B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art en France entre 1800 et 1850

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.5. Peinture

La peinture classique
La peinture romantique
La nature

2.5.1. La peinture classique

2.5.1.1. Jacques Louis David et son influence

Jacques Louis David avait incarné le « peintre classique » : sa conversion à l'Empire et le retentissement de son « Sacre de l'empereur Napoléon Ier » (1805-1507), où le sens épique de l'histoire est uni à un réalisme minutieux dans les portraits, libèrent l'élan grandiose qui, de Gros et Géricault à Delacroix et Chassériau, couvrira des murailles ou d'immenses toiles. L'épopée napoléonienne inspire David (le Sacre, la Distribution des aigles), Gros (Pestiférés de Jaffa du Louvre, 1804 ; la Bataille d'Aboukir de Versailles, 1805 ; la Bataille d'Eylau du Louvre, 1810). C'est elle qui exalte l'imagination michelangelesque de Géricault et enfante les grands « massacres » de Delacroix. Le mythe du héros, le sens tragique de l'histone naissent alors.

Jacques Louis David (1748-1825) : Le sacre de l’empereur Napoléon. 1805-1807. Huile sur toile, 629 x 979 cm. Paris, Musée du Louvre
Jacques Louis David (1748-1825) : Le sacre de l’empereur Napoléon. 1805-1807. Huile sur toile, 629 x 979 cm. Paris, Musée du Louvre
Etude pour la Distribution des aigles. 1808. Plume, encre noire, 18 x 29 cm. Paris. Musée du Louvre
Etude pour la Distribution des aigles. 1808. Plume, encre noire, 18 x 29 cm. Paris. Musée du Louvre
Antoine Jean, baron Gros : Bonaparte visitant les pestiférées de Jaffa. 1804. Huile sur toile, 73 x 59 cm. Paris, musée du Louvre
Antoine Jean, baron Gros : Bonaparte visitant les pestiférées de Jaffa. 1804. Huile sur toile, 73 x 59 cm. Paris, musée du Louvre
Théodore Géricault : Cuirassier blessé quittant le feu, 1814. Huile sur toile, 358 x 294 cm. Paris, Musée du Louvre
Théodore Géricault : Cuirassier blessé quittant le feu, 1814. Huile sur toile, 358 x 294 cm. Paris, Musée du Louvre
Eugène Delacroix : les massacres de Chio. 1824. Huile sur toile, 419 x 354 cm. Paris, Musée du Louvre
Eugène Delacroix : les massacres de Chio. 1824. Huile sur toile, 419 x 354 cm. Paris, Musée du Louvre
Théodore Chassériau : le tépidarium. 1853. Huile sur toile, 171 x 258 cm. Paris, Musée d’Orsay
Théodore Chassériau : le tépidarium. 1853. Huile sur toile, 171 x 258 cm. Paris, Musée d’Orsay

David reste l'admirable portraitiste de Madame Récamier, de Madame de Verninac (Louvre) ou du Vieillard au chapeau (Anvers). Il finit sa vie à Bruxelles, et exerce une influence européenne par ses disciples (J. Franque et J.-B. Wicar à Naples, Navez et Odevaere en Belgique, Riesener en Russie, Léopold Robert en Suisse, Debret au Brésil). Il aura été le maître de Gros, Gérard, Girodet, Ingres, Isabey, comme d'artistes mineurs, mais honnêtes, quelquefois bons portraitistes (Jacques Luc Barbier-Valbonne, la Comtesse Marie Guillemine Benoist, J.-L. La Neuville, Constance Charpentier). Parmi ses multiples élèves on compte Cl. Dubufe, le critique Delécluze, E. Fragonard, Garneray, Martin Drolling, Granet, les académiques A. de Pujol, Rouget, Schnetz...

