezia et de Livourne par des appareils du porte-avions « Ark Royal ».
Les troupes britanniques atteignent El-Agheila, à la frontière entre la Cyrénaïque et la Tripolitaine, où elles s’arrêtent. La résistance italienne est faible et la progression britannique pourrait se poursuivre, mais Wavell doit retirer du front une partie de ses troupes pour les envoyer en Grèce et doit conserver des réserves pour la campagne d'Éthiopie et pour la défense de la Palestine.
Pogrom à Amsterdam, à l'instigation du fasciste Mussaert et des occupants allemands.
A Vichy, Flandin démissionne du gouvernement.
10/02/1941
En remplacement de Flandin, Darlan est nommé successeur et remplaçant du maréchal Pétain. Commandant en chef de la marine, il est également ministre des Affaires étrangères et ministre de l'Information.
A Paris, la Gestapo arrête plusieurs responsables du « groupe du Musée de l’Homme ».
Signature d'un accord secret avec le Reich par lequel l'Espagne s'engage à repousser toute attaque des Occidentaux.
En Ethiopie, la 4è division indienne renouvelle ses efforts pour prendre d'assaut les fortifications italiennes de Keren. Les combats sont acharnés, les contre-attaques italiennes empêchent les forces indiennes de progresser. S'ensuit une longue accalmie, dans l'attente de l'arrivée de ravitaillement et de renforts britanniques nécessaires pour déclencher une véritable offensive contre Keren.
Les troupes de Cunningham en provenance du Kenya progressent à l'intérieur de la Somalie italienne et prennent Afmadu.
Le général Rommel rend visite à Mussolini à Rome.
L’amiral François Darlan
L’amiral François Darlan
11/02/1941
Le gouvernement de Vichy livre à l’Allemagne les dirigeants du Parti socialiste allemand en exil, Rudolf Hilferding et Rudolf Breitscheid. L'ancien ministre des Finances (1923 ; 1928-1929) Rudolf Hilferding, réfugié à Paris depuis 1938, se suicide 3 jours plus tard dans les locaux de la Gestapo. Il avait 64 ans.
Rencontre entre Franco et Mussolini à Bordighera.
12/02/1941
Churchill ordonne à Wavell d'arrêter sa progression et de se préparer à l'envoi d'importantes forces en Grèce. Pour le premier ministre, soutenir la Grèce s'avère plus important que d'exploiter les succès remportés en Afrique du Nord. Il précise qu'il est essentiel qu'aux yeux des Américains, la Grande-Bretagne tienne ses engagements vis-à-vis des petites nations. Il espère également faire « bonne impression » à la Turquie et peut-être réaliser une coalition balkanique contre le Reich.
L'Afrikakorps de Rommel arrive à Tripoli (Libye) pour arrêter la retraite des Italiens devant les Anglais. Le général Gariboldi est désigné pour remplacer Graziani à la tête des troupes italiennes d'Afrique du Nord’
En Érythrée, les troupes alpines italiennes reprennent la Roche fourchue, dans la région de Keren, et contraignent les 4e et 5è divisions indiennes à se replier vers l'est.
Dans l'Atlantique Nord, le croiseur lourd allemand « Admiral Hipper » attaque le convoi SLS-64 et coule 7 de ses 19 navires.
Voici le « Renard du désert ». Erwin Rommel (1891-1944)
Voici le « Renard du désert ». Erwin Rommel (1891-1944)
13/02/1941
Rencontre entre Franco et Pétain à Montpellier.
Le porte-avions britannique « Formidable » attaque Massaoua, sur la côte de la mer Rouge.
Les Britanniques commencent à nettoyer le canal de Suez, bloqué par des mines larguées par les appareils de la Luftwaffe et qui empêchent le porte-avions « Formidable » de rejoindre la flotte de Méditerranée.
14/02/1941
L'« Admiral Hipper » rejoint Brest après avoir coulé huit navires alliés.
Rencontre à Berchtesgaden entre Hitler et le président du conseil yougoslave Tsvetkovitch : Hitler insiste pour que la Yougoslavie adhère au pacte tripartite. En vain, les Yougoslaves espèrent pouvoir compter sur le soutien des États-Unis et de la Grande-Bretagne.
En Albanie, prise de la cote 1178 dans le secteur de Scindeli par les troupes grecques, après de violents combats.
Les avant-gardes de l’Afrika Korps, la 15e division blindée et la 5e division légère motorisée commencent à débarquer à Tripoli.
En Ethiopie, la 22e brigade est-africaine prend Kismayu avec l'appui de l'artillerie navale du croiseur « Shropshire » et d'autres navires de moindre importance. La progression rapide des Britanniques en Somalie italienne se poursuit.
Les troupes de Rommel débarquent en tripolitaine
Les troupes de Rommel débarquent en tripolitaine
15/02/1941
Rupture des relations diplomatiques entre Londres et Bucarest.
A l'exception de Koufra et de Giaraboub, les troupes britanniques contrôlent toute la Cyrénaïque.
Au cours de la nuit, des appareils de la R.A.F. larguent des prospectus sur Cracovie et Katowice, dans le sud de la Pologne.
17/02/1941
Après avoir parcouru 1.700 kms de désert, la colonne Leclerc, comprenant 350 hommes environ, met le siège devant la citadelle libyenne de Koufra tenue par les Italiens.
En Somalie italienne, les 11e et 12e divisions africaines et la 1re brigade sud-africaine, sous les ordres du général Cunningham, atteignent Chisimaio, qui a été évacuée par les Italiens et déclenchent une importante bataille pour s'emparer du cours inférieur de la Juba.
En Bulgarie, signature d'un pacte d'amitié avec la Turquie qui s'engage à ne pas considérer comme un casus belli le transit par la Bulgarie des troupes de la Wehrmacht.
A Vichy, Darlan, déjà vice-président du conseil, ministre des affaires étrangères, de la marine et de l'information, devient également ministre de l'intérieur.
En Pologne, arrestation du père Maximilien Kolbe, qui est enfermé dans la prison du Paviak, à Varsovie, avant d'être déporté à Auschwitz.
18/02/1941
Accord entre la société IG-Farben et les dirigeants d’Auschwitz pour l'emploi des déportés : création de Buna-Monowitz.
Les forces sud-africaines en provenance du Kenya attaquent la ville de Mega, dont elles s'emparent rapidement, faisant environ mille prisonniers.
Le Négus arrive à Dangilla avec la Wingate's Gideon Force. Au cours des deux semaines suivantes, celle-ci, qui ne comprend que 1.700 hommes, va harceler avec succès les 4 brigades italiennes chargées de la défense du secteur de Bahrdar Giorgis-Burye.
Au Caire, réunion de concertation entre Eden, sir Dill, le général Wavell et l'amiral Cunningham pour préparer l'aide à apporter à la Grèce.
20/02/1941
Premiers contacts dans le désert libyen entre les patrouilles britanniques et les patrouilles de l'Afrika Korps, à proximité d'El Agheila.
Blindés de l’Afrika Korps
Blindés de l’Afrika Korps
21/02/1941
430 Juifs d'Amsterdam sont déportés à Buchenwald en représailles au sabotage d'une usine d'ammoniac.
22/02/1941
Le gouvernement grec refuse une proposition allemande de médiation dans le conflit qui l’oppose à l’Italie. Arrivée à Athènes de la délégation britannique, comprenant Eden, Dill, Wavell et Cunningham, chargée de mettre au point les modalités d'intervention du corps expéditionnaire britannique avec le roi George et le premier ministre Korizis.
Dannecker fait créer un fichier répertoriant les Juifs de Paris suivant divers critères dont celui de la nationalité.
Le Reichsführer Heinrich Himmler affirme que l’augmentation du taux de fécondité dans le Reich est un devoir national pour tous les Allemands.
Dans l'Atlantique Nord, le « Scharnhorst » et le « Gneisenau » coulent 5 bateaux d'un convoi allié.
A Varsovie, la vente de nourriture aux Juifs en dehors des limites du ghetto est interdite et punie de travaux forcés.
23/02/1941
En Cyrénaïque orientale, la garnison italienne de Giaraboub, encerclée depuis décembre 1940, résiste héroïquement aux assauts des Britanniques.
Ribbentrop déclare à l’ambassadeur Oshima que le Japon devrait prendre possession des territoires britanniques en Asie « dès que possible ».
En Érythrée, prise du fort italien de Kub-Kub par la Brigade Française d'Orient. La principale force italienne qui défendait la ligne de la Juba est défaite, et les troupes du général Cunningham avancent rapidement vers Mogadiscio.
Le premier ministre grec Koritzis accepte l'offre d'aide du Royaume-Uni. Les Grecs réclament 100.000 hommes, de l'artillerie et des chars, et sont peu enthousiastes à accepter un soutien moins important, qui ne ferait selon eux qu'inciter le Reich à les attaquer. La stratégie à adopter est également discutée : les Britanniques soutiennent l'idée de défendre la ligne de la rivière Aliakmon, alors que les Grecs refusent d'abandonner la zone non protégée par cette ligne de défense. Aucune décision finale n'est prise.
En France, Exécution des membres du « groupe du musée de l'Homme ».
24/02/1941
En Erythrée les troupes britanniques passent sur la rive gauche du bas Giuba. Les troupes italiennes se replient sur Mogadiscio.
25/02/1941
Suite à la décision de Rauter, chef des SS de Hollande, de déporter à titre de représailles à des incidents 430 juifs hollandais, une vague de grèves commence à paralyser le pays, particulièrement à Amsterdam, Haarlem, Utrecht, Hilversum et Weesp.
Les Anglais entrent à Mogadiscio après avoir parcouru plus de 270 kilomètres au cours des trois derniers jours.
Le croiseur léger italien « Diaz » est coulé par un sous-marin britannique alors qu'il escortait un convoi reliant Naples à Tripoli.
26/02/1941
Accord entre l'amiral Darlan et l'ambassadeur américain Murphy : les États-Unis s'engagent à fournir à la France du pétrole, du charbon et du blé.
28/02/1941
Après de nombreux pourparlers avec les dirigeants nazis, le pasteur Friedrich Von Bodelschwingh parvient à soustraire à l’euthanasie tous les patients de son institution pour handicapés mentaux de Bethel près de Bielefeld’
Les divisions allemandes rassemblées en Roumanie occupent la Bulgarie, consentante.
28/02/1941
Le Reichskommissar Arthur Seyss-Inquart introduit en Hollande le service du travail obligatoire.
01/03/1941
La Bulgarie souscrit au pacte tripartite. Rupture des relations diplomatiques entre Berlin et Moscou.
Hitler visite la salle des Maquettes de la Pariser Platz, à Berlin. Speer lui présente les maquettes des futurs bâtiments du Grand Berlin.
Prise de Koufra en Tripolitaine par la colonne Leclerc. Leclerc prête serment de ne déposer les armes qu'à la libération de Strasbourg.
Philippe Leclerc de Hautecloque (1902-1947)
Philippe Leclerc de Hautecloque (1902-1947)
01/03/1941
La Bulgarie « accueille » la Wehrmacht. Protestations soviétiques.
