B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

18. 1930

03/01/1930
Ouverture de la deuxième Conférence de La Haye sur le plan Young. Les réparations sont fixées à 112 milliards de Reichsmarcks et devront être payées annuellement Jusqu’en 1988.
05/01/1930
A Moscou le comité central du parti communiste décide la collectivisation des terres et la création des kolkhozes.
16/01/1930
A Berlin, le ministre de l’intérieur de la Prusse Albert Grzesinski (1879-1947) interdit tout rassemblement à ciel ouvert pour éviter des affrontements violents entre factions de droite et de gauche...
20/01/1930
Clôture de la conférence de La Haye.
22/01/1930
Une ordonnance interne à la Reichswehr interdit toute manifestation de sympathie envers le NSDAP et le parti communiste allemand, ces deux partis se fixant pour objectif d’abattre l’Etat pour le remplacer par la dictature.
23/01/1930
Suite aux élections de décembre, le nazi Wilhelm Frick, 53 ans, proche collaborateur de Hitler, devient ministre de l’intérieur et de l’éducation populaire du gouvernement régional de Thuringe. C'est le premier nazi au pouvoir.
Durant l’année, Frick promulgue une ordonnance « contre la culture nègre, pour la défense du génie populaire allemand » qui stipule l’introduction de la censure et la mise sous surveillance de tous les acteurs de la vie culturelle.
30/01/1930
Hitler, agacé par le « contenu socialiste » des publications de Strasser, cherche à les racheter. Il offre à Strasser le poste de chef du service de presse au bureau du NSDAP à Munich. Gregor Strasser refuse.
Gregor Strasser (1892-1934)
Gregor Strasser (1892-1934)
03/02/1930
En Indochine, Ho Chi Minh (1890-1969), ancien membre fondateur du parti communiste français en 1920 fonde le parti communiste di Vietnam qui se fixe comme objectif la libération du pays de la tutelle coloniale française.
08/02/1930
Le ministre de l’intérieur et nazi Frick interdit la lecture du roman « Im Westen nichts Neues » d’Erich Maria Remarque dans toutes les écoles de Thuringe, le Land dont il est le premier ministre nazi élu.
23/02/1930
A Berlin-Friedrichshain le SA Horst Wessel (1907-1930) est abattu par un commando communiste d’après la version des nazis. Ceux-ci en profitent pour en faire un « héros martyr »... ainsi que le « compositeur » du fameux chant « Die Fahne hoch » qui deviendra l’hymne du parti... (en fait l’air de la chanson est un air composé par un communiste. Wessel en changea les paroles...)
L’affaire est assez mystérieuse, mais il est possible que Wessel ait été assassiné lors d’un règlement de compte dans le milieu, car il était vraisemblablement proxénète...
Horst Wessel (1907-1930)
Horst Wessel (1907-1930)
25/02/1930
3,5 millions de chômeurs. Nombreuses grèves et manifestations organisées par l’« Opposition syndicale révolutionnaire » (RGO), communiste. Assassinats de juifs à Berlin.
28/02/1930
Le ministre de l’intérieur de la Prusse Grzesinski démissionne sous les coups et les attaques de la presse de droite. Un scandale menace d’éclater, car il a une maîtresse.
02/03/1930
La mésentente au sein du gouvernement apparaît au grand jour : tout se détériore à propos de l'assurance-chômage. Un compromis est trouvé sur la base d'une hausse des cotisations de 4%. Mais, décidé à la rupture, le DVP refuse, et le SPD refuse d'accepter le taux de 3,75%.
03/03/1930
Les milieux industriels exigent la destitution du chancelier Hermann Müller « pour que la réforme financière puisse être réalisée, la rentabilité des entreprises rétablie ».
06/03/1930
Hjalmar Schacht démissionne de la direction de la Banque centrale du Reich suite a désaccord avec le gouvernement au sujet du plan Young. L'ancien chancelier Hans Luther, président de la Ligue pour la rénovation du Reich, lui succède à la tête de la Reichsbank.
