B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

22. 1934

03/01/1934
Sur proposition du ministre de la guerre Werner Von Blomberg, le général et baron Werner Freiherr Von Fritsch, 54 ans, apolitique, est nommé par Hindenburg commandant en chef de l’armée (avec effet au 1er février).
Le général et baron Werner Freiherr Von Fritsch (1880-1939)
Le général et baron Werner Freiherr Von Fritsch (1880-1939)
04/01/1934
Franklin D. Roosevelt déclare que les USA ne se mêleront plus des affaires politiques européennes. Les USA s’enfoncent dans l’isolement.
07/01/1934
Dans le Reich 6.000 pasteurs dénoncent le contrôle de l’Eglise protestante par les nazis.
En France, l'Action Française invite les Parisiens à manifester devant la Chambre des députés pour la rentrée parlementaire.
08/01/1934
« Suicide » d'Alexandre Stavisky à Genève.
Alexandre Stavisky (1866-1934)
Alexandre Stavisky (1866-1934)
10/01/1934
Le Néerlandais Marinus van der Lubbe, « l'incendiaire du Reichstag », est décapité à la hache. Il sera acquitté en 1980 à titre posthume.
En France, démission du ministère Chautemps. Manifestations des « Camelots du roi », groupement rattaché au mouvement monarchiste de l'Action française et influencé par la doctrine maurrassienne. Agitations de toutes les ligues et mouvements de droite. Elles dureront Jusqu’au 27.
16/01/1934
Dans le Reich, lois sur l’organisation du travail national, imposant un strict encadrement des salaires, la suppression des négociations collectives, ainsi que le principe corporatiste de structuration par branches et types de production. Les anciens conseils d'entreprise disparaissent aux dépens du Fürherprinzip. Les négociations collectives sont supprimées.
17/01/1934
Le chancelier Engelbert Dollfuss proteste auprès de la SDN contre une résolution de l’Allemagne visant à un Anschluss. L’Italie soutient sa position.
18/01/1934
Au Portugal, une grève générale contre la dictature fasciste de Salazar est réprimée dans le sang.
19/01/1934
Le NSDAP exclut toute possibilité de rétablissement de la monarchie en Allemagne.
20/01/1934
Hitler charge Himmler de la police en Prusse.
22/01/1934
Violentes manifestations à Paris des mouvements d’extrême droite contre le gouvernement socialiste.
24/01/1934
Alfred Rosenberg est chargé de la formation idéologique du parti et de ses organisations.
En Autriche, sur ordre du chancelier Dollfuss, des perquisitions ont lieu chez les sociaux-démocrates, conduisant à environ 200 arrestations.
26/01/1934
Afin de mieux diviser la France et la Pologne, Hitler signe avec le dictateur polonais Pilsudski un pacte de non-agression de 10 ans. Toutefois, le Reich ne reconnaît pas explicitement le statu quo territorial’
En Union Soviétique, Ouverture du XVIIè congrès du parti communiste consacrant le triomphe personnel de Staline. Début du deuxième plan quinquennal.
27/01/1934
Le Président du conseil Camille Chautemps (1885-1963) se retire à cause du scandale financier Stavisky. Le président Lebrun fait appel à Daladier pour former le nouveau gouvernement.
Dans le Reich les représentants de l'Église évangélique signent une déclaration de loyauté envers Hitler.
Edouard Daladier (1884-1970)
Edouard Daladier (1884-1970)
30/01/1934
Loi « Gesetz zum Neuaufbau des Reiches » (loi sur la reconstruction du Reich) : les Diètes des Länder sont supprimées et leurs pouvoirs transférés au Reich. A la tête des Länder sont nommés des « Reichsstatthalter » , gouverneurs.
31/01/1934
3.774.000 chômeurs en Allemagne.
01/02/1934
Le général Fritsch devient commandant en chef de l'armée. Assassinat de responsables communistes incarcérés.
L'organisation paramilitaire « Stahlhelm » est incorporée dans la SA après l'arrestation de certains de ses chefs. Oswald Pohl réorganise la SS.