Himmler décide d'étendre le camp d'Auschwitz et ordonne la mise à disposition de déportés pour l’entreprise IG-Farben.
02/03/1941
Les troupes allemandes (XIIè armée de List, trois divisions du groupe blindé de Von Kleist, 2è division blindée et 8è corps aérien de Von Richthofen) entrent en Bulgarie en prévision de l'attaque de la Yougoslavie et de la Grèce.
Mussolini arrive en Albanie pour inspecter les troupes.
04/03/1941
Un convoi anglais quitte Alexandrie avec un important contingent pour la Grèce. A raison de deux convois par semaine, les soldats britanniques prélevés en Libye et en Égypte sont transférés dans les Balkans pour soutenir la Grèce. Jusqu'au 2 avril, 58.000 soldats seront transférés d'Afrique du Nord’
Rencontre secrète entre Hitler et le prince Paul de Yougoslavie à Berchtesgaden. Hitler demande l'adhésion de la Yougoslavie au pacte tripartite, l'autorisation de passage pour les troupes allemandes, en échange de l'annexion du port de Salonique et d'une partie de la Macédoine grecque. Le Führer précise que la Yougoslavie doit choisir entre l'alliance allemande et l'alliance britannique.
06/03/1941
En Hollande, suite au mouvement de grève générale, condamnation à mort par le tribunal militaire allemand de 18 membres de la résistance. Il s'agit des premières exécutions de résistants néerlandais.
08/03/1941
Rencontre à Athènes entre Eden et les représentants yougoslaves venus demander l'aide des Anglais à la suite de l'ultimatum de Hitler sur l'adhésion de la Yougoslavie au pacte tripartite.
La loi martiale est étendue à tout le territoire de la Hollande.
09/03/1941
Début de l'offensive italienne en Albanie, entre Tomor et Vijosë, avec quelques succès au sud-est de Berat, dans le secteur de Mali Arza et du mont Trebeshinj. Averties de l'opération, les forces grecques sont prêtes à repousser l'offensive
11/03/1941
La résistance hollandaise est brisée (loi martiale, amendes...) Les 430 juifs d'Amsterdam sont déportés dans le camp de Mauthausen. Ils se suicideront collectivement dans la carrière du camp.
Le Sénat américain, par 60 voix contre 31, approuve la loi « prêt-bail », qui permet à Roosevelt de vendre, transférer, échanger, prêter du matériel de guerre pour les pays « dont la défense est estimée vitale pour celle des Etats-Unis ».
En Yougoslavie, manifestations contre l'Allemagne et l'Italie.
13/03/1941
Hitler nomme Alfred Rosenberg ministre des Territoires occupés à l’Est. Il confie à Himmler le contrôle des futures conquêtes à l’Est ; des unités spéciales de SS, les « Einsatzgruppen » procéderont aux destructions et épurations sur le sol russe lors de l'invasion de l'URSS. Goering devra exploiter pour le Reich l’économie soviétique.
Directive Keitel exposant aux commandants d'unités de le Wehrmacht que le Führer charge le Reichsführer Himmler « de certaines tâches spéciales » (Sonderauftrag) lors de l'opération Barbarossa.
En Albanie, les Grecs contiennent l'offensive italienne.
<a class=Hitler et Keitel, chef de l’OKW, l’Oberkommando de la Wehrmacht'>
Hitler et Keitel, chef de l'OKW, l'Oberkommando de la Wehrmacht
15/03/1941
Discours de Roosevelt promettant de soutenir la Grande-Bretagne et ses alliés jusqu'à la victoire, qui sera aussi la « fin de toute compromission avec la tyrannie ».
Le « Scharnhorst » et le « Gneisenau » coulent 16 navires d'un convoi allié dans l'Atlantique Nord. Le cuirassé britannique « Rodney » arrive trop tard pour soutenir les navires.
16/03/1941
En Lorraine, le gauleiter Bürckel demande aux Mosellans se reconnaissant Français une déclaration d'option.
En Albanie, l'offensive italienne est définitivement stoppée.
19/03/1941
Ultimatum allemand envoyé à la Yougoslavie, lui donnant 5 jours pour adhérer au pacte tripartite et collaborer avec l'Allemagne.
20/03/1941
Au cours d'une réunion du conseil royal, le régent Paul de Yougoslavie montre clairement qu'il est prêt à accéder aux exigences allemandes, à rejoindre le pacte tripartite et à autoriser le passage des troupes allemandes sur le territoire. Quatre ministres démissionnent en signe de protestation.
Clôture du ghetto de Cracovie.
22/03/1941
Le « Scharnhorst » et le « Gneisenau » rejoignent les eaux territoriales françaises, après avoir coulé un total de 22 navires alliés, soit 115.600 tonnes et ainsi fortement perturbé le système des convois de l’Atlantique.
Le président Pétain ordonne la construction d’une voie de chemin de fer à travers le Sahara, à laquelle seront principalement affectés des Juifs et des prisonniers de guerre.
24/03/1941
Offensive de Rommel en Cyrénaïque. L’Afrikakorps prend El Agheila.
Le gouvernement anglais appelle la Yougoslavie à ne pas adhérer au pacte tripartite.
L’offensive Rommel sur El Agheila
L’offensive Rommel sur El Agheila
25/03/1941
Le régent Paul se soumet à l'ultimatum de Hitler : Le président du conseil Tsvetkovitch et le ministre des Affaires étrangères CincarMarkovic signent à Vienne le pacte tripartite. En échange, l'Allemagne et l'Italie s'engagent à ne pas faire transiter leurs troupes par la Yougoslavie et, dans une clause tenue secrète, à lui céder Salonique. Manifestations de mécontentement de la population yougoslave.
Himmler déclare vouloir constituer à Auschwitz une centrale d'armement où travailleraient 100.000 déportés; mais, en même temps, devrait coexister un appareil d'anéantissement, qui permettra l’extermination de 2.500.000 juifs.
Hitler prend le premier décret de rationalisation de l’économie de guerre.
26/03/1941
Le régent yougoslave Paul est renversé par un coup d'Etat militaire qui s'appuie sur le jeune roi Pierre II, âgé de 17 ans. Le nouveau gouvernement, le général Simovic dénonce l'accord fait avec l'Axe et entreprend de signer un traité d'amitié avec l'Union Soviétique. Le coup d'état est très populaire parmi les Serbes, mais passe très mal auprès des Croates.
Accord entre le RSHA et la Wehrmacht concernant la mission des Einsatzgruppen : « Die Sonderkommandos sind berechtigt im Rahmen ihres Auftrages in eigener Verantwortung gegenüber der Zivilbevölkerung Exekutivmassnahmen zu treffen. » « Les Sonderkommandos sont autorisés, dans le cadre de leur mission et sous leur propre responsabilité, de prendre toutes les mesures exécutoires à l’encontre des populations civiles. »
Création d’un institut de recherche sur la question juive à Francfort-sur-le-Main.
27/03/1941
Hitler voit dans la révolution Yougoslave un affront personnel. Il ordonne à l'OKW de préparer l'invasion et le châtiment de la Yougoslavie... et retarde l'opération Barberousse de 4 semaines. Cette erreur aura de redoutables conséquences.
La Roumanie prend des mesures antisémites en ordonnant notamment la séparation des Juifs d’avec le reste de la population.
29/03/1941
L’offensive de Rommel est stoppée sur la frontière égyptienne.
Bataille du Cap Matapan, au sud du Péloponnèse, entre la 3è division navale italienne et la flotte britannique. C'est un grave revers pour la marine italienne, qui perd trois croiseurs, le « Zara », le « Fiume » et le « Pola », et deux contre-torpilleurs, l'« Alfieri » et le « Carducci ». Le cuirassé « Vittorio Veneto » est également atteint par les appareils du porte-avions « Formidable ». De leur côté, les Britanniques ont perdu seulement deux appareils.
Création par Vichy d'un « Commissariat général aux questions juives », dirigé par Xavier Vallat. Mise en place de restrictions économiques et aryanisation de l'administration. Les comptes bancaires juifs sont bloqués.
L’avance de Rommel en Cyrénaïque bouscule les troupes anglaises
L’avance de Rommel en Cyrénaïque bouscule les troupes anglaises
30/03/1941
Hitler précise sa pensée de guerre contre les Soviétiques devant ses généraux : la guerre allait être une guerre idéologique et une guerre d'anéantissement « ein Vernichtungskrieg » des judéo-bolcheviks... Toutes les règles d'une guerre normale doivent être oubliées. Le Führer essaie cette fois d'impliquer les généraux dans les atrocités à venir. En mettant l'accent sur le caractère idéologique de la lutte, Hitler obtient l'aval de bien des officiers.
Constitution définitive du Ghetto de Lublin.
31/03/1941
Reprise de la contre-offensive de Rommel en Cyrénaïque.
01/04/1941
Les Britanniques évacuent le plateau de Cyrénaïque.
En Yougoslavie, dissolution du Sénat et mobilisation générale.
02/04/1941
Le premier ministre de Hongrie Teleki (1879-1941) se suicide, refusant que son pays participe à l'invasion de la Yougoslavie. Il est remplacé par le germanophile Bardossy.
03/04/1941
Rommel reprend Benghazi (Libye) aux Anglais.
Les décodeurs anglais découvrent les plans d’Hitler pour l’attaque de l’URSS. Churchill prévient Staline, qui ne le croit pas.
Rommel reprend Benghaz
Rommel reprend Benghaz
04/04/1941
Une lettre du Dr Fritz Mennecke fournit la première preuve qu'on « sélectionne » au camp de Sachsenhausen les détenus invalides pour les envoyer à la mort dans les instituts d'euthanasie.
05/04/1941
Signature d’un pacte d’amitié soviéto-yougoslave.
Les troupes italiennes abandonnent Addis-Abeba.
06/04/1941
Les troupes allemandes envahissent simultanément la Yougoslavie (« Opération châtiment ») et la Grèce, que l'Italie n'a pas su abattre. La Luftwaffe rase Belgrade et fait plus de 17.000 morts civils. Les combats sont violents sur la frontière grecque, mais la frontière yougoslave est aisément traversée par les Allemands. Pavelitch, chef du mouvement séparatiste croate, lance un appel à l'indépendance.
Constitution définitive du Ghetto de Radom dans deux quartiers séparés. Création du Ghetto de Czestochowa.
Début de la construction du camp de concentration de Struthof Natzweiler en Alsace.
Ouverture du camp de Gross-Rosen, dans l'est de l'Allemagne.
La Wehrmacht en Grèce
La Wehrmacht en Grèce
08/04/1941
Création du Ghetto de Kielce.
Départ vers la France des Mosellans se reconnaissant Français.
Les blindés de Von Kleist occupent Nis et avancent vers Belgrade par la vallée de la Morava. L'armée yougoslave se désagrège. Premiers massacres massifs de Musulmans et de Croates opposés à la Yougoslavie par les tchetniks, membres de l'armée royale serbe.
09/04/1941
La Wehrmacht entre dans Salonique. La résistance grecque sur la ligne Metaxas s'effondre.
10/04/1941
Les troupes allemandes entrent à Zagreb (Croatie), accueillies en libératrices par la population croate. Formation, à l'initiative du colonel Kvaternik, de l'État indépendant de Croatie, incluant Srijem, sous le contrôle de l'Allemagne et de l'Italie.
