B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le Rhin

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. L’écosystème rhénan

Faune et flore du Rhin
La pollution

5.1. Faune et flore du Rhin

5.1.1. Les poissons

Dans les années 60, la pollution du fleuve avait chassé définitivement du Rhin les grands migrateurs tels que le saumon, les truites de mer, les aloses, etc.

Après l’incendie de Sandoz à Bâle en 1986 et la catastrophe de « Tchernobâle », la « Commission Internationale pour la Protection du Rhin » (CIPR) fixe un programme d’actions visant à restaurer l’écosystème rhénan, avec pour symbole majeur le retour du saumon en l’an 2000. Pour l’essentiel : améliorer la qualité de l’eau, lui offrir des conditions d’habitat et enfin lui permettre de remonter le fleuve et ses affluents pour la reproduction avec la construction de grandes passes à poissons. Sur la partie française du bassin rhénan, les barrages des aménagements en feston sur le Rhin sont équipés de dispositifs pour faciliter le passage des poissons locaux : écluses à poissons permettant leur remontée par cycles de 2h, tubes garnis de fagots de bois pour les anguilles. L'Association « Saumon-Rhin » coordonne ce projet de réintroduction et d'étude des poissons migrateurs.

Offendorf : vue sur la forêt rhénane
Offendorf : vue sur la forêt rhénane

5.1.2. Les batraciens et les reptiles

Ce ne sont pas moins de 14 espèces de batraciens, 3 espèces de serpents (coronelle lisse ou Coronella austriaca, couleuvre à collier ou Natrix natrix et l’orvet ou Anguis fragilis) et 2 espèces de lézards (lézard des murailles ou Lacerta muralis, lézard des souches ou Lacerta agilis) qui trouvent refuge dans les forêts rhénanes alsaciennes. On note dans une large majorité une régression parfois spectaculaire de ces animaux.

Il est rare de trouver en Europe, une telle richesse qui s’approche de certains milieux subtropicaux. On constate que pour certaines d’entre elles, les forêts rhénanes constituent un ultime refuge. C’est dire l’importance de la conservation de ces milieux pour la sauvegarde de ces espèces.

Offendorf : un bras mort du Rhin, paradis des oiseaux et des pêcheurs
Offendorf : un bras mort du Rhin, paradis des oiseaux et des pêcheurs
Offendorf : la nature retrouvée..
Offendorf : la nature retrouvée..
Offendorf : roselière dans un bras mort du Rhin
Offendorf : roselière dans un bras mort du Rhin
Offendorf : roselière
Offendorf : roselière

5.1.3. Les oiseaux

Le Rhin est le deuxième site de France pour l’hivernage des oiseaux, en partie grâce aux réserves de chasse et de faune sauvage et aux plans d’eau protégés qui accueillent nombre de migrateurs. Il en résulte un mélange unique de rainettes, cormorans, canards chipeaux et canards siffleurs, hérons, sternes et martins pêcheurs… Cet ensemble fragile et complexe, dépendant à la fois de la santé des eaux du fleuve et de la persistance de ses bras morts, s’épanouit au sein des réserves naturelles régionales.

Les lignes à haute et très haute tension situées dans les couloirs de migration sont signalées au moyen de spirales de couleur qui sifflent dans le vent. Les pylônes « haute et moyenne tension » sont équipés de silhouettes de rapaces ou de dispositifs empêchant les oiseaux de se poser aux endroits dangereux. En Alsace, des dispositifs particuliers ont été développés et mis en place près des parcs de réintroduction des cigognes.

Schönau : surpris, le cormoran prend son envol
Schönau : surpris, le cormoran prend son envol

5.1.4. La flore rhénane et les réserves naturelles

Huit des 149 réserves naturelles de France sont alsaciennes, et parmi elles, 6 sont situées sur le Rhin. Par ordre chronologique de création :