Jacques Louis David (1748-1825) : Madame Récamier. 1800. Huile sur toile, 173 x 244 cm. Paris, Musée du Louvre
Jacques Louis David (1748-1825) : Madame Récamier. 1800. Huile sur toile, 173 x 244 cm. Paris, Musée du Louvre
Jacques Louis David : portrait de Madame Raymond de Verninac. 1798-1799. Huile sur toile, 145 x 112 cm. Paris, Musée du Louvre
Jacques Louis David : portrait de Madame Raymond de Verninac. 1798-1799. Huile sur toile, 145 x 112 cm. Paris, Musée du Louvre
Marie Guillemine Benoist : portrait d’une négresse. 1800. Huile sur toile, Paris, Musée du Louvre.
Marie Guillemine Benoist : portrait d’une négresse. 1800. Huile sur toile, Paris, Musée du Louvre.
Marie Guillemine Benoist : portrait d’Elisa Bonaparte, soeur de l’empereur Napoléeon et duchesse de Lucques. 1805. Huile sur toile, 214 x 129 cm. Lucques, Pinacothèque
Marie Guillemine Benoist : portrait d’Elisa Bonaparte, soeur de l’empereur Napoléeon et duchesse de Lucques. 1805. Huile sur toile, 214 x 129 cm. Lucques, Pinacothèque
Constance Marie Charpentier : portrait de Georges Jacques Danton. Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet
Constance Marie Charpentier : portrait de Georges Jacques Danton. Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet

2.5.1.2. LÂ’Ă©cole de David

  • Antoine Jean Gros (1771-1835), formĂ© par David, mais admirateur de Rubens, a la tĂŞte Ă©pique, le sens du mouvement. Il rencontre Bonaparte en Italie et dès lors il est le chantre de l'Ă©popĂ©e impĂ©riale et un portraitiste lyrique (Bonaparte Ă  Arcole, 1796 ; Fournier Sarlovèze, 1812 ; Murat) ou dĂ©jĂ  romantique (Christine Boyer, la Baronne Legrand).
  • Antoine Jean, baron Gros : Bonaparte au pont dÂ’Arcole (dĂ©tail). 1796. Huile sur toile, 72 x 59 cm. Paris, MusĂ©e du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : Bonaparte au pont d’Arcole (détail). 1796. Huile sur toile, 72 x 59 cm. Paris, Musée du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : la bataille d’Aboukir. 1806. Huile sur toile, 578 x 968 cm. Versailles, Musée National du Château.
    Antoine Jean, baron Gros : la bataille d’Aboukir. 1806. Huile sur toile, 578 x 968 cm. Versailles, Musée National du Château.
    Antoine Jean, baron Gros : Napoléon Bonaparte à la bataille d’Eylau. 1808. Huile sur toile, 521 x 784 cm. Paris, Musée du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : Napoléon Bonaparte à la bataille d’Eylau. 1808. Huile sur toile, 521 x 784 cm. Paris, Musée du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : Christine Boyer. Vers 1800. Huile sur toile, 214 x 134 cm. Paruis, Musée du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : Christine Boyer. Vers 1800. Huile sur toile, 214 x 134 cm. Paruis, Musée du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : Tête de Noir. Huile sur toile - 47,8 x 39,8 cm. Paris, Musée du Quai Branly
    Antoine Jean, baron Gros : Tête de Noir. Huile sur toile - 47,8 x 39,8 cm. Paris, Musée du Quai Branly
    Antoine Jean, baron Gros : Le Temps élève la Vérité vers le trône de la Sagesse. vers 1827. Peinture sur plafond, salle des colonnes, musée du Louvre
    Antoine Jean, baron Gros : Le Temps élève la Vérité vers le trône de la Sagesse. vers 1827. Peinture sur plafond, salle des colonnes, musée du Louvre
  • François, baron GĂ©rard (1770-1837), contemporain de Gros, peintre comme lui des fastes de la cour de NapolĂ©on, puis de la Restauration, est un portraitiste Ă©lĂ©gant et racĂ© (Madame RĂ©camier du Petit Palais ; la Comtesse R. de Saint-Jean-d'AngĂ©ly, Madame Visconti du Louvre).
  • François Pascal Simon, baron GĂ©rard : la bataille dÂ’Austerlitz. 1810. Huile sur toile, 958 x 510 cm. Versailles, galerie des batailles
    François Pascal Simon, baron Gérard : la bataille d’Austerlitz. 1810. Huile sur toile, 958 x 510 cm. Versailles, galerie des batailles
    François Pascal Simon, baron Gérard : Cupidon et Psychè. 1798. Huile sur toile, 186 x 132 cm. Paris, Musée du Louvre
    François Pascal Simon, baron Gérard : Cupidon et Psychè. 1798. Huile sur toile, 186 x 132 cm. Paris, Musée du Louvre
    François Pascal Simon, baron Gérard : Madame Récamier. 1802. Huile sur toile, 255 x 145 cm. Versailles, Château de Versailles et de Trianon
    François Pascal Simon, baron Gérard : Madame Récamier. 1802. Huile sur toile, 255 x 145 cm. Versailles, Château de Versailles et de Trianon
    François Pascal Simon, baron Gérard : Corinne au Cape Mysène. 1819. Huile sur toile, 266 x 277 cm. Lyon, Musée des Beaux-Arts
    François Pascal Simon, baron Gérard : Corinne au Cape Mysène. 1819. Huile sur toile, 266 x 277 cm. Lyon, Musée des Beaux-Arts
    François Pascal Simon, baron Gérard : Madame Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (Catherine Noele Worlée, 1762-1835), Princesse de Bénévent. Huile sur toile, New York, Metropolitan Museum of Art