Les éléments de tête de l'Afrika Korps parviennent à moins de vingt kilomètres de Tobrouk.
11/04/1941
Le cabinet du maréchal Pétain publie un communiqué condamnant « les intellectuels, professeurs, politiciens qui, de leurs bureaux, stimulent une propagande (gaulliste) en suscitant des gestes mesquins, des inscriptions puériles sur les murs... ».
12/04/1941
Les Allemands occupent Belgrade.
En Libye, Rommel bat les forces britanniques, affaiblies par la perte du contingent expédié en Grèce et encercle Tobrouk.
13/04/1941
Première rafle de Juifs étrangers en France.
Le Japon et l’Union Soviétique signent un traité de non-agression pour une durée de cinq ans.
17/04/1941
L'armée yougoslave capitule devant la Wehrmacht à Sarajevo. La campagne de Yougoslavie a coûté moins de 200 morts à l'Allemagne.
Création par les Nazis d'un Etat Croate, soutenu par le parti Oustacha. Ante Pavelic prend la tête de la nouvelle république croate.
Terreur en Yougoslavie : les Allemands massacrent des serbes à Pancevo le 22 avril 1941
Terreur en Yougoslavie : les Allemands massacrent des serbes à Pancevo le 22 avril 1941
18/04/1941
L'État français se retire de la S.D’N. Paul Marion, secrétaire général adjoint à l'information, menace : « Le gouvernement exige une identité de vue totale en ce qui concerne les problèmes de politique étrangère. Les journaux qui ne veulent pas se soumettre s'exposeront aux sanctions les plus rigoureuses, y compris l'interdiction ! »
Le premier ministre grec Koryzis se suicide.
Début du démembrement de la Yougoslavie : annexion par le Reich d'une partie de la Styrie et de la Carniole.
19/04/1941
Violents bombardements nocturnes de la Luftwaffe sur Londres, impliquant 700 appareils : 2.300 morts.
Première à Zurich de la pièce de Brecht « Mutter Courage und ihre Kinder ».
21/04/1941
Signature de la capitulation de la Grèce à Larissa, au P.C. de la XIIe armée allemande. Mussolini est indigné de n'avoir pas été convié à la signature.
23/04/1941
En France de Vichy, les maires des communes de plus de 10.000 habitants de la zone sud perdent la disposition des forces de police, qui sont désormais nommées par le secrétariat général pour la police, sous l'autorité du secrétariat d'État à l'intérieur.
25/04/1941
Les troupes allemandes entrent dans Athènes et le Péloponnèse. Les Anglais évacuent la Grèce.
Hitler lance la directive n° 28 : « Opération Merkur » d'attaque aéroportée sur la Crète.
Introduction du service du travail obligatoire en Moselle.
La croix gammée sur l’Acropole
La croix gammée sur l’Acropole
27/04/1941
Les SS et les dirigeants d'IG Farben signent un accort pour la construction d'Auschwitz III à Monowitz : ce sera un site industriel comportant une usine de caoutchouc synthétique (BUNA IV) et une usine d'acide acétique pour lesquelles sera utilisée la main d'oeuvre des détenus. 35.000 « Häftlinge » passèrent par Buna, 25.000 au moins en moururent. IG Farben acquiert par la suite deux mines de charbon dans lesquelles travailleront des détenus juifs: la Fürstengrube et la Janinagrube. Plus tard, en 1943, les usines Krupp, Metallindustrie « Union », Siemens Schuckert, Goering Werke s'installeront sur le site.
30/04/1941
Mise en place de mesures anti-juives par le gouvernement Croate.
Révolte en Irak contre la Grande-Bretagne.
Après la conquête de la Grèce, Hitler fixe au 22 juin le début de l’opération Barbarossa.
01/05/1941
Afin de donner une apparence de légalité à son pillage organisé des oeuvres d’art dans toute l’Europe, Göring proclame par un décret que le national-socialisme doit « ramener en Allemagne » le plus possible de biens culturels et se fait nommer responsable de cette mission de « conservation ». Des trains remplis d’oeuvres dérobées un peu partout vont converger vers sa résidence privée, la villa Carin. De même, les châteaux de Mauterndorf et Veldenstein vont bientôt regorger de trésors volés.
Discours de Pétain : « Le 1er mai a été jusqu'ici un symbole de division et de haine. Il sera désormais un symbole d'union et d'amitié, parce qu'il sera la fête du travail’.. »
02/05/1941
Échec de la nouvelle attaque de Rommel sur Tobrouk en raison d'une violente tempête de sable. La résistance britannique réussit à bloquer les tentatives allemandes pour élargir la poche ouverte dans le secteur occidental’
Mussolini proclame l’annexion de la Slovénie par l’Italie.
04/05/1941
Au Reichstag, Hitler affirme une nouvelle fois que le IIIe Reich « durera mille ans ».
Rommel stoppe son attaque contre Tobrouk.
05/05/1941
Le Négus Hailé Sélassié rentre triomphalement à Addis-Abeba, reprise par les Anglais aux Italiens.
L’empereur d’Ethiopie, le Négus Hailé Sélassié (1892-1975) à Khartoum, peu avant son retour à Addis Abbeba
L’empereur d’Ethiopie, le Négus Hailé Sélassié (1892-1975) à Khartoum, peu avant son retour à Addis Abbeba
06/05/1941
Le Præsidium du soviet suprême nomme Staline président du conseil des commissaires du peuple. Il devient donc chef du gouvernement soviétique.
09/05/1941
Au cours d'une opération spéciale, le navire-météo allemand « München » est capturé par un destroyer britannique au nord-est de l'Islande. A son bord, les Britanniques trouvent la machine de codage « Enigma ».
Le député Pierre Mendès-France est condamné à six ans de prison par le Conseil de guerre de Clermont-Ferrand’
Traité de paix Franco-Thaïlandais.
10/05/1941
Rudolf Hess, intime d'Hitler, et féru d'astrologie, tente, pour des raisons astrales, de négocier la paix avec l'Angleterre, en se rendant, à bord de son avion personnel, en Ecosse : parti d’Augsbourg à 17h45, à bord de son Messerschmitt, il saute en parachute à 22 heures sur la propriété du duc d'Hamilton (un de ses amis personnels). Il est fait prisonnier par les Anglais. Hitler, qui refuse d’abord d’y croire, entre ensuite dans une colère noire et le déclare fou.
Dernier grand bombardement de la Luftwaffe avec 500 appareils sur Londres. La Chambre des Communes est détruite par les bombes allemandes. Les bombardiers sont ensuite transférés vers l’est pour l’opération Barbarossa.
Création des 4 Einsatzgruppen du front de l'est par Himmler.
Hess, le dauphin traître
Hess, le dauphin traître
11/05/1941
Hitler fait arrêter les secrétaires et l’officier adjoint de Hess Karl-Heinz Pintsch. Pintsch était au courant de la tentative du « suppléant » du Führer. Albrecht Haushofer, qui a sans doute encouragé Hess dans son action, est conduit au Berghof et contraint de rédiger un document intitulé : « Y a-t-il encore une chance de paix avec l’Angleterre ? ».
Entrevue Hitler-Darlan à Berchtesgaden : Darlan accepte les « protocoles » que lui dicte Hitler : livraison de matériel de guerre français à l'Allemagne pour l'Irak, installation d'une base logistique à Alep, droits d'escale en Syrie pour les avions de l'Axe et dans la base sousmarine de Dakar pour les U-Boote, coopération dans le domaine du renseignement et pour l'instruction des troupes irakiennes, ravitaillement de l'Afrikakorps de Rommel par la Tunisie et cession de bases aux Allemands à Dakar et à Bizerte.
12/05/1941
Succédant à Hess, Martin Bormann, 41 ans, devient le chef de la chancellerie du Reich avec rang de ministre. Il faut passer par lui pour approcher Hitler.
A l’Obersalzberg, Speer s’entretient avec le Führer à propos des grandes parades qui doivent se tenir dans l’artère principale de Berlin.
13/05/1941
« Directive Barbarossa » et « Kommissarbefehl » (officialisé le 6 juin) : « Le caractère que présente notre guerre contre la Russie est tel qu'il doit exclure les formes chevaleresques... L'idéologie soviétique est aux antipodes de celle qui régit le national-socialisme... Par conséquent, les Soviets (Commissaires politiques) doivent être liquidés. Les soldats allemands coupables de contrevenir aux lois internationales de la guerre seront innocentés... ». Le « Kommissarbefehl » est mis en oeuvre par le général Keitel.Un accord entre Brauchitsch et les SS prévoit une coopération sur le terrain.
Discours du mufti de Jérusalem à la radio de Bagdad appelant tous les musulmans de tous les pays à se joindre au combat contre les Britanniques.
14/05/1941
Début des arrestations massives des Juifs étrangers (polonais, autrichiens et tchèques) dans l'agglomération parisienne. Les 3.700 personnes arrêtées sont envoyées dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.
 Camp de Pithiviers, 17 avril 1941
Camp de Pithiviers, 17 avril 1941
15/05/1941
Himmler autorise le Dr Sigmund Rascher à pratiquer des expériences médicales sur des prisonniers à Dachau.
16/05/1941
Fin du Blitz contre l’Angleterre. 111 bombardiers allemands effectuent un dernier raid sur les villes de l'Angleterre, contre Birmingham et l'ouest des Midlands.
19/05/1941
Capitulation du duc d'Aoste en Afrique du nord devant les Anglais avec le gros de l’armée italienne en Afrique de l’est.
20/05/1941
Début de l'opération « Mercure » : les troupes aéroportées allemandes attaquent la Crète.
Göring indique au RSHA qu'il souhaite encourager le départ des Juifs allemands dans toute la mesure du possible, et prioritairement ; en même temps il interdit l'émigration aux Juifs de Belgique et de France occupée afin que les quotas d'émigration accordés par les pays d'outre mer soient réservés aux Juifs Allemands.
23/05/1941
Directive Goering organisant l'exploitation économique de la Russie, au bénéfice exclusif de l'Allemagne, condamnant implicitement des millions de Russes à mourir de faim.
Himmler autorise le service de santé de la Luftwaffe à effectuer des expériences dans les camps.
24/05/1941
Le cuirassé allemand « Bismarck » coule le navire britannique « Hood » au large de l'Islande : 1.416 morts.
La dernière image du HMS Hood (à l’arrière plan) quelques instants avant son explosion
La dernière image du HMS Hood (à l’arrière plan) quelques instants avant son explosion
25/05/1941
Communication de Pierre Laval au cours d'un dîner : « Mon entrevue avec le chancelier Hitler à Montoire fut une surprise, une émouvante surprise... En repoussant l'idée d'une paix de vengeance et d'oppression, le chancelier Hitler a permis à la France de s'intégrer volontairement dans le nouveau système qu'il créera lorsque la guerre sera terminée... La collaboration est dans l'ordre naturel des choses. Elle est indispensable à la France comme elle est utile à l'Allemagne. »
27/05/1941
Le « Bismarck » est coulé par la flotte anglaise, à 970 kilomètres au large de Brest. 2.000 marins allemands trouvent la mort
Le Bismarck : vue de la proue
Le Bismarck : vue de la proue
28/05/1941
Accords Darlan-Warlimont sur l'Afrique. Protocole de Paris : Le gouvernement de Vichy reconnaît aux Allemands le droit d'utiliser les aérodromes de Syrie et du Liban. Le texte, préparé les 11 et 12 mai à Berchtesgaden, précise que « les mesures envisagées peuvent conduire le gouvernement de Vichy à un conflit armé immédiat avec l'Angleterre ou avec les Etats-Unis ».