  • La petite Camargue Alsacienne (Haut-Rhin)
  • La forêt d'Offendorf (Bas-Rhin)
  • La forêt d'Erstein (Bas-Rhin)
  • L'île de Rhinau (Bas-Rhin)
  • L'île du Rohrschollen (Bas-Rhin)
  • Le Delta de la Sauer (Bas-Rhin)
La petite Camargue Alsacienne
La petite Camargue permet d’observer la forêt rhénane mature, une jeune forêt en cours d'évolution, une aulnaie marécageuse, des levées buissonneuses, des prairies humides, ainsi que pelouses sèches, marais plus ou moins herbacés, roselières, résurgences phréatiques, bras d'eau vive ou stagnante, mares à amphibiens de création récente, zones de gravier dénudées, vergers, zones de pâture, friches récemment gagnées sur les terres agricoles, zones de culture intensive encore en exploitation.
Huningue : la « petite Camargue alsacienne »
Huningue : la « petite Camargue alsacienne »
Huningue : la « petite Camargue alsacienne »
Huningue : la « petite Camargue alsacienne »
L’île de Rhinau
Rhinau - Kappel les réserves naturelles du Taubergiessen et de l’Ile de Rhinau
Rhinau - Kappel les réserves naturelles du Taubergiessen et de l’Ile de Rhinau
La forêt alluviale s'étend sur l’île formée par le canal de dérivation de la centrale et le Rhin. Seule la partie Sud est classée réserve naturelle (311ha) mais l'ensemble de l'île est intéressant à visiter. Coté allemand, se trouve le « Naturschutzgebiet » du Taubegiessen. Les deux ensembles forment un site exceptionnel.
Le Taubergiessen et sa nature sauvage
Le Taubergiessen et sa nature sauvage
Le Taubergiessen, en voie d’envasement, est actuellement en voie de régénération et de revitalisation, l’objectif étant de faire que les eaux, de stagnantes deviennent courante comme ce fut le cas jadis, afin que revive l’environnement naturel
Le Taubergiessen, en voie d’envasement, est actuellement en voie de régénération et de revitalisation, l’objectif étant de faire que les eaux, de stagnantes deviennent courante comme ce fut le cas jadis, afin que revive l’environnement naturel
Les Biotopes observables dans l'île de Rhinau sont essentiellement la forêt alluviale pionnière jeune (30 à 35 ans) à saules blancs et peupliers noirs, saulaies-peupleraies pionnières vieillies des dépressions et des rives du Schaftheu, forêt alluviale post-pionnière à peupliers blancs et frênes, forêt alluviale en stade terminal à chênes pédonculés, grands frênes et ormes, clairières forestières créées par la chute naturelle de bouquets de vieux arbres, prairies d'origine humaine, cariçaies, roselières, mares forestières anciennes bien végétalisées, mares prairiales ou forestières récentes, portions de bras morts à eau stagnante, vieux-Rhin, Schaftheu (cours d'eau qui traverse la réserve naturelle de part en part), îles sur le vieux-Rhin, pelouses sèches et enrochements des flancs du Rhin canalisé et des berges du vieux-Rhin, plantations (de peupliers essentiellement).
Rhinau : le Rhin sauvage..
Rhinau : le Rhin sauvage..
Rhinau : le Rhin sauvage..
Rhinau : le Rhin sauvage..
Rhinau : le Rhin sauvage..
Rhinau : le Rhin sauvage..
Le Taubergiessen
Le Taubergiessen
Le Taubergiessen
Le Taubergiessen
Le Taubergiessen
Le Taubergiessen
La réserve naturelle du Rohrschollen
La réserve Naturelle de l'Ile du Rohrschollen, gérée par la ville de Strasbourg, constitue un étonnant écrin de verdure, jouxtant une vaste zone industrielle : le Port du Rhin. Entre le Vieux Rhin et les ouvrages hydroélectriques, l'Ile du Rohrschollen est un milieu cerné par les eaux.
La nature sauvage : la forêt rhénane près de Schönau
La nature sauvage : la forêt rhénane près de Schönau
La nature sauvage : la forêt rhénane près de Schönau
La nature sauvage : la forêt rhénane près de Schönau
Autres îles du Rhin alsacien
Munchhausen : le delta de la Sauer
Munchhausen : le delta de la Sauer
  • L'île du Rhin à Kembs, propriété d'EDF, est aujourd'hui une zone protégée ouverte aux visiteurs grâce au balisage sur 15km par le Club Vosgien
  • Coupe transversale des Iles du Rhin le long du Canal d’Alsace
    Coupe transversale des Iles du Rhin le long du Canal d’Alsace
  • L'île du Rhin, de Kembs à Vogelgrun, a été convertie par EDF en réserve de chasse sur 4000ha et abrite, à Ottmarsheim, un centre de formation EDF orienté vers le réseau électrique et la protection avifaune.
  • L'île de Marckolsheim est aujourd'hui préservée par la participation d'EDF à un plan de gestion écologique et forestière.
  • L'île de Gerstheim, après avoir été fortement déboisée dans les années 1960 par les travaux de dérivation du Rhin, connaît aujourd'hui un important programme de gestion et de renaturation du site.

Kembs : le Rhin et son environnement sauvage
Kembs : le Rhin et son environnement sauvage
Fessenheim : le vieux Rhin sauvage. Un paradis naturel
Fessenheim : le vieux Rhin sauvage. Un paradis naturel
Fessenheim : le vieux Rhin sauvage. Un paradis naturel
Fessenheim : le vieux Rhin sauvage. Un paradis naturel
Schoenau : Bras mort du Rhin
Schoenau : Bras mort du Rhin
Munchhausen : le delta de la Sauer
Munchhausen : le delta de la Sauer
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)