Hitler publie un document dans lequel il expose sa politique agricole, qui a en fait été écrit par Walther Darré.
Décès à Ebenhausen, en Bavière, de l’amiral Alfred Von Tirpitz, 81 ans.
12/03/1930
En troisième lecture, le Reichstag (les partis coalisés au gouvernement) ratifie le plan Young.
27/03/1930
Le chancelier Müller démissionne, le SPD refusant un compromis avec le DVP à propos de l'assurance-chômage : fin de la coalition républicaine et du système parlementaire.
Le Général Kurt Von Schleicher, patron de le Reichswehr, suggère à Hindenburg de nommer chancelier Heinrich Brüning et de dissoudre le Reichstag, ne trouvant aucune majorité solide. Les nouvelles élections sont fixées au 14 septembre 1930.
Hitler mène une campagne axée sur la grandeur de l'Allemagne, le rejet du traité de Versailles, la suppression de la corruption, l'affaiblissement du grand capitalisme juif... Il profite d'un procès, à Leipzig, pour s'attirer la sympathie de l'armée, très réservée à son égard auparavant. Il recherche de même l'appui de l'industrie, particulièrement d’Emil Kirdorf, baron du charbon, Fritz Thyssen, roi de l'acier, d’Albert Voegler (acier). Le parti réalise un énorme travail auprès de l'industrie allemande et s'acquiert, grâce en partie à Walter Funk, la fidélité de Georg Von Schnitzler (IG Farben), August Rosterg et August Diehn (potasse), Cuno (Navigation Hamburg-Amerika), Conti (Caoutchoucs), Otto Wolf (Cologne), le baron Kurt Von Schroeder (Banque), la deutsche Bank, la Dresdner Bank, l'Allianz…
Walter Funk (1890-1960)
Walter Funk (1890-1960)
28/03/1930
Hindenburg fait appel à Heinrich Brüning (Zentrum), 45 ans, pour former le nouveau gouvernement. Formé sans négociations avec les partis, celui-ci conserve Curtius aux Affaires étrangères ainsi que Groener à la Reichswehr. Schiele et Treviranus, deux modérés du DNVP, y entrent. L'autorité de ce gouvernement ne repose que sur la confiance du président (Präsidialregierung).
29/03/1930
En Thuringe, les nazis imposent une loi d’habilitation (« Ermächtigungsgesetz ») qui donne les pleins pouvoirs à Wilhelm Frick, ministre de l’intérieur.
14/04/1930
Sous l’influence de Gregor Strasser, la fraction parlementaire national-socialiste dépose un projet de nationalisation des banques. Mais Hitler ordonne le retrait immédiat du projet.
20/04/1930
Carl Goerdeler est nommé maire de Leipzig par le gouvernement Brüning.
17/05/1930
Signature du protocole définitif du plan Young (rétroactivité au 1erseptembre 1929). Le président du Conseil français, André Tardieu (1876-1945), ordonne l’évacuation anticipée de la Rhénanie.
21/05/1930
Début dans la matinée d’un important entretien entre Adolf Hitler et Otto Strasser à l’hôtel Sansouci de Berlin.
22/05/1930
Poursuite de l’entretien Hitler - Strasser au Sansouci. Hitler défend ses liens avec les capitalistes lorsque Strasser l’accuse de vouloir faire échouer la révolution sociale.
<a class=Hitler et Gregor Strasser à sa droite'>
Hitler et Gregor Strasser à sa droite
26/05/1930
Le ministre de l’intérieur du Reich Joseph Wirth (Zentrum) porte plainte devant la cour de Justice de l’Etat contre la politique scolaire du Land de Thuringe. Il reproche au ministre nazi Frick de « nazifier » l’enseignement.
11/06/1930
Pour éviter toute provocation, le ministre de l’intérieur de Prusse interdit aux SA de défiler en uniforme brun dans les rues. La Sa défile à la prochaine manifestation, mais en chemise blanche.
22/06/1930
Succès électoral de la NSDAP en Saxe. Il devient le second parti du Land avec 14 sièges derrière le SPD.
