B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

20. 1932

04/01/1932
Le chancelier Brüning annonce que l’Allemagne ne paiera plus de réparations de guerre.
Le Japon bombarde Shanghai et une partie du littoral chinois.
06/01/1932
Le mandat présidentiel de Hindenburg expirant le 5 mai, le gouvernement propose une prorogation du mandat à vie qui devra être approuvée par le Parlement : pourparlers entre le secrétaire du président, Otto Meissner, le ministre de l'Intérieur et de l'Armée, Groener, et Adolf Hitler, afin que les élus nazis apportent leur soutien au projet. Otto Wells, le président du SPD, s.y oppose.
Otto Wells (1873-1939). Il mourra en exil à Paris
Otto Wells (1873-1939). Il mourra en exil à Paris
11/01/1932
Aux élections municipales du Land de Lippe (Westphalie) le parti nazi (NSDAP) devient avec 31,4% de voix le premier parti, devant la SPD (28,6%).
13/01/1932
Hitler, persuadé de gagner les élections présidentielles, fait savoir au chancelier Brüning que son parti ne soutiendra pas la prorogation du mandat présidentiel de Hindenburg : début de la campagne pour les présidentielles.
19/01/1932
A Berlin des étudiants nazis empêchent des étudiants juifs d’accéder aux salles de cours. 4 étudiants juifs sont blessés.
200 membres des SA empêchent la tenue d’une réunion du parti communiste. Au cours des échauffourées, deux militants communistes sont tués.
27/01/1932
Fritz Thyssen invite Hitler à prononcer une conférence devant le Club des industriels à Düsseldorf. Hitler accuse le système parlementaire d’être à l’origine de la crise économique. Il est ovationné.
28/01/1932
Entretiens secrets des magnats de l’industrie avec Hitler et Goering.
Le second programme d’armement allemand est autorisé.
29/01/1932
Wilhelm Groener, ministre de la guerre, signe in décret permettant aux nazis, mais pas aux communistes, l’entrée dans la Reichswehr.
Des nazis en uniforme interviennent à l’université de Vienne et blessent plusieurs étudiants juifs.
02/02/1932
Ouverture à Genève de la « Conférence mondiale du désarmement ». La délégation allemande est conduite par le général Werner Von Blomberg. Elle demande la suspension de la clause du traité de Versailles concernant le désarmement. Elle obtiendra le droit de réarmer « modérément »…
Werner Von Blomberg
Werner Von Blomberg
15/02/1932
D’après les chiffres du ministère du travail du Reich, il y a 6,127 millions de chômeur en Allemagne, soit 1/3 de la population active. De plus en plus, la république de Weimar est considérée comme la responsable de cette énorme crise.
Paul Von Hindenburg annonce sa candidature pour les prochaines élections présidentielles.
16/02/1932
Démission en France du gouvernement Laval.
22/02/1932
Echec des négociations entre les partenaires du Front de Harzburg pour la désignation d'un candidat commun aux présidentielles.
22/02/1932
Joseph Goebbels annonce la candidature de Hitler aux présidentielles.
25/02/1932
Adolf Hitler devient conseiller économique de l'Etat de Brunswick à sa légation de Berlin, sur intervention du ministre de l'Intérieur et de l'Education populaire du Brunswick, Dietrich Klagges (NSDAP). Hitler acquiert ainsi la nationalité allemande et peut désormais se présenter à l'élection présidentielle.
Affiche électorale du KPD pour l’élection présidentielle de 1932
Affiche électorale du KPD pour l’élection présidentielle de 1932
26/02/1932
Le SPD renonce à présenter un candidat à l’élection présidentielle et annonce qu’il soutiendra Hindenburg.
26/02/1932
Echec au Reichstag d’une motion de censure commune au NSDAP, au (DNVP) et au (DVP) contre la politique économique de Brüning.
27/02/1932
Adolf Hitler se déclare candidat à l'élection présidentielle, alors que la SPD en appelle à voter pour Hindenburg.
Affiche électorale du SPD contre <a class=Hitler'>
Affiche électorale du SPD contre Hitler
07/03/1932
Décès à Paris d’Aristide Briand.