30/05/1941
L’amiral Raeder conseille à Hitler de reporter Barbarossa et de profiter des succès de Rommel en Afrique.
Définition des Juifs de Serbie, retrait le la fonction publique, recensement des biens juifs, mise en place du travail forcé, port de l'Etoile obligatoire.
31/05/1941
Les 16.500 Anglais évacuent la Crête.
Armistice anglo-irakien.
En Yougoslavie, création du premier camp de concentration à Danica, où sont déportés les Juifs de Zagreb.
01/06/1941
Les forces allemandes s’emparent de la Crête. Les soldats britanniques qui n'ont pu être évacués se rendent (5.000 d'entre eux sont capturés à Retimo et à Sfakia) ou rejoignent la guérilla grecque dans les montagnes, 600 réussiront à quitter l'île par la suite. Les pertes britanniques s'élèvent à environ 18.600 hommes, dont 17.000 sont faits prisonniers.
02/06/1941
A Vichy, nouvelle loi portant statut des Juifs rendant obligatoire le recensement en zone libre et les excluant presque totalement des professions libérales et commerciales et de l'enseignement supérieur. La presse collaboratrice en rend compte dans les jours qui suivent.
03/06/1941
Lors du conseil des ministres, Weygand s'oppose violemment à la politique de collaboration militaire avec l'Allemagne en Afrique du Nord.
Nialemes en Crète : un planeur de l’invasion allemande
Nialemes en Crète : un planeur de l’invasion allemande
04/06/1941
L’ancien kaiser allemand Guillaume II meurt à Doorn, aux Pays-Bas, à l'âge de 82 ans.
En Croatie, nouvelles mesures racistes : les transports et les lieux publics sont interdits aux Juifs, aux Serbes et aux Tziganes. 1.260 Serbes sont brûlés vifs dans une église à Glina.
06/06/1941
Par l’intermédiaire de l’OKW (Oberkommando der Wehrmacht), Hitler ordonne d’exécuter les « commissaires politiques » pendant l’invasion de l’URSS. C.est l’application du fameux « Kommissarbefehl » le Keitel.
08/06/1941
Début de la guerre franco-anglaise en Syrie - Liban.
09/06/1941
Hermann Göring, que l’idée d’une guerre avec l’URSS, inquiète, informe l’industriel suédois Birger Dahlerus que l’Allemagne s’apprête à attaquer l’Union soviétique « aux alentours du 15 juin ». Les ambassadeurs britannique et américain en poste à Stockholm apprennent à leur tour la nouvelle.
10/06/1941
L'amiral Darlan à la radio de Vichy : « Nous n'aurons jamais assez de reconnaissance pour notre chef, qui a fait don de sa personne à la France pour la sauver... »
12/06/1941
Entrevue entre Hitler et le maréchal Antonescu à Munich. Antonescu engage la Roumanie aux côtés de l'Allemagne.
13/06/1941
Moscou dément les rumeurs de tension avec l’Allemagne.
Le gouvernement de Vichy annonce que plus de 12.000 Juifs ont été arrêtés et internés en camps de concentration à la suite du « complot juif » contre la coopération franco-allemande.
14/06/1941
Le président américain Roosevelt gèle tous les avoirs allemands et italiens aux Etats-Unis.
15/06/1941
La Croatie souscrit au Pacte tripartite. Göring et Dahlerus se rencontrent de nouveau. Le dirigeant nazi se fait plus précis : l’attaque contre l’URSS commencera le 22 juin.
Libye : début de l'opération « Battleaxe » du général Wavell pour tenter de libérer Tobrouk. La bataille de Halfaya est engagée. En 3 jours les britanniques perdent plus de 300 blindés devant l’Afrikakorps de Rommel’
Les lois de Nuremberg contre les Juifs sont appliquées à tous le pays conquis et occupés par les nazis.
Attaque de chars britanniques sur le col de Halfaya. Ce sera une hécatombe
Attaque de chars britanniques sur le col de Halfaya. Ce sera une hécatombe
16/06/1941
Tous les consulats américains se situant dans des territoires occupés par les Allemands ou les Italiens sont fermés. En France, ceux situés dans la zone libre gouvernée par Vichy sont conservés.
En tentant de se suicider dans la prison d’Aldershot, Rudolf Hess se casse une jambe.
18/06/1941
Pacte d'amitié et de non-agression entre l’Allemagne et la Turquie, qui maintient sa neutralité.
21/06/1941
Création du camp de Royallieu près de Compiègne.
22/06/1941
A 3 heures 30, débute l'opération Barbarossa par des attaques aériennes contre les bases ennemies, simultanément à l'entrée des troupes de la Wehrmacht en territoire soviétique. Les forces armées allemandes sont réparties en trois groupes : le Heeresgruppe Nord, sous la direction du maréchal Leeb, le Heeresgruppe Centre, sous la direction du maréchal Bock, le Heeresgruppe Sud, sous la direction du maréchal Rundstedt.
L'ensemble des groupes armées opère sous la direction de Von Brauchitsch, et rassemblent 145 divisions, dont 17 divisions blindées et 13 motorisées, soient plus de 3 millions de soldats, appuyés par 7.100 canons, 3.300 chars, 625.000 chevaux et 2.770 avions.
De son côté, l'armée soviétique dispose de 230 divisions, dont 170 sont réparties sur la frontière est, organisées selon quatre fronts : le front nord-ouest de Kuznetsov, le front ouest de Pavlov, le front sud-ouest de Kirpono, le front sud de Tyulenev. L'armée soviétique est forte de 24.000 chars et de 8.000 avions.
Les lignes soviétiques sont enfoncées dans tous les secteurs, à l'exception du sud. A midi, l'armée de l'air soviétique a perdu environ 1.200 appareils. Les avant-gardes blindées du Heeresgruppe Nord avancent de 65 kilomètres, celles du Heeresgruppe Centre prennent pratiquement tous les ponts sur le Bug. Les troupes du Heeresgruppe Sud, basées en Hongrie et en Roumanie, n'interviennent pas au cours du premier jour.
Les troupes sont suivies par les Einsatzgruppen chargés de la liquidation des populations juives et des commissaires politiques.
La Roumanie et l'Italie déclarent la guerre à l'U.R.S.S.
Prise de Damas par les Anglais.
Opération « Barbarossa », juin 1941 - novembre 1942
Opération « Barbarossa », juin 1941 - novembre 1942
Opération Barbarossa : vers la guerre totale
Opération Barbarossa : vers la guerre totale
Opération Barbarossa : les premiers prisonniers
Opération Barbarossa : les premiers prisonniers
Opération Barbarossa : à travers la grande plaine russe
Opération Barbarossa : à travers la grande plaine russe
23/06/1941
Avancée spectaculaire des troupes allemandes en U.R.S.S. La Luftwaffe poursuit ses attaques et perturbe fortement les lignes de communications soviétiques.
Juin 1941 : la Wehrmacht fonce sur Kovno
Juin 1941 : la Wehrmacht fonce sur Kovno
25/06/1941
Début des pogroms en dans les pays baltes, à l'incitation des troupes allemandes.
Les blindés de Guderian sont à une trentaine de kilomètres de Minsk.
Opération Barbarossa : prisonnier de guerre soviétique. Des centaines de milliers vont mourir de faim
Opération Barbarossa : prisonnier de guerre soviétique. Des centaines de milliers vont mourir de faim
26/06/1941
La Finlande déclare la guerre à l’URSS.
28/06/1941
Les Japonais occupent la Cochinchine.
En Espagne, formation de la division franquiste « Azul » pour aller combattre sur le front russe.
29/06/1941
Un décret confirme le discours d’Hitler au Reichstag le 1er septembre 1939 : Göring est officiellement son successeur.
Batailles d’encerclement de Minsk et Bialystok.
Poussés par l'EG A (Einsatzgruppe A), les groupes anticommunistes lithuaniens de Klimaitis provoquent des pogroms faisant plus de 5.000 morts (Dont plus de 3.800 à Kaunas).
Massacre des Juifs de Jassy, en Bessarabie, par les Allemands et les Roumains.
30/06/1941
Le gouvernement de Vichy rompt ses relations diplomatiques avec l'U.R.S.S. à la suite de l'attaque allemande du 22 juin contre ce pays.
Création à Moscou d'un Comité d'État de la défense, avec Staline à sa tête, renforçant la centralisation des pouvoirs. Il est formé de Molotov, de Beria, de Malenkov et de Vorochilov. Staline en appelle à la « grande guerre patriotique » pour la défense du pays.
URSS, juin 1941
URSS, juin 1941
01/07/1941
Vichy accepte le principe de la création de la Légion des « Volontaires Français contre le Bolchevisme » (L’V.F.).
02/07/1941
Dans une lettre adressée aux chefs des sections spéciales, Heydrich ordonne l'exécution des Juifs d'URSS. Des unités SS massacrent 7.000 juifs dans la région de Lemberg-Lvov.
A Tokyo, une conférence impériale fixe l'expansion Japonaise vers le Sud.
03/07/1941
A 6 heures 30 du matin, discours radiophonique de Staline au peuple russe rappelant le passé du pays et la nécessité de pratiquer une guerre de partisans et une politique de terre brûlée.
04/07/1941
Occupation de Riga.
Début du soulèvement communiste en Yougoslavie sous la conduite de Josip Broz Tito.
05/07/1941
Premiers départs vers le front de l’Est de soldats de la division espagnole « Azul ».
La division espagnole Azul en partance pour l’est
La division espagnole Azul en partance pour l’est
06/07/1941
Göring lance un programme de développement de la production aéronautique.
07/07/1941
Exécution d'otages juifs et de « communistes » (13 le 5 juillet, 122 le 28 juillet)... en Serbie.
07/07/1941
En accord avec le gouvernement britannique et les autorités locales, les Américains débarquent en Islande pour protéger au plus près les convois des attaques des sous-marins allemands.
08/07/1941
L’Allemagne et l’Italie proclament la fin de l’Etat yougoslave.
L’Etat indépendant de Croatie est érigé en royaume avec pour roi Tomiaslas II (Aymon de Spolète, neveu du roi d’Italie). La province de Ljubljana est annexée au royaume d’Italie, ainsi que la Dalmatie. La Bosnie est placée sous administration italienne et le Monténégro devient un protectorat italien.
Déclaration de Pétain : « L'État issu de la Révolution nationale devra être autoritaire et hiérarchique. »
10/07/1941
Les Allemands prennent Minsk et arrivent aux environs de Kiev. Ils font 300.000 prisonniers.