    François Pascal Simon, baron Gérard : Madame Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (Catherine Noele Worlée, 1762-1835), Princesse de Bénévent. Huile sur toile, New York, Metropolitan Museum of Art
  • Anne Louis Girodet-Trioson (1767-1824), curieux Ă©lève de David, sensible Ă  Chateaubriand (FunĂ©railles d'Atala) et Ă  Mac Pherson (les Ombres des guerriers français conduites Ă  Ossian), Ă©crivain lui mĂŞme, possède un goĂ»t de la poĂ©sie et un charme un peu morbides.
  • Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Les funĂ©railles dÂ’Atala Atala. 1808. Huile sur toile, 207 x 267 cm. Paris, MusĂ©e du Louvre
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Les funérailles d’Atala Atala. 1808. Huile sur toile, 207 x 267 cm. Paris, Musée du Louvre
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Mademoiselle Lange en Vénus. 1798. Huile sur toile, 170 x 87,5 cm. Leipzig, Museum der bildenden Künste.
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Mademoiselle Lange en Vénus. 1798. Huile sur toile, 170 x 87,5 cm. Leipzig, Museum der bildenden Künste.
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Les Ombres des guerriers français conduites à Ossian. 1802. Huile sur toile, 192 x 184 cm. Rueil, Musée National du Château de Malmaison
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Les Ombres des guerriers français conduites à Ossian. 1802. Huile sur toile, 192 x 184 cm. Rueil, Musée National du Château de Malmaison
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Scène du Déluge. Vers 1806. Huile sur toile, 441 x 341 cm. Paris, Musée du Louvre
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Scène du Déluge. Vers 1806. Huile sur toile, 441 x 341 cm. Paris, Musée du Louvre
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Le sommeil d’Endymion. 1793. Huile sur toile, 198 x 261 cm. Paris, Musée du Louvre
    Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson : Le sommeil d’Endymion. 1793. Huile sur toile, 198 x 261 cm. Paris, Musée du Louvre
  • Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) garde dans ses miniatures le souvenir des leçons de David. Autres miniaturistes : François Dumont, Augustin et les Ă©lèves d'Isabey, Aubry, Garneray, Jean Urbain GuĂ©rin. Portraitiste davidien sĂ©rieux, Henri François Riesener (1767-1828), oncle de Delacroix et fils du grand Ă©bĂ©niste, jouit en son temps d'une grande rĂ©putation.
  • Jean-Baptiste Isabey : Le Prince Auguste de Prusse. 1814. Couleurs Ă  lÂ’eau, 115 x 100 mm. Londres, Wallace Collection
    Jean-Baptiste Isabey : Le Prince Auguste de Prusse. 1814. Couleurs à l’eau, 115 x 100 mm. Londres, Wallace Collection
    Jean-Baptiste Isabey : L’impératrice Joséphine. Vers 1808. Couleurs à l’eau, 135 x 95 mm. Couleurs à l’eau, 135 x 95 mm. Londres, Wallace Collection
    Jean-Baptiste Isabey : L’impératrice Joséphine. Vers 1808. Couleurs à l’eau, 135 x 95 mm. Couleurs à l’eau, 135 x 95 mm. Londres, Wallace Collection
    Henri François Riesener : Maurice Quay. 1797-1999. Huile sur toile, 46 cm x 56 cm. Paris, Musée du Louvre
    Henri François Riesener : Maurice Quay. 1797-1999. Huile sur toile, 46 cm x 56 cm. Paris, Musée du Louvre
    Henri François Riesener : Portrait de femme, huile sur toile, 54 x 39 cm. Le Musée National des Beaux –Arts de la République de Moldova
    Henri François Riesener : Portrait de femme, huile sur toile, 54 x 39 cm. Le Musée National des Beaux –Arts de la République de Moldova