06/02/1934
En France, manifestation antiparlementaire des ligues d’extrême droite (Union des Anciens Combattants, l'Action Française, Croix de Feu, Jeunesse Patriote) place de la Concorde à Paris ; elle tourne à l’émeute et l’on relève 15 morts. Daladier est obligé de démissionner. Le président Lebrun appelle Gaston Doumergue à former le nouveau gouvernement. Les syndicats appellent à la grève générale contre les mouvements fascistes.
07/02/1934
Le gouvernement du Reich décide de créer les conditions indispensables à une politique expansionniste.
Wilhelm Frick annonce la création d’une « société des étudiants allemands ».
« Un seul sang dans un empire unique ! ». Propagande nazie pour le « Sang et le sol »
« Un seul sang dans un empire unique ! ». Propagande nazie pour le « Sang et le sol »
09/02/1934
Le gouvernement d’union de l’ancien président français Gaston Doumergue (1863-1937) entre en fonction (hormis les communistes). Contre-manifestations communistes.
Grèce, Roumanie, Yougoslavie et Turquie signent le traité d’alliance des Balkans garantissant la sécurité de leurs frontières.
12/02/1934
A Vienne, Linz et Steyr, graves affrontements entre la police et des ouvriers armés du « Schutzbund ». Les sociaux démocrates appellent à la grève générale. Dollfuss interdit le parti social-démocrate et fait arrêter ses leaders.
En France, grève générale et manifestations des mouvements de gauche en riposte aux émeutes du 6 février.
14/02/1934
En Allemagne, abolition du Reichsrat, sénat rassemblant les représentants des Länder.
16/02/1934
En Allemagne, loi sur le cinéma qui étend la « révolution nationale » aux écrans de cinéma. Création d'une commission de contrôle du cinéma sous l'autorité de Goebbels.
17/02/1934
L'Italie, la France, la Grande-Bretagne et l'Autriche protestent contre les menées des nazis en Autriche et garantissent l’indépendance de l’Autriche.
« Confession de Barmen » avec le célèbre « Manifeste théologique » dirigé contre les « Chrétiens allemands » et la création de l’« Eglise confessante ». Cette confession est inspirée, entre autres, par le pasteur et théologien luthérien Martin Niemöller, opposant au national-socialisme.
20/02/1934
Le garde des sceaux britannique Robert Anthony Eden vient à Berlin pour négocier avec le chancelier Adolf Hitler les conditions du désarmement.
23/02/1934
Léopold III devient roi des Belges.
Le roi Léopold III et la Reine Astrid
Le roi Léopold III et la Reine Astrid
27/02/1934
Les communistes acquittés « faute de preuve » lors du procès de l'incendie du Reichstag sont expulsés vers l'U.R.S.S. Staline leur avait accordé la nationalité soviétique.
28/02/1934
Hitler se déclare favorable à la Reichswehr contre les SA : ces derniers seront juste habilités à assurer la préparation militaire sous le contrôle de la Reichswehr.
03/03/1934
En France, création du comité d'action antifasciste et de vigilance avec le philosophe Alain, Paul Langevin et Paul Rivet. Langevin sera vice-président du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes (1934-1936) et assurera la présidence du Comité mondial de lutte contre la guerre et le fascisme (1935-1939).
09/03/1934
Himmler devient chef de la Gestapo.
12/03/1934
Le ministre Werner Von Blomberg annonce l’exclusion des Juifs de la Reichswehr.
17/03/1934
« Protocoles romains » : l’Italie s’assure avec un traité d’alliance avec l’Autriche et la Hongrie une influence dans l’aire danubienne.
21/03/1934
Début de la construction du réseau autoroutier, sous la direction de Fritz Todt.
Hitler profite de l’inauguration d’un chantier près de Munich pour stigmatiser la « bataille du travail ». L’utilisation d’un vocabulaire très guerrier laisse entrevoir la militarisation du régime.
Fritz Todt (1891-1942)
Fritz Todt (1891-1942)
22/03/1934
Loi autorisant le gouvernement à contrôler totalement le domaine des matières premières.