Prisonnier soviétiques dirigés vers le camp de Gomel.Juillet 1941
Prisonnier soviétiques dirigés vers le camp de Gomel.Juillet 1941
11/07/1941
Création de légions de volontaires français (LVF) contre le bolchevisme.
12/07/1941
Signature à Moscou par Cripps et Molotov d'un accord anglo-soviétique d'assistance mutuelle. Les deux pays s'interdisent de signer une paix séparée avec l'Allemagne.
13/07/1941
Göring déclare : « Les Juifs n’ont plus rien à faire dans les territoires occupés par l’Allemagne ».
Construction du camp de Maïdaneck.
14/07/1941
Hitler prend la décision de moderniser la Luftwaffe et la Kriegsmarine.
Ordre du jour de Vorochilov, commandant en chef des armées du Nord, et de Jdanov, chef de l'organisation du parti pour Leningrad, condamnant les déserteurs et rappelant que tout soldat qui abandonnera les lignes sera fusillé.
16/07/1941
Les dignitaires nazis édifient une structure d'occupation de l'URSS, prévoyant quatre commissariats du Reich. Rosenberg est nommé ministre des Territoires occupés de l'Est. Himmler reçoit en charge la police et la sécurité. Début des batailles d’encerclement de Smolensk et de Iaroslav.
Accord Heydrich - Reinecke (Chef du bureau général de la Wehrmacht) par lequel la Wehrmacht se « libère » de tous les prisonniers de guerre « bolcheviques ».
17/07/1941
Heydrich ordonne d'exécuter tous les juifs russes prisonniers. Hitler proclame que l'expérience politico-raciale en U.R.S.S. doit donner naissance à la puissance mondiale allemande.
Pour renforcer la résistance des forces soviétiques, les commissaires politiques sont rétablis dans l'armée et dans la marine.
19/07/1941
L'OKW décide d'envoyer, après avoir anéanti les troupes soviétiques du secteur de Smolensk, la IIe armée et le 2e Panzergruppe de Guderian non plus sur Moscou, mais au sud, pour encercler Kiev et faire leur jonction avec la 1èrè armée. Cette décision, prise suivant l'idée d’Hitler est fortement critiquée par Guderian, arguant qu'il serait beaucoup plus profitable de poursuivre l'offensive vers Moscou. Elle aura pour la Wehrmacht de désastreuses conséquences.
Bombardement d’un noeud ferroviaire en Ukraine
Bombardement d’un noeud ferroviaire en Ukraine
21/07/1941
Protocole Darlan-Kato : la France autorise le Japon à utiliser ses aérodromes et à stationner des troupes sur tout le territoire indochinois. Le Japon obtient également des matières premières et du riz contre l'engagement à respecter la souveraineté française.
22/07/1941
Directive Keitel assignant à Heinrich Himmler la « tâche spéciale » d'établir l'administration des territoires soviétiques conquis. La SS a de fait carte blanche pour agir indépendamment de l'autorité militaire. Keitel fixe entre 50 et 100 vies communistes le prix d'un soldat allemand abattu par les partisans soviétiques.
Aryanisation obligatoire en Serbie.
En France de Vichy « Aryanisation économique » : réquisition des biens meubles et immeubles appartenant aux Juifs.
24/07/1941
France de Vichy : déclaration de l'Assemblée des cardinaux sur leur loyalisme envers le pouvoir établi.
26/07/1941
Max Dormoy, ancien ministre du Front Populaire, est assassiné par des militants du P.P.F. à Montélimar dans la chambre où il était en résidence forcée depuis son arrestation.
Mac Arthur est nommé commandant des Forces armées Américaines en Extrême-Orient.
27/07/1941
Directive Keitel : les civils ennemis coupables de délits ne se trouveront plus placés sous la juridiction d'une cour martiale. Ils pourront donc être exécutés sans autre forme de procès.
28/07/1941
L’évêque de Münster, Clemens August Graf Von Galen, porte plainte contre le procureur d’Etat contre l’euthanasie des handicapés physiques et mentaux et entame une série de sermons sur cette question.
Göring définit l’organisation économique des territoires occupés de l’Est.
Le Dr Schumann sélectionne à Auschwitz 575 détenus qui seront gazés à Sonnenstein.
29/07/1941
L'allemand devient langue obligatoire en Alsace-Lorraine.
Accord franco-japonais sur l'Indochine.
31/07/1941
Décret de Goering chargeant Eichmann et Heydrich de faire le nécessaire pour « résoudre le problème juif » (Gesamtlösung). Dans une lettre, Goering demande à Heydrich de lui « soumettre prochainement un projet global pour la mise en oeuvre de cette politique de la Solution Finale ».
Massacre à Kichinev de 12.000 Juifs par les SS.
02/08/1941
A Ouman (Ukraine), Von Rundstedt livre une grande bataille d'encerclement à Boudienny et fait prisonniers 150.000 soldats soviétiques. La bataille est achevée le 12.
03/08/1941
L’évêque de Münster, Clemens August Graf Von Galen, prononce un sermon particulièrement violent contre l’euthanasie, mais n’est pas inquiété en raison de son soutien antérieur à la politique hitlérienne.
04/08/1941
Le service de travail obligatoire pour les jeunes filles allemandes est prolongé de 6 mois pour les besoins de la guerre.
07/08/1941
Chute de Smolensk et de Iaroslav. La Wehrmacht annonce avoir fait 310.000 prisonniers et avoir tué un grand nombre des 700.000 soldats soviétiques pris au piège.
Les chars de Von Kluge foncent sur Smolensk
Les chars de Von Kluge foncent sur Smolensk
07/08/1941
Staline prend le commandement de toutes les forces soviétiques.
08/08/1941
Le collaborateur belge Léon Degrelle crée la légion « Wallonie » qui combattra contre l'URSS du côté des Allemands.
10/08/1941
Signature de la Charte de l'Atlantique à bord du « Prince of Wales », par Churchill et Roosevelt. Elle définit les droits fondamentaux des démocraties.
11/08/1941
Premier gazage à Hartheim de détenus venus de Mauthausen.
12/08/1941
Les nazis raflent les Juifs étrangers du XIè arrondissement de Paris.
Message radiodiffusé de Pétain : « De plusieurs régions de France, je sens souffler depuis plusieurs semaines un vent mauvais. L'inquiétude gagne les esprits, l'autorité de mon gouvernement est discutée... La radio de Londres ajoute à ce désarroi des esprits... Un long délai sera nécessaire pour vaincre la résistance de tous les adversaires de l'ordre nouveau, amis il nous faut dès à présent briser leurs entreprises, en décimant les chefs... »
Pétain annonce la nomination de Darlan comme ministre de la Défense, l'institution de tribunaux spéciaux, l'interdiction de tous les partis politiques et le renforcement des forces de police. Les réunions publiques sont interdites.
Malgré « le vent mauvais », le régime de Vichy entretien l’illusion d’une idylle entre Pétain et la France
Malgré « le vent mauvais », le régime de Vichy entretien l’illusion d’une idylle entre Pétain et la France
Directive n° 34 d’Hitler sur la conduite des opérations sur le front. Il fixe comme objectifs : au sud la prise de la Crimée, de la région de Kharkov et du bassin houiller du Donets ; au nord, les troupes doivent isoler Leningrad et faire leur jonction avec les forces finlandaises ; enfin le Heeresgruppe Centre doit suspendre son offensive sur Moscou pour appuyer les opérations des deux autres groupes.
14/08/1941
Sous la pression des autorités allemandes, Vichy promulgue la loi déférant à des tribunaux spéciaux « les auteurs de toutes infractions pénales commises dans une intention d'activité communiste ou anarchiste ».
Loi de Vichy instituant l'obligation de prêter serment de fidélité au chef de l'état, pour les hauts fonctionnaires, les militaires et les magistrats.
A Auschwitz I les SS achèvent par une piqûre de phénol le père Maximilien Kolbe, qui avait pris la place d'un père de famille condamné à mourir de faim, après 14 jours dans le « bunker de la mort ».
15/08/1941
Création du ghetto de Kaunas par l'EG A, dans le quartier de Viliampole. Il accueillera des juifs du Reich.
Himmler assiste à une exécution en masse à Minsk par les Einsatzgruppen. Il perd contenance et ordonne aux EG de chercher des moyens « plus humains » d'exécution. (Camions à gaz).
Ouverture du camp de Drancy.
17/08/1941
Novgorod, au sud-est de Leningrad, sur les rives du lac Ilmen, est prise par les Allemands. Au sud, Odessa est encerclée, Dniepropetrovsk tombe, Kharkov et Donetsk sont menacées.
20/08/1941
Erich Koch, gauleiter de la Prusse-Orientale, devient commissaire du Reich pour l’Ukraine.
Par circulaire, le commissaire français chargé des Sports, Jean Borotra, interdit toute rencontre sportive avec l’Allemagne.
Deuxième arrestation massive de Juifs en zone occupée, à Paris. Les 4.232 hommes arrêtés par la police française sont internés au camp de Drancy, sous administration française.
 Drancy : un nom de sinistre mémoire
Drancy : un nom de sinistre mémoire
21/08/1941
Pierre George, le futur colonel Fabien, tue l'enseigne de vaisseau allemand Alfons Moser à la station de métro Barbès-Rochechouart. S’en suit une rafle à Paris de Juifs impliqués dans les « crimes et tentatives d'assassinat des gaullistes communistes contre les membres de la Wehrmacht ».
Le gouvernement général de Pologne est augmenté de la province ukrainienne de Lemberg (Lvov).
Début de la création des Ghettos dans les villes soviétiques occupées.
Le personnel Hadamar « fête » son dix millième gazage.
L'action des EG en Union Soviétique prend des allures de génocide : l'Endlösung tourne peu à peu à l'extermination.
22/08/1941
Obligation est faite à toutes les salles de cinéma en Hollande de projeter le film antisémite « le Juif éternel ».
24/08/1941
Hitler met fin au programme d’euthanasie de certains malades (opération T4), en raison de la vague d'indignation répercutée par des ecclésiastiques (notamment Mgr Von Galen, évêque de Munster, et Konrad Gröber, évêque de Fribourg-en-Brisgau). T4 aura fait au moins 70.273 victimes. L'« extermination sauvage » à échelle plus réduite se poursuit néanmoins, par injection de produits toxiques ou par famine dans les camps, les établissements infantiles spécialisés dans le Reich et à l’Est.
Diffusion par la radio de Moscou d'un appel en trois langues, russe, yiddish et anglais, d'intellectuels juifs à propos des massacres de masse.
En France, à la suite de l'attentat du 21 août, le gouvernement crée des « Sections Spéciales » dans les cours d'appel des tribunaux de la zone non occupée et une « Cour spéciale » en zone occupée pour « réprimer les activités communistes et anarchistes ».
25/08/1941
Entrée des troupes Britanniques et Soviétiques en Iran.
Rencontre entre Mussolini et Hitler au quartier général allemand. Les deux hommes inspectent le sud du front russe.