25/06/1930
Le gouvernement de Prusse interdit aux fonctionnaires l’adhésion aux partis communiste et nazi.
30/06/1930
A Mayence, les dernières troupes françaises quittent totalement la Rhénanie, cinq ans avant la date prévue par le traité de Versailles (1919). Mais la Rhénanie reste une zone démilitarisée.
Les cellules d’entreprises nationales socialistes (NSBO) sont organisées en véritable syndicat par Reinhold Muchow.
30/06/1930
Adolf Hitler charge le Gauleiter de Berlin-Brandebourg Joseph Goebbels d’exclure du parti l’aile sociale - révolutionnaire menée par les frères Strasser.
04/07/1930
Otto Strasser démissionne du Parti nazi suivi de 200 de ses partisans, mais son frère Gregor en reste membre. Otto et ses partisans demandent aux « vrais socialistes » de les suivre. Ils fondent la « Communauté de combat des nationaux-socialistes révolutionnaires » (« Kampfgemeinschaft revolutionärer National-sozialisten ») et le Front noir.
Otto Strasser (1897-1974)
Otto Strasser (1897-1974)
11/07/1930
Le Reichstag et le gouvernement allemand rejettent le projet Briand d’union européenne.
16/07/1930
Le projet déflationniste (augmentation des crédits militaires, réduction de 10% des salaires des fonctionnaires, diminution des indemnités de chômage, création d'un impôt sur le tabac et augmentation des autres impôts) de Brüning est rejeté par le Reichstag (SPD, KPD et DNVP). Mais le recours à l'article 48 permet son adoption par décret-loi. Le Reichstag réclame alors leur annulation par 236 voix contre 221.
22/07/1930
Brüning obtient la dissolution du Reichstag et met en application les textes rejetés avec des dispositions aggravées. Il gouverne par décret. Les nouvelles élections sont fixées au 14 septembre.
25/07/1930
Hitler a repris les parts de Gregor Strasser dans sa maison d’édition dont il fait cesser les activités. Strasser est sans travail.
26/07/1930
Le président Hindenburg impose le nouveau budget par décret.
29/08/1930
Rébellion des SA à Berlin contre l'organisation politique du parti : le chef des SA, Walter Stennes fait occuper les bureaux du gauleiter et proteste contre l'abandon du volet social du programme. Les SS remettent de l'ordre et obtiennent la charge d'assurer la police interne. Le chef des SA Franz Von Pfeffer démissionne et Hitler prend personnellement la direction de la SA, assisté d'un chef d'état-major, Otto Wagener. Les chefs des SA sont tenus de prêter serment d’allégeance à Hitler.
Arrivée à Nankin (Chine) de conseillers militaires allemands qui vont entraîner l’armée du Guomindang (les nationalistes de Chiang Kaishek).
Walter Stennes, l’âme de la rébellion des SA en 1930 et 1931
Walter Stennes, l’âme de la rébellion des SA en 1930 et 1931
30/08/1930
A Berlin un groupe de partisans du « Kampfgemeinschaft Revolutionärer Nationalsozialisten » d’Otto Strasser démolit une permanence du NSDAP.
03/09/1930
Le SPD décide de soutenir le chancelier Brüning comme un moindre mal (« Tolerierungspolitik »).
10/09/1930
Ouverture de la 60ème session de la SDN : l’assemblée discute de la Sarre dont un référendum doit décider de l’avenir. Première arrivée à Moscou du dirigeable allemand Graf Zeppelin.
14/09/1930
Elections au Reichstag : SPD 24,5% (143 sièges), NSDAP 18,3% (107 s., 95), KPD 13,1% (77), Zentrum 11,8% (68), DNVP 7% (41), DVP 4,5% (30), Parti économique 3,9% (23), Staatspartei 3,8% (20), Deutsches Landvolk 3,2% (19), BVP 3% (19), Christlicher Volksdienst 2,5% (14), autres 4,3% (16). Participation de 82%.
Le parti nazi devient le second parti d’Allemagne. Goering, Goebbels, Himmler, Robert Ley, Sepp Dietrich et Alfred Rosenberg figurent parmi les nazis élus.