13/03/1932
Premier tour de l'élection présidentielle (majorité requise de 18.830.000 voix) : maréchal Paul Von Hindenburg : 18.661.000 (49,45%) ; Adolf Hitler : 11.338.000 (30,23%) ; Ernst Thälmann (communiste) : 4.982.000 (13,2%) ; colonel Düsterberg (droite conservatrice) : 2.557.000 (6,8%) ; Winter : 111.000 (0,3%). Participation de 86,2%.
17/03/1932
Des perquisitions opérées en Prusse permettent de mettre au jour des matériaux compromettants pour les SA.
20/03/1932
Le dirigeable « LZ 127 Graf Zeppelin » inaugure sa première liaison régulière avec l’Amérique du Sud.
01/04/1932
Adolf Eichmann adhère au Parti nazi.
03/04/1932
Hitler mène une campagne acharnée pour le deuxième tour des présidentielles grâce à l'utilisation d'un avion privé ; violences des formations paramilitaires nazies.
Affiche pour les élections de 1932 : « Notre dernier espoir, <a class=Hitler. '>
Affiche pour les élections de 1932 : « Notre dernier espoir, Hitler.
Affiche nazie de la campagne présidentielle de 1932 : elle désigne ceux qui votent Hindenburg comme juifs
Affiche nazie de la campagne présidentielle de 1932 : elle désigne ceux qui votent Hindenburg comme juifs
10/04/1932
Deuxième tour de l'élection présidentielle : Hindenburg, 85 ans, est élu avec 19.367.000 voix (52,93 %) ; Hitler : 13.419.000 (36,68 %) ; Thälman : 3.706.000 (10,2%, report des voix communistes sur Hindenburg par peur de Hitler). Participation de 83,5 %.
13/04/1932
Un décret de Hindenburg interdit la SA et la SS, devant la perspective d'un coup d'état militaire. Hitler s'y soumet. Röhm négocie avec Schleicher et derrière le dos de Hitler, l'incorporation des SA à la Reichswehr.
<a class=Hitler et ses troupes de choc, les SA'>
Hitler et ses troupes de choc, les SA
14/04/1932
Le SPD dissout sa formation paramilitaire « Bannière du Reich » (« Reichsbanner »). Le prince héritier Wilhelm Von Hohenzollern proteste auprès du ministre de l’armée et de l’intérieur Groener contre l’interdiction de la SA et de la SS. Discours d’Hitler appelant à la mobilisation totale en vue des prochaines élections régionales.
16/04/1932
Tournée électorale d’une semaine de Hitler en avion : immense popularité.
24/04/1932
Les nazis sont vainqueurs des élections régionales de Prusse, Bavière, Anhalt, Wurtemberg et Hambourg. La NSDAP obtient entre 36,8 et 41,6% des voix et 160 sièges au Parlement de Prusse (seulement 6 auparavant).
De même en Autriche, à Vienne, Basse Autriche et Salzbourg, les nazis sont en très net progrès.
01/05/1932
Joachim Von Ribbentrop adhère au Parti nazi.
Dans plusieurs grandes villes d’Allemagne, de violentes bagarres opposent les communistes aux nazis à l’occasion du premier mai.
Joachim Von Ribbentrop (1893-1945)
Joachim Von Ribbentrop (1893-1945)
04/05/1932
Un référendum organisé dans la ville « lituanienne » de Memel donne la victoire au Parti allemand.
06/05/1932
Le gouvernement autrichien du chanceler Karl Buresch (1878-1936) démissionne suite à un vote de défiance du Parlement, particulièrement de la part du « parti de la grande Allemagne » partisan d’un Anschluss avec le Reich.
Assassinat du président de la république française Paul Doumer (1857-1932) par Paul Gorgouloff, un émigré russe blanc. Le président décède le jour suivant. Albert Lebrun (1871-1950) lui succède.
10/05/1932
Le nazi (aile gauche) Gregor Strasser développe un programme au Reichstag : il propose un programme de travaux, routes et logements pour une somme de dix milliards de RM, qui doit permettre de créer deux millions d'emplois.