Elections pour les comités d'entreprise : les travailleurs refusent à 75% les listes uniques officielles, soit par leur abstention, soit en protestant sur les bulletins de vote.
28/03/1934
Les radios des Länder sont « mises au pas » et soumises à l’autorité du ministre de la propagande. Le « Stahlhelm » est refondé et devient la « Fédération national-socialiste des combattants allemands du front ».
29/03/1934
Dans le Reich, création d'une année obligatoire de Service agricole pour l'ensemble de la jeunesse urbaine. Le budget militaire augmente de 50%.
Albert Einstein est déchu de la nationalité allemande.
01/04/1934
Goering nomme le chef des SS Heinrich Himmler chef adjoint de la Gestapo en Prusse. Il succède à Rudolf Diels.
03/04/1934
Hitler exige lors d’une interview donnée à un journal américain le triplement du nombre des soldats de l’armée allemande (soit 300.000 hommes).
04/04/1934
L’Union Soviétique prolonge son traité de non-agression avec les pays Baltes.
05/04/1934
Huit fonctionnaires de la police judiciaire prussienne sont arrêtés, sur instruction de Göring, et condamnés à des peines de prison pour mauvais traitements à des détenus.
11/04/1934
« Pacte du Deutschland » : En échange du soutien des militaires à sa succession à Hindenburg, Hitler promet aux militaires (Von Blomberg, Raeder, Von Fritsch) de soutenir le réarmement de la Reichswehr et de sacrifier la S’A.
14/04/1934
Ribbentrop devient commissaire du Reich pour le désarmement.
Affiche de propagande pour la construction d’autoroutes
Affiche de propagande pour la construction d’autoroutes
18/04/1934
La France expulse Léon D. Trotski qui part en exil en Norvège.
20/04/1934
Goering remet à Himmler la direction police secrète prussienne.
21/04/1934
Dans le Reich, décret permettant l’arrestation sans jugement des personnes qui « menacent l’ordre public ».
22/04/1934
La compagnie aérienne Lufthansa atteint un temps de vol record de deux jours et vingt-trois heures sur le trajet aéropostal reliant Berlin au Brésil.
23/04/1934
La police de Berlin interdit de dire la bonne aventure et d’établir des horoscopes moyennant rétribution.
24/04/1934
Instauration en Allemagne de la « Cour de justice de la Communauté raciale populaire » (« Volksgerichtshof ») qui criminalise toute opposition. Les juges sont nommés par Hitler.
25/04/1934
A cause de nombreux troubles, le président de la République espagnole déclare l’état de siège pour son pays.
26/04/1934
La Gestapo est autorisée à pratiquer des arrestations en « détention préventive ».
27/04/1934
Fondation de la « Dienststelle » de Von Ribbentrop, traitant des relations avec les Britanniques.
Conférence de Berlin entre la Banque nationale du Reich et les créanciers étrangers de l'Allemagne.
28/04/1934
Le roi Victor Emmanuel III ouvre la session parlementaire et souligne l’importance du fascisme pour le pays.
Victor Emmanuel III, roi d’Italie
Victor Emmanuel III, roi d’Italie
30/04/1934
Hitler nomme un officier des SA, Bernhard Rüst, (1883-1945) ministre de la Science, de l’Education et de la Culture populaire.
En Autriche, l’approbation par le Parlement de l’état d’exception du gouvernement Dollfuss met fin à la république autrichienne qui devient un état autoritaire.
01/05/1934
Enorme manifestation de propagande à Berlin-Tempelhof où Hitler prononce un discours devant plus d’un million de personnes.
02/05/1934
L'organisation « la Force par la joie » fait partir la première croisière pour les ouvriers (plus de deux millions d'Allemands y participeront en 1934).
La « Coccinelle », symbole de l’organisation « Kraft durch Freude… » Affiche de propagande de 193
La « Coccinelle », symbole de l’organisation « Kraft durch Freude… » Affiche de propagande de 193
Création d’une année obligatoire de « ménagère » pour les jeunes filles sortant de l’école : chacune doit travailler une année sans salaire auprès d’une famille, à effectuer les tâches ménagères.
05/05/1934
Le traité de non agression entre l’Union Soviétique et la Pologne est reconduit.