<a class=Hitler et Mussolini visitent les troupes sur le front est'>
Hitler et Mussolini visitent les troupes sur le front est
26/08/1941
Le dossier chronologique de l’inspection générale des archives du Land de Berlin mentionne que, « conformément à l’ordre de Speer, une nouvelle action d’expulsion d’environ 5.000 logements juifs vient d’être engagée. Tout est fait, malgré la guerre, pour que les logements des Juifs soient remis en état le plus rapidement possible afin qu’ils puissent être occupés par les locataires des quartiers en démolition (pour la construction du Grand Berlin) ».
En France occupée, ordonnance allemande : cinq otages seront fusillés pour la mort d'un membre de l'armée allemande. Elle entre en application dès le lendemain.
27/08/1941
Les Allemands franchissent le Dniepr.
28/08/1941
En France, trois militants communistes condamnés à mort la veille par le Tribunal spécial de la Seine, sont guillotinés à la Santé.
Les Soviétiques annoncent la destruction du grand barrage de Zaporozhye, sur le Dniepr. Dans la Baltique, ils évacuent la garnison de Tallinn par la mer. Plusieurs convois tentent d'atteindre Kronstadt. La quasi-totalité des transports et un grand nombre de navires de l'escorte soviétique de la Baltique sont coulés.
Sous marin soviétique capturé par les Allemands à Libau
Sous marin soviétique capturé par les Allemands à Libau
29/08/1941
Le lieutenant de vaisseau Honoré d'Estienne d'Orves est fusillé au Mont Valérien à 7 heures du matin, avec deux membres de son réseau, Doornick et Barlier.
01/09/1941
Une ordonnance de police ordonne à tous les Juifs résidant en Allemagne de porter, à partir du 19, une étoile de David jaune au centre de laquelle figure le mot « Jude ». Il est par ailleurs interdit aux Juifs du Reich de quitter leur domicile sans laisser passer.
A Kamenetz-Podolski, les Allemands massacrent les Juifs expulsés par les Hongrois.
Offensive allemande dans le secteur de Leningrad : la rive sud du lac Ladoga est atteinte.
03/09/1941
A Auschwitz, du gaz Zyklon B est testé pour la première fois sur des détenus juifs et russes. Les nazis cherchent un gaz mortel qui soit « efficace ».
300 officiers russes sont massacrés à leur arrivée à Buchenwald. A Sachsenhausen ils sont systématiquement exécutés d’une balle dans la nuque.
05/09/1941
L'hebdomadaire catholique « Temps nouveaux » et la revue jésuite « Esprit » sont interdits par Vichy.
Le cabinet japonais cède à la pression des militaires et décide de mettre le Japon « en condition de guerre » pour la fin octobre 1941 si aucun accord n'est signé avec les Américains pour lever l'embargo sur le pétrole.
09/09/1941
Début du siège de Leningrad et début de la bataille de Kiev.
Kiev, septembre 1941: chars T26 soviétiques détruits
Kiev, septembre 1941: chars T26 soviétiques détruits
11/09/1941
A la suite de l'incident du « Greer », navire américain qui avait été attaqué par un U-Boot, Roosevelt donne officiellement l'ordre à la marine d'attaquer tous les bâtiments qui menaceraient la libre circulation des bateaux de commerce américains ou protégés par les navires américains.
12/09/1941
En Norvège, le gouvernement de Quisling interdit les groupes scouts et les autres clubs pour la jeunesse. Les jeunes garçons doivent rejoindre les sections de la jeunesse du parti national’
Les premières chutes de neige sont relevées sur le front de l’Est.
15/09/1941
Dans le secteur de Kiev, les blindés de Guderian et de Kleist effectuent leur jonction à Rommy, encerclant 600.000 soldats des armées de Boudienny et de Timochenko dans une poche qui s'étend sur 160 kilomètres.
16/09/1941
Le maréchal Keitel donne l'ordre d'exécuter en France 50 otages pour tout soldat allemand tué et en Serbie, 100 otages pour tout soldat tué et 50 pour tout soldat blessé.
17/09/1941
Dans le Reich sont prononcées les premières peines de mort pour l’écoute de postes de radios étrangères.
18/09/1941
Himmler annonce à ses officiers la décision de Hitler de déporter tous les Juifs des territoires sous contrôle Allemand « vers l'Est ». Cette date marque la volonté claire d’Hitler de recourir à la mise à mort directe ou différée des Juifs. L'Endlösung est maintenant clairement « Mise à mort ».En effet, Hitler est désormais certain, avec l'entrée en guerre probable des Américains, que la guerre sera mondiale et longue... et qu'il ne la gagnera pas forcément. Ce sentiment d'échec potentiel l'incite à décider de résoudre radicalement, par la destruction physique, la « question juive ».
19/09/1941
Les forces soviétiques encerclées dans Kiev capitulent devant l’armée de Von Rundstedt. 600.000 soldats soviétiques sont faits prisonniers. Les pertes allemandes sont estimées à 100.000 hommes. L'armée allemande est aux portes de Leningrad et de Moscou. Hitler donne l'ordre formel de refuser la capitulation des deux cités. Il veut « effacer Leningrad de la surface de la terre ».
La presse allemande lance une violente campagne contre la commission parlementaire argentine qui enquête sur les activités d’Allemands et d’Italiens qui militent dans des organisations clandestines liées aux pays de l’Axe.
En Yougoslavie, échec de la rencontre de Struganik, en Serbie, entre les deux chefs résistants Tito et Mihailovitch en raison de leurs divergences politiques. Les deux groupes de maquisards commenceront bientôt à se combattre l'un l'autre.
Bataille pour Leningrad : la ville sera assiégée durant plus de 800 jours.…
Bataille pour Leningrad : la ville sera assiégée durant plus de 800 jours.…
Leningrad, le plus terrible siège du front est
Leningrad, le plus terrible siège du front est
21/09/1941
Le maréchal Pétain fait savoir qu'il condamne fermement les attentats commis contre des officiers allemands.
22/09/1941
Ordonnance des autorités d'occupation en France : toute personne aidant les équipages d'avions ennemis sera fusillée sur le champ.
23/09/1941
Exécution de 2.278 juifs à Minsk (EG B aidé du kommando de Von Dem Bach Zelewski).
24/09/1941
Création du « Comité National Français » à Londres.
Hitler crée le « commissariat du Reich Ostland », le « Reichskommissariat Ostland » en faveur du gauleiter Lohse qui comprend les Républiques Baltes et une partie de la Russie blanche.
Rafles de juifs et déportation dans les camps Serbes de Belgrade et de Sabac.
24/09/1941
A Londres et à Washington, des représentants des gouvernements alliés signent leur adhésion à la Charte de l'Atlantique. Il s'agit de l'Australie, de l'Afrique du Sud, de la Belgique, du Canada, de la Tchécoslovaquie, de la France Libre, de la Grèce, du Luxembourg, de la Norvège, de la Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, de la Pologne, de la Yougoslavie et de l'U.R.S.S.
Constitution à Londres du Comité National de la France Libre, le C.N.F.L’, composé de commissaires nationaux nommés par de Gaulle et responsables devant lui.
27/09/1941
Le protecteur de Bohême Moravie Konstantin Von Neurath, qui a tenté vainement d'apaiser les tensions entre Allemands et Tchèques, est congédié et remplacé par Heydrich.
Fondation en Grèce du Front national de libération (EAM) animé par les communistes.
28/09/1941
Début, sur la lande de Brzezinska de la construction du camp d'Auschwitz II « Birkenau ».
En zone occupée de France, obligation pour les Juifs de verser les produits des entreprises, des parts sociales ou d'actions à la Caisse des dépôts et consignations.
29/09/1941
L'Einsatzkommando 4a (EG C) aidé de deux détachements de l'Ordnungspolizei Süd entre à Kiev et massacre 33.771 juifs dans le ravin de Babi Yar, sous le commandement de Jeckeln et de Blobel’
En France, exécution de trois militants communistes, dont le député d'Amiens Jean Catelas.
Babi Yar : la route du supplice est jonchée de cadavre de récalcitrants
Babi Yar : la route du supplice est jonchée de cadavre de récalcitrants
30/09/1941
Ordre est donné aux blindés de Guderian, du Heeresgruppe Centre, de reprendre la direction du nord et d'atteindre Moscou.
01/10/1941
Début de la lutte pour Viazma, en URSS.
Les Juifs allemands reçoivent l’interdiction de quitter le territoire du Reich.
02/10/1941
Début de l'« Opération Typhon » ayant pour objectif Moscou.
Attentat dans la ville Serbe de Topola : 22 soldats allemands sont tués. Le général Böhme, commandant militaire de Serbie ordonne à la 342è division et au 449è bataillon de transmission d'exterminer les 2.100 internés (Juifs et tziganes) des camps de Belgrade et de Sabac.
Massacre de 2.236 Juifs à Zagare en Lituanie.
03/10/1941
Hitler annonce la victoire sur l’URSS et la construction de l’ordre nouveau européen : « l'ennemi a déjà été brisé et ne se relèvera jamais ». Les Allemands conquièrent Orel, sur l'Oka, en Russie.
Six des sept synagogues de Paris sont dynamitées par les Allemands.
04/10/1941
Vichy promulgue la Charte du Travail : syndicats uniques et obligatoires, divisés en trois catégories : patrons, cadres et ouvriers.
Massacre de 1.845 Juifs à Kaunas.
Einsatzgruppen : massacres dans la région de Vilna et Kovno, septembre - octobre 1941
Einsatzgruppen : massacres dans la région de Vilna et Kovno, septembre - octobre 1941
05/10/1941
Les Allemands instituent la peine de mort pour toute sortie du ghetto de Varsovie sans laissez-passer.
08/10/1941
Les troupes allemandes chargées de prendre Moscou avancent au nord-est vers Rzhev et Kalinine, et au sud vers Toula et Kalouga. Les pluies d'automne commencent à ralentir la progression allemande.
09/10/1941
Les internés des camps de Belgrade et de Sabac sont exterminés.
10/10/1941
En Serbie, le général Böhme ordonne l'exécution systématique de 100 otages mâles par soldat allemand abattu et de 50 otages mâles par allemand blessé, et limite le rôle des SS dans ces actions. A la fin du mois, l'armée allemande aura fusillé quelques « 5.000 » otages en Serbie.
11/10/1941
Début de l'évacuation massive des enfants et des femmes moscovites. Des milliers d'ouvriers et d'étudiants sont utilisés pour creuser des fossés anti-char autour de la capitale.
Le général Leclerc est condamné à mort par contumace par le gouvernement de Vichy.
12/10/1941
Plus de 10.000 juifs sont exécutés dans un cimetière de Stanislawow, en Galicie.
Les combattants de la Légion des « Volontaires Français contre le Bolchevisme » (L’V.F.) prêtent serment à Hitler.
La LVF, légion des volontaires français. Beaucoup mourront dans les steppes glacées
La LVF, légion des volontaires français. Beaucoup mourront dans les steppes glacées
Serment à la LVF
Serment à la LVF
La LVF: drapeau français, mais casque de la Waffen SS
La LVF: drapeau français, mais casque de la Waffen SS
14/10/1941
Début de la déportation des Juifs allemands et autrichiens à Lodz, Kovno, Minsk et Riga.
15/10/1941
Viazma est occupée par les Allemands. Les Soviétiques se replient abandonnant 600.000 prisonniers et tout leur matériel’
Rapport de l'EG A : 125.000 juifs et 5.000 non Juifs ont été massacrés à cette date.