Le ministre de la guerre Groener défend au Reichstag sa politique d’interdiction de la SS et de la SA. Mais son collaborateur direct, le général Schleicher, qui vise la chancellerie et travaille dans l’ombre à la chute de Brüning, le désavoue publiquement.
11/05/1932
Dernier discours du chancelier Brüning. C'est un appel enflammé en faveur de la persévérance : « Il ne faut pas céder dans les cinq dernières minutes... à cent mètres du but ».
13/05/1932
Le général Groener, ministre allemand de l'Intérieur et de la Défense (Reichswehr), qui vient d’interdire les SA et les SS sur tout le territoire du Reich, est obligé de démissionner en raison des pressions du général Schleicher et de Goering.
15/05/1932
Le président Hindenburg reçoit Hitler et Goering.
20/05/1932
En Autriche, l’ancien ministre de l’agriculture Engelbert Dollfuß forme un nouveau gouvernement de coalition avec le parti social-chrétien et le « Heimatblock », parti nationaliste modéré.
Engelbert Dollfuß (1892-1934)
Engelbert Dollfuß (1892-1934)
21/05/1932
Le nazi Freyberg (1892-1945) est nommé à Dessau président du Conseil régional d’Anhalt.
28/05/1932
Violents affrontements au Parlement prussien entre députés communistes et nazis.
29/05/1932
Les nazis obtiennent 48,5% des voix aux élections régionales d’Oldenburg : constitution d'un Conseil régional NSDAP.
30/05/1932
Intriguant avec Hitler, Schleicher obtient la démission de Brüning, le chancelier. Avec Brüning s'écroule le dernier rempart de la République. Schleicher impose à Hindenburg, en accord avec Hitler, le Chancelier Fanz Von Papen. Schleicher prend le ministère des Armées.
01/06/1932
Franz Von Papen, le candidat catholique soutenu par le général Schleicher, est nommé chancelier contre l’avis de la direction de son propre parti, le Zentrum, qu’il quitte aussitôt. Le Zentrum reproche à Von Papen d’avoir travaillé activement à la chute de Brüning.
Franz Von Papen et Otto Meißner : le chancelier du Reich et son secrétaire d’état font du cheval au Tiergarten. Berlin, 193
Franz Von Papen et Otto Meißner : le chancelier du Reich et son secrétaire d’état font du cheval au Tiergarten. Berlin, 193
02/06/1932
Le nouveau chancelier forme un « cabinet des barons » (seuls deux ministres ne sont pas issus de l'aristocratie) : Von Braun (DNVP), Von Gayl (Junkers), Von Krosigk aux Finances et le diplomate et baron Konstantin Von Neurath aux Affaires étrangères (tous deux conservateurs de Prusse), Von Schleicher à la Reichswehr.
03/06/1932
La journée antifasciste organisée à Berlin à l'initiative du KPD mobilise 100.000 manifestants.
En France, formation du gouvernement Édouard Herriot.
04/06/1932
A la radio, Von Papen annonce la dissolution du Reichstag et l'avènement d'un Etat autoritaire, débarrassé de toute contrainte parlementaire. Les élections sont fixées au 31 juillet.
05/06/1932
Les nazis obtiennent 48,9% des voix aux élections régionales de Mecklembourg- Schwerin : formation d'un Conseil régional national-socialiste.
08/06/1932
Le nombre des chômeurs en Allemagne tombe à 5,5millions.
09/06/1932
Reprise à Lausanne (Suisse) des négociations sur l'égalité des droits.
10/06/1932
Ouverture de la semaine antifasciste organisée par le KPD.
13/06/1932
Le chancelier Von Papen reçoit Hitler qui exige la levée immédiate de l’interdiction de la SA et de la SS.
14/06/1932
Décret-loi diminuant les prestations des chômeurs.
15/06/1932
Le nouveau ministre de l’intérieur, Von Gayl, représentant des agrariens et proche de Hindenburg, lève l’interdiction de la SA et de la SS.
16/06/1932
Ouverture de la conférence de Lausanne sur les réparations allemandes.
Hitler s’engage à ne pas s’opposer à Franz Von Papen.