10/05/1934
Au premier anniversaire des autodafés, les opposants politiques antinazis émigrés fondent à Paris la « Bibliothèque de la liberté » avec des livres interdits par les nazis.
11/05/1934
Campagne haineuse contre la fraction anticapitaliste du NSDAP (Ernst Röhm, Gregor Strasser) qui exige le démantèlement de « l’esclavage de l’intérêt ».
15/05/1934
Une loi attribue à l'Office du travail le droit de répartir la main d'oeuvre : le salarié perd la liberté de choix de l'emploi.
21/05/1934
Création d’une « communauté de travail du mouvement de la foi allemande » (« Arbeitsgemeinschaft der Deutschen Glaubensbewegung »), qui se donne comme objectif de propager une foi allemande préchrétienne.
26/05/1934
Le dirigeable « Graf Zeppelin » s’envole de Friedrichshafen pour son premier voyage vers Rio de Janeiro.
27/05/1934
Hitler inaugure à Dresde la première « semaine du théâtre allemand » avec l’opéra de Wagner « Tristan und Isolde ». 12 jours auparavant, tous les théâtres avaient été placés d’office sous l’autorité du ministère de la propagande.
29/05/1934
La police allemande reçoit l'ordre d'abattre sans sommation les colleurs d'affiches et les distributeurs de tracts antinazis.
30/05/1934
Premier synode de l’« Eglise confessante » créée par Martin Niemöller au sein de l’église évangélique. Dans une déclaration officielle, elle s.élève contre le totalitarisme de l’état nazi et contre la lutte qu’il mène contre l’Eglise. La mise au pas des protestants est un demi-échec.
07/06/1934
Par une lettre pastorale, l'Eglise catholique manifeste sa réprobation à l'encontre des projets nazis contraires à la morale chrétienne.
Hitler met les SA en « vacances » pour un temps. Ernst Röhm prend un « congé maladie » au sanatorium de Weissee, en Bavière. Il laisse son garde du corps à Munich.
Affiche de propagande de la SA. Röhm tient à tout prix à soumettre la Wehrmacht à la SA. Ce que l’armée refuse absolument. <a class=Hitler tranchera : Röhm sera impitoyablement éliminé'>
Affiche de propagande de la SA. Röhm tient à tout prix à soumettre la Wehrmacht à la SA. Ce que l’armée refuse absolument. Hitler tranchera : Röhm sera impitoyablement éliminé
08/06/1934
Lors d’un rassemblement de 15.000 fascistes anglais, violents affrontements avec les communistes et les socialistes.
14/06/1934
La Reichsbank impose un moratoire de six mois sur le versement des réparations de guerre.
Rencontre Hitler - Mussolini à Venise. Malgré une déclaration commune sur la place Saint Marc devant 70.000 personnes, les relations restent empruntes de méfiance.
Le Führer et le Duce. Bientôt viendra le troisième, le Conducator. Mais le quatrième, le Caudillo, fera défaut
Le Führer et le Duce. Bientôt viendra le troisième, le Conducator. Mais le quatrième, le Caudillo, fera défaut
15/06/1934
La rencontre Hitler-Mussolini à Stra, près de Venise est un échec retentissant. Le Duce juge sévèrement Hitler et le met en garde contre une annexion de l’Autriche.
17/06/1934
« Discours de Marbourg » : dans une intervention publique, Von Papen, avec le soutien de Hindenburg, critique très sévèrement le régime, le totalitarisme, sa violence et son arbitraire. Goebbels n’a pu empêcher la diffusion du texte du discours, rédigé par Edgar Julius Jung, un représentant de la révolution conservatrice, qui sera emprisonné à Oranienburg le 23 juin et assassiné le 30. Hitler est furieux, mais craint le mécontentement du vieux Président.
18/06/1934
Hitler et l’amiral Raeder commandent des sous-marins aux Pays-Bas et à l’Espagne. Hitler demande à Raeder de n’en rien révéler.