16/10/1941
La Wehrmacht et ses alliés roumains s'emparent d'Odessa, port ukrainien sur la mer Noire. Les troupes Roumaines massacrent plus de 45.000 juifs à Odessa et ses environs (Ferme de Dalnik). Création du ghetto « provisoire » de Slobodka, aux portes d'Odessa.
Les premiers convois de déportés juifs du Reich arrivent dans le ghetto de Lodz. Ils seront 20.000 le 4 novembre (5.000 de Vienne, 4.200 de Berlin, 1.100 de Francfort, 1.000 de Hambourg, 1.000 de Düsseldorf, 500 du Luxembourg). 5.000 Tziganes du Reich les y rejoignent. Le ghetto passe de 144.000 à 169.000 personnes (49.560 hab./km²)
Au Japon le général Tojo Hideki devient Premier ministre.
Les Juifs de Prague sont déportés à Lodz. Déportation des premiers juifs berlinois.
18/10/1941
A Tokyo, la police japonaise arrête le journaliste allemand et espion soviétique Richard Sorge, correspondant de la « Frankfurter Allgemeine Zeitung ». Il avait réussi à avertir Staline de l’attaque allemande et de la décision des Japonais de ne pas attaquer l’URSS mais les Etats-Unis.
Le 4e Panzergruppe s'empare de Mojaïsk, l'un des pivots du système de défense de Moscou.
19/10/1941
France de Vichy : création en zone non occupée de la police aux questions juives.
20/10/1941
L'avant garde de Guderian se trouve à 60kms de Moscou. L'offensive a fait 650.000 prisonniers. Début de la bataille de Moscou.
Chars allemands dans le secteur de Viazma, 21 octobre 1941
Chars allemands dans le secteur de Viazma, 21 octobre 1941
21/10/1941
En Yougoslavie, exécution par des bataillons de la police allemande de toute la population mâle de Kragujevac, soit 7.000 personnes, en représailles à une action des résistants.
22/10/1941
Staline devient généralissime des armées soviétiques.
En France, après deux attentats contre des officiers allemands, une centaine d'otages sont fusillés à Châteaubriant, Nantes et Bordeaux. Pétain et Darlan condamnent les attentats. Les otages ont été choisis par le ministre de l'intérieur Pucheu parmi les communistes.
23/10/1941
Sur dénonciations de deux jeunes filles, la Gestapo arrête à Berlin le prêtre Bernhard Lichtenberg. On lui reproche de commenter les écrits d'Hitler.
A la B.B.C., de Gaulle donne pour consigne de ne plus tuer d'Allemands pour éviter les représailles.
24/10/1941
Sur ordre de Himmler, directive De Müller, chef de la Gestapo interdisant les relations amicales avec des juifs et interdisant l'émigration des Juifs allemands.
25/10/1941
Les troupes soviétiques parviennent à stopper l'avance allemande vers Moscou.
Dans le Reich, décret sur la confiscation par l’Etat nazi des biens des Juifs déportés.
Création du Ghetto de Riga comprenant 30.000 juifs de Riga.
Contre offensive soviétique devant Moscou. Fin octobre 1941
Contre offensive soviétique devant Moscou. Fin octobre 1941
27/10/1941
Halder fait le constat que la Wehrmacht a atteint ses limites humaines et matérielles tandis que Fritz Todt, le ministre de l'Armement, réclame un règlement politique du conflit.
La XIe armée allemande occupe toute la Crimée à l'exception de Sébastopol. En Ukraine, la progression allemande se poursuit, la Wehrmacht s'empare de Kramatorsk, au nord de Stalino.
Le gouvernement Croate accorde gracieusement l'autorisation aux Allemands d'aménager le camp de Semlin, en face de Belgrade, mais sur leur territoire, pour qu'y soient internés les femmes en enfants juifs (14.500) et tziganes (1.500) de Serbie.
Échec de la 2e et dernière rencontre, à Brajici, entre les deux chefs résistants Tito et Mihailovitch.
28/10/1941
Échec de la dernière tentative allemande contre Moscou avant l'hiver. Le temps médiocre, le froid, la boue et l'étirement des lignes de ravitaillement ralentissent les progrès allemands.
9.400 Juifs sont massacrés à Kaunas.
Contre offensive soviétique devant Moscou. Les Allemands sont défaits
Contre offensive soviétique devant Moscou. Les Allemands sont défaits
30/10/1941
Début des déportations en masse dans le territoire du Reich à des fins d'extermination. Les juifs seront « stockés », en attendant le fonctionnement des centres de destruction, dans des ghettos des territoires incorporés.
Un contingent de 512 juifs (sur un total de 1.000) Luxembourgeois est conduit au Ghetto de Lodz. Il sera exterminé à Chelmno.
Création du Ghetto de Minsk, destiné à recevoir des juifs du Reich. En janvier 1942 y vivent 15.000 juifs russes et 7.000 juifs allemands.
Des prisonniers de guerre sont gazés à Sachsenhausen dans des véhicules spéciaux.
Nettoyage partiel des provinces hollandaises de leurs Juifs qui sont parqués dans le ghetto d'Amsterdam.
Début de la déportation des 73.000 juifs de Berlin. Début juillet 1942, 19.000 auront été déportés.
Début de la déportation massive des juifs de Vienne (51.000 personnes). En décembre 1942, il en restera moins de 8.000.
Début du siège de Sébastopol.
01/11/1941
70 collaborateurs de l'Est (prisonniers soviétiques libérés de captivité) posent des rails, creusent des fosses et érigent une clôture autour du camp de Belzec.
03/11/1941
Rapport de l'EG C: 75.000 juifs exterminés à cette date.
Massacres de Lublin Maïdanek : 10.000 Juifs abattus à Trawniki, 15.000 à Poniatowa, 17.000 à Maïdaneck.
05/11/1941
Japon : Conférence impériale définissant la stratégie diplomatique du Japon, optant pour deux plans différents de propositions d'accord avec les États-Unis et fixant la date limite des négociations à la fin du mois. Ordre d'opération secret n° 1 communiqué à la marine impériale japonaise, prévoyant la destruction de la flotte américaine d'Extrême-Orient dès le début du conflit. Approbation par l'Empereur Hiro Hito du Plan Yamamoto contre Pearl Harbor.
Massacre de 15.000 Juifs par les Allemands à Rovno, en Volhynie.
06/11/1941
Célébration à Moscou du 24e anniversaire de la révolution d'Octobre. Discours enflammé de Staline au cours duquel il affirme que les Allemands ont déjà perdu près de 5 millions de soldats, alors que les pertes soviétiques s'élèvent à 1,8 million d'hommes. Il fait également appel à l'aide de l'Église pour défendre la « Sainte Russie ». Le lendemain, au cours de la revue de l'armée sur la place Rouge, il prédit la chute du régime nazi dans les 12 prochains mois.
« La leçon de l’histoire » : caricature d’Erimov raillant l’échec de <a class=Hitler devant Moscou'>
« La leçon de l’histoire » : caricature d’Erimov raillant l’échec de Hitler devant Moscou
13/11/1941
Au large de Gibraltar, la Force K de retour de Malte est attaquée par deux U-Boote, l'U-81 et l'U-205. Le porte-avion « Ark Royal » et le cuirassé « Malaya » sont torpillés par l'U-81. L'« Ark Royal » coule le lendemain à proximité des côtes de Gibraltar, après avoir été évacué par l'équipage.
14/11/1941
Exécution de 3.726 juifs à Moghilev (EG B aidé du Kommando de Von Dem Bach Zelewski).
Rapport de l'EG B (incomplet) : 45.000 juifs éliminés à cette date.
15/11/1941
Création du Ghetto de Lwow (Lemberg) en Galicie nouvellement conquise et incorporée au Gouvernement Général.C'est le troisième en importance.
Début de la deuxième offensive allemande sur Moscou.
16/11/1941
Goebbels écrit dans l’hebdomadaire Das Reich : « Nous assistons maintenant à la réalisation de cette prophétie. Les Juifs connaissent un destin certes cruel, mais plus que mérité. Manifester de la pitié ou même des regrets serait absurde ».
17/11/1941
Hitler crée le commissariat d'Ukraine en faveur d'Erich Koch.
Le général Ernst Udet, responsable de l’équipement de la Luftwaffe, un as de l'aviation allemande de la Première Guerre mondiale, ami de Goering et partisan des avions à réaction se suicide après une baisse de productivité des usines. Il se sentait incompris du haut commandement. Ce suicide est dissimulé en accident lors d'un vol d'essai de prototype.
18/11/1941
Une contre-attaque soviétique, conduite par les troupes réservistes en provenance de Sibérie près de Venev, cause d'importants dommages à l'une des divisions d'infanterie de Guderian qui fonce sur Moscou.
Offensive britannique « Crusader » en Libye contre les troupes de l'Axe qui encerclent Tobrouk.
Bien que Göring affirme que la Luftwaffe ait abattu 8.000 avions soviétiques en six mois, Hitler commence à adopter une position de plus en plus critique vis-à-vis de son aviation.
Richard Sorge, 49 ans, l’espion allemand qui travaillait pour les Soviétiques, est exécuté à Tokyo.
Construction du camp de concentration de Salaspils, près de Riga, destiné à recevoir des juifs du Reich.
Création par le Lieutenant colonel Modest Isopescu des camps de concentration de Bogdanovca, Acmecetca (Akmechet) et Dumanovka (Domanevka) devant recevoir 70.000 Juifs du district de Golta sur le Bug et de Crimée.
Déportations du Reich et massacres à l’est, novembre 1941
Déportations du Reich et massacres à l'est, novembre 1941
20/11/1941
Les Allemands obtiennent le rappel en France, du général français Weygand, délégué général du gouvernement de Vichy en Afrique. Il est remplacé par le général Juin.
21/11/1941
L'échec de la Wehrmacht contre l'URSS conduit Hitler à promettre son soutien à toute initiative japonaise.
Von Kleist s'empare de Rostov sur le Don (évacué une semaine plus tard).
23/11/1941
Une loi de Vichy institue l'Union Générale des Israélites de France (UGIF).
24/11/1941
A Theresienstadt en Tchécoslovaquie les Allemands aménagent un camp « spécial » dans l’ancienne forteresse de la ville.
Les Allemands se replient de Rostov en raison de la menace que les contre-attaques soviétiques font peser sur leurs arrières. Ce repli intervient suivant un ordre personnel du maréchal Von Rundstedt, bien qu’Hitler ait expressément interdit toute retraite.
Theresienstadt : la gare de Bohusovice
Theresienstadt : la gare de Bohusovice
25/11/1941
Renouvellement du pacte germano-italo-japonais antikomintern.
Un sous-marin allemand coule le cuirassé britannique « Barham » au large de la Crète.
Ordonnance permettant la confiscation des créances détenues par les Juifs envers les débiteurs aryens.
L'Einsatzkommando III (EG A) tue en 4 jours les 5.000 juifs venant du Reich et installés dans le ghetto de Kaunas.
La flotte japonaise quitte ses bases en grand secret pour rallier les points prévus par les plans d'opérations de l'état-major.