La conférence de Lausanne : 16 juin – 16 juillet 1932. Von Papen signe les accords
La conférence de Lausanne : 16 juin – 16 juillet 1932. Von Papen signe les accords
17/06/1932
Clôture de la semaine antifasciste organisée par le KPD.
19/06/1932
Les nazis obtiennent 43,9% des voix aux élections régionales de Hesse.
28/06/1932
Le SPD refuse les propositions communistes de constitution d’un « Front populaire » (Volksfront).
Création du Front d’action antifasciste. Otto Hahn, fondateur de l’école de Salem, interdit à ses élèves d’adhérer au Parti nazi.
29/06/1932
Par décret-loi, l'interdiction de réunion ainsi que du port des uniformes lors des réunions politiques est levée.
09/07/1932
Fin de la Conférence de Lausanne sur les réparations : il est décidé que l'application du plan Young serait suspendue pour trois ans après le paiement de trois milliards de RM. Von Papen laisse entendre qu'il ne payera rien, ce qu'il fit.
15/07/1932
Adolf Hitler entame sa tournée électorale pour les législatives en avion privé.
17/07/1932
« Dimanche sanglant », « Altonaer Blutsonntag » : la campagne électorale tourne à la guerre civile. Un combat de rue à Hambourg-Altona (Prusse) laisse 18 morts (les SA Koch et Büddig et seize civils) et plus de cent blessés sur le terrain, presque tous victimes de la brutalité des nazis.
La campagne électorale de 1932 est sanglante, particulièrement à Hambourg : le « dimanche sanglant d’Altona » fait de nombreux morts dans le camp communistes. Affiche électorale du parti communiste
La campagne électorale de 1932 est sanglante, particulièrement à Hambourg : le « dimanche sanglant d’Altona » fait de nombreux morts dans le camp communistes. Affiche électorale du parti communiste
18/07/1932
Interdiction des manifestations. Les nazis obtiennent l'autorisation d'utiliser la radio pour leur campagne électorale.
20/07/1932
« Coup de force de Prusse », « Preußenschlag »: sous le prétexte des désordres sanglants de la campagne électorale (99 morts en Prusse depuis le 14 juin), Von Papen convoque le ministre prussien de l’intérieur, Severing, pour lui signifier que le président a mis fin par un décret-loi au gouvernement socialiste de Prusse d'Otto Braun. Comme Severing conteste la légalité de la procédure, Papen sort un second décret-loi instaurant l'état d'exception à Berlin et dans le Brandebourg, désormais sous le contrôle de la Reichswehr du général Von Rundstedt : le pouvoir légal de Prusse cède. Papen est nommé Haut-commissaire en Prusse. Le SPD refuse la proposition communiste de grève générale et appelle les ouvriers à garder leur calme. Epuration de l’administration prussienne.
30/07/1932
Hitler termine sa tournée électorale.
31/07/1932
Elections au Reichstag : NSDAP 37,3% (230 sièges et 13.745.000), SPD 21,6 (133), KPD 14,3 (89), Zentrum 12,5 (75), DNVP 5,9 (37), BVP 3,2 (22), DVP 1,2 (7), Staatspartei 1 (4), Christlicher Volsdienst 1 (3), autres 2,1 (8). Participation de 84,1 %. C'est une défaite pour le chancelier Von Papen, seulement soutenu par le DNVP.
Elections régionales de Thuringe où la NSDAP obtient la majorité absolue.
Les résultats des élections au Reichstag du 31 juillet 1932
Les résultats des élections au Reichstag du 31 juillet 1932
01/08/1932
Combats de rues dans diverses villes allemandes entre les nazis et les partis de gauche : on relève 20 morts.
05/08/1932
Entrevue Schleicher – Hitler : ce dernier exige la Chancellerie, les ministères de l'intérieur, de la Justice, de l'Economie, de l'Aviation... et un nouveau ministère, celui de la Culture et de la Propagande. Mais Schleicher retourne sa veste et refait alliance avec Von Papen.
09/08/1932
Le président Hindenburg promulgue un décret contre le terrorisme politique qui frappe essentiellement le KPD. Mise en place de tribunaux d'exception.
10/08/1932
A Potempa (Haute Silésie), un ouvrier communiste est piétiné à mort à son domicile par cinq SA.