20/06/1934
Goering avertit l’ancien chancelier Heinrich Brüning et le général Schleicher que leurs vies sont en danger. Brüning fuit à l’étranger, Schleicher reste. Von Papen rencontre Hitler et lui demande d’autoriser la publication de son discours de Marbourg.
Nouvelle loi sur l'organisation du travail national, mettant fin au syndicalisme.
21/06/1934
Entretien Hitler - Hindenburg - Von Blomberg : Le Président menace Hitler d'une prise de pouvoir par l'armée si l'ordre n'était pas immédiatement rétabli... au dépens des SA.
Otto Von Meissner, chef du secrétariat d’Hindenburg, informe Hitler du contenu du testament du président.
23/06/1934
Grande fête du solstice d’été à grand renfort de propagande dans le Reich. Le parti veut en effet faire passer au second plan les fêtes et manifestations religieuses.
En France, conférence du parti communiste à Ivry. Maurice Thorez réclame « l'unité d'action » avec le parti socialiste. Jacques Doriot est exclu du parti.
24/06/1934
Lors d’un rassemblement organisé à Berlin par l’Eglise catholique, le politicien et leader de « l’action catholique » Erich Klausener critique le programme racial du régime hitlérien devant 60.000 personnes.
26/06/1934
Himmler informe les commandants des SS d’une révolte imminente des SA qui serait dirigée par Röhm.
29/06/1934
Les drapeaux du Reich sont mis en berne pour marquer l’anniversaire du traité de Versailles. L'armée insiste pour que se fasse rapidement une purge, mais sans qu'elle n'intervienne.
Le Vatican met à l’index l’ouvrage de Rosenberg « Der Mythus des 20. Jahrhunderts » (« Le mythe du XXè siècle »).
 Rosenberg : « le Mythe du XXè siècle »
Rosenberg : « le Mythe du XXè siècle »
30/06/1934
« Nuit des Longs Couteaux » : à l'aube, Hitler lance l’opération « Colibri » : Accompagné de Goebbels, de Dietrich, son porte-parole, et de Viktor Lütze, le chef loyaliste des SA d’Hanovre, il arrive à Bad Weissee pour assister à l'arrestation, par les SS équipés par la Reichswehr, de dizaines de chefs SA qui sont ensuite exécutés. Tiré du lit par Hitler, Ernst Röhm est épargné (il sera abattu plus tard à Dachau).
Au même moment, Goering fait procéder à des exécutions sommaires à Berlin qui coûtent la vie à Jung et Bose (deux proches collaborateurs de Von Papen), Gregor Strasser (fusillé), Von Schleicher et en général à tous ceux qui dans le passé avait représenté un obstacle à Hitler : Gustav Von Kahr (qu’Hitler tient responsable de l’échec du putsch de 1923) est tué à coups de hache ; le père Bernhard Stempfle, qui avait aidé Hitler à publier « Mein Kampf », est abattu (il en savait probablement trop sur la liaison entre Hitler et Geli Raubal) ; Karl Ernst, le SA qui aurait mis le feu au Reichstag, est tué alors qu’il se rend à Brême pour sa lune de miel (il croyait que son arrestation était une plaisanterie organisée pour son mariage) ; Edgar Jung, l'idéologue de la « révolution conservatrice » et rédacteur du discours de Marbourg ; le dirigeant catholique Erich Klausener ; Schneidhuber, un ami de Rudolf Hess (celui-ci avait demandé en vain sa grâce à Hitler)... Au total, de 89 à 100 victimes. Le critique musical Willi Schmid est enlevé et tué par des SS alors qu’il joue du violoncelle chez lui, à Munich. Ils l’ont confondu avec le chef des SA de la ville, Willi Schmidt, qui a déjà été tué.
Hitler, s'appuyant sur l'armée, a ainsi liquidé une opposition révolutionnaire. A son retour à Berlin, Hitler est accueilli par une garde d’honneur qui porte pour la première fois l’uniforme de la Luftwaffe.
Ernst Röhm en 1934 : la principale victime de la « Nuit des Longs couteaux
Ernst Röhm en 1934 : la principale victime de la « Nuit des Longs couteaux
01/07/1934
Ernst Röhm, 47 ans, est exécuté dans sa cellule par le commandant du camp de concentration de Dachau, l’Obergruppenführer Theodor Eicke. Reinhard Heydrich est promu général dans les SS.