Succès des nazis aux élections régionales du Brunswick.
<a class=Hitler lors des élections de septembre 1930'>
Hitler lors des élections de septembre 1930
15/09/1930
Grèves à Berlin.
23/09/1930
Ouverture devant la Cour suprême de Leipzig du procès de trois officiers du 5è régiment d’artillerie d’Ulm, coupables d’avoir adhéré à la NSDAP au mépris du décret du ministère des Armées du 31 janvier 1923.
25/09/1930
Adolf Hitler est appelé à témoigner au procès des trois officiers nazis jugés à Leipzig. Devant le tribunal, il jure que son parti ne s.écartera pas de la voie légale pour accéder au pouvoir (« Legalitätseid »).
26/09/1930
A Berlin 6 militants communistes accusés du meurtre de Horst Wessel sont condamnés à plusieurs années de prison.
05/10/1930
Le chancelier Brüning reçoit Hitler, Frick et Hermann Göring. Il désire attirer les nazis dans le gouvernement, sans doute pour mieux les neutraliser.
10/10/1930
La Cour suprême de Leipzig condamne les trois officiers du 5è régiment d’artillerie d’Ulm à 18 mois de prison pour avoir adhéré à la NSDAP.
13/10/1930
Au Reichstag, les 107 députés nazis provoquent un scandale en siégeant en uniforme SA. Ils déposent aussitôt des projets de lois démagogiques et antisémites.
Hitler rencontre chez son photographe Heinrich Hoffmann la jeune Eva Braun, 18 ans, nouvelle assistante de ce dernier.
17/10/1930
Dans un discours « Appell an die Vernunft », (appel à la raison) Thomas Mann appelle à la coalition de tous les démocrates contre le national-socialisme.
18/10/1930
Le NSDAP, le DNVP, le KPD et la Landvolkspartei votent la défiance à Brüning qui est sauvé par une coalition de résignés : approbation des ordonnances financières.
Heinrich Brüning (1885-1970) au Reichstag
Heinrich Brüning (1885-1970) au Reichstag
21/10/1930
Carl Severing, sur le souhait du président de Prusse Otto Braun accepte le portefeuille de Ministre de l’Intérieur de Prusse.
09/11/1930
Elections législatives an Autriche : les socio démocrates l’emportent largement. Communistes et nazis n’obtiennent aucun siège.
16/11/1930
Succès électoral nazi à Dantzig.
23/11/1930
Conflit de nationalités en Haute Silésie : le gouvernement polonais empêche le vote secret pour les élections parlementaires. Des candidats allemands sont arrêtés juste avant les élections. La Pologne craint un vote des Allemands en faveur du rattachement de toute la Silésie au Reich allemand.
30/11/1930
Succès du parti nazi aux élections municipales de Brême.
01/12/1930
Le chancelier Brüning promulgue de nouvelles ordonnances financières.
04/12/1930
Discours de Hitler devant des étudiants et des universitaires réunis à la « Neue Welt », une salle des fêtes du quartier ouvrier de Berlin. Le jeune architecte Albert Speer, 25 ans, rencontre pour la première fois le chef nazi.
Démission du cabinet Tardieu en France. Des membres du gouvernement ont en effet été mis en cause par le sénat dans une affaire de faillite bancaire.
05/12/1930
Lors de la première projection du film « Im Westen nicht Neues » à Berlin, des nazis sous la conduite de Goebbels troublent la séance.
Affiche du film de Milestone « A l’ouest rien de nouveau
Affiche du film de Milestone « A l’ouest rien de nouveau
11/12/1930
Après l’Autriche, les Länder de Saxe, Bavière, Bade et Wurtemberg interdisent la projection du film « A l’ouest rien de nouveau » de Lewis Milestone.
12/12/1930
Evacuation militaire de la Sarre qui reste sous contrôle administratif et économique français.
30/12/1930
Il y a 4,4 millions de chômeurs en Allemagne.
Le Parti nazi compte 220.000 membres.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)