12/08/1932
Multiples interventions de la police contre le KPD et les organisations qui y sont affiliées.
13/08/1932
Entrevue Hitler - Schleicher - Von Papen. Hitler refuse le poste de Vice chancelier et réclame la direction du gouvernement. On s'en remet à Hindenburg.
14/08/1932
Hitler est reçu par Hindenburg qui lui signifie qu'il ne confiera pas le pouvoir à un homme d'une telle intolérance et qu'il réagira contre les violences des SA. « Je ne lui confierai même pas un poste de sous-secrétaire d’état aux postes… » confie t-il à un collaborateur…
22/08/1932
Jugement à Beuthen des criminels SA de Potempa auxquels Hitler apporte publiquement son soutien. Ils sont condamnés à mort. Le leader nazi réclame leur libération.
25/08/1932
Le chancelier Von Papen expose son programme économique aux industriels qui l’approuvent pour l’essentiel mais s.élèvent contre les « projets démesurés » pour fournir du travail aux chômeurs.
Le second gouvernement Von Papen
Le second gouvernement Von Papen
26/08/1932
L'entrée en fonction du Conseil régional nazi de Thuringe, suite aux élections du 31 juillet, est accueillie avec enthousiasme par la population en dépit des exactions commises entre janvier 1930 et avril 1931 par Wilhelm Frick.
28/08/1932
Le chancelier Von Papen promulgue son plan de redressement économique qui crée un Service volontaire du travail, supprime les conventions collectives, diminue les prestations sociales et renforce les prérogatives du patronat.
30/08/1932
Première session du nouveau Reichstag. La prestation de serment est assurée par la doyenne d’âge (84 ans), la communiste Clara Zetkin. Les députés nazis siègent en uniforme. Hermann Göring, 39 ans, membre du Parti nazi, est élu président du Reichstag, grâce à un accord entre nazis, nationalistes et catholiques centristes. Clara Zetkin dénonce ce choix.
02/09/1932
A la demande du chancelier Von Papen, le président Hindenburg gracie les cinq criminels SA de Potempa ; bien que condamnés à mort, ils ne feront que quelques mois de prison. Hitler a dicté sa loi.
04/09/1932
Décret-loi de Papen renforçant les mesures édictées le 28 août : il prévoit des réductions d'impôt, des commandes de l'Etat, l'expansion du crédit, un programme d'investissement de 2,5 milliards de RM pour créer des emplois.
05/09/1932
A Berlin une réunion publique organisée par le « Stahlhelm » rassemble 150.000 anciens combattants dont la grande majorité soutient les partis de droite et les nazis.
12/09/1932
La majorité du Parlement vote la proposition communiste d'annulation du décret d'urgence pour la relance de l'économie : une motion de défiance est votée par 512 voix contre le gouvernement et 42 pour. Le président du Reichstag, Goering, refuse de donner la parole au chancelier avant le résultat du scrutin. Papen réplique par la dissolution du Parlement.
Herrmann Goering et Heinrich <a class=Himmler en 1932'>
Herrmann Goering et Heinrich Himmler en 1932
13/09/1932
Hitler nomme Franz Ritter Von Epp patron de l’office politique du NSDAP.
14/09/1932
L’Allemagne quitte la Conférence sur le désarmement, ouverte depuis neuf mois à Genève.
16/09/1932
Les industriels exigent l’interdiction des organisations syndicales d’obédience communiste qui mobilisent contre le plan Papen de redressement économique.
17/09/1932
Les nouvelles élections législatives sont fixées au 6 novembre.
28/09/1932
D’après les statistiques officielles, les violences politiques ont fait 155 victimes en Prusse depuis le mois de janvier.
01/10/1932
Congrès national des Jeunesses hitlériennes à Potsdam : 110.000 participants.
Grève des transports à Hambourg.
09/10/1932
Staline fait exclure du parti Grigori Zinoviev (1883-1936) et Léon Kamenev (1883-1936), tous deux anciens fidèles et proches de Lénine.
11/10/1932
Hitler utilise de nouveau l’avion pour commencer sa campagne pour les législatives.
16/10/1932
A Vienne, affrontements sanglants entre Nazis et sociaux-démocrates.