L'Allemagne décide l'annulation de toutes ses dettes envers l'étranger.
Schacht, président de la Reichsbank, est promu ministre de l'Économie par Hitler et reçoit les pleins pouvoirs pour intensifier le réarmement. L'Allemagne décide d'annuler toutes ses dettes extérieures.
02/07/1934
Après les félicitations de Hindenburg, Hitler reçoit celles de Blomberg, ministre de la Reichswehr, ravi de l'élimination de la SA. Seuls quelques généraux protestent au sujet des meurtres de Von Schleicher et Von Bredow. Viktor Lütze est nommé chef d’état-major de la SA.
03/07/1934
Une loi à effet rétroactif légitime la « nuit des longs couteaux » en tant qu’acte de sauvegarde de la sécurité d’Etat.
Démission du vice-chancelier Franz Von Papen.
Promulgation de lois interdisant le mariage entre les Allemands de souche et les individus « de race étrangère ou de sang allemand déficients ».
05/07/1934
En Roumanie, dissolution des organisations nazies de la minorité allemande.
09/07/1934
Le commandant en chef des SS, Heinrich Himmler prend la direction des camps de concentration. Les camps sont désormais gérés par les unités SS qui arborent la tête de mort (« Totenkopfverbände »), commandées par Theodor Eicke.
10/07/1934
L’écrivain et poète anarchiste Erich Mühsam, 56 ans, est assassiné dans le camp de concentration d’Oranienburg.
15/07/1934
Goering fait un nouveau voyage en Italie qui permet la signature d'un pacte avec la Grande-Bretagne, la France et l'Italie en vue de régler tout litige.
20/07/1934
« Etant donné les grands services qu’elle a rendus, notamment lors des événements du 30 juin 1934 », selon les termes du décret officiel, la SS devient indépendante de la SA, désormais réduite à un rôle mineur.
25/07/1934
Le chancelier autrichien Dollfuss est assassiné à Vienne par les putschistes pronazis. Le putsch échoue car Mussolini envoie plusieurs divisions sur le Brenner et le ministre de l’éducation Kurt Schuschnigg étouffe immédiatement la tentative : Hitler s'incline et désavoue tous les acteurs nazis. « Hitler est un affreux dégénéré sexuel et un fou dangereux. Le national-socialisme en Allemagne représente la barbarie sauvage et ce serait la fin de notre civilisation européenne si ce pays d’assassins et de pédérastes devait submerger le continent », déclare le Duce.
Veillée funèbre pour le chancelier Dolfuss assassiné
Veillée funèbre pour le chancelier Dolfuss assassiné
30/07/1934
Le nouveau chancelier autrichien, le monarchiste Schuschnigg fait fusiller les deux principaux responsables du putsch pronazi Planeta et Hokweber.
L'ex vice-chancelier allemand Von Papen, partisan d'un rattachement « en douceur » de l’Autriche au Reich, prend le poste de ministre plénipotentiaire à Vienne. C.est pour lui un semi exil.
31/07/1934
Le Dr Schacht devient le ministre de l’économie. Il reçoit les pleins pouvoirs pour intensifier le réarmement.
01/08/1934
Le président Hindenburg est à l'agonie : le Conseil des ministres adopte une loi qui fait de Hitler le Führer et le chancelier du Reich, c'est-à-dire qu'il cumule les deux fonctions de président et de chancelier (« Reichsführer-Kanzler »). Hitler devient également chef des forces armées.
02/08/1934
Le président du Reich Paul Von Hindenburg, 86 ans, meurt à Neudeck. Hitler devient le maître absolu en étant nommé chef de l'Etat. Les membres du gouvernement prêtent serment au nouveau président. De même, la Reichswehr devra désormais prêter serment non plus à la constitution, mais à la personne même d’Hitler.
03/08/1934
Le gouvernement confie officiellement le poste de président du Reich à Hitler sous réserve d'un plébiscite populaire.