29/11/1941
Les Soviétiques reprennent Rostov.
Vichy dissout toutes les organisations juive (sauf le Consistoire) et créé l'UGIF (« Union Générale des Israélites de France ») dont le président sera Raymond-Raoul Lambert.
En deux « assauts », le chef suprême des SS et de la Police Jeckeln exécute 27.800 Juifs du ghetto de Riga. Ils seront remplacés par des Juifs du Reich, particulièrement de Berlin.
30/11/1941
Sur le Front de Moscou, les Panzergruppen de Hoepner atteignent le canal de la Moskova à la Volga, tandis que ceux de Guderian coupent la voie ferrée Toula-Serpoukhov.
01/12/1941
Le maréchal Göring rencontre le maréchal Pétain, président du gouvernement français de Vichy, à Saint Florentin, dans l'Indre.
02/12/1941
Le froid cloue sur place l’armée allemande, à 35 kilomètres de Moscou. Un bataillon de reconnaissance de la Wehrmacht pénètre dans la banlieue de Moscou.
Premiers départs de travailleurs espagnols vers l’Allemagne.
03/12/1941
Hitler annonce le « décret de rationalisation » qui restructure l’économie de guerre.
04/12/1941
Échec de l'ultime offensive de Rommel contre Tobrouk.
Offensive du froid sur le Front de Moscou : le thermomètre descend à -35° C. Les chars et les armes allemands deviennent provisoirement inutilisables.
Chars et canons détruits, cadavres allemands sur la route de Moscou
Chars et canons détruits, cadavres allemands sur la route de Moscou
05/12/1941
Début de la contre-offensive soviétique de Joukov devant Moscou, mettant en oeuvre 103 divisions dont 15 de cavalerie montée et 1.500 chars. Des troupes fraîches sont arrivées pour renforcer les fronts ouest et sud-ouest. Les Soviétiques reprennent Kalinine. Les troupes allemandes sont surprises par l'ampleur et la violence de l'attaque. Guderian demande en vain à Hitler l'autorisation d'opérer une retraite défensive.
Les premiers convois de juifs arrivent à Kulmlhof (Chelmno), où les attendent des camions à gaz.
Près de Bromberg (Bydgoszcz) les SS commencent systématiquement à massacrer les Juifs avec les « camions à gaz ».
La bataille de Moscou, novembre - décembre 1941
La bataille de Moscou, novembre - décembre 1941
06/12/1941
Suite à la contre attaque soviétique de Joukov sur un front de 320 km autour de Moscou, l'armée allemande se sauve de justesse par une retraite de 120 à 300 km.
Déclaration de guerre de la Grande-Bretagne à la Finlande, à la Roumanie et à la Hongrie.
07/12/1941
La flotte du vice-amiral Nagumo, comprenant les six porte-avions « Akagi », « Kaga », « Hiryu », « Soryu », « Zuikaku » et « Shokaku », transportant au total 423 appareils, ainsi que 2 cuirassés, 2 croiseurs lourds, des contre-torpilleurs et d'autres navires dont plusieurs pétroliers, prend position à 250 milles au nord de Pearl Harbor, principale base navale de la flotte américaine du Pacifique. A 3h 58, le dragueur « Condor » signale la présence d'un sous-marin faisant route vers l'entrée du port de Pearl Harbor. A 6h 10, les radars de l'île d'Oahu signalent un vol massif. Mais celui-ci est mal interprété. A 6 h 30, le destroyer « Ward » coule un sous-marin à l'entrée du port. A 7h 55, débute la première vague d'attaque aérienne, conduite par le commandant Fuchida. Elle comprend 40 bombardiers lance-torpilles, 51 bombardiers en piqué, 50 bombardiers d'altitude et 43 chasseurs. A 8h 45, arrive la deuxième vague d'attaque, qui comprend un nombre similaire d'appareils, avec moins de lance-torpilles et plus de bombardiers en piqué. Nagumo renonce à envoyer une troisième vague contre Pearl Harbor.
Tous les cuirassés mouillés dans le port sont atteints Deux cuirassés, l'« Oklahoma » et l'« Arizona », le mouilleur de mines « Oglala » et le bateau-cible « Utah » sont coulés, ainsi que 3 destroyers et 3 croiseurs. Les cuirassés « Nevada », « California » et « West Virginia », sont hors de combats mais seront réparés ultérieurement. Tous les autres bâtiments ont subi des dégâts importants. Les Américains perdent également 188 avions. De leur côté, les Japonais ont perdu 29 appareils.
Les 3 porte-avions de la flotte du Pacifique ne se trouvent pas dans le port. Ils ont pu s'échapper. Avec les deux croiseurs britanniques qui viennent de rejoindre Singapour, ce sont les seuls bâtiments de guerre importants qui restent à la disposition de la marine alliée dans le Pacifique.
Pearl Harbor : une torpille vient de toucher le West Virginia
Pearl Harbor : une torpille vient de toucher le West Virginia
Pearl Harbor : l’Arizona submergé par les flammes
Pearl Harbor : l’Arizona submergé par les flammes
Pearl Harbor : explosion sur l’aérodrome
Pearl Harbor : explosion sur l’aérodrome
Pearl Harbor : après l’attaque. Le Cassin est endommagé, le Pennsylvania est en feu et le Dowes gravement touché
Pearl Harbor : après l’attaque. Le Cassin est endommagé, le Pennsylvania est en feu et le Dowes gravement touché
Retraite de Rommel en Cyrénaïque.
Keitel donne une directive « en vertu de laquelle les personnes coupables de crimes contre le Reich ou contre les troupes d'occupation allemande, à l'exception des cas où la peine de mort devait être infligée sans hésitation, devaient être déportées clandestinement en Allemagne, sans qu'aucune information soit donnée sur leur sort à leurs familles ». C.est le fameux « Nacht und Nebel Erlass » (décret « Nuit et le brouillard »). Ce décret s'applique aux territoires conquis de l'Ouest.
Le maréchal Walther Von Brauchitsch, commandant en chef de l’armée de terre, présente sa démission.
L’offensive anglaise sur Tobrouk et Benghazi oblige Rommel à reculer. Il reviendra
L’offensive anglaise sur Tobrouk et Benghazi oblige Rommel à reculer. Il reviendra
08/12/1941
Installation du camp d’extermination de Chelmno : fonctionnement des premiers camions à gaz. En Libye, l’Afrikakorps de Rommel doit battre en retraite.
« La Conférence de Wannsee » devant planifier la « solution finale » (élimination physique des Juifs) est reportée au 20 janvier 1942 à cause de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor.
Les États-Unis, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas déclarent la guerre au Japon. Débarquement Japonais en Malaisie. Début de la guerre dans le Pacifique et en Extrême-Orient.
09/12/1941
La France Libre (De Gaulle en est le chef) déclare la guerre au Japon.
Début des exterminations de Juifs et de Tziganes au camp de Chelmno.
10/12/1941
Débarquement Japonais au Nord de Luçon.
Environ 90 avions japonais attaquent et coulent, en deux heures, les cuirassés « Repulse » et « Prince of Wales » dans le sud de la mer de Chine, alors qu'ils tentaient de rejoindre Kuantan. L'amiral Phillips coule avec son navire.
Orgueil de la flotte de sa Majesté, le HMS Prince of Wales sera mortellement touché par les torpilles japonaises à Singapour
Orgueil de la flotte de sa Majesté, le HMS Prince of Wales sera mortellement touché par les torpilles japonaises à Singapour
11/12/1941
L'Allemagne et l'Italie déclarent la guerre aux Etats-Unis. Le pacte tripartite germano-italo- japonais de 1940 est complété par un accord aux termes duquel les trois gouvernements s'engagent à ne signer ni armistice ni paix séparée.
12/12/1941
Fin de la bataille de Moscou qui a débuté le 2 octobre : le succès de la contre-offensive soviétique fait perdre aux Allemands tout espoir de « victoire éclair » contre l’URSS.
Rapport de l'EG D : 55.000 Juifs exterminés à cette date.
743 personnalités Juives ressortissants français sont arrêtées et internés à Royallieu. En février 1942, une centaine sera morte. Les autres seront expédiés à Auschwitz. Une amende de un milliard de francs est imposée à la communauté juive.
14/12/1941
Prenant prétexte de l'assassinat d'un officier allemand, le général Stülpnagel impose à la communauté juive de France une amende d'un milliard de francs et charge l'UGIF de recueillir l'argent.
Nouvelles exécutions d'otages après des attentats. Le gouvernement de Vichy « regrette cette répression massive. »
15/12/1941
Les Allemands fusillent 92 otages au Mont Valérien, dont le député communiste Gabriel Péri et 53 Juifs du camp de Drancy.
16/12/1941
Conférence de Cracovie sous la présidence de Franck. La Solution Finale est évoquée : « Le Gouvernement Général, comme le Reich, doit être « Judenfrei ». Où et comment seront réalisés ces desseins sera l'affaire des services que nous devons désigner et créer sur place... » (Frank). Il reste alors 2.200.000 juifs dans la zone de déportation soit 1.600.000 dans le Generalgouvernement, 400.000 dans les territoires occupés et 200.000 dans le district de Bialystok.
19/12/1941
Publication de la démission du maréchal Walther Von Brauchitsch. Après avoir limogé plusieurs généraux du Haut Etat major (Von Rundstedt, Von Bock, Guderian, Von Sponeck, Von Brauchitsch) Hitler prend lui-même le commandement des forces armées.
20/12/1941
Goebbels invite les Allemands à donner leurs vêtements chauds aux soldats qui se trouvent sur le front russe. Fritz Todt met sur pied des comités de production de guerre.
21/12/1941
Liquidation en 9 jours (21-30) des 43.000 juifs du camp de Bogdanovca en Transnistrie par fusillade ou incendies.
22/12/1941
Les massacres débutés en octobre dans le ghetto juif de Vilna, en Lituanie, atteignent le chiffre de 32.000 victimes.
Reddition de l’île de Wake devant les Japonais.
24/12/1941
Prise de Benghazi (Libye) par les troupes britanniques.
Ralliement de Saint-Pierre-et-Miquelon à la France Libre.
29/12/1941
Les troupes des LIe et XLIVe armées soviétiques continuent à arriver à Feodossia, dans l'est de la Crimée, contraignant la XIè armée allemande qui assaille Sébastopol à faire une halte pour neutraliser les positions qu'elles menacent.
30/12/1941
Massacre de 10.000 juifs à Simferopol en Crimée.
Après son échec devant Moscou, le général Guderian, commandant de la IIè armée blindée depuis deux mois, est limogé par Hitler, qui en même temps limoge le maréchal Von Rundstedt, commandant du groupe d’armées Sud (Ukraine),
Hans Frank, gouverneur de Pologne, déclare : « Les juifs, il faut s'en débarrasser d'une façon ou d'une autre ! ».
Début du fonctionnement d'Auschwitz II - Birkenau.
Les premiers camions à gaz sont livrés aux EG.
Einsatzgruppen : massacres à l’est entre juin 1941 et novembre 1942
Einsatzgruppen : massacres à l'est entre juin 1941 et novembre 1942
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)