19/10/1932
Le chancelier Dollfuss fait interdire toute manifestation aux partis nazi et socio démocrate.
20/10/1932
En Thuringe, un arrêté ministériel impose aux écoliers de connaître par coeur l’article 231 du traité de Versailles, selon lequel l’Allemagne est responsable de la guerre.
25/10/1932
Le Tribunal constitutionnel du Reich juge illégal le renversement du gouvernement social démocrate de Prusse du 20 juillet dernier : les socialistes reprennent le pouvoir.
31/10/1932
Le nombre de chômeur en Allemagne est tombé à 5,1 millions.
01/11/1932
Une rumeur circule à Munich. La maîtresse d’Hitler, Eva Braun, aurait tenté de se suicider. Elle aura 21 ans en février prochain.
Eva Braun et sa soeur Gertl
Eva Braun et sa soeur Gertl
03/11/1932
Début d'une grève des transports à Berlin, menée de concert par les nazis et les communistes.
04/11/1932
Hitler termine sa campagne électorale.
06/11/1932
Elections au Reichstag : NSDAP 33,1% (196 sièges), SPD 20,4% (121), KPD 16,9% (100), Zentrum 11,9% (70), DNVP 8,3% (52), BVP 3,1% (20), DVP 1,9% (11), Christlicher Volksdienst 1,2% (5), Staatspartei 1% (2), autres 2,2% (7). Participation de 80,6%.
Recul du NSDAP qui perd plus de deux millions de voix, et progression du KPD. Hitler l’explique par la lassitude des Allemands, qui ont voté cinq fois depuis le début de l’année.
Résultat des élections du 6 novembre 1932
Résultat des élections du 6 novembre 1932
08/11/1932
Fin de la grève des transports de Berlin. Elle se termine sans résultats, mais aura coûté la vie à trois personnes.
11/11/1932
La commission internationale chargée de régler les problèmes intérieurs de la Sarre décide la dissolution des unités paramilitaires SA et SS.
12/11/1932
L'ancien président de la Banque centrale du Reich, Hjalmar Schacht, annonce à Hitler que les grands industriels vont solliciter sa nomination à la tête du gouvernement.
13/11/1932
Echec nazi à Lübeck : le parti est devancé par la SPD.
17/11/1932
Vote de défiance du parlement au chancelier Von Papen, qui démissionne mais garde la confiance du président Hindenburg et espère bien être reconduit dans ses fonctions ; il expédie les affaires courantes. Il propose au président de modifier la Constitution pour instaurer la dictature militaire : accord de Hindenburg.
18/11/1932
Hindenburg négocie avec Alfred Hugenberg (DNVP) et le prélat Ludwig Kaas (Zentrum) la possibilité de former un gouvernement de coalition.
 Ludwig Kaas (1881-1952), chef du « Zentrum »
Ludwig Kaas (1881-1952), chef du « Zentrum »
19/11/1932
Hindenburg reçoit Hitler et lui propose le poste de chancelier avec comme condition de rechercher une majorité au Reichstag et de gouverner avec son appui. Hitler exige, en vain, la formation d'un cabinet présidentiel sous sa direction. Le même jour, Hindenburg reçoit une pétition d'industriels comme Thyssen et de banquiers comme Schroeder et Schacht réclamant la nomination d’Hitler à la chancellerie.
Lors d'une série d'entrevues de trois jours avec le président Hindenburg en vue de sa nomination éventuelle comme chancelier, Hitler persiste à réclamer les pleins pouvoirs : échec des pourparlers. Hindenburg craint une dictature.
20/11/1932
Göring reçoit Kaas et Fritz Schäffer (BVP) pour des négociations afin de former un gouvernement.
21/11/1932
Hjalmar Schacht participe à une réunion des dirigeants nazis à Berlin.
24/11/1932
Hitler place Robert Ley à la tête des services administratifs du Parti nazi.
Robert Ley (1890-1945)
Robert Ley (1890-1945)
01/12/1932
Réunion où Hindenburg reçoit Papen et Schleicher qui lui présentent leurs points de vue. Von Papen propose l’instauration de la dictature militaire, Schleicher refuse de le soutenir : Papen se retire.