Le chancelier-président
Le chancelier-président
05/08/1934
Dans une interview au « Daily Mail », Hitler exclut une guerre contre la Grande Bretagne, comme un « crime contre sa propre race ».
07/08/1934
Le maréchal Von Hindenburg est enterré dans le monument qui commémore sa victoire sur les Russes à Tannenberg.
Enterrement du président Paul Von Beneckendorff und Von Hindenburg dans le mémorial de Tannenberg, le 7 août 4934
Enterrement du président Paul Von Beneckendorff und Von Hindenburg dans le mémorial de Tannenberg, le 7 août 4934
10/08/1934
Décret sur la répartition de la main-d'oeuvre : les travailleurs n'ont plus le droit de choisir leur embauche.
19/08/1934
Plébiscite sur l'ensemble des actes et décisions de Hitler : 84,6% de oui (cinq millions d'électeurs l'ont désapprouvé). Hitler se proclame Führer du IIIè Reich.
24/08/1934
Hitler publie ses « dix commandements » sur la « pureté corporelle » au moment du choix d’un mari ou d’une épouse.
Le conseil oecuménique des Eglises protestantes proclame lors d’un congrès au Danemark son soutien à l’église confessante en Allemagne.
26/08/1934
Hitler déclare que la seule question territoriale entre la France et l’Allemagne est le cas de la Sarre, sous administration française.
04/09/1934
Sixième congrès du Parti nazi « Le triomphe de la volonté » à Nuremberg, devant 60.000 membres de la Jeunesse hitlérienne. Hitler déclare la « fin de la révolution national-socialiste ». Le nouveau but du NSDAP est désormais la création d’une « élite de Führers »…
Journées du parti, Nuremberg, 1934 : la force de la propagande et de l’image
Journées du parti, Nuremberg, 1934 : la force de la propagande et de l'image
13/09/1934
A la suite des protestations diplomatiques des États-Unis, le ministre de l’intérieur du Reich annule par décret une partie des mesures prises contre les Témoins de Jéhovah.
18/09/1934
L’Union Soviétique adhère à la Société des Nations.
19/09/1934
Le commerce extérieur du Reich est réorganisé par le Nouveau plan (« Neuer Plan ») qui a pour but de freiner l'entrée des produits finis, d'accélérer celle des matières premières servant au réarmement, ce qui aboutit à un contrôle des devises et de tout ce qui passe les frontières.
23/09/1934
Avec la nomination de Ludwig Müller (1883-1945) au poste « d’évêque du Reich », la crise interne à l’Eglise évangélique éclate au grand jour en Allemagne.
24/09/1934
Le président de la Banque centrale et ministre de l’Economie Hjalmar Schacht instaure l’autarcie.
Directive du ministère de la défense sur le rôle des Waffen SS.
27/09/1934
Les « Chrétiens allemands », tendance de l’Eglise protestante favorable au régime nazi, confirment Ludwig Müller dans ses fonctions d’évêque du Reich.
France, Grande Bretagne et Italie soutiennent dans une déclaration commune, la nécessaire indépendance de l’Autriche.
30/09/1934
Fête des Vendanges à Hameln, sur le Bückeberg, près de Minden : Hitler prononce un discours devant 700.000 fermiers.
Fête des moissons et des vendanges sur le Bückeberg. <a class=Hitler prononce un discours monstre devant 700 000 paysans'>
Fête des moissons et des vendanges sur le Bückeberg. Hitler prononce un discours monstre devant 700 000 paysans
01/10/1934
L’armée allemande compte 300.000 hommes, trois fois plus que le nombre autorisé par le traité de Versailles.
02/10/1934
Réunion du congrès du parti nazi autrichien à Vienne.
05/10/1934
Espagne : 30.000 mineurs des Asturies prennent Mieres et se lancent à la conquête d'Oviedo et des provinces minières voisines. Échec de l'appel à la grève générale de l'Union générale des travailleurs, l'U.G.T., après l'entrée au gouvernement de ministres de la Confédération espagnole des droites autonomes, la C.E.D’A.