2.5.1.3. Les antiquisants

Rival de David au nom de Raphaël, Jean Baptiste Regnault (1754-1829) et son élève Pierre Narcisse Guérin (1774-1833), avec quelques qualités de plus que Xavier Sigalon ou Guillaume Guillon-Lethière, restent de froids imagiers antiquisants. Picot, Heim, Jean Baptiste Mauzaisse sont de rigides académiques. Pierre Paul Prud'hon (1758-1823), Bourguignon épris de Léonard et du Corrège, est un indépendant dont la grâce triste, hellénistique, est plus à son aise dans l'expression du charme féminin (Portrait de l'impératrice Joséphine, 1803, Louvre) que dans certaines allégories très savantes (la Justice poursuivant le Crime, décoration pour le Palais de Justice). Constance Mayer est son élève.

Jean Baptiste Regnault : L’origine de la peinture : Dibutades fait le portrait d’un berger. 1785/ Huile sur toile, 120 x 140 cm. Versailles, Musée National du Château
Jean Baptiste Regnault : L’origine de la peinture : Dibutades fait le portrait d’un berger. 1785/ Huile sur toile, 120 x 140 cm. Versailles, Musée National du Château
Jean Baptiste Regnault : La descente de la croix. 1789. Huile sur toile, 425 x 233 cm. Musée du Louvre, Paris
Jean Baptiste Regnault : La descente de la croix. 1789. Huile sur toile, 425 x 233 cm. Musée du Louvre, Paris
Jean Baptiste Regnault : Le Génie de la France entre la Liberté et la Mort. 1795. Huile sur toile, 60 x 49 cm. Hambourg, Kunsthalle.
Jean Baptiste Regnault : Le Génie de la France entre la Liberté et la Mort. 1795. Huile sur toile, 60 x 49 cm. Hambourg, Kunsthalle.
Pierre Narcisse Guérin : Le retour de Marcus Sextus. 1799. Huile sur toile, 217 x 243 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Narcisse Guérin : Le retour de Marcus Sextus. 1799. Huile sur toile, 217 x 243 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Narcisse Guérin : Didon et Enée. Vers 1815. Huile sur toile, 292 x 390 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Narcisse Guérin : Didon et Enée. Vers 1815. Huile sur toile, 292 x 390 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Narcisse Guérin : Henri de la Rochejaquelin. 1817. Huile sur toile, 216 x 142 cm. Cholet, Musée Municipal
Pierre Narcisse Guérin : Henri de la Rochejaquelin. 1817. Huile sur toile, 216 x 142 cm. Cholet, Musée Municipal
Pierre Narcisse Guérin : la fille de l’artiste. Huile sur toile, 46 x 38 cm. Avignon, musée Calvet
Pierre Narcisse Guérin : la fille de l’artiste. Huile sur toile, 46 x 38 cm. Avignon, musée Calvet
Guillaume Guillon-Lethière : La Mort de Caton d’Utique. 1795. Huile sur toile. Saint-PĂ©tersbourg, MusĂ©e de lÂ’Ermitage
Guillaume Guillon-Lethière : La Mort de Caton d'Utique. 1795. Huile sur toile. Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage
Jean Baptiste Mauzaisse : Le Temps montrant les ruines qu’il amène, et les chefs d’oeuvre qu’il laisse ensuite dĂ©couvrir. 1821. Huile sur toile. Paris, musĂ©e du Louvre, plafond de la salle des Verres
Jean Baptiste Mauzaisse : Le Temps montrant les ruines qu'il amène, et les chefs d'oeuvre qu'il laisse ensuite découvrir. 1821. Huile sur toile. Paris, musée du Louvre, plafond de la salle des Verres
La Sagesse divine donnant des lois aux rois et aux lĂ©gislateurs, entourĂ©e de l’EquitĂ© et de la Prudence. Huile sur toile pour le plafond de la salle Montreuil du Louvre. 1826-1827
La Sagesse divine donnant des lois aux rois et aux législateurs, entourée de l'Equité et de la Prudence. Huile sur toile pour le plafond de la salle Montreuil du Louvre. 1826-1827
Pierre Paul Prud’hon : LÂ’impĂ©ratrice JosĂ©phine. Vers 1805. Huile sur toile, 244 x 179 cm. Paris, MusĂ©e du Louvre
Pierre Paul Prud'hon : L’impératrice Joséphine. Vers 1805. Huile sur toile, 244 x 179 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Paul Prud’hon : La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime. 1808. Huile sur toile, 244 x 294 cm. Paris, MusĂ©e du Louvre
Pierre Paul Prud'hon : La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime. 1808. Huile sur toile, 244 x 294 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Paul Prud’hon : Venus au bain. Vers 1810. Huile sur toile, 134 x 103 cm. Paris, MusĂ©e du Louvre
Pierre Paul Prud'hon : Venus au bain. Vers 1810. Huile sur toile, 134 x 103 cm. Paris, Musée du Louvre
Pierre Paul Prud’hon : Nu vu de derrière. 1810s. Craie sur papier bleu. Boston, Forsyth Wickes Museum of Fine Arts
Pierre Paul Prud'hon : Nu vu de derrière. 1810s. Craie sur papier bleu. Boston, Forsyth Wickes Museum of Fine Arts
Pierre Paul Prud’hon : Crucifixion. 1822. Huile sur toile, 278 x 166 cm. Paris, MusĂ©e du Louvre
Pierre Paul Prud'hon : Crucifixion. 1822. Huile sur toile, 278 x 166 cm. Paris, Musée du Louvre
Marie-Constance Mayer : le sommeil de Vénus et Cupidon. 1806. Huile sur toile, 97 x 145 cm. Londres, Wallace collection
Marie-Constance Mayer : le sommeil de Vénus et Cupidon. 1806. Huile sur toile, 97 x 145 cm. Londres, Wallace collection

2.5.1.4. Jean Auguste Dominique Ingres et l’académisme

Autre grand indépendant, mais élève de David, formé à Rome et à Florence, Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867) devint le champion de l'Académie par son opposition à Delacroix. Il proclame qu'il faut « trouver le secret du beau par le vrai », mais il n'est pas un réaliste ; ses nus, depuis la « Grande Baigneuse » (1808) jusqu'à la « Source » (1856), sont des efforts pour atteindre le grand style, et son exotisme est factice (Grande Odalisque du Louvre, 1814 ; Odalisque à l'esclave, 1842 ; Bain turc, 1863). Ses chefs-d'oeuvre ne sont ni ses grandes commandes ennuyeuses (Apothéose d'Homère), ni ses toiles trop savantes (Voeu de Louis XIII, Stratonice, Paolo et Francesca de Rimini), mais ses portraits peints (Monsieur, Madame et Mademoiselle Rivière, 1805 ; Monsieur Bertin, 1832 ; Madame de Sennones, 1814 ; la Duchesse de Broglie ; Madame Moitessier) ou dessinés avec une acuité infaillible (Famille Stamaty, 1818, Louvre).