02/12/1932
Le ministre de l’armée, le général Kurt Von Schleicher est nommé chancelier et commissaire du Reich pour la Prusse. Schleicher prend contact avec les syndicats sociaux-démocrates et chrétiens, ainsi qu’avec Gregor Strasser, dirigeant de l’aile prolétarienne de la NSDAP, auquel il propose la vice chancellerie et la présidence du Conseil régional de Pusse. Il tente ainsi de diviser le parti nazi.
04/12/1932
Elections municipales en Thuringe : le NSDAP perd 40% de son électorat de juillet.
Gregor Strasser, le responsable de la « direction de l’organisation du Reich » négocie de son propre chef avec le chancelier Schleicher. Hitler, dont l’autorité semble s’effriter au sein du parti nazi, estime qu’il s’agit là d’une rébellion ouverte.
05/12/1932
Violente dispute entre Gregor Strasser et Hitler à l'hôtel Kaiserhof de Berlin.
A la Conférence fédérale du KPD, à Hambourg, Thälmann déclare que « le gouvernement Schleicher est le dernier gouvernement avant celui de Hitler ».
06/12/1932
Rentrée des parlementaires élus le 6 novembre. Goering est reconduit dans ses fonctions de président du Reichstag. Abrogation du décret d'urgence de Von Papen sur la relance de l'économie.
07/12/1932
En raison de la méfiance des milieux d’affaires envers l’aile prolétarienne de la NSDAP dirigée par Gregor Strasser, le parti nazi connaît d’énormes problèmes financiers. Hitler est au bord du suicide.
08/12/1932
Rencontre entre Hitler et Gregor Strasser : soumis à la pression de Goebbels, Strasser renonce à son opposition et abandonne aussitôt toutes ses fonctions dans le parti nazi (Robert Ley lui succède à la tête du département Organisation du NSDAP). Strasser prend un train de nuit pour l’Italie. Le schisme qui menaçait n’aura pas lieu. Cette décision de rupture d'Hitler lui apporte le soutien politique et financier des milieux d'affaires qui voient en lui un « rempart contre le bolchevisme ».
10/12/1932
A Genève, la conférence des Cinq pour le désarmement accorde à l’Allemagne l’égalité des droits.
11/12/1932
Schleicher obtient pleine satisfaction au cours d'une réunion des cinq puissances à Genève : l'Allemagne accepte de reprendre sa place à la table de la conférence de désarmement qui doit s'ouvrir le 2 février 1933.
12/12/1932
La NSDAP réclame pour Göring le poste de président de la Prusse ; Hindenburg refuse.
14/12/1932
Chute du gouvernement Herriot en France.
15/12/1932
Lors d'une intervention radio, Schleicher se définit comme le « général social », qui rejette à la fois le capitalisme et le socialisme. Il annonce son intention de créer des emplois par la limitation de la durée du travail. Les Junkers qui ont bénéficié d'une remise de dettes devront céder des terres aux chômeurs. Il instaure aussi l'aide pour l'hiver qui consiste à fournir du charbon et de la nourriture aux plus démunis. Mais les syndicats refusent de le suivre.
22/12/1932
Malgré l’interdiction de manifestation du 7 novembre, de violentes bagarres de rues opposent nazis et communistes dans plusieurs villes allemandes.
24/12/1932
Himmler confère à Rudolf Hess le titre suprême d’Obergruppenführer de la SS.
Rudolf Hess (1894-1987)
Rudolf Hess (1894-1987)
30/12/1932
Sur la discrète pression d’Hitler (sensible aux rumeurs suscitées par la présence de nombreux hommes célibataires dans son entourage), Rudolf Hess épouse Ilse Pröhl. Les réjouissances sont succinctes. Pour des raisons « idéologiques », les mariés renoncent à la bénédiction nuptiale. Les témoins de cette union civile sont Hitler et Haushofer. Les parents de Hess sont retenus en Egypte et la mère de Ilse n’a pas daigné se déplacer car elle « ne partage pas les convictions politiques » de son gendre.
31/12/1932
Il y a 5.773.000 chômeurs en Allemagne.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)