06/10/1934
Espagne : Après le début de la grève générale et de violents affrontements entre groupes de droite et groupes de gauche, le gouvernement espagnol décrète l’état d’urgence. A Barcelone, les Catalans appellent à la création d’une république indépendante. Celle-ci est proclamée par Campanys.
09/10/1934
A Marseille le roi Alexandre I de Yougoslavie (1888-1934) et le ministre des affaires étrangères Louis Barth'>Barthou (1862-1934) sont assassinés par des nationalistes macédoniens et croates, les Oustachis.
16/10/1934
L’appellation « Führer » est désormais exclusivement réservée à Hitler.
17/10/1934
Schacht, ministre de l'Economie, juge sévèrement l'orientation autarcique qu'Hitler a donnée à l'économie allemande.
18/10/1934
En Espagne, l'insurrection des Asturies est écrasée par les troupes marocaines de Franco.
19/10/1934
Second synode de l’Eglise confessante qui décide d’entrer en résistance contre le régime nazi et se proclame seule église protestante d’Allemagne. Elle veut, par la création d’organisations propres, se soustraire à l’ordre nazi.
21/10/1934
Premier grand rassemblement du « Front de la patrie » des Sudètes allemands à Leipa (Ceská Lípa) en Tchécoslovaquie. 20.000 personnes y participent.
27/10/1934
En Union Soviétique, le NKVD obtient toute autorité dans les camps de travail et les institutions de travail correctif.
02/11/1934
Peu avant que le croiseur « Emden » ne parte pour un long voyage au large de l’Afrique, Hitler rencontre pour la première fois son commandant, Karl Dönitz.
Le croiseur léger Emden
Le croiseur léger Emden
06/11/1934
En Chine, les communistes chinois entament la Longue Marche.
08/11/1934
Le président du conseil Paul Doumergue démissionne, car il ne peut imposer ses plans pour restreindre l’autorité du Parlement. Pierre Étienne Flandin (1889-1958) lui succède.
13/11/1934
En France, Thorez lance à la Chambre des députés le mot d'ordre de « Front populaire du travail, de la liberté et de la paix ».
20/11/1934
Göring doit céder à Himmler sa place de commissaire à l'Intérieur du Land de Prusse.
Une loi institue la « Chambre économique du Reich » (« Reichswirtschaftskammer ») qui comprend 6 groupes d'entreprises au niveau du Reich : industrie, artisanat, commerce, banque, assurances, énergie, chacun dirigé par un chef d'entreprise.
Carl Goerdeler devient commissaire aux prix.
Le Parti communiste, le Parti socialiste et les trotskistes intensifient leur action propagandiste contre le régime hitlérien.
26/11/1934
A Prague, la fermeture de l’université allemande provoque de graves affrontements entre étudiants allemands et tchèques.
27/11/1934
L’association de la communauté religieuse indépendante d’Allemagne est interdite pour propagande marxiste camouflée.
30/11/1934
Tous les clubs sportifs du Reich sont placés sous le contrôle des Jeunesses hitlériennes.
01/12/1934
Union Soviétique : le politicien soviétique Sergei Kirov (1886-1934) est assassiné à Kiev. S’en suit une première vague de grands procès publics et la « purge » de l’opposition au sein du parti communiste soviétique. Des milliers de personnes sont arrêtées à Leningrad.
03/12/1934
A Rome s’ouvrent les négociations internationales au sujet d’un référendum pour la Sarre.
En Allemagne, adoption de la loi interdisant à tous les religieux le port de l'habit religieux en dehors des temples et des offices.
06/12/1934
Hitler congédie Gottfried Feder de son poste de commissaire du Reich pour l’émigration.
Gottfried Feder (1883-1941)
Gottfried Feder (1883-1941)
16/12/1934
Sur initiative de l’Italie se tient à un congrès européen des partis fascistes.
20/12/1934
Alourdissement des peines pour les résistants au régime : Rudolf Hess signe une loi prévoyant des poursuites pénales (suivies d'internement) à l'encontre des personnes « dont les déclarations auraient révélé une attitude hostile à l'égard du parti national-socialiste ou de ses dirigeants », belle formule permettant d'arrêter à peu près n'importe qui.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)