Jean Auguste Dominique Ingres : Mademoiselle Rivière. 1806. Huile sur toile, 100 x 70 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Mademoiselle Rivière. 1806. Huile sur toile, 100 x 70 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : La baigneuse. 1808. Huile sur toile, 146 x 97 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : La baigneuse. 1808. Huile sur toile, 146 x 97 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Le rêve s’Ossian. 1813. Huile sur toile, 348 x 275 cm. Montauban, Musée Ingres
Jean Auguste Dominique Ingres : Le rêve s’Ossian. 1813. Huile sur toile, 348 x 275 cm. Montauban, Musée Ingres
Jean Auguste Dominique Ingres : La grande Odalisque. 1814. Huile sur toile, 91 x 162 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : La grande Odalisque. 1814. Huile sur toile, 91 x 162 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Roger délivre Angélique. 1819. Huile sur toile, 147 x 190 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Roger délivre Angélique. 1819. Huile sur toile, 147 x 190 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Oedipe et le Sphinx. 1808-25. Huile sur toile, 189 x 144 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Oedipe et le Sphinx. 1808-25. Huile sur toile, 189 x 144 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : La Source. 1820. Huile sur toile, 83 x 163 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Jean Auguste Dominique Ingres : La Source. 1820. Huile sur toile, 83 x 163 cm. Paris, Musée d'Orsay
Jean Auguste Dominique Ingres : L’apothéose d’Homère. 1827. Huile sur toile, 386 x 512 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : L’apothéose d’Homère. 1827. Huile sur toile, 386 x 512 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Monsieur Bertin. 1832. Huile sur toile, 116 x 95 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Monsieur Bertin. 1832. Huile sur toile, 116 x 95 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Madame Moitessier. 1856. Huile sur toile, 120 x 92 cm. Londres, National Gallery
Jean Auguste Dominique Ingres : Madame Moitessier. 1856. Huile sur toile, 120 x 92 cm. Londres, National Gallery
Jean Auguste Dominique Ingres : Le bain turc. 1862. Huile sur toile sur bois, diamètre 108 cm. Paris, Musée du Louvre
Jean Auguste Dominique Ingres : Le bain turc. 1862. Huile sur toile sur bois, diamètre 108 cm. Paris, Musée du Louvre

L'influence d'Ingres à Rome sur ses élèves, qu'il forme dans l'admiration de Raphaël, et le contact avec les nazaréens déterminent quelques décorateurs religieux : Victor Mottez (1809-1897), Hippolyte Flandrin (1809-1864), le plus fidèle des disciples d'Ingres (fresques de Saint-Séverin, de Saint-Germain-des-Prés). Mais les leçons d'Ingres ne sauvent de la fadeur ni Eugène Amaury-Duval, ni Henri Lehmann (1814-1882), surtout portraitiste.

Victor Mottez : la résurrection des morts. Huile sur toile, 48 x 196 cm. Lille, Musée des Beaux-Arts
Victor Mottez : la résurrection des morts. Huile sur toile, 48 x 196 cm. Lille, Musée des Beaux-Arts
Hippolyte Flandrin : Jeune homme assis au bord de la mer. 1836. Huile sur toile, 115 x 98 cm. Paris, musée du Louvre
Hippolyte Flandrin : Jeune homme assis au bord de la mer. 1836. Huile sur toile, 115 x 98 cm. Paris, musée du Louvre
Hippolyte Flandrin : Jésus bénit les enfants. 1837-1838. Huile sur toile, 326 x 440. Lisieux, musée des beaux Arts
Hippolyte Flandrin : Jésus bénit les enfants. 1837-1838. Huile sur toile, 326 x 440. Lisieux, musée des beaux Arts
Eugène Amaury-Duval : La Naissance de Vénus. 1862. Huile sur toile. Palais des Beaux Arts de Lill
Eugène Amaury-Duval : La Naissance de Vénus. 1862. Huile sur toile. Palais des Beaux Arts de Lill
Eugène Amaury-Duval : madame de Loynes. 1862. Huile sur toile. 83 x 100 cm. Paris, musée d’Orsay
Eugène Amaury-Duval : madame de Loynes. 1862. Huile sur toile. 83 x 100 cm. Paris, musée d’Orsay
Henri Lehmann : portrait de Charles François Gounod. Huile sur toile. Paris, conservatoire national de musique
Henri Lehmann : portrait de Charles François Gounod. Huile sur toile. Paris, conservatoire national de musique

