B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le camp de concentration de Dora

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Histoire

Le camp tunnel
Le nouveau camp
LÂ’hiver 44-45
La fin du camp

2.3. LÂ’hiver 44-45

Brutalement, au cours de l’hiver 1944-1945, les conditions de vie et de travail se dégradent. Sans doute la SS sent-elle que l’inéluctable victoire des Alliés approche, et pour l’organisation, aucun détenu ne doit sortir vivant de Dora… Les restrictions sont terribles, la brutalité des Kapos ne connaît plus de limites, l’accroissement du rendement devient une priorité absolue, la nourriture est rationnée au maximum. Dans le même temps, affluent dans un état pitoyable, des milliers de prisonniers évacués des camps situés à l’Est (Auschwitz, Gross Rosen). L’effectif, avec les Kommados extérieurs, passe de 26.000 à 40.000 « Häftlinge », l’effectif du camp lui-même étant de 14.500.

Famine et épidémies réapparaissent, la mortalité bondit à nouveau (5.321 décès de décembre 1944 à mars 1945). La violence des SS se déchaîne contre les prisonniers politiques allemands et contre les soviétiques (plusieurs dizaines de ceux-ci sont pendus). Cela n’empêche pas la résistance de s’organiser dans le camp, et le sabotage de la production de guerre hitlérienne est très poussé à Dora. De nombreux organisateurs de la résistance dans le camp, dont le détenu allemand Albert Kuntz ou le médecin tchèque Jan Cespiva payent de leur vie leur action héroïque.



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)