2.5.1.5. Peintres de genre

Une tradition de peintres mineurs, au métier honnête et inspiré des Hollandais, perpétue tout au long du XIXè siècle la scène de moeurs ou de genre. Ils sont souvent d'origine nordique tels le Wallon J.-L. De Marne (1744-1829), le Lillois Louis Léopold Boilly (1761-1845), et son imitateur H. Van Gorp, ou de l'Est, tels l'Alsacien Martin Drolling père (1752-1817), le Messin Joseph Swebach-Desfontaines ; François Marius. Granet (1775-1849) est provençal. Taunay émigre au Brésil. La même recherche du rendu exact, étriqué, se retrouve chez Carle Vernet (1758-1836), meilleur lithographe que peintre.

Louis Léopold Boilly : Rencontre d’artistes dans le studio d’Isabey. 1798. Huile sur toile, 71,5 x 111 cm. Paris, Musée du Louvre
Louis Léopold Boilly : Rencontre d’artistes dans le studio d’Isabey. 1798. Huile sur toile, 71,5 x 111 cm. Paris, Musée du Louvre
Louis Léopold Boilly : Départ des Conscrits en 1807. 1808. Huile sur toile, 85 x 138 cm. Paris, Musée Carnavalet.
Louis Léopold Boilly : Départ des Conscrits en 1807. 1808. Huile sur toile, 85 x 138 cm. Paris, Musée Carnavalet.
Louis LĂ©opold Boilly : Vue d’un lac. 1797. Huile sur toile. Los Angeles County Museum of Art
Louis Léopold Boilly : Vue d'un lac. 1797. Huile sur toile. Los Angeles County Museum of Art
Martin Drolling : intérieur de cuisine. 1815. Huile sur toile, 65 x 81 cm. Paris, Musée du Louvre
Martin Drolling : intérieur de cuisine. 1815. Huile sur toile, 65 x 81 cm. Paris, Musée du Louvre
Martin Drolling : Le messager ou la bonne nouvelle. 1806. Huile sur toile, 72 x 91 cm. Collection privée.
Martin Drolling : Le messager ou la bonne nouvelle. 1806. Huile sur toile, 72 x 91 cm. Collection privée.
Joseph Swebach-Desfontaines : Pillage d’une Ă©glise pendant la RĂ©volution. Huile sur toile. Paris, MusĂ©e Carnavalet
Joseph Swebach-Desfontaines : Pillage d'une église pendant la Révolution. Huile sur toile. Paris, Musée Carnavalet
François Marius. Granet : Godefroy de Bouillon dépose les trophées d’Askalon dans l’église du saint Sépulcre. 1839. Huile sur toile, 305 x 175 cm. Musée du château de Versailles.
François Marius. Granet : Godefroy de Bouillon dépose les trophées d’Askalon dans l’église du saint Sépulcre. 1839. Huile sur toile, 305 x 175 cm. Musée du château de Versailles.
François Marius. Granet : La Trinité-des-Monts et la Villa Médicis, à Rome. 1808. Huile sur toile. Paris, Musée du Louvre
François Marius. Granet : La Trinité-des-Monts et la Villa Médicis, à Rome. 1808. Huile sur toile. Paris, Musée du Louvre
Carle Vernet : débarquement des émigrés avec la duchesse du Berry sur la côte française. Huile sur toile, 36 x 49 cm. Collection privée
Carle Vernet : débarquement des émigrés avec la duchesse du Berry sur la côte française. Huile sur toile, 36 x 49 cm. Collection privée
Carle Vernet : portrait équestre de l’empereur Napoléon I. Huile sur toile, 134 x 112 cm. Collection privée
Carle Vernet : portrait équestre de l’empereur Napoléon I. Huile sur toile, 134 x 112 cm. Collection privée


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)